AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782081408647
Éditeur : Flammarion (17/05/2017)

Note moyenne : 4.36/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Pour en finir avec un tabou vieux comme le monde.
Un livre sur les règles ? Mais pourquoi ?
Parce que les règles sont toujours enveloppées d'un voile de répulsion et de rejet. Parce qu'on ignore encore beaucoup trop de choses au sujets des menstruations, ne serait-ce que d'un point de vue purement biologique.
Parce qu'on ne connaît pas assez les problèmes de santé qui y sont liés et que de nombreuses personnes souffrent parfois en silence, sans... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Solittletime
  18 mars 2019
Les règles, les ragnagas, la mer rouge… Autant de termes imaginatifs et inventifs pour désigner tout bêtement : Les menstruations !
Car oui, les menstruations sont encore un sujet tabou à notre époque, dans notre culture comme dans d'autres.
Tout d'abord, ce livre m'a permis de prendre conscience du côté tabou des règles. Je me voulais décomplexée et informée sur le sujet hors, ce n'était pas le cas.
En lisant ce livre, j'ai non seulement appris plusieurs choses comme l'existence de l'éponge comme protection hygiénique. Mais en plus, j'ai pu constater d'autres jeunes filles en savaient encore moins.
Loin de moi l'idée de paraitre prétentieuse et hautaine mais j'ai surtout été effarée de voir que les jeunes filles de notre époque et notre culture en savaient encore moins. Personnellement, le doigt titillant l'anus pour faire arriver ses règles m'a laissée sur le c**. Je trouve cela juste terrible. Mon petit côté féministe en a pris un coup car le chemin est encore long.
Alors que certains passages m'ont rendu triste et en colère comme le Chaupadi au Népal, d'autres m'ont permis d'avoir encore espoir.
L'auteur sait distiller ses informations de manière très pertinente, avec humour. Ses recherches nous éclairent sur tous les aspects des menstruations, tant à un niveau physiologique, psychologique, culturel et artistique (j'avoue qu'il faut s'accrocher, ceci dit, mais pourquoi pas ?).
Je pense qu'il est inutile d'en raconter plus, je vous conseille vivement ce livre. Il est à mettre en toutes les mains : femmes, jeunes femmes, hommes, jeunes hommes.
Un tabou à briser pour un aspect naturel de la vie dont personne ne devrait avoir honte. Ayant eu des problèmes gynécologiques auparavant, j'aurai été ravie d'avoir ce livre entre mes mains plus tot.
Ne donnez plus de gifle à votre fille, ne lui dites plus qu'elle vient de devenir une femme, une vraie mais offrez-lui plutôt ce merveilleux livre. Un merveilleux cadeau pour l'avenir, un investissement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ladydede
  23 septembre 2018
Présenté sur la table de ma bibliothèque, ce petit livre bleu m'a beaucoup interpellé. Un livre sur les règles ? Pourquoi pas ? J'ai envie de dire...
Blogueuse, Jack Parker (c'est un pseudonyme !) nous parle des menstruations, de leurs rôles, des protections hygiéniques et surtout de leur tabou "vieux comme le monde". J'avoue que j'ai appris beaucoup de choses et que j'aurai même aimé lire ce genre d'essai lorsque j'étais adolescente.
C'est un livre à partager dans son entourage et ailleurs pour se libérer de ce tabou.
À lire !
Commenter  J’apprécie          100
cindy33
  19 mai 2019
Oui ce livre parle de règles, de la première à la dernière page et c'est une merveille du début à la fin ! Au cours de ma lecture je me disais que c'était LE livre que j'aurai aimé avoir en ma possession à 14 ans pour m'accompagner dans mon adolescence et dans tous mes questionnements (ceux des règles en tout cas !). Jack Parker parle des règles avec simplicité et sans tabou. Elle y dépeint des situations (banales finalement) de la vie quotidienne de millions de femmes mais qui, vues avec le regard de diverses sociétés ou époques, se transforment en expériences honteuses, dégradantes, humiliantes voire mortelles. Je me suis reconnue dans beaucoup de situations, de questionnements et surtout dans ce sentiment d'injustice. Je pensais être la seule à être révoltée qu'une chose aussi naturelle pour un être humain sur 2 soit la cible d'autant de mépris. Alors, finalement, non, peut être que si je l'avais lu à 14 ans je n'aurai pas pris la mesure de la vérité criante de ce livre. Peut-être que le lire 20 ans plus tard était le timing parfait pour m'y retrouver pleinement. Ce livre m'a fait énormément de bien et j'ai bien l'intention de le faire découvrir largement (ado femmes et hommes !)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lapetitefadette
  03 juin 2017
Mes "grandes" filles m'avaient déjà parlé de cette blogueuse qui pour leur plus grand bonheur levait quotidiennement le voile sur le tabou entourant la question menstruelle. Masse critique m'a permis de la découvrir à mon tour dans cet ouvrage où elle compile de façon plus structurée ses réflexions, son analyse sur le sujet, accompagnés de témoignages et surtout d'exposés de pratiques culturelles que j'ignorais totalement pour certaines, et qui sont parfois terrifiantes. A mettre entre toutes les mains sans distinction de sexe ni d'âge. Qu'on parle enfin sans détour de ce sujet si secret, si pudique même pour la génération pourtant libérée des baby-boomeuses dont je fais partie.
Commenter  J’apprécie          10
Abyssinia
  31 août 2018
Une lecture très intéressante grâce à laquelle j'ai appris un tas de choses, surtout concernant les rubriques religieuse et historique, où j'ai pu rire (jaune) de certaines anecdotes... C'est un bon ouvrage qui pose les bases et qui donne envie de faire des recherches approfondies. le livre devrait mis entre les mains des adolescent.e.s et leurs parents, et intégré dans les CDI des établissements.
Commenter  J’apprécie          33

