AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2228920584
Éditeur : Payot et Rivages (07/03/2018)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Grand texte de narrative non fiction qui mêle le récit journalistique au mystère. Une tragédie épique, déchirante et intime, racontée à travers les témoignages de ceux qui l'ont vécue, ceux qui restent. C'est l'histoire d'une nation face à une catastrophe naturelle et sa lutte pour trouver la consolation dans les ruines. 
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Onirique13
  03 juillet 2018
Je tiens véritablement à remercier Babelio et les éditions Payot et Rivages pour m'avoir fait découvrir cette petite (ou plutôt énorme) pépite !
Je ne sais pas si j'aurais eu connaissance de cette parution sans l'opération masse critique et, je peux maintenant dire que cela aurait été vraiment dommage de passer à côté.
J'ai mis du temps, plus qu'habituellement, à lire cet ouvrage et à en faire la critique car le sujet n'est pas des plus simples... J'avais plus d'occupations dans ma vie personnelle et professionnelle, ce qui ne m'a forcé à faire de nombreuses pauses au cours de ma lecture. Mais, finalement, je pense qu'elles étaient nécessaires pour digérer certains passages.
La plume de l'auteur, Richard Lloyd Parry, qui est journaliste, est véritablement captivante. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.
Cette enquête est menée avec beaucoup de pudeur, de justesse et surtout, beaucoup de respect (qualité qui est ici la plus importante, à mon sens, pour ce type de récit).

Ce livre m'a fait passer par une multitude de sentiments. J'ai été à la fois émue, révoltée, bouleversée et admirative. Si un tel drame était arrivé à un peuple occidental, je ne pense pas que notre réaction aurait été la même... Cela aurait été le K.O., le chacun pour soi, les pillages etc. La culture asiatique est, selon moi, l'une des plus respectables. Après ma lecture, j'ai un nouvel argument à donner si on me demande pourquoi.
Un verdict final (suite à l'appel qui a été fait) est attendu pour 2018 et j'aimerais vraiment le connaître... Savoir si la justice japonaise a été à la hauteur. Affaire à suivre sur ce point et je trouve dommage que cet ouvrage n'est pas été publié après celui-ci. Mauvais timing.
Concernant les bémols : les notes de fin d'ouvrage plutôt que les notes de bas de page m'horripilent au plus haut point. C'est tout simplement une horreur de devoir chercher la note du chapitre untel en fin d'ouvrage alors qu'il aurait été tout aussi simple (si ce n'est plus) de les inclure en bas de page.
D'autre part, je n'aime pas la politique et c'est certainement pour cela que je trouve que lorsqu'elle est abordée dans l'ouvrage, cela n'est pas forcément légitime. le tsunami sert presque de prétexte pour faire le point sur ce sujet. Heureusement, cela n'a jamais été très long.

En toute franchise, je pinaille sur les bémols car Les Fantômes du Tsunami est plus qu'époustouflant de vérité. J'espère qu'il connaîtra un grand succès, au Japon surtout, mais aussi partout dans le monde afin que l'histoire de l'école Okawa soit connue de tous. J'espère que plus jamais un tel drame, qui aurait pu être évité, n'arrive... Les tsunamis ne peuvent être stoppés mais les réactions humaines peuvent être à la hauteur et les familles des victimes ne demandaient que cela aux enseignants de cette école.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          33
bb_lebran
  31 juillet 2018
Excellent ouvrage richement documenté d'un journaliste britannique vivant au Japon depuis les années quatre-vingt-dix. Il revient sur ce village dont l'école a été dévastée suite à la gestion inadaptée de la catastrophe. 75 élèves de la petite école d'Okawa y ont perdu la vie. Et si leurs fantômes hantent encore leurs proches, la catastrophe de mars 2011 a également provoqué un sursaut de la population locale face au gouvernement qui esquive la responsabilité de la catastrophe de l'école.
Un livre qui se lit comme un roman, un document de l'Histoire actuelle sans pareille. Ceux qui ont aimé les écrits de Jon Krakauer sauront apprécier le style sobre et incisif de Richard Lloyd Parry.
Commenter  J’apprécie          10
thaisvdb
  23 juillet 2018
Merci à Babelio et les éditions Payot pour l'organisation de la masse critique.
J'ai été tout de suite attirée par le thème de ce livre, c'est un phénomène naturel qui m'effraie beaucoup, ayant moi-même perdu des connaissances dans le drame de 2004...
Malheureusement, je n'ai pas su allée au-delà de la quatrième page pour deux raisons : les quelques pages lues m'ont beaucoup ennuyées, tant au niveau de l'écriture que des informations assez lourdes données (statistiques par ex., pas mon fort) mais je tiens également à dire que j'ai reçu ce livre à une période assez compliquée dans ma (petite) vie. Je l'ai donc écarté assez vite... Je ne mets donc aucune note, car pas pu lire assez de contenu pour pouvoir émettre une critique approfondie mais je garde le livre et dès que je l'aurais rouvert, je reviendrai modifier cette critique.
Commenter  J’apprécie          00
parisienne12
  05 juillet 2018
Un livre que l'on dévore d'abord pour la fascination qu'il dégage quant au thème abordé et ensuite pour l'empathie qui s'en dégage.
L'enquête minutieuse du journaliste, qui vit au Japon, nous mène auprès des survivants, dans les lieux du drame immense, au plus près d'eux, de leur peine et leur questionnement infini , ainsi qu'à la douleur et au délitement des liens entre les gens, entre amis ; les rapport humains qui subissent eux aussi un tsunami.

