AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782264043696
432 pages
Éditeur : 10-18 (03/11/2006)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 248 notes)
Résumé :
Alors que montent les critiques contre les réformes de Turgot, Nicolas Le Floch est dépêché à Vienne, en mission auprès de Marie-Thérèse.
Il y fait d’étonnantes découvertes sur les atteintes portées au Secret du Roi, tout en bravant les traquenards de la diplomatie autrichienne et les pièges d’un abbé de cour.
De retour, au moment où Versailles et Paris sont secouées par les fureurs de la Guerre des Farines, il doit enquêter sur la mort énigmatique d’... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
missmolko1
  27 août 2012
Encore une fois, cette enquête de Nicolas le Floch est excellente.
Le début m'a peu emballé, en effet le policier est envoyé en Autriche. Mais une fois rentré à Paris, il doit faire face à la disparition de son fils et surtout à la mort du boulanger vivant au rez-de chaussé de la maison où il vit. L'enquête m'a passionné et à chaque fois que je pensais avoir trouver le meurtrier un nouveau rebondissement venait brouiller les pistes...
Nicolas le Floch est vraiment un personnage que j'adore, très bon policier et toujours des dialogues et une répartie qui me font sourire. Je le retrouve toujours avec beaucoup de plaisir.
Et puis j'ai beaucoup aimé, le contexte histoire, cette fois nous sommes en 1775 et le prix du pain est très élevé, les récolte mauvaise et le peuple se révolte contre la famine qui guette et le luxe et les privilèges qui règnent a Versailles. On sent la révolution toute proche...
Commenter  J’apprécie          450
Crazynath
  05 août 2019
Les débuts de l'année 1775 vont être mouvementés pour Nicolas le Floch, commissaire au Chatelet.
Mandaté de façon officielle à Vienne pour apporter un cadeau de Marie-Antoinette à sa mère l'impératrice Marie-Thérèse, Nicolas le Floch est aussi chargé d'une mission bien plus secrète. Il manque d'ailleurs d'y perdre la vie mais il réussir à retourner sain et sauf à Paris.
Mais s'il s'imaginait se reposer en arrivant chez lui, il s'est bien trompé. Son fils a disparu et peu de temps après son retour, le boulanger voisin de monsieur de Noblecourt va être retrouvé assassiné dans son pétrin.
Histoire de planter l'ambiance, règne aussi une agitation qui va croissant. Nous sommes en pleine période de la « guerre des farines ». J'avoue avoir eu besoin de faire des recherches un peu plus approfondies pour comprendre exactement le contexte de l'époque et ce qu'il en était exactement.
Le talent de conteur de Jean-François Parot fera le reste et il faut dire qu'il restitue parfaitement l'ambiance de mécontentement qui régnait à l'époque. On ne peut s'empêcher de penser à ce qui va arriver dans moins d'une quinzaine d'année car l'auteur arrive vraiment à nous faire ressentir le poids d'une foule en colère.
Nicolas va donc être assez malmené dans cette, enfin, en réalité, dans ces enquêtes. Au moins, maintenant la confiance de monsieur le Noir lui est pleinement acquise ainsi que celle des jeunes souverains.
On retrouve toujours avec plaisir l'entourage de Nicolas le Floch. Que ce soit monsieur de Noblecourt, sa cuisinière Catherine ou aussi le chirurgien Secmagus et le bourreau Samson alias monsieur de Paris. de plus, à chaque fois je lis avec délice les différentes recettes qui jalonnent ce récit. Oui, je me répète, Jean-François Parot a vraiment beaucoup de talent pour nous transporter dans cette fin du dix-huitième siècle.
Challenge séries 2019
Challenge A travers l'histoire 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Marcellina
  16 juillet 2020
Et la magie a encore fonctionné, je ne me lasse décidément pas du charmant Nicolas ;-)
En fait, nonobstant l'enquête judiciaire qui puise clairement dans L Histoire, il s'agit encore et toujours du style de l'auteur qui me charme par son vocabulaire coloré, ses tournures d'antan parfois guindées souvent enjouées, son humour toujours piquant et ses recettes de terroir si bien racontée qu'elles forment une table vivante. Je n'oublie pas non plus les personnages, que l'on suit au cours du temps et qui n'en finissent pas de m'étonner toujours par la richesse de leurs ressources. Historiques ou imaginés, ils sont d'une consistance si réelle qu'ils finissent par faire partie de l'Histoire du moins dans ma tête.
