AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253150220
245 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (14/03/2001)

Note moyenne : 2.73/5 (sur 315 notes)
Résumé :
Elle est libre. Elle offre son corps sans façons. Et pourtant, à chaque histoire d’amour, elle s’affole et s’enfuit toujours la première. Il est ardent, entier, généreux. Mais les femmes qu’il célèbre s’étiolent les unes après les autres.

Ces deux-là vont s’aimer. Il y a des jours, il y a des nuits. Le bonheur suffocant. Le plaisir. Le doute. L’attente. Mais en eux, invisibles et pesantes, des ombres se lèvent et murmurent : « J’étais là avant. »
>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
Bellisa55
  14 janvier 2015
Un homme, une femme.
Chabadabada ?
Ils le souhaiteraient mais, tous deux intensément marqués par la relation destructrice qu'ils entretiennent avec leurs mères, l'une asphyxiante et l'autre peu aimante, ils vont s'en montrer incapables et se déchirer.
Comment les interactions mère-enfant influencent-elles la vie amoureuse de l'enfant devenu adulte ? Question a priori non dénuée d'intérêt et pouvant faire émerger de riches réflexions.
Ce n'est, cependant, absolument pas le cas dans cet ouvrage et, très rapidement, on se demande ce qu'on est venu faire dans cette galère.
Dans J'étais là avant, Katherine Pancol nous confronte, en effet, à une narration totalement désorganisée qui rend la lecture extrêmement fastidieuse et qui nous donne la sensation de tourner en rond. En outre, les deux personnages principaux, névrosés, loin de susciter la compassion, agacent et irritent.
Bref, une réelle déception !
Commenter  J’apprécie          180
Analire
  05 décembre 2013
Mon avis concernant ce roman sera aussi fin et mince que le volume du livre lui-même. La raison en est que l'ouvrage m'est tombé des mains, alors même que la démarcation du milieu n'était pas encore atteinte. Ayant déjà lu nombre de romans de Katherine Pancol, j'avais osé estimer que le niveau d'écriture, les émouvantes histoires et les attachants personnages étaient égaux dans chacun des volumes produits par l'auteure. Il n'en ai rien, la preuve est là : J'étais là avant m'a terriblement déçu, voire rebuté pour un moment de la découverte de l'auteure.
Le résumé aurait dû m'alerter : les phrases alambiquées, tordues, semblent aussi vides que l'histoire elle-même, réduites à néant, comme un rien posé sur du papier. L'entrée en matière est quelque peu osée, tranchant net avec les précédents romans de l'auteure. Car Katherine Pancol, quelque peu visionnaire, a écrit un préambule à la littérature érotique, qui s'installe, dès à présent, dans une nouvelle catégorie d'oeuvres littéraires.
Sans être choquante, elle parle, avec subtilité, du sentiment amoureux sous toutes ses formes, n'omettant en rien les allusions osées, perverses, à la limite du condescendant. La protagoniste, avec ses airs disgracieux, et hautains, s'est attirée l'antipathie de chacun des lecteurs. En farfouillant quelque peu sur Internet, je me suis rendue compte que, loin d'être la seule, la majorité des personnes ayant lus ce livre ont lutés pour en venir à bout.
Après une cinquantaine de pages lues, attendant encore et toujours le début de l'histoire, une petite once d'action ou de mouvement, je me suis moi-même résignée à abandonner, laissant vaquer, seule, dans ses pensées, la protagoniste du livre.
Un roman sans âme, ennuyant, que je ne recommande pas. Katherine Pancol a un talent, certes, mais J'étais là avant semble réellement avoir été bâclé, écrit dans la tourmente, dans la rapidité et l'imprécision. Lisez plutôt Un homme à distance de la même auteure, et vous découvrirez sa réelle maîtrise de l'écriture.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Pitcheur
  23 février 2011
J'adore Katherine Pancol. Et pourtant...
Impossible de terminer ce livre, où il ne passe strictement rien, malgré l'énorme laps de temps qu'il est censé couvrir.
Quelques très belles trouvailles, des images juste vraies, du Pancol dans le style.
Des personnages creux, dont on ne sait rien alors qu'on ne parle que d'eux. Des vies inutiles qui n'apportent rien. Et un amour qu'on n'arrive même pas à plaindre, ou à envier.
Commenter  J’apprécie          150
Ori
  31 juillet 2009
J'étais là avant de Katherine Pancol, Livre de poche
Dire que j'étais tombée sous le charme Des yeux jaunes du crocodile! Quelle déception en lisant ce livre là!
Une femme dont on ne connaîtra jamais le nom, a décidé d'apprendre à aimer. Depuis toujours elle s'en montre incapable, mais quand elle rencontre cet homme, elle décide de briser la fatalité, et de comprendre d'où vient sa fêlure.
Je me rends compte en faisant ce résumé que l'histoire avait de quoi me plaire, mais malheureusement je suis passée totalement à côté de ce livre.
J'ai trouvé que c'était un ramassis de clichés sur l'amour, sur le sexe (d'ailleurs à ce propos de nombreux passages crus m'ont gênée, pas à leur place, inutiles, limite sado-masos!) sur les relations hommes-femmes.
J'ai trouvé l'ensemble des personnages exécrables, l'héroïne, on peut lui pardonner vu la mère qu'elle se paye, mais l'homme dont elle tombe amoureuse, et d'ailleurs l'ensemble des hommes de l'histoire, devraient consulter un psy rapidement, ils sont possessifs à l'extrême, l'héroïne compare le héros à Anthony Perkins dans Psychose et on comprend pourquoi. Par contre, ce que je ne comprends pas c'est qu'elle reste avec lui.
Une lecture bien décevante donc!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Marcellina
  16 décembre 2012
Si le sujet abordé mérite réflexion, la forme quant à elle aurait mérité d'être retravaillée. le livre parle d'amour, qu'est-ce que l'amour ?, comment peut-on donner de l'amour et en recevoir ?, pourquoi cette recherche éperdue de l'amour qui parfois nous détruit ?, l'amour maternel si vaste et parfois si absent, l'amour de l'autre si envahissant, l'amour avec un grand A qu'hommes et femmes recherchent à tout prix... Certains passages sont éblouissants mais d'autres sont redondants, répétitifs ; certaines pensées sont poignantes, attendrissantes et d'autres sont justes déplacées, dérangeantes, inappropriées. Un livre sans structure, comme un brouillon que l'on n'aurait pas relu et c'est bien triste car on perçoit l'écrivain en devenir qui écrira plus tard sa célèbre et superbe trilogie (Les Yeux jaunes des crocodiles, La Valse lente des tortues, Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi). Un livre qui manque de fluidité, pénible à lire ; un livre de jeunesse qui trouve son rythme sur les dix dernières pages seulement ; un livre qui n'aurait peut-être pas dû être réédité !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (87) Voir plus Ajouter une citation
EAEA   22 décembre 2011
« Aimer…ce mot bateau qui prend l’eau de partout. Même le petit Robert y perd sa clarté. C’est quoi aimer ? Qui est le « je » qui dit « je t’aime » ? A qui s’adresse-t-il ? Que demande-t-il en échange ? Ou bien est-ce gratuit ? Le serment d’une seconde ou d’une éternité ? Une bulle de trois mots qui crève lors d’une étreinte réussie, d’un manque comblé, d’un rêve d’enfant exaucé ? Et d’où nous vient notre manière d’aimer ? Somme-nous les seuls ouvriers de cet échafaudage branlant ? Qui a mis en place les traverses et les boulons, les poulies et les planches où nous avançons en aveugles tâtonnants, persuadés d’être libres et conquérants ?
Autant de questions que j’appris à me poser comme des rébus chinois qu’un jour j’ai décidé d’élucider. Sous leurs petits chapeaux pointus et leurs sourires énigmatiques se cachait la clé de mes erreurs à répétition.
En attendant, ils ne pouvaient qu’échouer, ceux qui m’offraient, éperdus, leur vie, leur amour et leur virilité. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
AurooorAurooor   25 décembre 2012
Moi je m'occuperai de toi, de ta tête, je la remplirai de mille mots, de milles merveilles qui feront naitre d'autres mots, d'autres merveilles qui sortiront tout armés de ta bouche, de ta plume. Je te rendrai importante, sûre de toi, solide. Je m'occuperai de ton corps centimètre par centimètre, je l'explorerai, je le caresserai, je ferai jaillir du plaisir de chaque pore de ta peau. Ce sera la grande affaire de ma vie de te donner du plaisir... de te traiter comme une reine. Personne ne t'a jamais regardée. Les hommes ne regardent plus les femmes. Les femmes ne regardent plus les hommes. Ils exigent, elles réclament. Ils s'enfuient, elles menacent. Ils vont chacun de leur côté, de plus en plus tristes et solitaires. De plus en plus amers...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
AurooorAurooor   09 décembre 2012
Et aujourd'hui, est_ce que tu sais ?
Ma bouche est près de ton oreille mais je ne te pose pas la question. Je sais que tu me le diras, un jour, que ces trois petits mots, tu me les crieras. Parce que j'aurai tout fait pour ça. Je vais t'anéantir d'amour, prévenir le moindre de tes désirs et le combler aussitôt. Toi et moi, on ne fera plus qu'un. Sans moi, tu ne seras plus rien. Tu ne sauras plus rire, plus marcher, plus aimer, plus écrire. Tes rêves, même, m'appartiendront. Je remplirai ton corps et ta vie comme une source chaude. Je te baiserai comme aucun mec ne t'a jamais baisée.
C'est mots-là aussi, je veux les entendre de ta bouche.
Je sais que tu me les crieras...
Je sais presque tout de toi.
Avec toi, je vais parcourir le monde. Avec toi je vais vivre, je vais vivre mieux. On a déjà vécu plein de choses chacun de notre côté, ce n'est pas la peine de se raconter des histoires, mais toi et moi, c'est la vie que nous conquerrons, c'est la vie que nous survolerons en aventuriers intrépides et parfaits...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ju-s-tineju-s-tine   29 décembre 2012
Aimer… ce mot bateau qui prend l’eau de partout. Même le Petit Robert y perd sa clarté. C’est quoi aimer ? Qui est le « je » qui dit « je t’aime » ? A qui s’adresse-t-il ? Que demande-t-il en échange ? Ou bien est-ce gratuit ? Le serment d’une seconde ou d’une éternité ? Une bulle de trois mots qui crève lors d’une étreinte réussie, d’un manque comblé, d’un rêve d’enfant exaucé ? Et d’où nous vient notre manière d’aimer ? Sommes-nous les seuls ouvriers de cet échafaudage branlant ? Qui a mis en place les traverses et les boulons, les poulies et les planches où nous avançons en aveugles tâtonnants, persuadés d’être libres et conquérants ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
InesVInesV   20 avril 2014
L'apparence est la forme qu'empruntent les gens pour que les autres ne les voient pas. Ne devinent pas leur malaise intérieur.
Je me fabriquai donc un personnage gai, volontaire, énergique, coquet, pimpant, pin-pon-pin-pon, toujours prête à donner l'exemple, à me plier aux volontés des uns et des autres afin d'éloigner les éclairs que je sentais sans arrêt sur le point d'éclater entre ces grandes personnes si puériles qu'étaient mes parents et qui n'arrivaient pas à se quitter pour de bon.
[...]
Quand papa fut parti, définitivement parti, c'était trop tard pour changer de vie. Chacun y tenait un rôle et j'étais devenue ce petit lutin charmant qui ensorcelait les hommes et menait la danse pour ne pas être scalpée. J'avais enfoui au fond de moi ma rage, mon courroux, mon impuissance à réconcilier mon monde, ma méfiance envers ce beau sentiment qu'on appelait « amour » et qui ressemblait si fort à la guerre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Katherine Pancol (71) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Katherine Pancol
Katherine Pancol vous présente son ouvrage "Bed Bug" aux éditions Albin Michel.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2363883/katherine-pancol-bed-bug
Notes de musique : Youtube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : relations mère-filleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Katherine Pancol

Où est née Katherine Pancol ?

France
Belgique
Maroc
Liban

10 questions
176 lecteurs ont répondu
Thème : Katherine PancolCréer un quiz sur ce livre