AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757830937
Éditeur : Points (18/10/2012)

Note moyenne : 2.75/5 (sur 105 notes)
Résumé :
Anne rêvait de fougue, de tendresse, d'absolu.
À 21 ans, elle est enfermée dans une prison dorée, accompagnée de son polytechnicien de mari qui l'ennuie. Elle regarde passer les jours sans folie, les aventures sans passion.
Ce serait donc ça la vie, une traversée en somnambule ? Un jour, un télégramme du Maroc lui annonce brutalement la mort de son père. Là-bas l'attendent les souvenirs, la liberté... et l'amour fou.

«Je pars. Je suis vr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Lalilette50
  17 mars 2019
J'étais chez mon bouquiniste qui m'avait envoyé un petit message en me disant de passer car il avait eu un nouvel arrivage qui pouvait m'intéresser.
J'y vais, on discute un peu, puis il me montre les piles de livres en me disant : « c'est par là que ça se passe ».
Je commence ma première sélection qui consiste à mettre de côté tous ceux que j'aimerai posséder. Puis je fais ma deuxième sélection, plus raisonnable celle-là, où je mets de côté seulement les livres que je n'aurai pas le courage d'abandonner dans la boutique.
J'ai entre les mains « La Barbare » de Katherine Pancol. J'hésite en me disant que j'ai « Les écureuils de Central Parc sont tristes les lundis » dans ma PAL. Finalement, je le prends, en me disant que c'est du Katherine Pancol, j'ai déjà lu cinq de ces romans, et donc, que ça ne peut pas être mauvais….
Et pourtant…
J'entame ma lecture, un pas, puis deux, je rentre tout doucement dans l'histoire. Je fais connaissance avec les personnages, j'éprouve un peu de compassion pour Anne, qui a l'air tellement paumée. Au début, il ne se passe pas grand-chose, alors je patiente. Puis soudain, ça commence à bouger, mais de façon assez étrange. Je ne suis pas très à l'aise avec la tournure que prennent les choses, étant donné que ça ne ressemble pas trop aux histoires que j'apprécie d'habitude.
A un moment ça commence franchement à être tordu, je me dis malgré tout que l'auteur tente peut être de me faire sortir de ma zone de confort, je me dis même aussi que, peut-être, c'est un de ces romans qui vous met une claque et qui vous laisse complètement hagard à la fin du livre. Alors je m'accroche, je m'acharne, je suis ballottée entre ces deux personnages qui, n'ayons pas peur des mots, font n'importe quoi, et qui sont de plus en plus insupportables.
Et puis on arrive à la fin, une fin, comment dire ? Une fin quoi…
J'ai fermé le livre, j'ai réfléchi et me suis dit qu'au moins, ce livre m'avait prouvé que le roman ne fait pas l'auteur.
En résumé, si vous voulez découvrir Katherine Pancol, ne commencez pas par ce livre. En fait non, si vous voulez découvrir Katherine Pancol, ne lisez pas « La Barbare ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sofynet
  31 décembre 2012
L'histoire : L'histoire est simple donc. Anne ne supporte pas qu'on l'aime car elle ne s'aime pas elle même. Son enfance et la souffrance sourde qu'elle en a retenu l'empêche d'être quelqu'un d'équilibré et de profiter du bonheur qu'elle a là, au bout de ses doigts. La mort de son père et son voyage à Casablanca pour l'enterrer vont faire basculer son fragile équilibre. Mais elle ne basculera pas seule. Elle abandonne tout ce qui a fait sa vie en France. Et va détruire d'autre vie. Pour des caprices, pour se sentir vivante, pour trouver une façon d'être heureuse.
Alain, un mari qui l'aime à la folie, qui la gâte comme il peut dans un milieu aisé et sans soucis... Sa mère, qui a fait ce qu'elle a pu pour l'aimer, l'élever, la protéger... Alice, qui l'aide et la prend sous son aile à la mort de son père... Et Serge, surtout Serge, qui fera tellement plus ... Tous auront à souffrir de son attitude, mais gagnera-t-elle vraiment son bonheur ? La faiblesse des autres face à elle, tellement fragile en apparence, tellement manipulatrice au final, fait mal à lire. Et la fin est tellement prévisible...
le style : Simple, dur, Katherine Pancol ne nous épargne ni les scènes ni les mots crus. le tableau est posé et le personnage construit autour de ces moments, clés de sa vie, seuls moyens qu'elle ait de manipuler les autres. Les chapitres sont assez court, le rythme cependant n'en est pas plus rapide. de jolies descriptions de paysages nous emmènent ça et là de l'autre côté de la Méditerranée, pause dans cette transformation de l'héroîne.
Et la couverture alors ? Je n'aime pas trop le graphisme de cette nouvelle édition (de toute la collection en fait), mais elle correspond tout à fait au texte.
En conclusion ? Ma première rencontre avec l'auteur n'est peut-être pas la meilleure approche que j'aurai pu en avoir. Je ne sais pas si les célèbres romans de sa trilogie sont du même style, mais celui-ci m'a laissé un moment perplexe. Tant par la façon crue dont les choses sont relatées, le manque d'empathie que j'ai éprouvé pour les personnages et la lenteur de l'histoire, j'ai trouvé ce roman très moyen. Mais malgré tout, ma curiosité m'a poussée à aller au bout, à vouloir savoir ce qui aller se passer. D'autant que le roman est assez court. J'espérais un dénouement plus "baffe dans la ...." je l'avoue... J'ai été déçue. Je tenterai pourtant de lire l'un des autres romans de l'auteur, pour me faire un autre avis...
Lien : http://sofynet2008.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PerdreUnePlume
  12 décembre 2012
C'est avec curiosité que je me suis attaquée à ce roman de Pancol, je sais que cette auteur peut me surprendre, m'emmener loin ou me laisser au bord de la route.
Cette lecture n'est pas aussi nette et tranchée que les précédentes que j'ai pu faire avec Pancol.
C'est beaucoup plus cru et brutal que ce à quoi je m'attendais déjà, l'auteur révèle une autre façon de jouer de sa plume qui jusque là m'était étrangère et qui pour le coup surprend un peu.
La relation fusionnelle et passionnée de Anne et Serge coupe le souffle, elle est à la fois incompréhensible et touchante.
Je crois que le maître mot est "malaise". Cette lecture créé du malaise tout simplement. Aussi bien par son héroïne, tête brûlée qu'on croit cerner sans cesse et qui se dérobe, qu'à travers cette relation déchirante et vive.
Ce n'est toutefois pas un désamour, loin de là. Pancol écrit vraiment bien et ses descriptions du Maroc tout comme les personnages secondaires sont juste un régal !
Je dirai donc que Pancol a su m'emmener loin, elle m'a surpris avec cette relation amoureuse trouble et assez fascinante même, mais que son héroïne n'a pas su me convaincre...
Lien : http://www.perdreuneplume.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
pusa
  04 décembre 2013
J'ai été très déçue par ce roman. Surtout après avoir lu la trilogie Crocodile-Tortues-Ecureuils, on se demande pourquoi a-t-elle écrit "ça" ! Cette jeune femme, Anne, relève visiblement de la psychiatrie et elle entraîne dans sa folie ce pauvre Serge qui, malgré ses 53 ans ou à cause, va se perdre. On peut aimer passionnément, avoir du plaisir en faisant l'amour sans se faire taper dessus avec une ceinture, mordre jusqu'au sang, ou scarifier la peau avec des ciseaux ; on entre dans le domaine des déviances sexuelles. Il serait intéressant de compter le nombre de fois qu'est utilisé le mot "baiser" ou le mot "cul" dans ce livre!...
Il y a une vulgarité inutile qui finit par ennuyer, c'est comme une litanie incessante qui n'apporte rien. On comprend très vite qu'elle est une nymphomane dérangée (c'est un pléonasme !) et lui un pauvre type qui va mal finir, il n'y a pas de quoi faire un livre là-dessus.
Désolée !...
Commenter  J’apprécie          30
infini
  16 novembre 2013
je l'ai lu,je l'ai fini,mais je n"ai pas été transportait.
j'ai ressenti de la perversité dans cette histoire
je me suis sentie mal à l'aise...et pour moi c'était lourd...
ce livre de pancol ne m'a pas plus..
certains m'emportent loin mais celui là ma juste laissé pantoise!!
d'ailleurs m'en reste peu de souvenir a part cette d'hitoire "d amour"
que je n'ai pas trouvé belle.....juste bestial et naive...
Commenter  J’apprécie          52
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
LittlenaLittlena   04 août 2011
L'amour ça dure toujours, ce sont les gens qui ne sont plus à la hauteur et qui abandonnent. Pas l'amour...
Commenter  J’apprécie          80
pandarouxpandaroux   14 juillet 2017
je suis retournée dehors, persuadée que j'allais le trouver là, sur le trottoir. Souriant. Heureux de me voir, prêt à célébrer la bonne fortune qui était la sienne, la nôtre. En ce début de soirée, la rue était animée, mais il n'y avait aucune trace de sa haute silhouette. J'ai scruté les alentours à gauche, à droite, devant, derrière. Une minute auparavant, il avait été là, et maintenant... retour au néant.