Ici, le point historique est une fois de plus un prélude à l'horreur qui va suivre à savoir la révolution française et le prix du pain, pour rappel les brioches de la Reine, est un élément déclencheur qui, s'il semble venir du peuple est surtout attisé par des Grands qui rêvent de renversement de monarchie et c'est une toute autre histoire...
Pour ne pas terminer sur une note pessimiste, trop drôle car finalement L Histoire on la connaît, je vais vous parler d'une ripaille dans l'auberge du Lion d'Or à Vitry-le-François :
« Des andouillettes de Troyes grillées, toutes luisantes de leur graisse, les avaient mis en bouche avant d'entamer un pâté de lapin dont l'hôtesse expliqua qu'elle en faisait mariner les morceaux dans le vin rouge et l'alcool de quetsche durant plusieurs jours. Son arôme si parfumé venait de n'être point désossé. le tout était longuement cuit dans une pâte au saindoux dont le centre tel un nombril-cheminée, selon ses propres termes, laissait échapper la vapeur de cuisson. Une terrine de hure complétait ce régal. Un fromage cendré du cru avait ensuite exalté la fraîche alacrité d'un vin nature de champagne. » Et je passe le dessert car trop, c'est trop :-)
Une réussite donc que ce tome qui voit le sacre de Louis XVI et peut-être un mariage pour le marquis de Ranreuil :-) Bon, pour la suite, je vais devoir patienter, il me manque quelques tomes pour pouvoir lire cette aventure dans l'ordre du temps :-p
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
MissSherlock
  15 juin 2018
Le sang des farines, la sixième aventure du merveilleux Nicolas le Floch, Commissaire au Châtelet et premier livre de Jean-François Parot que je lis depuis sa disparition. Cela m'a fait une drôle d'impression de penser que l'homme n'était plus car il faisait partie de mes écrivains favoris. J'aime son érudition, son style, son humour. Et, à travers ses interviews, j'appréciais sa simplicité. Cette lecture a eu une saveur particulière.
Ce tome nous conduit de Vienne à Paris où différentes intrigues tortueuses se mêlent pour n'en former qu'une que notre cher commissaire démêlera avec le talent qu'on lui connaît.
Au programme : espionnage, coups fourrés, diplomatie, meurtre d'un boulanger et quelques tentatives d'assassinat sur la personne du commissaire. Et aussi, et surtout, le peuple qui gronde à cause du prix du pain et d'un possible pacte de famine, comme un avant-goût de Révolution.
L'enquête est très intéressante bien qu'un peu alambiquée (c'est souvent le cas avec Jean-François Parot !). Elle s'inscrit parfaitement dans le contexte de l'époque qui est magistralement interprété par l'auteur. Si seulement mes cours d'Histoire avaient été aussi intéressants et accessibles...
En bref, cette enquête a été une véritable gourmandise. Et quelle chance : le cadavre anglais m'attend dans ma PàL !
CHALLENGE MULTI-DÉFIS 2018
CHALLENGE DES 50 OBJETS
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
Phoenicia
  16 juillet 2020
Le meilleur des Nicolas le Floch lu jusqu'à présent.
Nicolas est heureux : il est aimé, son fils a des perspectives d'avenir et lui fait goûter la joie de la parentalité, il est entouré de bons amis, à l'oreille du Roi et le soutien de son nouveau chef, le lieutenant général le Noir qui avait des réserves au début.
Bien à la cour, on le mandate en mission à Vienne. Mission diplomatique qui prend des allures d'espionnage. Revenu en France, c'est la débâcle : le fils a disparu, sa maîtresse le boude . Très vite son voisin, locataire de Noblecourt et boulanger de son état, est retrouvé mort dans son pétrin. Accident? Vu la tension qu'il y a à Paris à cause de la réforme de Turgot sur le grain, on peut en douter. Vengeance populaire? Crime domestique? ou... Complot qui jouxte les arcanes du pouvoir?
Nicolas le Floch enquête avec toute son astuce, nous offrant ainsi une lecture distrayante et sans ennui, coupée de passages culinaires alléchants, la marque de fabrique de Mr Parot.
L'auteur nous immerge parfaitement dans ce terreau de la Révolution française quinze ans avant l'année fatidique : la grogne populaire sur le pain, Louis XVI sur le point d'être sacré, jeune et trop hésitant, ...
Un excellent tome, bien rythmé, qui me donne envie de découvrir prochainement la suite!
Challenge Mauvais Genres 2020
Challenge A travers l'histoire 2020
Challenge Séries 2020
Challenge Cluedo littéraire III
Challenge le jeu de l'oie littéraire III
Challenge Trivial Reading VII
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          181

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
WictorianeWictoriane   27 septembre 2008
Le fou rire qui les réunit alors fut interrompu par l'arrivée glorieuse des oeufs et des laitances disposées sur des roties de pain grillé à la braise et nappés d'une sauce fumante et odorante. Ils s'y consacrèrent avec gourmandise. L'hôte leur expliqua que, souhaitant éviter de faire éclater les poches, surtout pour les oeufs, il les baignait dans un beurre abondant et à chaleur calculée. Tout résidait dans la rapidité souple du savoir-faire sans saisir, ni cuire à l'insensible. On jetait des échalotes émincées pour leur faire prendre couleur et parfum. Ensuite, il importait de délayer dans une jatte une cuillère de bonne moutarde, une pincée de cassonade et une giclée de vin blanc sec. de cet ensemble bien mêlé, il restait à inonder la poêle en un tour de main, en ne pleurant pas à la fin, le poivre et le persil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Lorraine47Lorraine47   25 mars 2012
Mon ami, laissez-moi vous féliciter de votre courage. Vous avez fait en sorte que rien ne paraisse qui puisse troubler cette amicale réunion. Le courage physique est offert comme un présent de la nature, ce qui tient à l'esprit est beaucoup moins aisé à manifester. Je remercie votre courtoisie de vous y être astreint en révérence à moi-même et à ceux qui vous aiment.
Commenter  J’apprécie          50
MarcellinaMarcellina   16 juillet 2020
Chacun procédait d'un même principe et connaîtrait la même fin. Au bout de son existence, noble ou pas, au moment de rendre le dernier soupir, chacun se retrouvait dans une égalité parfaite.
Commenter  J’apprécie          100
adeline881adeline881   27 septembre 2015
Il songea soudain qu’un jour Versailles, comme Athènes et Rome, retourneraient au néant, transformé en champs de ruines, trace immense et nostalgique d’une grandeur effacé.
Commenter  J’apprécie          80
fannyvincentfannyvincent   30 décembre 2014
- Auparavant, Rabouine, va me quérir une chope de bière fraîche ; rien n'est plus efficace pour remettre l'esprit et les idées en place.
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Jean-François Parot (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-François Parot
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
I hate Fairyland, Tome 4 : La pire contre-attaque de Skottie Young et Jean-François Beaulieu aux éditions Urban Comics https://www.lagriffenoire.com/138546-achat-bd-i-hate-fairyland-tome-4---urban-indie.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
autres livres classés : nicolas le flochVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

PARLEZ-VOUS LE XVIIIe ? (siècle, pas arrondissement !)

Alacrité :

Bonne humeur
Humeur changeante
Mauvaise humeur

15 questions
237 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-François ParotCréer un quiz sur ce livre

.. ..