AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782755640502
Éditeur : Hugo et Compagnie (03/01/2019)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 260 notes)
Résumé :
La disparition
Layla a disparu il y a douze ans, en pleine nuit, alors qu’elle rentrait de vacances en France avec son petit ami, Finn. On ne l’a jamais revue depuis.

Les soupçons
Lorsque les policiers l’ont interrogé, Finn leur a raconté la vérité sur cette nuit-là. Mais pas toute la vérité. Pas un mot, par exemple, sur la dispute violente qui les a opposés juste avant la disparition de Layla.

La peur
Finn a refai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (116) Voir plus Ajouter une critique
Kirzy
  17 mars 2020
Douze ans après la disparition jamais élucidée de sa fiancée Layla sur une aire d'autoroute, Finn s'apprête à épouser Ellen, la soeur de Layla. Mais voilà qu'un voisin croit avoir aperçu cette dernière, voilà que Finn reçoit des mails étranges, voilà qu'apparaissent des poupées russes type matriochkas, souvenirs communs aux deux soeurs … Layla est-elle en vie ? Si oui, que veut-elle ? Si non, qui se cache derrière ses étranges signes qui se font de plus en plus menaçants ?
Du début à la fin, B.A Paris joue avec nos nerfs. J'ai douté tout le temps sans avoir le temps de penser aux indices semés, sans avoir le temps de mettre mon cerveau en ordre tellement ma voracité à lire m'a emportée et aveuglée. Ce thriller est un incroyable page-turner avec un suspense qui monte à s'en bouffer les doigts, et ce sans effets gratuits, sans détails glauques, juste grâce à la maestria de l'auteur à dérouler son histoire.
Si j'ai adoré être baladée, j'ai nettement moins apprécié le dénouement que j'ai trouvé peu vraisemblable. J'y avais vaguement pensé à mi-parcours mais avais écarté cette piste la jugeant too much et surtout peu logique. Pourtant l'auteur a pris soin de d'enrichir la psychologie des trois principaux personnages en leur construisant un passé riche d'explications … mais non, cette fin ne m'a pas plu autant que le reste du roman clairement très efficace et addictif.
Dans le cadre de la sélection mars du Prix des Lecteurs Livre de Poche 2020, catégorie policier / thriller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          879
Antyryia
  14 janvier 2019

Y a que la vérité qui compte.
- Alors Daphnée, est-ce que notre invité a répondu présent ?
- Eh bien oui Pascal, je suis en compagnie de Finn qui nous vient de Simonsbridge, en Angleterre, où il travaille dans l'investissement financier. Comment allez-vous Finn ? Pas trop stressé ?
- Euh non, plutôt curieux à vrai dire.
- Vous avez une petite idée de la personne qui vous a fait venir ici ce soir ?
- Pas de certitude non, mais j'ai quelques hypothèses.
- En ce cas Finn, je vous invite à vous lever et à suivre Sam.
Souvenez-vous : La vérité se trouve au bout du couloir.
J'arrive sur le plateau de télévision où j'échange une poignée de main molle avec Laurent Fontaine et Pascal Bataille.
- Asseyez-vous Finn. J'imagine que vous connaissez le principe de l'émission ?
Sans même me laisser le temps de répondre, l'animateur enchaîne.
- Derrière ce rideau se trouve une personne qui a une vérité à vous dire. Vous serez libre bien sûr de l'ouvrir ou pas après avoir entendu ce qu'elle est venue vous révéler.
- Vous avez de grands pieds, vous chaussez du combien ? coupe le second animateur sans me laisser le temps de répondre.
- Je chausse du 48 et je mesure 1,95 mètre.
- Alors mieux vaut ne pas vous mettre en colère ! pouffe Laurent Fontaine.
- Vous ne croyez pas si bien dire. Je pense être quelqu'un de plutôt gentil mais quand la moutarde me monte au nez je peux avoir des accès de violence que je ne maîtrise pas. Mon meilleur ami Harry doit encore s'en souvenir.
"Ton humeur était aussi volatile que tes colères et tes frustrations."
- On va tâcher de ne pas vous énerver alors ! s'esclaffe Pascal Bataille.
- Vous avez confié à Daphnée tout à l'heure que vous aviez une vague idée de la personne qui vous a demandé de venir ce soir ?
- Eh bien j'hésite entre Ellen ou sa soeur Layla. J'aimerais tellement que ce soit Layla ! Mais je ne crois pas qu'elle soit encore en vie.
- Qui sont ces deux soeurs et que représentent-elles pour vous ?
- Je suis en couple avec Ellen depuis plus d'un an et je pense qu'elle s'attend à ce que je la demande en mariage. Mais peut-être qu'elle a finalement pris l'initiative ? C'est bien le principe de l'émission, non ? Se fiancer en direct devant des milliers de téléspectateurs pour l'audimat ?
- Pas seulement, on aime bien également réunir les enfants avec les parents qui les ont abandonnés. Mais parlez nous plutôt d'Ellen. Comment est-elle ? Comment ça se passe entre vous ? Vous devez vivre une folle passion !
- Eh bien Ellen est une femme sophistiquée, à l'aise en société, très amoureuse. Elle est illustratrice. Et on est vraiment très heureux ensemble.
Et tandis que j'énumère ces banalités, pas convaincu, des pensées viennent parasiter mon esprit.
"Je suis déchiré entre mon désir de Layla et mon désir de protéger Ellen."
"Pourquoi ne peux-tu pas ressembler plus à Layla ?"
"Tu n'as jamais été totalement amoureux d'Ellen, pas comme tu l'étais de Layla."
- Et pouvez-vous nous parler de sa soeur maintenant ?
- Oui, Layla est mon ex petite amie.
- Attendez, me coupe Pascal Bataille en ricanant. Si je comprends bien, vous vous êtes envoyé en l'air avec les deux soeurs ? Vous ne vous embêtez pas vous alors !
- Layla a disparu il y a maintenant douze ans. Nous étions en vacances en France. Je me suis arrêté à une station service et à mon retour, quelques minutes plus tard, elle n'était plus là.
Son décès a été prononcé officiellement il y a sept ans mais j'ignore en réalité totalement ce qu'il est advenu d'elle. Si elle est réellement morte, si elle a été kidnappée, si elle m'a fui volontairement. J'ai d'abord été suspecté mais la police m'a rapidement mis hors de cause. Dire que je m'apprêtais à lui demander de m'épouser.
Je suis tombé amoureux d'elle dès notre première rencontre. Elle était perdu dans Londres et je lui ai offert l'hospitalité. Je suis immédiatement tombé sous le charme de sa maladresse, de son innocence. Elle m'a totalement ensorcelé. Et puis, plus tard, j'ai fait la connaissance de sa soeur aînée Ellen.
- Qui vous écoute peut-être en ce moment, qu'elle soit derrière le rideau ou devant son poste de télévision.
- Oh non, Ellen ne regarde pas ce genre d'âneries. Mais c'est vrai que nous ne parlons jamais de Layla, comme si ma relation avec sa soeur était un sujet tabou.
- Eh bien merci Finn pour toutes ces révélations. Dans un instant nous saurons si vous avez raison. Mais auparavant souhaitez-vous avoir un indice ?
- Bien sûr, réponds-je d'une voix hypocrite.
A l'écran, un jeune crétin interviewé dans la rue au hasard me demande comme s'il me connaissait depuis toujours :
- Finn, est-ce que tu crois qu'amour rime avec toujours ?
- Alors qu'en pensez-vous ? insiste Laurent Fontaine
- Que c'est un indice de merde, comme toujours dans votre émission.
- Alors voila tout de suite un second indice.
L'écran demeure cependant éteint.
Mon regard tombe alors sur une poupée russe qui vient juste d'être déposée sur le banc, à quelques centimètres à peine de moi. Je sursaute, effrayé et intrigué à la fois.
- C'est Layla, cette fois je n'ai plus aucun doute. Cette petite matriochka lui appartenait.
- S'il s'agit effectivement de Layla derrière ce rideau, vous êtes sûr de pouvoir la reconnaître après douze années sans l'avoir revue ?
- Sans aucun doute. Son visage est gravé à jamais dans ma mémoire et je la reconnaîtrai n'importe où, n'importe quand.
- Alors vérifions maintenant qui a souhaité vous transmettre un message ce soir.
* * *
En ouvrant le rideau, Finn saura ce qu'il est advenu de Layla ces douze dernières années.
Mais cela, BA Paris le raconte beaucoup mieux que moi dans son dernier roman.
Son troisième thriller psychologique, Dix petites poupées, n'est pas celui de la consécration puisqu'elle a obtenue celle-ci dès le premier, Derrière les portes, qui avait quasiment fait l'unanimité chez les lecteurs.
Mais il s'agit clairement pour moi du plus abouti.
Sans perdre en fluidité, l'écriture est devenue moins simpliste, avec une touche plus personnelle, plus reconnaissable.
La construction est elle aussi très travaillée, chacune des trois parties apportant tant des réponses aux questions du lecteur que de nouveaux mystères permettant à l'intrigue de s'épaissir et de gagner en intensité.
Quant à l'histoire, elle a gagné en profondeur. L'auteure abuse moins des grosses ficelles et la psychologie des différents personnages est davantage travaillée, leurs évolutions sont plus subtiles.
Comme dans Défaillances, il est question d'une lente plongée dans la folie, mais abordée totalement différemment.
Il ne s'agit bien sûr pas de découvrir qui se cache derrière le rideau mais de savoir ce qui se cache derrière les apparences.
Dès les premières pages, on sait que Finn en sait plus qu'il ne veut bien le dire sur la disparition de Layla.
Cette compagne disparue dans d'étranges circonstances et dont tout semble indiquer la réapparition : Deux personnes croient l'apercevoir, et puis il y a ces poupées qui apparaissent un peu partout, et ces étranges courriels que reçoit Finn et qui pourraient provenir du ravisseur de sa bien aimée.
Quelles seront les répercussions sur la vie qu'il avait tenté de reconstruire avec Ellen ?
Qui manipule qui, et dans quel but ?
Dix petites poupées parle beaucoup de sentiments, mais attention, on est très loin du roman harlequin et de l'Amour avec un A majuscule. Ici, l'amour est possessif, obsessionnel, malsain.
Destructeur.
"Mais je sais mieux que personne que l'amour peut nous faire agir contre notre personnalité, qu'il nous fait faire des choses dont on se pensait incapable."
Ou il n'en n'est simplement pas : Quand on aime par habitude, par obligation, par simple respect de l'autre on ne peut pas dire que ce sont des sentiments qui nous mettent des étoiles dans les yeux.
Dans un couple, l'équilibre est rare et l'un des deux partenaires est bien souvent plus amoureux que l'autre. Cette théorie semble se vérifier ici. Même si rien n'est aussi simpliste.
C'est un roman qui aborde aussi le thème de la violence domestique. Avec le principal protagoniste, Finn, pas toujours capable de maîtriser ses pulsions de rage mais qui demeure néanmoins un personnage attachant. A l'inverse du père d'Ellen et de Layla, l'odieuse brute ivrogne qui laissera à jamais des cicatrices, qu'elles soient physiques ou mentales.
Et il est question du deuil. Et plus particulièrement de sa phase de déni.
Le triangle amoureux concocté par BA Paris est donc très loin de faire preuve d'un quelconque romantisme et prend racine dans la noirceur et la folie de l'être humain, en donnant un résultat détonnant une fois tous les éléments mis en place.
Sans être inoubliable et sans aborder de sujet réellement inédit, Dix petites poupées tire cependant clairement son épingle du jeu dans la grande valse actuelle des thrillers psychologiques. Je ne considérais pas jusqu'à présent l'Irlandaise comme une auteure incontournable du genre même si j'avais pris plaisir à lire ses deux premiers romans. Je commence à changer d'avis et à considérer sa notoriété comme étant méritée.
Si maintenant vous aussi vous souhaitez savoir qui se trouve derrière le rideau, qui Finn va y découvrir quand il acceptera de lever le voile …
Procurez vous vite ce petit chef d'oeuvre machiavélique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5012
Yggdrasila
  26 mars 2020
Comme dit l'expression : « Jamais deux sans trois ».
Et oui, troisième roman de B.A. Paris que j'apprécie ! Décidément, cette auteure ne cesse de m'enthousiasmer.
Elle nous entraine encore une fois dans son domaine de prédilection : le thriller psychologique.
Ce qui différencie ce roman des deux précédents (Derrière les portes et Défaillances) c'est le fait que le protagoniste soit un homme. Et je dois souligner que B.A Paris maîtrise tout aussi bien la psychologie masculine.
Dès les premières pages, on est directement absorbé dans une atmosphère inquiétante où mille questions se posent.
Nous prenons connaissance des déclarations d'un homme nommé Finn, suite à la disparition de sa petite amie Layla, alors qu'ils étaient ensemble.
Avons-nous affaire à un meurtre ? Une fuite ? Un enlèvement ? Un complot ?
Le récit à la première personne nous permet de nous focaliser sur la pensée du personnage de Finn que nous découvrons au fur et à mesure.
Le rythme du roman est bien construit.
Une alternance temporelle est mise en place entre l'incident douze ans plus tôt et le présent.
Comme on s'en doute bien, le passé refait surface et de manière assez troublante.
Vient ensuite une alternance de points de vue entre deux personnages.
De forts soupçons se portent d'abord sur Finn qui est loin d'être blanc comme neige, tandis que son entourage a également sa part d'ombre.
Est-ce une histoire de vengeance ? de manipulation ?
Un tas de possibilités se dessine...
Qui mène la danse ?
Un des meilleurs amis ? L'ex petite amie ? La nouvelle compagne ? le voisin ?
J'étais à deux doigts de deviner, mais l'auteure m'a surprise par son dénouement encore plus machiavélique.
Un roman qui se dévore tellement le suspense nous tient en haleine du début à la fin.
Avec ce genre d'histoires, on aime être mené en bateau... et c'est réussi.
Une très bonne lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          582
celine85
  01 mai 2020
Finn et Layla s'arrêtent sur une aire d'autoroute lors d'un trajet retour de leur séjour de ski à Megève. Lorsque Finn revient des toilettes, il constate qu'elle a disparue. L'enquête n'a rien donné.
12 ans après cet évènement, Tony Heddon, policier qu'il a connu quand il était en garde à vue, soupçonné du meurtre de Layla lui annonce qu'un de ses anciens voisins pense avoir vu Layla. Quand il a voulu lui parler, elle s'est enfuie.
Aujourd'hui il a refait sa vie avec Ellen qui est la soeur de Layla. Ils doivent bientôt se marier. Un soir quand il rentre chez lui, Ellen semble perturbée. Elle a trouvé devant la maison, une petite poupée russe. Cet objet lui a rappelé sa soeur avec qui elle avait une série de matriochkas. Qui dépose ses poupées, seul elles, Finn et un ami sont au courant de leur signification ? Finn de son coté commence à recevoir des mails plutôt étranges.
Layla serait elle encore en vie ?
Ce roman a un bon rythme grâce aux chapitres courts et à l'alternance passé/présent dans un premier temps puis alternance des personnages ensuite. L'intrigue est prenante et haletante. L'auteur arrive à brouiller les pistes concernant l'identité de la personne qui se cache derrière tout ça. On nous annonçait un incroyable twist final et je l'ai eu ! mais le dénouement semble quand même peu vraisemblable…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
sabine59
  27 février 2020
Voilà un thriller machiavélique comme je les aime, même si j'ai commencé à pressentir la vérité aux deux tiers du livre...
L'auteure franco-irlandaise , que je découvre, a eu beaucoup de succès avec son premier livre" Derrière les portes". Je pense que je le lirai car j'ai bien apprécié cette lecture.
Rien de vraiment nouveau, certes, mais une écriture nerveuse, efficace sans être trop stéréotypée, une intrigue qui accroche le lecteur dès le départ, et des interrogations multiples, fort bien mises en jeu. Comme le narrateur, on sent la tension monter, les doutes, l'angoisse. Et psychologiquement, les profils des personnages sont subtils.
Quelques précisions, juste pour donner un aperçu : le narrateur, Finn, qui a maintenant quarante et un ans, se souvient d'il y a douze ans, quand sa petite amie de l'époque, Layla, a disparu en France, alors qu'ils revenaient de Megève. Souvenir perturbant, qui ravive des douleurs enfouies, car son ancien voisin pense avoir aperçu Layla, et de mystérieuses poupées russes apparaissent sur le mur du cottage qu'il partage avec celle qui va devenir sa femme, Ellen. Qui n'est autre que la soeur de la disparue...
Inutile d'aller plus loin. Le début du roman est plein de promesses, qui seront tenues. Même si le comportement de l'un des personnages m'a semblé très discutable. Mais pourquoi pas? La folie peut se glisser partout...
En tout cas, un excellent moment en compagnie des sueurs froides de Finn...bien compréhensibles!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   09 février 2019
Incroyable, la façon dont ces deux poupées russes me travaillent l’esprit. Il me serait très facile de jeter celle que j’ai trouvée, ou tout au moins la reléguer dans mon tiroir avec l’autre, celle qui a appartenu à Layla. Mais je la garde à portée, dans ma poche, comme pour me rappeler que je ne peux pas me montrer trop confiant. Inévitablement, cependant, elle fait remonter des souvenirs de Layla. Et pour ne rien arranger, Ellen a laissé sa famille de poupées russes bien alignées sur le plan de travail de la cuisine au lieur de les remboîter et de les remettre dans la salle à manger. Je ne veux pas lui demander de les déplacer pour ne pas montrer que j’y accorde une quelconque importance, ni lui faire croire qu’elles me mettent mal à l’aise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
OgrimoireOgrimoire   23 mars 2020
Maintenant il est trop tard. Finn peut passer des heures, des jours, des mois à me chercher, il ne me trouvera jamais. À moins que je lui laisse une sorte d’indice, que j’arrive à le mettre sur la piste. J’ai une poupée russe dans la poche et, alors qu’Ellen prend le dessus sur moi, je parviens à la laisser à un endroit où Finn la trouvera. Elle devrait, enfin, le mener à la vérité sur les poupées russes. Et s’il découvre la vérité derrière les matriochkas, il découvrira ma vérité à moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MozzaBasilicMozzaBasilic   11 mars 2020
Malgré la pluie, j'aperçois l'eau sombre d'un petit lac sur ma gauche, piquetés de roseaux noirs pointant à la surface comme une barbe de trois jours.
Commenter  J’apprécie          90
NatachaMNEANatachaMNEA   19 janvier 2019
Je n'étais pas furieux contre toi, j'étais furieux contre le salaud qui t'avait contrainte. Je voulais lui casser les os un par un, lui couper les couilles.
Commenter  J’apprécie          80
AxelinouAxelinou   29 mars 2020
« La Layla que je connaissais il y a douze ans me manque. J’aimais notre façon d’être ensemble. Avec Layla, il y avait des hauts, des bas, avec Ellen, tout est constant. Pas de hauts, pas de bas. Nous ne nous disputons jamais – mais nous ne rions pas non plus, en tout cas pas comme je riais avec Layla. Je me dis que c’est parce que nous sommes plus vieux mais je sais que ce n’est pas vrai. Ellen est plus… je cherche le mot et quand je me rends compte que je m’apprête à utiliser ‘ennuyeuse’, je le remplace prestement, honteusement, par ‘sérieuse’. » p. 163
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de B. A. Paris (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de B. A. Paris
Après une arrivée en trombe dans le milieu du polar avec Derrière les portes, son premier roman (près d?un million d?exemplaires vendus au Royaume-Uni), l?anglaise B.A. Paris prend du galon dans le thriller psychologique et familial avec Défaillances, son dernier roman dont voici 3 bonnes raisons de le lire.
autres livres classés : disparitionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Derrière les portes

Quelle profession exerçait Grace avant de se marier avec Jake?

Professeur
Modèle photo
Acheteuse pour Harrods
Avocate

9 questions
43 lecteurs ont répondu
Thème : Derrière les portes de B. A. ParisCréer un quiz sur ce livre

.. ..