AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9781091447868
278 pages
Ring (18/10/2018)
3.99/5   79 notes
Résumé :
Six mois après son apparition sur YouTube et quatre millions de vues au compteur, le blogueur-scénariste star du collectif FDP de la mode débarque en librairie pour une livraison de violence inédite !

La violence, c'est pas un coup de poing dans la gueule. La violence, c'est de voir des plumeaux manger des bagels sans gluten dans des villes qui ont été bâties il y a 1 700 ans par des Gaulois et des Wisigoths de cent-trente kilos.

À Raqq... >Voir plus
Que lire après Carnets de guerreVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Pour son premier livre, Papacito le libre nous livre ni plus ni moins qu'une successions de coups de gueules, de cris de colère relevés par un humour bonhomme et vulgaire à souhait.
Sans aucune retenue qui aurait faussée l'éclat de ce pamphlet, Papacito le fier toulousain boxe tour à tour Aymeric Caron , la gauche bienpensante, déplore l'avènement des républicains dans L Histoire, il boxe sans hésitations les fragiles, les êtres au regard fuyants, les étudiants en art, les petites racailles, les fonctionnaires apathiques, Yann Barthès, les islamo-gauchistes.
Autant le dire, blindez-vous avant de lire le premier roman de ce youtubeur sulfureux surtout si vous avez des préjugés à l'encontre de ce polémiste qui shoote volontiers dans la fourmilière. Ca démange, ca pique mais ça fait du bien !

Si vous aimez ses vidéos, il faut lire impérativement son premier livre. Vous retrouverez le bonheur de sa gouaille tranchante et agressif avec un soin tout particulier accordé à des comparaisons jubilatoires. C'est un flot de punchlines bien senties mais des punchlines qui mettent aussi en valeur une vérité : l'amour de la France de la part de son auteur. Qu'on aime ou qu'on aime pas le style du gars, il faut reconnaître que Papacito est un guerrier qui clame haut et fort ce qu'il pense ce qui ne l'empêche pas de faire des hommages appuyés et de prôner un sentiment de liberté.
Ses punchlines ne sont pas gratuites et nous pouvons retrouver dans ce pamphlet quelques échos de nostalgie sincère et une certaine bienveillance pour ceux que la société met de côté. le chapitre hommage au dernier nain du lancer de nain en est un exemple ainsi que celui du fumeur de cigare que j'ai trouvé plutôt touchant.

Tout n'est pas parfait bien sûr. Son style est un peu dénué d'équilibre. L'auteur se lance dans des diatribes très efficaces et sur un ton assez drôle mais c'est parfois un peu trop speed , sans réelle transition comme en témoigne le premier chapitre dans lequel il se lance un pamphlet un peu décousu contre Caron.
Bien que ce soit bien chapitré, nous sommes dans un pamphlet qui manque d'un peu d'ossature. C'est vraiment un recueil de pensées et de critiques qui défilent à la manière des observations que le polémiste fait dans la rue.
De plus, bien que j'adore les critiques de Papacito, il faut reconnaître que son humour noir peut s'avérer assez radical comme le passage sur Cantat et Marie Trintignant qui est assez dur à lire. L'écrivain compare le chanteur à un boxeur face à Trintignant , un humour très noir mais qui met aussi le doigt sur un certain degrés de violence , celui qui vise à pardonner trop aisément le meurtrier au profit de l'artiste engagé...La première lecture de ce chapitre s'est avéré un peu difficile mais c'est le propre de l'auteur que d'envoyer des briques.

Déluges de punchlines bien senties, ces carnets de guerre sont juste libérateurs pour qui aime l'humour corrosif assortie avec un véritable sentiment de patriotisme.

Commenter  J’apprécie          50
Une gifle ou un cri, un souffle sûrement. Ce souffle d'une violence libératrice pour les hommes libres ne trouvera que des ennemis irréductibles parmi les castrés de la modernité.
Ce journal satirique est-il à prendre au premier et au deuxième degré, la question restera sans réponse après que ayez ouvert la porte au wisigoth qui encore en vous, enfin peut-être.
L'auteur, un toulousain, fils d'une famille qui traversa les Pyrénées, éduqué dans le quartier du Mirail, fit mille boulots avant de trouver sa voix, une voie d'homme qui mesure sa liberté à son nombre d'ennemis.

Lien : http://www.quidhodieagisti.c..
Commenter  J’apprécie          100
Simple à lire car c'est une suite d'avis de l'auteur sur tel sujet qui font deux à 12 pages, les uns à la suite des autres. le ton est délibérement provocateur et fendard: gros mots, machisme sur-éxagéré, critique acerbe de la France actuelle et les différentes strates humaines qui la composent. J'y ai retrouvé beaucoup d'analyses personnelles "ruminantes" que j'ai souvent gardé pour moi même depuis plus de vingt ans. Un livre qui est là pour secouer les puces, se foutre de la gueule de ceci-cela alors pourquoi pas mettre 5/5 ? Des fois c'est limite car maladroit à force d'en faire trop (au mois de juillet, de souvenir), le spectre d'une forme d'aigreur/haine traverse quelques passages. Il y a aussi des redondances niveau exemples/arguments. Depuis que j'ai fermé ce livre, je sais que papacito est un mec sympa qui joue au "dictateur" à cause du bordel ambiant molasson. Un gentil qui joue au méchant en somme, faut juste pas qu'il tombe dans le piège de l'autocaricature ;)
Commenter  J’apprécie          10
Grande déconnade mais pas que, car malgré le côté "hurlement primaire" façon Jean-Marie Bigard, ce livre traduit également une réalité : celle de l'irrespect croissant, du manque de civisme en France, etc...
Enfin bref, un bon défouloir à prendre en complément des vidéos Youtube de Papacito !
Commenter  J’apprécie          50
On le sent bien au colère Papacito. Je ne suis pas toujours d'accord sur les causes de sa colère, on va dire que je suis plus nuancée que lui ! Il fait un constat assez négatif de l'état d'esprit des français. il est très déçu des comportements de la société française actuelle. C'est malheureusement trop haineux pour moi. C'est je trouve toujours violent. je l'ai donc lu par intermittence, par petites doses. Même si je suis sensible à son style humoristique qui faut souvent sourire quand même. Pour sa défense, ses différentes réflexions m'ont quand même fait réagir et m'ont permis de beaux échanges entre amis !!
Commenter  J’apprécie          11

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
« L’obèse indolent, le fragile, le lâche, le tricheur, le fumeur de joint amorphe, tous ces fils de pute peuvent se donner rendez-vous une après-midi pour aller jeter une cacahuète à un singe plus malin qu’eux ou jeter une tranche de jambon à un tigre du Bengale qui a perdu soixante-dix huit kilos parce qu’il vit en captivité pour le plaisir des chômeurs de longue durée qui ont des tarifs préférentiels pour aller le regarder crever. Enculé, va !»
Commenter  J’apprécie          410

Videos de Papacito (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Papacito
Papacito - Best of 2020
autres livres classés : parodieVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (200) Voir plus



Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
20510 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..