Commenter  J’apprécie          00
Elodieuniverse
  19 mars 2018
Je suis fascinée par les éléments climatiques et géologiques et les tsunamis sont autant envoûtants qu'horribles. On suit cette enquête comme spectateur et on plonge au coeur de cette tragédie comme il y en a eu et comme il y aura encore. Ce livre prend au coeur car c'est un fait réel et cette enquête est fascinante. L'élément majeur est cette école dont presque tous les enfants ont péri et l'auteur va nous en dire plus à son sujet jusqu'au moment de rendre justice car oui il y a bel et bien eu un problème d'évacuation. Les dommages de ce tsunami sont énormes: politiques, gouvernementaux, matériels mais surtout humains. Je pense au courage de ces hommes et femmes, au travail humanitaire, aux médecins. Ce livre est un bel hommage. Il m'a juste été difficile de me repérer dans tous ces noms et prénoms japonais. c'est un document à lire!
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Ichirin-No-HanaIchirin-No-Hana   17 avril 2018
- C'était un enfer, dit Hitomi. Il ne restait plus rien. C'était comme si une bombe atomique était tombée là.
Cette comparaison que feraient bien des gens n'était pas exagérée. Seules deux forces sont capables de provoquer davantage de dégâts qu'un tsunami : une collision avec un astéroïde et une explosion nucléaire. Les scènes qui se révélaient sur six cents kilomètres de côte ce matin-là ressemblaient à celles d'Hiroshima et de Nagasaki en août 1945, mais avec de l'eau à la place du feu, de la boue à la place des cendres, la puanteur des poissons morts et de la vase au lieu de celle du bois carbonisé et de la fumée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Onirique13Onirique13   24 juin 2018
Le séisme et le tsunami qui déclenchèrent ce désastre nucléaire eurent en revanche un coût humain immédiat. Lorsque la mer se retira, plus de dix-huit mille cinq cents personnes avaient péri écrasées, brûlées ou noyées. Aucun événement n'avait fait tant de victimes, au Japon, depuis le bombardement atomique de Nagasaki en 1945.
Ce livre a pour sujet la première catastrophe : le tsunami.
Commenter  J’apprécie          10
ElodieuniverseElodieuniverse   18 mars 2018
Non sans précaution, je suis entré dans la zone d'exclusion de la centrale nucléaire, un lieu effrayant où les vaches mourraient de soif dans les champs, où les villages abandonnés étaient livrés à des meutes de chiens qui redevenaient peu à peu sauvages.
Commenter  J’apprécie          10
Onirique13Onirique13   26 juin 2018
Avant, nous pensions que nous élevions nos enfants, dit Sayomi Shito. Mais nous avons découvert que c'était nous, les parents, qui étions élevés par les enfants. Nous pensions que les enfants étaient les plus faibles d'entre nous. Et que nous les protégions. Mais ils étaient la clé de voûte. Tout l'édifice reposait sur eux. C'est quand ils ont été emportés que nous avons compris ça. Nous pensions que nous nous occupions d'eux. Mais c'étaient les enfants qui nous soutenaient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
parisienne12parisienne12   05 juillet 2018
- Les tablettes commémoratives... Il est difficile d'exagérere leur importance, me dit Yozo Taniyama, un moine et ami de Kaneta.
Quand il se produit un incendie ou un tremblement deterre, les Ihai sont les premières choses que bien des gens essaient de sauver (...).
Je pense que des gens sont morts dans le tsunami parce qu'ils sont retournés chez eux récupérer les Ihai.
C'est la vie, la vie de leurs ancêtres. C'est comme de sauver la vie de votre père.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : tsunamiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Richard Lloyd Parry (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
397 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre