AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072720044
Éditeur : Gallimard (14/03/2019)

Note moyenne : 3.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Alors qu'il passe quelques semaines auprès d'un maître puisatier pour gagner un peu d'argent avant d'entrer à l'université, le jeune Cem rencontre une troupe de comédiens ambulants et, parmi eux, une femme à la belle chevelure rousse. Il s'en éprend immédiatement, et, malgré leur différence d'âge, se noue entre eux l'esquisse d'une histoire d'amour. Mais les promesses de cet été sont soudainement balayées lorsque survient un accident sur le chantier du puits. Cem re... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Cetsak
  22 mars 2019
Qui se cache derrière « La Femme aux cheveux Roux » ? Au premier plan, une belle trentenaire, comédienne de métier, éprise de liberté ... au premier plan seulement car il y a aussi et surtout l arrière-plan !
Derrière, se cache, le jeune Cem, tout juste 16 ans, qui tombera éperdument amoureux de l aura de cette femme ... Cem alors jeune apprenti d un maître puisatier et qui, suite à un accident, devra retourner à Istanbul et se souviendra toujours d elle .. marqué au fer rouge, le même rouge que la chevelure de la belle ...
En fond de toile de ce roman, toute une symbolique profonde, celle de l homme et sa quête d identité. Une quête magnifiquement symbolisée dès la première partie du roman, Cem jeune apprenti, confronté au dur labeur du métier de puisatier : creuser sans relâche un puits, à l ancienne, sans aucuns outils mécaniques. Ou symboliquement, creuser aussi au plus profond de son être, ce n est pas l eau miraculeuse qu il cherche, mais son moi profond ...
Mais ce n est pas tout ! Se cache aussi une passion .. la passion de l histoire contée, du mythe et des légendes. le mythe de prédilection de notre cher Cem c est celui d Oedipe. Plus qu un mythe d ailleurs chez lui, presque une obsession ... cette passion cache le manque du père dont il trouve d ailleurs le substitut en son maître ...
Ce roman, tel un tableau, aux milles détails .. très fort dans sa symbolique. Une fable, l art de Orhan Pamuk qui nous dépeint une Turquie avide de liberté. Une toile tissée dans une superbe écriture où s entremêlent subtilement les légendes orientales et les mythes occidentaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
viduite
  22 mars 2019
La littérature et ses doubles ou les fatalités de la fiction. Au coeur des obsessions qui alimentent toute son oeuvre (l'Orient et l'Occident, l'imitation et l'authenticité, l'image et ses mots), Orhan Pamuk trouve dans la réflexion sur la paternité un motif qu'il tisse avec son extraordinaire habilité et humour. À la fois mythe et récit ancré dans un quotidien, La femme aux cheveux roux résonne durablement, à l'image de tout ce qui tombe dans un puits.
Lien : https://viduite.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          50
Guillaume17
  25 mars 2019
Découvert par hasard le prix Nobel 2006 a travers cet ouvrage et quel bonheur.
Le mythe d Oedipe revisité entre l orient et l occident
Un tableau magique
Un grand roman donnant envie de découvrir ses autres oeuvres
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (2)
LaLibreBelgique   18 mars 2019
Après les merveilleux et très gros romans Le musée de l’innocence et Cette chose étrange en moi, Orhan Pamuk, Prix Nobel de littérature en 2006, revient avec un livre de 300 pages seulement (très peu pour lui) qui se lit comme un thriller philosophique passionnant et admirablement construit.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
LeSoir   18 mars 2019
Orhan Pamuk réinterprète le mythe d’Œdipe. Un roman retors et fascinant.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
CetsakCetsak   25 mars 2019
(...) je fus frappé par l état de décrépitude et d indigence de mon père.
Je l idolâtrait quand j étais petit, j aurais tout fait pour qu il passe plus de temps avec moi, me taquine, me prenne dans ses bras, pour qu il soit un ami, un complice. Mais à présent, il avait perdu de son éclat ; il s était voûté, il fonctionnait au ralenti et, le pire, c est qu il semblait avoir admis sa défaite face à la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CetsakCetsak   21 mars 2019
Nous voulons un père fort, ferme et constant, qui nous dise ce qu il convient de faire ou pas. Pourquoi ? Est-ce parce qu il est difficile de distinguer ce qu il faut faire de ce qu il ne faut pas faire, de discerner un acte juste et moral de l erreur et du péché ? Ou est-ce parce que nous avons sans cesse besoin d entendre que nous ne sommes ni coupable ni pécheur ? Existe-t-il un besoin permanent du père, ou bien recherchons nous le père dans les moments où nous sommes en proie à l incertitude, où notre monde s écroule et où nous sombrons dans la dépression ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CetsakCetsak   21 mars 2019
Les miniatures aux détails finement ouvragés et conçues pour orner des manuscrits nous interpellaient d emblée sur la fugacités des êtres ayant vécu dans le passé, sur l oubli dans lequel tout ce monde avait depuis longtemps sombré et sur la vaine fierté de croire tirer des conclusions significatives sur la vie et l histoire au gré de quelques détails.
Commenter  J’apprécie          30
CetsakCetsak   20 mars 2019
Je rentrai en moi-même, je mis le monde à distance. Le monde était beau, je voulais que mon être intérieur soit beau également. En faisant comme si nulle noirceur, nulle culpabilité n existaient en moi, je finirais peu à peu par oublier ce mal qui m habitait. C est ainsi que je commençai à faire comme s il ne s était rien passé. Si vous agissez comme si de rien n était et que, de fait, rien ne se passe, au bout du compte, il ne vous arrivera rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
CetsakCetsak   20 mars 2019
A ceux qui des années plus tard liront mon histoire, je dois préciser ceci : à cette époque, si une rousse séduisante, d une trentaine d années, vêtue d une belle jupe bleue et maquillée (même si c était pour le théâtre), proposait à un homme de marcher ensemble dans les rues à 10 heure et demie du soir, cela ne signifiait - hélas - qu une seule chose pour la plupart d entre eux. Naturellement, je ne faisais pas partie de ces hommes car je n étais qu un lycéen, incapable de cacher son amour puéril.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Orhan Pamuk (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Orhan Pamuk
Milan Kundera, Une vie d?écrivain Jean-Dominique Brierre
En librairie le 13 mars 2019 336 pages ? 20 ?
Le 1er avril 2019, Milan Kundera fête ses 90 ans !
Évoquant les personnages de la Guerre et la Paix, Milan Kundera remarque que leur vie est « un voyage dont les phases successives sont non seulement différentes, mais repre?sentent souvent la ne?gation totale des phases pre?ce?dentes ».
Ce parcours en ligne brise?e est aussi celui de l?auteur de la Plaisanterie. Son ?uvre est faite des me?mes contradictions. Ne? le 1er avril 1929, destine? a? une carrie?re de musicien, il devient poe?te communiste, puis romancier critique a? l?e?gard du re?gime. Exclu du Parti, mis a? l?index apre?s l?e?crasement du Printemps de Prague (1968), il quitte la Tche?coslovaquie sept ans plus tard pour s?installer en France. Ni dissident ni exile?, il continue toutefois a? e?crire en tche?que (L?Insoutenable Le?ge?rete? de l?e?tre), avant de choisir le franc?ais comme langue unique d?e?criture et d?« exploration de l?existence ».
Paradoxal, secret, absent des me?dias, Kundera est conside?re? comme un des e?crivains majeurs du dernier demi-sie?cle. Succe?s qu?il attribue, non sans ironie, « au fait d?e?tre mal compris ». Avec ou sans re?serves, des auteurs aussi divers que Jonathan Coe, Orhan Pamuk, Salman Rushdie ou Taslima Nasreen le regardent comme un mai?tre, dont les re?flexions sur l?« art du roman » questionnent leur me?tier en profondeur.
Ce parcours artistique, intellectuel, politique et litte?raire, Jean- Dominique Brierre l?a reconstitue? en l?inse?rant dans son contexte historique, du « coup de Prague » (1948) a? la « re?volution de Velours » (1989), s?appuyant notamment sur ses e?crits, ses entretiens et sur des te?moignages ine?dits, notamment ceux de son ami Alain Finkielkraut et de son traducteur Franc?ois Ke?rel.
http://www.editionsecriture.com/livre/milan-kundera-une-vie/ --------------------
Écrivain, journaliste, musicologue, Jean-Dominique Brierre est notamment l?auteur d?essais biographiques consacrés à Leonard Cohen (Le cherche midi, 2014) et Bob Dylan (L?Archipel, 2016).
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature turqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Tête de Turc !

De quelle pièce de Molière cette réplique est-elle extraite ? Que diable allait-il faire dans cette galère ? Ah maudite galère ! Traître de Turc à tous les diables !

Le bourgeois gentilhomme
Monsieur de Pourceaugnac
Les Fourberies de Scapin
La jalousie du barbouillé

10 questions
31 lecteurs ont répondu
Thèmes : turquie , turc , littérature , cinema , humour , Appréciation , évocationCréer un quiz sur ce livre