AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2376761719
Éditeur : Juno Publishing (19/10/2017)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 7 notes)
Résumé :
La seule chose dans la vie de Colin Mulligan qui a du sens est de démonter les voitures et de les remettre en état. Dans le garage où il travaille avec son père et ses frères, il essaie de passer ses journées sans avoir une crise de panique ou de rage. Boire aide. De même, courir et soulever des poids jusqu'au moment où il ne peut plus tenir debout. Mais rien ne peut changer le fait qu'il est gay, un secret qu'il a caché à tout le monde. Rafael Guerrera a trouvé un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
levri
  04 février 2019
Colin, le frère homophobe qui maltraitait Daniel dans le tome précédent, ne maîtrise plus ses pulsions depuis le départ de son frère, il refuse son homosexualité mais ne peut éviter d'en rêver ni même résister à l'attrait des boîtes gay où il trouve des rapports anonymes une fois suffisamment saoul, tout en précisant bien à ceux qui lui font une fellation qu'il n'est pas gay. Un jours un gars prend sa défense …

L'histoire d'un gars qui depuis plus de vingt ans se conduit comme un homophobe agressif, y compris avec son frère … juste parce qu'il est juste un crétin ou suite à un trauma qui aurait nécessité des soins psychiatriques ? Une conduite due à son milieu familiale ?

Colin est le narrateur, ce bourrin alcoolique homophobe rencontré dans le tome précédent nous dévoile sa faiblesse et ses crises d'angoisse , sa peur d'être rejeté par sa famille du fait de son homosexualité et même la tendresse vis à vis de Daniel qu'il masque sous la rudesse depuis son enfance. On retrouve le thème de la différence entre ce qu'on est réellement et l'mage de soi qu'on montre aux autres, la difficulté à s'assumer en fonction de ses envies en craignant la réaction des autres et sa peur de décevoir les autres s'il ne se conforment pas à leurs désirs, la peur de décevoir son père … l'armure qu'on endosse et qui nous coupe de notre environnement.
Être un bon meccano, picoler en regardant des matchs à la télé virilement, c'est un devoir familial qu'il se sent devoir assurer, surtout à cause de l'amour indéfectible qu'il porte à son père, aveugle à son côté toxique depuis le décès de sa mère. Alors qu'il a bien d'autres idées, ce refus de s'assumer le déstabilise totalement, il n'arrive à se calmer qu'en buvant et s'exténuant en courant ou en faisant de la muscu jusqu'à épuisement total …

Une écriture fluide qui incite à enchaîner les pages, les idées abordées sont intéressantes et subtilement développées au fil du récit et incitent à se poser des questions. Quelques scènes sexuelles, mais elles restent décentes et sont importantes par rapport à l'intrigue tout en évitant l'aspect anatomique ridicule auquel beaucoup d'auteur(e)s recourent … et puis soyons réaliste, le sexe fait partie de la vie. Un bon livre pour tout ceux qui ont une certaine ouverture d'esprit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FollowtheReader
  06 novembre 2017
Chronique de Qhuay :
Quand on commence ce tome, Collin démarre avec un capital sympathie inexistant. D'abord parce que c'est un crétin d'homophobe et qu'il avait mené la vie dure à son jeune frère dans le tome 1 alors qu'on découvre qu'il est juste tellement enfoncé dans un placard qu'il ne trouvera jamais la sortie.
Alors quand on commence, on se dit : alors connard, qu'est-ce que tu vas faire pour qu'on t'apprécie ?
Collin est gay mais il ne l'a jamais reconnu ni à lui-même ni à son entourage de peur qu'on le déteste, qu'on le considère moins homme et surtout parce qu'il ne voulait pas que son père le déteste. Il a vécu toute sa vie dans l'ombre de son père cherchant son approbation comme un tourne sol cherchant le soleil. Il s'est renié et a vécu dans le déni de lui-même, de ses envies et de ses aspirations.
Le fait que son jeune frère soit gay et l'assume ne l'a pas aidé et en processus de défense, il a mené la vie dure à Daniel qu'il a martyrisé de toutes les façons possibles et imaginables.
Tout au long de ce tome, on découvre Collin sous un autre angle. Collin le peureux, l'indécis, l'angoissé, le manique et le paniqué. Il mène une vie où la peur se dispute à l'angoisse. Tous ses gestes sont contrôlés, il ne laisse rien paraître de ce qu'il est réellement. Il vit pour passer inaperçu et évite de soulever des vagues quelles qu'elles soient jusqu'à sa rencontre avec Rafe qui va, petit à petit, exploser ses barrières et lui donner une perspective.
Rafe est le type même du genre parfait, il est gentil, posé, serviable et s'intéresse aux autres mais traîne un passé douloureux et plutôt sordide. On perçoit chez lui un intérêt pour Collin pour ce qu'il est, le beau mécanicien qui a tellement de choses à offrir mais aussi la cause perdue, sa BA de l'année même si cet aspect disparaît petit à petit. Nos deux gars vont se confronter, se disputer, se prendre l'un l'autre par la main, s'agresser verbalement mais Rafe ne laisse pas tomber car il sait que sous cette carapace se trouve un superbe personne. Et devinez quoi ? Nous aussi ! le Collin qu'on aura connu dans le tome 1 et qu'on aura détesté va laisser place à un Collin gentil, serviable, tendre et bon.
J'avoue que la première partie du livre m'a un peu dérangée, c'était trop sombre pour moi et à la limite du glauque. Collin était vraiment dans un sale état psychologique et émotionnel. Je me sentais parfois étouffer avec lui. Mais ce sentiment ne dure pas car il commence à s'ouvrir et tout va aller de mieux en mieux.
Ce que j'ai adoré aussi c'est l'implication de Daniel dans tout ça. Dans la 2ème partie du livre, Daniel est présent pour son frère et on les voit se rapprocher, s'expliquer et se tendre la main l'un l'autre. Tout ce qu'on aurait souhaité dans le tome 1.
Les personnages secondaires que sont les adolescents de l'association sont top ! Ils sont rafraîchissants et tellement drôles. Ils sont explosifs et tellement vulnérables qu'on a envie de tous leur faire un câlin.
En définitive, malgré ma crainte pour ce tome, ma peur de ne pas aimer Collin et cette première partie que j'ai trouvée un peu trop percutante émotionnellement, j'ai adoré ma lecture et j'ai adoré voir cette facette de Collin et aussi absurde que ça soit, j'ai été ravie pour lui. Qu'il sorte enfin du placard et qu'il soit enfin heureux ou du moins qu'il commence à l'être.
Le tome 3 est sur Léo et Will et j'ai plus que hâte de voir ce qu'ils nous réservent.
Lien : https://followthereader2016...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
monparadisdeslivres
  16 septembre 2017
Une suite qu'il me tardait de lire. L'histoire d'un odieux personnage que j'avais rencontré précédemment. Colin, le frère de Daniel. Je voulais absolument savoir pourquoi il avait été à ce point méprisable et avait agit ainsi envers son propre frère bien que j'avais une petite idée en têt. Je dois bien vous l'avouer que j'en attendais beaucoup de ce livre. Et bien je suis heureuse de vous confirmer qu'...
