AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2844208851
Éditeur : Thierry Magnier (05/01/2011)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Elle s'appelle Nour - Lumière, en arabe - et elle porte bien son nom.

C'est une élève brillante et l'avenir lui semble infini, débordant de promesses. Quand elle succombe au charme envoûtant d'ldriss, elle ne se doute pas, alors, qu'aimer peut être une faute...

II lui faudra fuir, pourtant, devenir Youness. Partir loin des siens. Attraper ce cargo vers la terre promise, l'Europe.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
docidf
  08 novembre 2011

Un cargo pour BerlinPARONUZZI, Fred. -
Thierry Magnier – Janvier 2011- 112 p.
ISBN : 978-2-84420-885-9 - Prix : 8 €
Résumé : Nour (lumière en arabe), qui vit quelque part dans un pays du Maghreb, doit fuir sa famille et le destin qu'elle lui réserve. Transformée en Youness , un jeune garçon, et accompagnée de son ami Tahir, elle se lance dans la grande et douloureuse aventure de l'émigration : voyage en camion, passage de frontières, faim deviennent son quotidien. Parviendra t-elle à Berlin, la ville dont rêve son ami Tahir ?
Mots-clé : MAGHREB / CONDITION FEMININE / AMOUR / AMITIE / RELATION PARENT-ENFANT / EMIGRATION CLANDESTINE / APPRENTISSAGE / GROSSESSE NON DESIREE /
Commentaires : Un beau petit livre intéressant et bien écrit qui évoque à la fois la condition des filles dans les pays du Maghreb où la religion a un poids énorme et les difficultés de ceux qui souhaitent émigrer. Un chapitre sur deux est consacré au passé de Nour (le pourquoi de sa fuite) et le chapitre suivant se situe dans le présent où elle est le jeune Youness.
La rencontre avec un couple d'intellectuels algériens ainsi qu'avec une femme marocaine apporte de l'humanité dans cette histoire un peu dure qui se termine cependant sur une lueur d'espoir
Toutefois il nous semble que, vu le sujet abordé, ce roman , que l'on pourrait dire d'apprentissage, est à réserver à des élèves de fin de collège.
Pistes de discussion :
• Que pensez-vous de l'attitude d'Idriss, l'amoureux de Nour ?
• Que pensez-vous du choix de Nour de s'enfuir ?
• Les embûches de l'émigration clandestine
• A quoi peut vous faire penser l'attitude de la famille de Nour ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
brigittelascombe
  10 août 2011
Elle s'appelle Nour, qui signifie lumière, cette lumière tant attendue que sa mère a porté dans son ventre neuf mois durant.
Elle va prendre le prénom de Youness pour fuir les ténèbres où va la plonger sa faute,celle d'avoir trop aimé,pour fuir vers la terre promise de l'Europe.
"Tu es pire qu'une tête de mule" avait prédit la mère.
Je le savais dira le père!
Mais comment ne pas résister au désir d'Idriss, à sa voix chaude et douce comme du miel,à ses mains fines et caressantes? Idriss, qui vient d'Oran et rêve d'université américaine,Idriss qui affirme l'aimer,Idriss le neveu de Madame Bouraoui celle qui a détecté en elle une "plume en herbe" et l'a embauchée pour financer sa scolarité.
Mais comment supporter Idriss, humiliant, qui va la traiter de servante?
Un superbe livre empreint d'émotions car Nour passera de l'amour,la confiance,l'abandon à la rage,à la révolte et au désespoir.
Un récit poignant qui pourrait être lu par un public adulte car il parle de société patriarcale (encore en vigueur dans certains pays) où la fille qui perd sa virginité, rejetée, doit être mariée à tout prix pour laver le déshonneur.
Un récit à deux voix,en chapitres alternés,ce qui en fait l'originalité,la voix de Nour qui conte au je et celle de Youness qui raconte Nour comme pour la mettre à distance dans sa fugue et ses émotions.
Et une fin remplie d'espoir....
Et Fred Paronuzzi,un auteur contemporain que je ne connaissais pas mais que j'ai eu plaisir à découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
fandre
  12 novembre 2011
Afrique. Nour est une brillante élève. Mais sa famille n'a pas les moyens de l'envoyer faire des études. Heureusement, la directrice de l'école trouve un subterfuge : contre des ménages, la jeune fille pourra être indépendante financièrement et étudier. Nour y rencontre le neveu dont elle tombe amoureuse mais pour lui, cette idylle n'est qu'une passade. Nour, enceinte, a le choix entre se plier aux diktats de sa famille en épousant un inconnu ou fuir. Aidé par Tariq, son ami d'enfance, elle devient Youssef et ils décident de partir pour Berlin.
Le récit alterné entre Tariq, Nour, Youssef et Ahmed, rencontré sur les chemins de l'exil, raconte par petites touches le drame, les espoirs et les sentiments de tous ces adolescents. Un récit en finesse, sans jugement et lumineux (Nour veut dire Lumière).
Commenter  J’apprécie          100
sarahind
  17 février 2014
Un cargo pour Berlin
Roman d'amour
Il n'y a pas d'illustration
L'auteur s'appelle Fred Paronuzzi
Il y a Nour qui se fait passée pour Youness, et Tariq son amoureux.
Nour tombe amoureuse de Tariq, mais cela devient tres compliqué quand sa famille est mise au courant ,
Je n'ai pas eu envie de lire ce livre par le fait que l'histoire soit racontée par une seule personne mais qui en interprète 2 différentes, l'histoire est divisée en 2 narrations.
Commenter  J’apprécie          40
cathe
  19 septembre 2015
Nour est une bonne élève et elle va pouvoir continuer ses études en travaillant un peu chez les Bouraoui. C'est là-bas qu'elle succombe au charme d'Idriss, le neveu de la maison. C'est impardonnable et ses parents veulent la marier de force à un veuf. Tout plutôt que cela. Et tout ce sera le cargo pour l'Europe et la galère des clandestins, avec ses camarades d'infortune.
Comme d'habitude chez Thierry Magnier, ce sont des sujets difficiles qui sont traités avec pudeur et sans pathos. Celui-ci est dans cette veine avec de beaux passages sur la solidarité entre adolescents clandestins, mais pas de happy end, une fin ouverte qui laisse tout imaginer.
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Ricochet   13 juin 2011
Un texte qui permet d’appréhender de manière sensible ce qu’est l’émigration, porté par une jeune fille forte et lumineuse.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
brigittelascombebrigittelascombe   10 août 2011
Mon prénom c'est une histoire entre ma mère et moi.Une histoire intime,unique entre une mère et son enfant,une histoire que l'on se répétait à la nuit tombante quand ses mains pleines de patience peignaient mes cheveux.
Commenter  J’apprécie          50
brigittelascombebrigittelascombe   10 août 2011
Je n'étais plus seule,j'attendais un enfant et quelle terrible ironie de découvrir une vie en soi alors même que la votre vous échappe.
Commenter  J’apprécie          70
brigittelascombebrigittelascombe   10 août 2011
Non pas que Saïda soit un endroit pire qu'un autre,mais quand l'horizon est un mur il vous prend des envies d'autre part.
Commenter  J’apprécie          60
lululifatlululifat   04 avril 2012
Il ne suffit pas de fuir, pour se défaire du passé. Ce serait trop facile.
Les souvenirs sont obstinés et se faufilent.
Commenter  J’apprécie          50
brigittelascombebrigittelascombe   10 août 2011
Il ne suffit pas de fuir pour se défaire du passé,ce serait trop facile.
Commenter  J’apprécie          40
Video de Fred Paronuzzi (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fred Paronuzzi

MP 2014-12-17-837-003048BDD2D9.mp4
Payot - Marque Page - Fred Paronuzzi - Gérard le bousier.
autres livres classés : marocVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





.. ..