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
shmileblikshmileblik   29 octobre 2018
Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu ou lu des gens dire très sérieusement qu’une femme président poserait problème, à cause de ses règles, parce qu’elle pourrait péter un plomb pendant son syndrome prémenstruel et déclarer la guerre à la Russie si on ne lui apportait pas son carré de chocolat au bon moment (alors OK, ce n’est pas une citation verbatim de ce que j’ai pu voir, mais franchement, pas loin). Je trouve ça particulièrement drôle aujourd’hui, alors que Donald Trump siège à la Maison-Blanche à l’heure où j’écris ces lignes et que s’il existe une incarnation du syndrome prémenstruel, c’est bien lui.
Sans compter que les candidates à la présidentielle sont généralement ménopausées depuis belle lurette, mais bon, c’est encore une autre histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
rkhettaouirkhettaoui   07 décembre 2017
On ne parle pas de sang, on parle de liquide. On ne parle pas de vulve ou de vagin, on parle d’intimité ou de zone intime. La plupart du temps, il est difficile de savoir pour quoi les pubs font la promotion quand elles abordent les règles – et ceux qui n’en ont jamais entendu parler de leur vie pourraient facilement passer à côté du message. Peu importe, parce que ça ne les concerne pas, pas vrai ? Non, pas vrai.
D’abord parce que, comme je l’ai dit plusieurs fois depuis le début de ce livre, je pense sincèrement que tout le monde devrait avoir des notions claires de ce que sont les règles, mais aussi parce qu’elles touchent les jeunes personnes qui les auront un jour et qui n’ont pas, dans leur entourage, suffisamment de sources d’information. Si tout ce que ces jeunes esprits savent des règles se résume à ce que les pubs veulent bien en dire, on n’est pas sortis du sable. Même les pubs pour les savons pour « zone intime » sont plus claires – mais principalement parce que ça leur permet de nous montrer des femmes à poil qui se savonnent sensuellement la vulve sous la douche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
shmileblikshmileblik   29 octobre 2018
Nous n’avions pas le droit d’être de mauvaise humeur, de râler, de nous insurger, d’insulter, de répondre aux attaques sans que l’état de notre utérus ne soit mis en cause – comme si nous n’avions aucune prise sur nos émotions, comme si le fait d’avoir nos règles nous rendait immanquablement incontrôlables, et comme si ce processus naturel tenait les manettes de notre cerveau, tel un parasite.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   07 décembre 2017
Les choses avancent, c’est un fait. C’est comme pour tout, les modes de pensée évoluent, la technologie, les lois, les mœurs avec, pas toujours au même rythme, mais ça avance. Vous l’avez sûrement constaté vous-même, on n’a jamais autant parlé de règles que ces dernières années, il se passe rarement une semaine sans que le sujet ne soit abordé d’une manière ou d’une autre dans les médias.
Commenter  J’apprécie          11
rkhettaouirkhettaoui   07 décembre 2017
Lorsqu’un homme non menstrué pète un boulon, fait une crise de nerfs, un coup de déprime ou mange trois tablettes de chocolat devant sa série préférée, personne ne lève un sourcil (sauf quand on le traite de femmelette, parce qu’il n’y a décidément rien de pire que d’être assimilé à une femme…). Lorsque c’est une femme qui le fait, ça devient une arme contre elle. On ne justifie jamais les actions impulsives des hommes par une chute d’hormones (alors que des recherches ont été faites sur l’andropause, le versant masculin de la ménopause qui entraîne une chute de testostérone et donc des changements physiques et comportementaux), mais si une femme lâche un coup de gueule ou se tape une crise de larmes, on sera toujours prompt à lancer un : « Elle a ses règles ou quoi ?! »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jack Parker (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jack Parker
Mais pourquoi ne parle-t-on de la mort qu’à la Toussaint ? Pourquoi ce tabou médiatique ? Voici un podcast audio passionnant, émouvant, perturbant : il s’appelle "Mortel" et devrait vous réconcilier avec la grande faucheuse. Interview de Jack Parker par Sonia Devillers dans L'instant M sur France Inter (2 mai 2019)
autres livres classés : règlesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Lettres à l'ado que j'ai été

Quel est le surnom de l'ado à la fac ?

Rok
Adeline
Julie
Camille

9 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Lettres à l'ado que j'ai été de Jack ParkerCréer un quiz sur ce livre

.. ..