Ce n'était ni du délire, ni une apparition. Ni un mirage. Il avait été là. Je l'avais vu, de mes yeux grands ouverts.

Mais ouvrons-nous jamais vraiment les yeux?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
M-Morgane-AM-Morgane-A   05 août 2013
"Mentir, mentir. Parce que la vérité détruirat tout et qu'elle ne se sent pas encore assez de courage pour affronter les décombres. Mentir aussi parce qu'elle est tellement perdue dans ses méandres intérieurs que, pour le moment, la vérité, elle ne serait pas où la mettre...
Mentir et oublier. Oublier le tapis de l'entrée aux roses fanées où il a jetée et enchantée, ses longues mains de magicien, ses yeux noirs et son sourcil gauche qui se casse en deux."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
infiniinfini   27 octobre 2013
Cesse de me détester en silence.Cesse de comprimer ton amour parce que je t' ai offensé.Arrete de te protéger en t' abritant dériére une fausse haine.Fou moi des coups,assomme moi mais qu'il se passe enfin quelque chose.
Commenter  J’apprécie          10
FVFV   10 juin 2014
Alors, le point positif, c'est que le style n'a rien à voir avec la célèbre trilogie des yeux jaunes des crocodiles. K. Pancol a su se renouveler, et nous prouve qu'elle peut écrire autre chose.
Après, personnellement, j'ai trouvé le sujet très malsain, et la façon de le traiter ne rajoute rien. J'ai fini le livre, mais cela m'a assez dérangé, et au final ne m'a rien apporté. Je ne le conseillerait pas...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Katherine Pancol (60) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Katherine Pancol
Retrouvez le live du Camion qui Livre lors de l'étape à Fécamp avec Katherine Pancol.
autres livres classés : marocVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Katherine Pancol

Où est née Katherine Pancol ?

France
Belgique
Maroc
Liban

10 questions
174 lecteurs ont répondu
Thème : Katherine PancolCréer un quiz sur ce livre