AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2075137285
Éditeur : Gallimard Jeunesse (16/01/2020)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Lilou, Sam, Bastien et Farouk. A 15/17 ans, ils vivent dans un de ces coins de France où on est loin de tout, une zone blanche.
La seconde générale n'est pas pour eux, ils n'ont plus beaucoup d'espoir dans l'avenir. C'est alors qu'Agathe Fortin, jeune prof de français passionnée, leur propose un cours de soutien étrange : les faire parler. Son défi : les préparer à un concours régional d'éloquence. Eux qui n'ont pas les mots vont se raconter à voix haute..
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Analire
  14 janvier 2020
Ils sont quatre adolescents aux histoires différentes, avec un seul point commun : ils sont en décrochage scolaire, mais motivés pour donner un sens à leur avenir. Lilou, Sam, Bastien et Farouk vont suivre les cours de soutien de madame Fortin, une jeune professeure aux méthodes d'enseignement créatifs et originaux. D'abord désarçonnés par les pratiques de leur nouvelle professeure, les quatre adolescents vont se laisser prendre au jeu et finir par apprécier ces cours, leur professeure et surtout le travail qu'ils effectuent ensemble sur eux-mêmes.
Isabelle Pandazopoulos, l'auteure de ce récit, a longtemps travaillé avec des élèves en difficulté, puis avec des jeunes en situation de handicap mental. En écrivant Demandez-leur la lune, elle s'appuie sur ces expériences passées en les enjolivant d'éléments fictifs.
Lilou, Sam, Bastien et Farouk ont chacun leur problème. La famille de Lilou a été détruite il y a quelques mois : ils ont appris que le grand frère de Lilou s'était radicalisé et avait rejoint un groupement de terroristes islamiques. Un choc pour cette famille, qui est devenue la bête noire auprès de toute la ville et de tous leurs proches.
Sam quant à elle, vit avec sa mère, qui souffre de troubles mentaux. Elle ne contrôle pas les accès bipolaires de sa mère, mais continue à l'aimer inconditionnellement. Bastien est en guerre avec ses parents, qui veulent le forcer à reprendre l'entreprise familiale. Mais le jeune homme n'est pas d'accord et aspire à une autre voix professionnelle. Enfin, Farouk est un jeune immigré turque, qui a fuit la guerre de son pays pour survivre. Il a laissé derrière lui tous ses repères, ainsi que sa famille, qui est resté au pays. Aujourd'hui décidé à apprendre le français et à s'intégrer en France, il attend son audience, qui décidera s'il peut ou non rester résider sur le territoire français.
Durant les quelques heures de soutien scolaires auxquels ils participent tous ensemble, leurs problèmes s'envolent et restent derrière eux. Oubliée la noirceur du quotidien pour se recentrer sur le groupe et les attentes de madame Fortin. Cette dernière a confiance en eux et sait qu'ils ne sont pas les élèves en grande difficulté, perdus et irrattrapables que le proviseur ainsi que tous leurs autres professeurs veulent leur laisser croire. Madame Fortin aspire même à les inscrire à un concours d'éloquence. À travers leurs mots, ils vont se découvrir, s'ouvrir et enfin s'aimer.
J'ai beaucoup aimé la morale de l'histoire, qui donnera certainement à réfléchir aux lecteurs-cibles. Ne laissez pas les autres vous rabaisser, vous destabiliser ou vous faire douter de vous-mêmes. Vous êtes uniques, vous êtes forts et autant capables que les autres de réussir ce dont vous avez envie. Une très belle leçon de vie et d'espoir, dont je n'hésiterais pas à me rappeler à l'avenir.
Une histoire puissante, qui devrait apporter espoir et courage aux adolescents qui manquent de confiance en eux. Ce fût une très jolie découverte.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
AnalireAnalire   19 janvier 2020
Longtemps, je me suis méfiée des mots. Quand j'ai eu besoin d'eux, ils manquaient. Ils se barraient, me narguaient, me snobaient et même ils me ridiculisaient. Alors si je parlais peu, c'est que je ne m'y risquais pas. Résultat, les gens ont toujours pensé que je n'avais rien à dire. Que ceux qui me ressemblent n'ont rien à défendre, rien dans le vendre et rien à déclarer. Mais ils se trompent.
Commenter  J’apprécie          70
AnalireAnalire   17 janvier 2020
Oui, les mots sont des révélateurs. Ils dessinent des différences et, plus encore, ils les creusent...
Commenter  J’apprécie          10
AnalireAnalire   16 janvier 2020
Ça rend fou, les mots, quand tu peux pas les dire.
Commenter  J’apprécie          60
AnalireAnalire   15 janvier 2020
La violence, elle vient toujours quand on s'y attend pas. Elle couve sous les silences, prend sa source au coeur de ce qu'on ne peut ni dire ni partager.
Commenter  J’apprécie          50
AnalireAnalire   14 janvier 2020
La seule réponse à donner à tous ces gens qui nous empêchent d'avancer, c'est de travailler, de s'obstiner. Droit devant.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Isabelle Pandazopoulos (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isabelle Pandazopoulos
Vidéo de Isabelle Pandazopoulos
autres livres classés : difficultés scolairesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La Décision d'Isabelle Pandazopoulos

A quel moment de l'année se déroule l'histoire ?

Après les vacances d'avril
Pendant les grandes vacances
Avant les vacances de la Toussaint

9 questions
64 lecteurs ont répondu
Thème : La décision de Isabelle PandazopoulosCréer un quiz sur ce livre