...une fois encore, je ressors de ma lecture littéralement conquise.
Avant toute chose, il faut impérativement que je vous dise que bien que cet opus soit l'histoire d'un autre couple, l'intrigue se déroule à un moment bien précis du précédent opus. C'est pourquoi, il est important d'avoir lu le premier opus pour ne pas être perdu ou confus et de bien comprendre où l'auteure voulait en venir.
Avec une plume nette, captivante et addictive Roan Parrish nous offre une histoire d'une très grande beauté. Elle décrit avec une grande justesse et un naturel désarmant des problèmes bien réels de ces hommes qui ressentent cette honte de ce qu'ils sont, qui s'autodétruisent à cause des idées préconçues, qui souhaiteraient secrètement avoir cette approbation tant désirée mais qui ont peur d'être rejetés par leur entourage. Des émotions vives et des sentiments sincères qui sont parfaitement retranscrits. Un ton percutant et un rythme soutenu où j'ai vibré au plus haut point...
Un récit à voix unique bouleversant et poignant.
Celui de Colin. Mes sentiments envers lui sont passés de la colère à la stupéfaction et ensuite à de la peine. En réalité, c'est une âme perdue et blessée. Son mal être, son dégoût de lui-même, sa honte, sa souffrance, ses doutes et sa culpabilité ne m'ont pas laissée indifférente. Il souffre énormément de taire son lourd secret. Et à cause de cela, il est en train de tomber dans une spirale infernale et incontrôlable. Mais il aura fallut qu'il soit sauvé par un bien mystérieux chevalier pour que sa vie prenne un virage à 360 dégrés...
Et ce fameux chevalier n'est qu'autre que Rafael. Lui je l'ai adoré dès le début. Lui aussi a un passé sombre. Il a commis de graves erreurs et il doit en assumer de lourdes conséquences tous les jours de sa vie. Cependant, il exerce un métier admirable et très prenant. Mais le soir où son chemin croise celui de Colin, il voit immédiatement qu'il y a autre chose chez cet homme méprisant au comportement autodestructeur. Il a connu ce que vit Colin et il veut lui venir en aide. Mais ce qu'il n'avait pas prévu ce sont ces sentiments troublants qu'il ressent pour ce dernier...
Malgré cette indéniable connexion, leur relation s'avérera plus complexe et plus fragile que prévue. Tous deux partagent un lien spécial et profond qui pourrait changer le cours de leur vie pour toujours. Chacun apporte à l'autre cette paix intérieure tant recherchée. Mais est-ce suffisant pour faire face aux nombreux obstacles qu'ils vont rencontrer ?
En bref
Un second opus à la hauteur de mes espérances qui nous met face à certaines vérités dérangeantes que beaucoup d'entre nous refusons de voir. Pour moi, c'est tout simplement déroutant et je ne vais pas m'en plaindre bien au contraire. C'est pourquoi je continuerai de suivre de très près Roan Parrish. "Venu de nulle part" est une lecture incroyable qui donne à réfléchir et qui bien évidemment est à découvrir...
Lien : http://wp.me/p5AuT9-36R
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BeneRogue
  09 mai 2018
econd tome de la série Au milieu de nulle part, Venu de nulle part nous fait découvrir l'histoire d'amour de deux hommes, Connor et Rafael. J'étais un peu septique à l'idée de lire ce livre, car l'auteur nous avais fait détester Connor dans le premier tome. Et pourtant c'est une bonne surprise.
C'est un livre plus sombre que le premier, d'abord par le passé de Rafe, mais également avec Colin qui a ses propres démons. Là ou le premier tome était plus centré sur deux personnages, celui-ci nous permet d'explorer une large gamme de personnes : les enfants de l'Alliance pour la jeunesse, les frères de Colin et Daniel, la famille de Rafe … Et on en apprend plus sur la relation entre les deux frères, qui est plus approfondie.
La plume de Parrish y est pour beaucoup dans mon attrait pour ce livre. L'auteur réussit à humaniser un personnage détestable, et à transmettre tous les problèmes que ces hommes ressentent, et la honte également envers leurs passés. Alors, même si j'ai préféré le premier tome, ce roman reste quand même très bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
levrilevri   04 février 2019
— C’est là où tu es, bébé. C’est le matin après que tu es sorti. Tu as des décisions à prendre. Et je sais que c’est difficile et que c’est effrayant comme tout, mais… le matin après que tu es sorti… Eh bien, ne pas décider de prendre une décision est la même chose que prendre la décision de ne pas changer ta vie. De ne pas prendre la responsabilité de ce qui arrive ensuite.
— Je n’étais pas en prison, murmuré-je en détournant les yeux.
La colère a quitté la voix de Rafe, maintenant il semble juste triste.
— Tu étais autant en prison que quiconque que j’ai connu là-bas, Colin. Seulement, tu t’es créé la tienne tout seul. Ton père a mesuré la cellule et tes frères ont adapté les barreaux, et tu as tourné la clé dans la serrure et tu l’as enterrée dans un endroit que tu es le seul à connaître. Et tu as fixé Daniel à travers les barreaux et tu l’as maudit pour avoir été capable de franchir la porte. Mais il n’est pas celui qui a fait quelque chose de mal. Tout ce qu’il a fait, c’est se sauver lui-même. Et tu le peux aussi. Mais tu dois trouver cette clé et déverrouiller la porte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   04 février 2019
— Des roses roses ? grommèle papa. Ça fait tapette. Je ne veux pas de fleurs sur l’extérieur de ma boutique.
La honte s’enroule dans mon estomac comme un serpent.
— Très bien. Je ne voulais pas dire… Je pensais simplement, le style…
— Pff, renifle-t-il. Oublie ça. Peut-être une nouvelle enseigne.
— Oui, bien sûr. Cela paraît bien. Tu veux que je creuse ça ?
Il me tapote le dos et se lève pour prendre une autre bière.
— Oui. Merci gamin.
Il passe sa main rugueuse sur mes cheveux ébouriffés.
— Tu fais du bon boulot, Colin. Du très bon boulot.
Je suis incapable de me souvenir de la dernière fois où papa m’a touché sans me claquer dans le dos ou me pousser hors de son chemin. Généralement, il agit comme si c’était son dû que nous travaillions dans le garage, supportant ses projets, jouant selon ses règles. Ses compliments sortent irrégulièrement, et toujours au moment où j’en ai marre de lui.
La joie de son approbation brûle la honte, et je me sens plus léger que je ne l’ai été depuis des mois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   04 février 2019
J’ai embrassé des femmes avant et c’était agréable. Sympa, parfois. Mais cela ne m’a jamais excité comme ça. Chaque fois que la bouche de Rafe se déplace sur la mienne, des vagues de sensations se dirigent droit vers mon entrejambe. Je suis dur en quelques secondes – honteusement dur – dur comme au lycée – et tout mon corps vibre d’énergie. Puis quelque chose en moi se libère, et je me sens ivre. Tout a fondu dans une soupe d’obscurité et de brouillard et je suis suspendu là où la seule chose que je suis supposé faire est d’embrasser Rafe. Rien n’aurait pu me préparer à ça : à me sentir comme si j’étais à ma place, avec la bonne personne. Comme si un poids que je n’avais pas eu conscience d’avoir et me comprimait la poitrine s’était soudainement volatilisé, me laissant sans appui, mais libre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   04 février 2019
J’étais le meilleur, cependant. Je pouvais me souvenir des choses comme Sam et trouver des solutions créatives comme Daniel. Je m’en préoccupais également le plus. Je voulais être exactement comme papa et ramener des voitures à la vie. Quelques années plus tard, quand papa a ouvert sa propre affaire, développant notre garage vers l’emplacement vide à côté, j’ai passé presque tout mon temps libre là-bas, observant papa et les ouvriers qui travaillaient avec lui, apprenant tout ce que je pouvais. Et chaque fois qu’il hochait la tête, me claquait dans le dos, ou me grognait d’effectuer la réparation que je venais de présenter, je le ressentais. Ce sentiment chaleureux et étourdissant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   04 février 2019
Quand il ouvre la porte, je ne veux presque pas le laisser partir. Ceci est la première vraie conversation que j’ai eue – une qui n’était pas au sujet de la bière, du sport, ou de musique – depuis… eh bien, je ne sais pas combien de temps, et je veux lui donner… quelque chose.
— Écoute, Rafael, dis-je. Merci.
Il baisse les yeux vers moi et son expression ouverte m’encourage.
— Pour m’avoir demandé de faire ça et… et pour l’autre soir. Tu avais raison. Je me faisais botter les fesses.
Un véritable sourire s’affiche cette fois-ci avec lèvres recourbées, dents apparentes et yeux chaleureux.
— De rien. Appelle-moi Rafe. Seule ma mère m’appelle Rafael.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : philadelphieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

10 minutes à perdre.

Combien de lingots Tim essaye de chercher ?

12
16
78

4 questions
3 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre