AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2271074444
Éditeur : Centre national de la recherche scientifique (21/06/2012)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Maintenir l'unité et l'intégrité de l'Empire, protéger Istanbul la capitale, réduire les provinces rebelles, lutter contre la république de Venise puis affronter la Russie: telles sont, durant trois siècles et demi, les missions de la marine ottomane.
Reconstruite après la terrible défaite de Lépante de 1571, contrainte de se moderniser, elle passe de la galère au vaisseau, puis au vapeur et enfin au cuirassé. De plus en plus dépendante de l'Occident, elle fi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Astroploukos
  23 novembre 2016
C'est un ouvrage original en langue français qui traite de la marine ottomane qui assis sa suprématie en méditerranée orientale entre le 15ème et 17ème siècle avant d'être reléguée par les grands voiliers. Mais son histoire ne s'est pas arrêté là, ce qui fait toute l'originalité de ce livre qui couvre TOUTE l'histoire de l'Empire Ottoman et cela jusqu'à ses derniers instant durant la première guerre mondiale.
L'histoire de la marine ottomane offre la particularité d'être une histoire générale de la marine en résumé ou presque (512 pages écrites en très petit).
Des flottes de galères construites souvent in-extenso, capables de ressusciter au lendemain d'une cuisante défaites (Lépante) aux puissants dreadnought dont l'achat ruine définitivement le pays, c'est toute l'histoire d'une marine à la pointe de la technologie militaire qui a assurée la suprématie mondiale des ténors en la matière et la perte de ceux qui ne pouvaient tenir la distance de cette titanesque course à l'armement. Ce fut le cas de l'Empire Ottoman qui devient alors une puissance secondaire, endettée et humiliée lorsque l'Angleterre refusera de lui livrer ses forteresses navales qu'il s'était saigné aux quatre sangs pour se les procurer.
Mais la marine Ottoman se n'est pas seulement une marine d'escadre, c'est aussi, et peut-être surtout, une marine de commerce musclé se livrant à la course et à la piraterie dans la plus pure tradition méditerranéenne.
Ce sont tous ces aspects que le livre aborde de façon très (trop?) technique parfois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AstroploukosAstroploukos   23 novembre 2016
Si les croisières de la flotte impériale ottomane se réduisent et s'espacent de plus en plus jusqu'à disparaître presque complètement après 1614, c'est avant tout parce que la guerre d'escadre a été supplantée en Méditerranée par la guerre de course. Encore faut-il s'entendre sur ce terme. Contrairement aux pirates, les corsaires relèvent, en principe, d'un État et attaquent uniquement les ennemis de celui-ci, que ce soit pour des raisons politiques ou confessionnelles. Il ne faut toutefois pas se leurrer et au gré des occasions rencontrées la différence entre eux est parfois bien ténue à tel point qu'il n'est pas toujours aisé de les distinguer les uns des autres.
Au vrai, les motivations des conquistadores résumées par l'un des compagnons de Cortès : "Nous sommes venus là pour servir Dieu et aussi pour devenir riches" convient parfaitement à tous les corsaires méditerranéens!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
autres livres classés : GalèresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox

Autres livres de Daniel Panzac (1) Voir plus

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Devenir un pirate

Pour devenir un véritable pirate, il me faut...

un bateau
un sabre
un pistolet
être prêt à en remontrer à mes parents (que nous appellerons l'autorité de Port Royal)

10 questions
47 lecteurs ont répondu
Thèmes : pirates , corsaires , flibustiersCréer un quiz sur ce livre