AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782875807137
372 pages
Éditeur : Kennes Editions (13/03/2019)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Peu de temps après la mort de sa grand-mère, à l’aube de l’an 2000, une jeune fille de seize ans est internée à l’hôpital psychiatrique. Son diagnostic: schizophrénie paranoïde. Pourtant, certaines personnes de la ville sont convaincues que l’adolescente n’est pas folle, que ce qui l’affecte n’a rien d’humain. Existerait-il quelque chose d’invisible à l’homme qui peut s’emparer de lui et détruire sa vie? Enfermée entre les quatre murs de cet hôpital, que fera Camill... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  16 avril 2019
Je remercie les éditions Kennes pour l'envoi, via net galley, du roman L'asile du Nord, tome 1 : Camille de Carine Paquin.
Peu de temps après la mort de sa grand-mère, à l'aube de l'an 2000, une jeune fille de seize ans est internée à l'hôpital psychiatrique.
Son diagnostic : schizophrénie paranoïde.
Pourtant, certaines personnes de la ville sont convaincues que l'adolescente n'est pas folle, que ce qui l'affecte n'a rien d'humain.
Existerait-il quelque chose d'invisible à l'homme qui peut s'emparer de lui et détruire sa vie ?
Enfermée entre les quatre murs de cet hôpital, que fera Camille quand elle constatera que sa vie ne lui appartient plus ?
Pour quoi, ou plutôt pour "qui" vit-elle ?
Camille est le tome un de la série L'asile du Nord. Il est bien précisé que la ville et l'hôpital existent bel et bien et que ce roman... est basé sur un fait réel ! On trouve d'ailleurs différents documents qui vont en ce sens dans ce livre.
Franchement, ça fait froid dans le dos ! Et cela m'a fait frissonné d'effroi à plusieurs reprises.
Camille et ses amis font une soirée, ils invoquent les esprits avec une planche de Ouija... alors que la grand-mère de la jeune fille est en train de mourir.. Et c'est le point de départ de drôles de phénomènes.. normaux ou anormaux ???
Camille change, elle voit des choses... Est t'elle atteinte de maladie mentale, ou est ce plus complexe que ça ?
Plus je lis de romans où les ados jouent avec des planches de Ouija pour appeler les défunts, moins j'ai envie d'en faire ! Cela tombe bien, je n'ai pas l'intention de faire joujou avec les esprits ! Et si j'en avais envie, je pense que ce livre m'en aurait dissuadé lol
J'ai aimé ce roman, toutefois le fait que ce soit basé sur une histoire vraie m'a parfois mis mal à l'aise. Notamment la fin !
Les personnages sont intéressants, assez fouillés, et j'ai apprécié de les découvrir.
L'histoire est pas mal du tout.
J'ai apprécié que l'auteure soit très bienveillante dans ses propos sur les maladies mentales. J'ai eu l'impression qu'elle marchait un peu sur des oeufs par moment, du fait que c''est une histoire vraie. du coup à aucun moment elle n'a enfoncé Camille pour son comportement, elle explique bien qu'il n'est pas facile de vivre avec une maladie mentale aussi bien pour le malade que pour son entourage. Que de bienveillance dans ce roman, ça fait du bien surtout que le sujet est sensible.
Ce premier tome est une excellente surprise, j'ai pris plaisir à lire cet ouvrage d'une traite et je lui donne quatre étoiles et demie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Mamzellegazelle
  13 juin 2019
*** Bouleversant, glaçant et dramatique !****
Un grand merci aux Editions Kennes, lors de l'opération Masse Critique, de m'avoir envoyé ce livre, dont je ressors complètement bouleversée ...
Avec L'asile du Nord, tome 1 : Camille - j'ai également fait la connaissance de l'excellente auteure Carine Paquin.
Cette histoire est bouleversante et glaçante, mais c'est une réelle petite pépite car d'une c'est un fait vécu suite à une grande enquête, mais en plus l'auteure a su nous faire aimer Camille et son entourage, bref, c'est comme si on est impliqué dans l'horreur qu'a subi cette pauvre fille.
Donc ... Donc, voilà Camille. Une adolescente comme toutes les autres avec ses amis, sa meilleure amie, son petit copain Victor, son père et sa belle-mère.
Camille n'a jamais connue sa maman, morte dans "un accident de voiture" (d'après ce qu'on lui a dit) peu après sa naissance. C'est sa grand-mère qui l'a élevée dès son plus jeune âge, et un lien très fort était établi entre elles.
La pauvre mémé vient a mourir. Puis Camille change. Elle devient agressive, extravertie puis surtout voit des phénomènes étranges dans les miroirs qui sont sur son passage.
Dans un journal intime, la jeune fille se confie à sa mère, pensant fortement qu'elle a des dons de médium et persuadée que sa maman veut entrer en contact avec elle.
Camille tombe enceinte à seize ans "par accident". Hospitalisée soit disant pour sa grossesse elle se retrouve en psychiatrie, tout son entourage la pensant atteinte de schizophrénie paranoïa. C'est ainsi qu'elle apprend la terrible vérité sur sa maman ...
Mais, Camille est loin de la schizophrénie, ce qui lui fait tant de mal est beaucoup, beaucoup plus gravissime ...
Je n'en dit pas plus ...
Ce livre m'a fortement marqué, tant il est si bien écrit. L'histoire est haletante et glaçante puisque à chaque rebondissement on se dit "oui, mais attention ce n'est PAS un roman ! C'est une histoire terrible mais vraie !"
Le début du livre titille déjà votre conscience avec une note de l'éditeur, puis avec l'effrayante préface de l'auteure.
Dans l'ouvrage, on retrouve des photos de Camille, dont une particulièrement terrible de sa mère la tenant dans ses bras avec cet arrière plan qui vous fait dresser les cheveux. Puis, "cerise sur le gâteau" on a les pages originales du journal intime de l'adolescente racontant ses doutes et ses peurs ...
Autant vous dire qu'on ne ressort pas indemne de cette lecture ! Même la première de couverture est glauque ...
Aujourd'hui j'attends avec GRANDE impatience le tome 2 qui, je pense, fera référence à un autre personnage ayant fréquenté, malheureusement, le terrible hôpital psychiatrique de Malartic, au Canada.
Je remercie vivement Babelio sans qui je n'aurais certainement pas eu l'occasion de lire ce livre et de découvrir Carine Paquin que je vais suivre ... à la trace pour son deuxième tome.
A découvrir d'urgence et surtout ... dites-vous bien que c'est une histoire vraie ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
titiseb77
  03 mai 2019
#LasileDuNord
#NetGalleyFrance
J'ai dévoré ce livre, j'ai beaucoup aimé connaître la vie de Camille, même si celle-ci est malheureusement tragique.
Nous sommes dans une petite commune du Canada, où tout le monde connaît tout le monde, Camille et ses amis vivent une petite vie tranquille comme tout bon adolescent, lycée, sortie, amourette... Un soir, alors que Camille participe à une partie de oui-ja avec ses amies, sa grand-mère décède et Camille, va, à partir de là, être complètement différente, folie, schizophrénie, possession...
L'écriture de l'auteure est vraiment agréable, pas de temps morts, les événements s'enchaînent sans lassitude, le suspense est à son comble du début à la fin, je recommande donc vivement ce roman et je me réjouis à l'avance de savoir qu'il ne s'agit que du tome 1, ce qui laisse présager d'autres aventures dans l'asile du Nord.
Commenter  J’apprécie          170
cristalya
  09 juillet 2019
Merci à Babelio et aux éditions Kennes pour l'envoi de ce livre dans le cadre de la Masse Critique.
Dans ce roman que l'autrice avance comme une narration d'un témoignage réel, nous allons suivre le moment où la vie de l'adolescente Camille va complètement basculer.
Pour appuyer le côté réaliste de l'oeuvre, l'autrice nous offre d'ailleurs un préambule pour nous poser le contexte, et nous avons également des articles et photos qui illustrent certains lieux et faits abordés dans le roman. Libre à chacun d'y croire ou non ensuite.
Dans cette histoire où il est question de possession démoniaque, d'apparitions ou encore d'exorcisme, on va voir Camille devoir faire face à d'étranges situations, ayant trait au paranormal. On alterne entre narration habituelle et lettres écrites par Camille à sa mère, où l'on plonge alors dans ses pensées et ses doutes face à ce qui lui arrive, une introspection qu'elle fait suite aux questions qu'elle se pose. On est curieux de connaître la suite, de connaître de quoi il retourne, comment cela va évoluer et comment les personnages vont y faire face, que ce soit Camille ou ses proches. S'affronte ainsi dans ce roman le point de vue rationnel et le point de vue plus penché vers le paranormal et le monde invisible, et on se pose alors la question sur quel camp a finalement raison.
Durant l'histoire, nous allons suivre Camille, mais nous pourrons aussi voir ses amis ainsi que sa famille. Les concernant, je ne me suis pas vraiment attachée à eux, j'ai apprécié suivre leur histoire et celle de Camille, mais il n'en fut rien de plus.
Je pense que cela est notamment dû aux dialogues. En effet, l'autrice écrit normalement pour un public plus jeune en général, et il faut avouer que cela se ressent dans certains aspects de l'écriture. J'ai personnellement trouvé les dialogues un peu enfantins ou assez pauvres pour une oeuvre à destination des adolescents d'autant plus étant donné l'âge des protagonistes. Cela ne gâche pas le roman et l'histoire derrière, mais il est vrai que j'ai trouvé personnellement cela un peu dommage, la plume de l'autrice était assez ancrée jeunesse (et plus du côté des enfants que des adolescents) pour ce roman. Attention, je ne dénigre pas l'écriture de l'autrice, qui en dehors de point est agréable et rapide à suivre, je trouve seulement qu'elle n'est pas la plus adaptée pour ce type de roman et pour le public visé, selon mon point de vue.
Un autre point qui m'a peu déçu est le résumé que je trouve un peu trompeur. En effet, à sa lecture, on s'attend à suivre une protagoniste enfermée dans un hôpital psychiatrique, mais en réalité, cela n'intervient pas avant les vingt dernières pages du roman, littéralement. Sur un roman qui en compte près de trois cents soixante, cela arrive franchement tard par rapport à ce que nous laisse croire le résumé. J'ai quand même aimé l'histoire malgré tout, mais je m'attendais à avoir la partie dans l'hôpital psychiatrique bien plus tôt et à ce que celle-ci soit ainsi plus développée.
Concernant la fin, je trouve qu'elle convient bien au genre du roman, et elle laisse une ouverture pour le prochain roman de la série. Ainsi, l'autrice expliquant que tout se déroule dans une même région, il est fort probable que nous trouverons des liens avec l'histoire du premier tome dans le second.

Pour conclure, j'ai trouvé le roman sympathique, mais il est vrai que je m'attendais pas totalement à cela. Je trouve le résumé un peu trompeur et il est vrai que le style jeunesse de l'autrice n'était pas ce à quoi je me serais attendue pour un roman catégorisé pour adolescents. Néanmoins, il fut intéressant de découvrir cette histoire et je serais curieuse de lire la suite si l'occasion se présente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pat0212
  14 novembre 2019
Ce livre a eu grand succès et m'avait chaudement été recommandé par une copine, il a de très bonnes critiques, je peine toutefois à partager cet enthousiasme. Pour moi il s'agit d'un livre très moyen. Il est présenté comme une histoire vraie, mais je pense qu'il s'agit plutôt d'un artifice littéraire pour accrocher les lecteurs et les toucher davantage, il y a trop d'invraisemblances pour que ces faits se soient effectivement déroulés.
Camille, seize ans et ses amies Sophie et Virginie organisent une soirée « Horreur » avec visionnement du film L'exorciste et partie de Oui-ja, ce qui nous met directement dans l'ambiance. Camille croit voir sa mère dans un miroir et lance la planchette à travers la pièce. A son retour, la jeune fille apprend le décès de sa grand-mère qui l'a élevée et qui était très malade. Peu à peu le comportement de Camille change, elle voit souvent sa mère, décédée dans un accident quelques mois après sa naissance, lui apparaître dans les miroirs, elle pense avoir un don de medium. Elle devient aussi très entreprenante avec son petit ami mais ne se souvient pas de ce qu'elle fait ou dit. Elle croit que sa mère est décédée dans un accident de voiture, mais voyant l'état de sa fille, son père décide de la mettre au courant : sa mère était schizophrène et s'est suicidée. Comme Camille semble reproduire les mêmes symptômes il l'emmène voir un psychiatre. Une vieille voisine convainc Daniel que sa fille n'est pas malade, mais possédée et qu'il faut plutôt l'exorciser.
Des documents sont censés persuader le lecteur qu'il s'agit bien de faits réels, mais sur ma liseuse Kindle, je n'ai vu que des pages vides. Les personnages ne sont pas très attachants en dehors de Victor, le petit ami de Camille. Un aspect très positif de ce livre est le regard bienveillant posé sur les maladies mentales et la volonté de les dédramatiser. le psychiatre explique à la jeune fille qu'avec un traitement adapté, elle pourra vivre normalement ou presque. Toutefois vu la toxicité des psychotropes utilisés dans le traitement de ces affections, la fin du roman est impossible, ce qui me fait fortement douter que l'histoire soit vraie. Quant à l'exorcisme, s'il a vraiment été pratiqué de cette manière, il ne pouvait que virer à la catastrophe.
Le sujet est un peu racoleur et m'a fait penser à la série Anna Caritas, de Patrick Isabelle que je trouve nettement plus aboutie. Penser que le jeu du Oui-ja est aussi inoffensif que le Monopoly, comme le dit la vieille voisine de Camille, relève de l'inconscience et on ne devrait vraiment pas inciter les jeunes à essayer.
Pour moi il s'agit d'un livre moyen, il y a nettement pire mais aussi bien mieux, il ne me laissera pas de grands souvenirs. Je remercie Netgalley et les Editions Kennes pour ce partenariat.
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
aurore34490aurore34490   06 juin 2019
« Victor trouve qu’il y a beaucoup de bon sens dans ce que la vieille femme lui raconte et il pense qu’étrangement, c’est dans l’incertitude qu’on trouve la certitude… la certitude qu’il n’y a pas de dieu, puisqu’il y en a trop :

Nicole prend la parole pour la première fois.

Alors que doit-on faire ?
il va falloir chasser cette chose, et pour ça, j’aurai besoin d’aide. Si nous nous mettons à plusieurs, je crois que nous pourrons y arriver.«
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CielvariableCielvariable   24 mars 2020
La maladie mentale c’est comme la maladie physique : ça nous envahit, mais ça ne change pas ce que nous sommes.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : schizophrénieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
57 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre