AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2012256686
Éditeur : Hachette (21/10/2015)

Note moyenne : 4.42/5 (sur 53 notes)
Résumé :
Il existe un monde où prennent vie tous les rêves et les cauchemars que les Terriens endormis créent nuit après nuit : Oniria, le Royaume des Rêves. Grâce à son sablier magique, Eliott parcourt ce monde fou et merveilleux mais aussi plein de dangers. Son objectif : sauver son père du terrible sommeil dans lequel il est enfermé.

La guerre fait rage entre le Royaume des Rêves et la Nouvelle République Cauchemar, mettant Oniria à feu et à sang. Par ricoc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Ewylyn
  28 novembre 2015
Troisième tome de cette saga pour qui j'ai eu un gros coup de coeur, et je ne suis toujours pas déçue ! Un troisième opus à la hauteur des précédents, plus sombre et avec des bouleversements épiques, la guerre fait rage et l'auteure ne nous épargne pas la tristesse, l'horreur, le doute, la méfiance, la trahison et les surprises. Une fois encore, je suis conquise par ce tome différent des deux premiers, ici, le cauchemar prend toutes ses lettres de noblesse. Un grand merci aux éditions Hachette pour cette merveilleuse découverte, depuis le premier tome, je suis entièrement conquise par l'univers d'Oniria.
Les deux premiers tomes amorçaient de mauvais présages, des moments difficiles, pourtant Eliott parvenait à s'en sortir avec brio. Nous étions dans la découverte, dans l'imaginaire, dans le merveilleux, dans l'infinie et l'irréel. Nous avions vu les très bons côtés d'Oniria sans pour autant oublier qu'il existe toujours un poids négatif, les cauchemars dirigés par la Bête, l'aveuglement de la reine Dithilde ou le père d'Eliott plus mal en point chapitre après chapitre. le second tome annonçait de graves choses et j'étais bien loin de m'imaginer cette tournure, la guerre aura été plus violente. C'est un changement et une évolution importante dans la série habituée à un poil plus de légèreté, mais ce n'est pas moi qui m'en plaindrai. En effet, j'ai adoré cette lecture qui s'est avérée passionnante et le final est si bouleversant, le quatrième tome va être énorme, entre la fin, les révélations finales, ça va être étonnant !
L'intrigue nous reprend avec un Eliott déterminé à se faufiler dans le monde des cauchemars pour sauver son père. Il va affronter une Bête redoutable et très maligne, la tentation même et qui aura de surprenantes vérités à lui confier. La boucle est sur le point d'être achevée concernant les questions que j'avais sur les parents d'Eliott, je suis heureuse de voir que l'auteure n'a pas oublié ce point pourtant important dans le premier tome. Notre héros va également devoir s'allier avec ses ennemis, le célèbre Griffon en tête pour sauver les Oniriens, il va lui arriver moult péripéties toujours maîtrisées et des rebondissements captivants. J'ai lu presque deux cents pages en peu de temps tant l'intrigue devenait extraordinaire.
J'ai adoré le rythme, j'ai apprécié ces nouvelles questions abordées grâce au personnage de Mamilou, les mystères entourant la famille d'Eliott me rendent très curieuse d'en connaître le fin mot. Pareil pour la guerre sévissant à Oniria, j'ai peur de lire la conclusion finale et en même temps, je suis impatiente. L'univers est posé, toutefois, l'auteure parvient à glisser de nouvelles petites choses pour agrémenter et enjoliver son monde riche et merveilleux. J'ai apprécié le côté plus sombre, les jeux de manipulations, de trahisons, les failles dans l'unité des rebelles, c'était une excellente idée bien exploitée.
Le final est renversant, j'en ai déjà parlé, mais je reste encore sans voix le concernant. C'est avec ce retournement que l'on se rend compte que chaque personnage est loin d'être parfait, qu'il peut être manipulable, qu'il peut se retrouver piéger par les failles évoquées plus haut. Il est également triste ce final, et je me dis que la guerre est vraiment là et qu'elle n'épargnera personne, c'était un protagoniste que j'aimais énormément. le style d'écriture de l'auteure est fantastique, les émotions sont réellement présentes, les descriptions m'ont permis de m'imaginer le monde d'Oniria, celui des Cauchemars, personnages et créatures. La plume est fluide, légère et soignée, cette histoire, cette série, elle est à mettre entre les mains des enfants et des adolescents. Elle évoque beaucoup de thèmes, avec un brin de fantaisie et un soupçon d'action et d'aventure, à lire et relire sans modération.
En somme, les personnages ont changé depuis ce premier tome. Eliott se voit revêtir d'une gravité nouvelle, il a un grand poids sur les épaules, c'est un héros en devenir, il fait de faux pas, mais il apprend vite et bien. J'ai adoré le revoir et suivre ses pensées. Farjo demeure fidèle à lui-même, avec son humour, son optimisme et sa loyauté, son courage pour s'aventurer dans le manoir de la Bête. J'ai adoré le rôle donné à Til ou encore à Jov, ils sont vraiment deux bons protagonistes, pareil pour Gisèle ou Aanor, cette dernière est fantastique, douce et bienveillante. J'aimerais bien la voir tenir tête à sa mère et l'affronter pour lui faire entendre raison. Katsia m'a déçue. J'avais vraiment espoir qu'elle se ressaisisse, elle est devenue trop impatiente et un brin méchante, j'adore toujours son tempérament de battante et son côté aventurière, je suis très touchée par son histoire et par les révélations faites à son sujet. Toutefois, elle se laisse tomber dans un côté peu sympathique et j'ai été déçue de ses choix, j'espère qu'elle saura changer à temps.
En conclusion, c'est une nouvelle fois un coup de coeur pour ce tome de la série Oniria. Il est différent en raison de la guerre abordée durant l'intrigue, l'histoire se base sur les alliances, les trahisons, les failles et les espoirs de chacun pour qu'il choisisse son camp. L'histoire est pleine d'actions et de rebondissements, elle est maîtrisée côté révélations et surprises, avec une plume aérienne et travaillée. Les personnages se voient changés à cause des événements traversés et l'auteure sait comment les rendre inattendus et surprenants, dans le bon comme dans le moins bon. J'ai passé un excellent moment de lecture et j'ai hâte de découvrir le point final de cette série avec le prochain opus.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
April-the-seven
  21 novembre 2015
Je remercie les éditions Hachette et surtout Cécile pour cette lecture. Halala, Oniria… l'une de mes sagas chouchou dans cette maison d'édition, un univers à couper le souffle, bourré d'humour et d'enjeux de grande envergure… Les livres-objets sont toujours très soignés et pleins d'illustrations à l'intérieur. Si j'aimais beaucoup les couvertures des deux premiers tomes, celle-ci les surpasse largement et retranscrit à la perfection l'ambiance préoccupante qui s'est abattue sur Oniria. Autant vous dire que La guerre des Cauchemars a frôlé le coup de coeur. Bien que plus court, ce troisième opus révèle des surprises de taille où tout s'accélère et prend un tournant que je n'aurais jamais imaginé.

Attendez-vous à quelques spoilers sur les tomes précédents. Si vous souhaitez éviter cela, passez directement au paragraphe suivant !
Eliott est toujours fermement décidé à libérer le Mage de son père et à le tirer de son coma sur la Terre. Sur les conseils de Mamilou, il a commencé à s'entraîner intensivement afin de maîtriser à la perfection ses dons de Créateur. Et comment y arriver sans Jov' ? le bon vieux roi est là pour lui prêter main-forte. En parallèle, la guerre entre les Rêves et Cauchemars est déjà bien entamée. La Bête gagne du terrain et semble avoir un coup d'avance sur la CRAMO. Mais la reine Dithilde n'a pas dit son dernier mot et compte bien répliquer, même s'il faut, pour cela, piétiner deux ou trois lois immuables.

Comme Oniria m'avait manqué ! Je ne m'en suis aperçue qu'en commençant cette lecture. Retrouver les personnages, les règles bien pensées et tous les défis qui les attendent, ça m'a galvanisé ! Si j'aimais déjà beaucoup le fait que l'auteur ait amorcé des intrigues politiques dans son univers, rendant la situation délicieusement complexe et inextricable, je dois dire qu'ici j'ai été servie ! Ce tome-là est plus sombre. C'est un virage des plus serrés qui nous amène à un enchaînement d'actions aussi imprévisibles que surprenantes. Honnêtement, je me suis régalée du début à la fin. Aucun temps mort, assez de révélations pour se délecter des nouveautés et surtout des retournements de situation qui laissent sans voix… et qui font même un peu monter les larmes aux yeux, parfois.

Les personnages sont toujours aussi attachants. Si Eliott reste le personnage principal, Katsia, elle, est beaucoup plus centrale. Elle ne m'évoquait pas grand-chose auparavant, mais ici c'était impossible de ne pas l'aimer. D'habitude indomptable et incisive, elle nous montre un nouveau visage, une nouvelle facette. Celle d'une jeune fille désabusée, en colère et surtout désespérée. Sa lassitude m'a complètement charmée, et il se trouve que je l'adore, même si ses choix ne sont pas toujours les bons, même si ses réactions manquent de réflexion approfondie par moment. Non, vraiment, c'est une bonne surprise !

Eliott grandit, s'endurcit et finalement se montre de plus en plus préoccupé par tout ce qui arrive. L'envie de sauver son père est là, mais les responsabilités qui l'attendent sont très lourdes et il se rend compte du travail colossal que cela demande. Heureusement, la jolie princesse Aanor est toujours dans le coin, et le bonhomme ne s'en plaint pas ! D'autant plus que dans ce conflit qui secoue le monde des Rêves et des Cauchemars, le garçon, ainsi que ses compagnons de galère, ne se reconnaissent dans aucun camp !
Puis il y a les autres : Fargo, égal à lui même, toujours aussi déluré et trognon, Til, Mamilou, les jumelles ou encore Jov'. Des protagonistes hauts en couleur dont je pourrais parler très longtemps, et qui méritent d'être compris.

Si avant je classais ce roman dans la jeunesse et uniquement la jeunesse, je commence à réviser mon jugement. Oniria est truffé de petits détails intéressants dont la mécanique peut paraître très simple aux premiers abords, mais finit par gagner en profondeur. C'est un univers imaginé dans ses moindres détails, l'auteur pense à tout et fait des liens entre différents éléments de façon habile et surtout très bien imaginée. Je pense même que lorsque l'on est un peu plus vieux, on peut déceler des choses qu'un oeil plus jeune ne verra pas. C'est indéniablement une saga que vous devez avoir dans votre bibliothèque !

L'auteur a une plume vraiment agréable et aérienne. Son imagination ne connaît aucune frontière. le lecteur se retrouve pris au piège dans cet univers aussi beau que nébuleux, dans une ambiance qui s'assombrit de page en page. Et la fin… Mazette, cette fin ! Parlons-en ! J'ai grincé des dents, tapé du pied, agrippé mon livre… Bref, je n'étais pas contente du tout et surtout (surtout !) très, très triste. le choix de B.F Parry est certes dur, mais surtout nécessaire, car les événements qui secouent Oniria ne sont pas sans conséquence. Nous sommes très loin de l'univers sucré du premier tome. Tout bascule et même les règles les plus inaltérables finissent par s'étioler. C'est peut-être la fin pour de bon qui sait ? En tout cas, vous pouvez être certain que j'attends avec grande impatience la conclusion de cette magnifique saga. Je remercie vivement B.F Parry de nous faire rêver – et surtout pleurer – comme cela.
En résumé, un troisième opus encore meilleur que les deux premiers (c'est possible, ça ? Apparemment oui, B.F Parry l'a fait !). Un univers toujours aussi enchanteur, mais qui commence à connaître les affres de la guerre ainsi que ses conséquences néfastes. Je suis passé par un maelstrom d'émotions et j'ai adoré vivre ça, même si la fin m'a presque tiré les larmes. Vite, vite, j'attends la suite !

Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
EnjoyBooks
  23 novembre 2015
Oniria – Livre 3 : La guerre des cauchemars de B.F. Parry. (Genre : Jeunesse, Fantastique).
Editions : Hachette
Prix : 16,50€ (Partenariat)
Année de parution originale : 2015
Résumé (SPOILERS SUR LES TOMES PRECEDENTS !) : La guerre fait rage entre le Royaume des Rêves et la Nouvelle République Cauchemar, mettant Oniria à feu et à sang. Par ricochet, l'imagination des Terriens s'en trouve tétanisée. Eliott, Katsia et leurs amis essaient tant bien que mal de mener leur mission au milieu de ce chaos. Mais mensonges et trahisons ébranlent bientôt leurs convictions les plus profondes. le groupe des rebelles parviendra-t-il à conserver l'unité dont il a besoin pour sauver le père d'Eliott et ramener la paix à Oniria ?
Mon avis : La tétralogie « Oniria » est pour moi incontournable dans la littérature jeunesse. J'avais vraiment adoré les 2 premiers tomes et j'avais hâte de m'y replonger. C'est avec une grande impatience que j'attendais de retourner dans le monde des rêves. J'étais curieux de voir comment B.F. Parry allait faire avancer son histoire. La couverture est vraiment magnifique. Plus sombre que les autres, mais c'est aussi l'histoire qui veut ça. Sans lire le résumé, je savais qu'on avait laissé dans le tome 2 nos personnages à un moment critique… qui m'avait donné le frisson. Comme avec ses prédécesseurs, « La guerre des cauchemars » m'a énormément plu !
Au départ j'ai été déstabilisé parce que l'auteure n'engage pas son récit du point de vue d'Eliott. On va assister à un événement crucial qui va déterminer la suite de l'histoire. Ce que j'apprécie vraiment c'est que dès le début on a des rappels. Que ce soit sur les règles d'Oniria, sur qui est tel personnage ou encore sur les événements passés. Il est vrai qu'entre deux tomes on oublie parfois certaines choses. C'est donc indispensable. Après ce 1er chapitre m'ayant troublé, on retrouve Eliott et sa quête. Très vite, les choses se mettent à bouger et le livre en devient vite addictif.
Les personnages sont toujours aussi centraux dans le récit. Et j'aime à dire que chacun apporte quelque chose à l'histoire : que ce soit Eliott, Katsia, Farjo ou Aanor. Eliott est toujours un personnage attachant par ce qu'il subit au fil de l'intrigue. Courageux, attentif, altruiste il n'hésitera pas à braver les dangers pour sauver son père et le sortir du coma. Dans ce tome je l'ai parfois trouvé très impatient, ce qui m'a assez agacé par moment. Mais un personnage parfait n'existe pas. Farjo est un personnage indispensable à la série. Son humour permet d'apaiser les tensions et de rendre l'histoire moins stressante. Relativiser pourrait être son mot d'ordre. J'admire son dévouement toujours plus grand envers Eliott. Aanor a elle été assez absente dans ce tome et c'est dommage. On la retrouve seulement à la fin. Quant à Katsia, c'est le personnage qui va le plus évoluer dans l'histoire. Elle prend conscience de certaines choses et on n'est pas toujours d'accord avec elle. Son tempérament de feu l'amènera parfois à se brûler les ailes. Mais son duo avec Eliott la rend très attachante elle aussi. Tous les personnages amènent une osmose au récit. Et avec les personnages plus secondaires et plus « méchants », on ne sait jamais sur quel pied danser. Qui croire quand tout autour de nous est en train de s'écrouler ?
Le rythme est toujours autant infernal. Je n'ai pas vu les 278 pages passer (et c'est trop court), tellement c'était bien. Les chapitres ne sont pas très longs ce qui amène une fluidité certaine à l'histoire. Les personnages vont beaucoup bouger aussi, que ce soit dans le monde des rêves ou dans celui terrestre. On va de révélations en révélations et on est surpris par l'imagination de B.F. Parry. Elle a choisi d'utiliser une narration à la 3ème personne qui renforce ce rythme. On a le point de vue de plusieurs personnages et du coup, on veut toujours savoir ce qu'il se passe de l'autre côté. Après même si le rythme est excellent, j'ai tout de même senti que ce 3ème tome était un tome de transition. Il se passe des choses mais pas assez pour le rendre brillant. Je pense que l'auteure a voulu en garder sous le coude pour l'ultime livre.
Que dire sur l'univers à part qu'il est toujours aussi bien. C'est toujours original, intéressant, plein de recherches et de logique. C'est un univers qui ne cesse jamais de s'étoffer, j'espère que le 4ème et dernier tome sera à la hauteur. Il y a des règles, des barrières à ne pas franchir, des us et coutumes dans ce monde si particulier. L'ambiance créée est dans ce 3ème livre plus sombre. Certains personnages font des choix qui m'ont totalement surpris et c'est tout à l'honneur de l'auteure. Il faut aussi souligner qu'on ressent bien les émotions. On stresse, on est heureux des réussites ou triste quand ça ne marche pas. On est captivé du début à la fin.
Le style de B.F. Parry est très addictif et imaginatif. Elle décrit un monde dans lequel il est très facile de se projeter. Les descriptions ne sont pas lourdes et l'utilisation des dialogues permet de rendre l'intrigue plus fluide. C'est pour ça aussi que ça se lit trop vite. La fin m'a trop choqué. Je déteste l'auteure pour les choix qu'elle a fait. Mais c'est aussi pour ça que son roman est bon. Même si ce 3ème tome est bien, je sens qu'il n'est qu'un tremplin pour un 4ème et dernier tome qui sera (presque) parfait ! Même si la toute fin ne se termine pas sur un cliffhanger de fou, j'ai hâte de voir ce que nous réserve l'auteure. La conclusion de cette saga est à suivre !
Ma note : 8/10.
Lien : http://enjoybooksaddict.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire-une-passion
  13 novembre 2015
RISQUES DE SPOILER DES TOMES PRECEDENTS !
Je pense que vous connaissez déjà mon amour pour cette saga et à quel point j'étais pressée de lire la suite, donc je ne vous ferai pas plus languir en vous disant qu'une nouvelle fois, ce tome 3 a réussi à me plonger dans cet univers de rêves et de cauchemars. L'action et le suspense s'intensifient et le côté noir de cette saga prend beaucoup plus de place. C'est assurément l'une de mes plus belles découvertes de cette année !
Nous retrouvons donc Eliott, qui tente par tous les moyens de sortir son père qui est dans le coma depuis maintenant de longs mois. À travers ses voyages dans les rêves, il devient un acteur principal de la survie de son père et est prêt à tout pour y parvenir. Mais la guerre fait rage en Oniria et prend une ampleur telle que les rêves des terriens se voient changés et devenir plus sombres. le groupe des Rebelles tente tant bien que mal de garder leurs liens, mais les remises en questions, les doutes et les trahisons ne sont pas loin pour faire briser ces liens qui les unissent. Comment vont-ils s'en sortir ? Comment vont-ils parvenir à sauver Oniria ? le père d'Eliott va-t-il sortir du coma ? Et quels impacts auront leurs décisions ?
Encore une fois, j'ai été plongée dans cet univers dès les premières pages. D'ailleurs, ces dernières nous annoncent directement que l'ambiance sera bien plus sombre et moins rêveuse que le premier tome, qui était la découverte d'un monde de rêves. Eliott se voit confronté à son rôle d'Élu, toujours en compagnie de ses amis. Même s'il est jeune et rentre à peine dans l'adolescence il a ce caractère fort qui lui permet de relativiser et de ne pas sombrer dans la tristesse et la colère quand un souci débarque sans prévenir. Encore une fois, il m'a beaucoup touchée, et au travers de ces différents tomes, il ne cesse de grandir moralement. On a presque envie parfois de croire qu'il s'approche de l'âge adulte, alors qu'il n'est qu'au collège. Son aventure à Oniria a un impact assez dur sur sa vie réelle, étant donné que ses voyages se passent la nuit, lorsqu'il est censé dormir.
Comme je le disais dans mes précédents avis, c'est le gros point fort du récit. Il est vrai que je m'attendais à ce qu'il soit entièrement à Oniria, une fois qu'il aurait découvert cette contrée, mais prendre la décision de le faire voyager uniquement la nuit, quand il est endormi, est une très bonne idée. Malheureusement, tout à un prix. Au fil de ses voyages, il ne se repose pas vraiment et arrive le matin où il doit se réveiller et où il se rend compte qu'il n'est pas du tout reposer. de ce fait, sa façon de vivre et de s'exprimer sur Terre change et ses proches voient de plus en plus les différences, sans pour autant en savoir les raisons.
J'aimerais pouvoir vous décrire plus en profondeur l'intrigue, vous expliquer pourquoi j'ai aimé telle ou telle chose (à savoir que j'ai tout aimé, bien sûr), mais il y a tellement de rebondissements et de révélations, que ce serait vous gâcher le plaisir de lire. Et comme c'est une saga qu'il vous faut absolument découvrir... je me tairai !
Les amis d'Eliott grandissent aussi et se voient contraints de prendre des décisions qui pourraient changer le cours de leur avenir et de leurs proches. On apprend à les connaître encore plus, ce qui est un bon point pour vraiment essayer de les comprendre. L'auteure a aussi cette façon de nous mettre le doute sur d'autres personnages, ce qui fait qu'on se fait nous-mêmes nos propres enquêtes... en se faisant avoir. Évidemment, mon coup de coeur des deux tomes précédents revient toujours à Farjo, qui garde son humour et son caractère bon vivant. C'est simple : dès qu'il ouvre la bouche, c'est pour soit rire, soit dire une idiotie qui nous fait beaucoup rire. Après Eliott, c'est vraiment le personnage que je trouve le plus important dans l'histoire. Il apporte une dose de fraîcheur qui est à prendre, vu l'ambiance qui s'assombrit de plus en plus.
Quant à la fin... Ohlala, elle a réussi à me faire pleurer, et assurément, l'auteure et moi aurons une discussion sérieuse à Montreuil, parce que je ne suis pas du tout d'accord avec ça... (évidemment, c'est mon coeur brisé de lectrice qui parle, parce que cette fin est quand même très belle et bien choisie pour faire un tel coup de maître). Mais... Je suis très triste, c'est évident...
En résumé, un troisième tome qui m'a autant ravie que les précédents, avec une dose de suspense et une ambiance noire bien plus présente. Des complots, des décisions difficiles à prendre, des trahisons, des révélations. L'auteure arrive encore à nous surprendre avec une suite inattendue et une fin qui fait mal au coeur. J'attends donc la suite avec graaaaande impatience (l'été c'est décidément trop loin...)
* Je remercie Cécile et Hachette pour leur confiance ! *
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ice-Queen
  11 mai 2016
J'ai lu ce troisième opus directement après les deux précédents. Pour quelle raison ? Il m'était tout simplement impossible de quitter cet univers fabuleux. Je m'attendais à ce que les choses se compliquent pour Eliott et également à ce que la situation se dégrade à Oniria, mais je dois dire que j'ai été totalement « choquée » par le tournant que prend l'histoire. Ce troisième tome est bien plus sombre, sinistre même et il a réussi à me rendre encore plus accro à cette saga. Je n'étais pas très loin du coup de coeur cette fois !
Nous retrouvons Eliott toujours en mission pour tenter de sauver son père. Mais cette fois-ci rien ne va plus à Oniria. La Nouvelle République Cauchemar a déclaré la guerre au Royaume des Rêves et cela impacte également sur le monde des humains. Ces derniers ressentent la tension présente à Oniria à travers leurs rêves. Si les choses ne changent pas très rapidement, cela pourrait avoir des conséquences dramatiques…
En ces temps de conflit, tous les coups sont permis et il est devenu difficile de distinguer un allié d'un ennemi. Eliott parviendra-t-il à réguler la situation tout en sauvant la vie de son père, inextricablement liée au destin du monde des rêves ?
Les intrigues politiques mises en places dans le roman précédent prennent ici une ampleur démesurée. Par effet boule de neige, tout le monde à Oniria - mais aussi dans le monde des humains - est touché. L'auteur mène la danse d'une main de maître, nous laissant à peine le temps de souffler avec l'action omniprésente et les nombreux retournements de situation.
Oniria est certes une saga jeunesse à la base, mais cela n'empêche pas l'auteur de torturer ses personnages. L'atmosphère est bien plus sombre ici et la menace plane à chaque page, si bien que l'on se demande à quel moment une tragédie s'abattra sur nos chers protagonistes. Et honnêtement, lorsque cela s'est produit, je n'arrivais pas à y croire et j'ai même failli verser ma petite larme !
C'est sans compter la fin qui m'a carrément arraché le coeur d'ailleurs !
J'ai été ravie de retrouver mes personnages chouchous ainsi que les autres. Ils évoluent chacun différemment et la tension qui nait entre certains d'entre eux m'a réellement fait mal au coeur. La Bête est un être sournois qui parvient facilement à duper son monde…
Eliott prend enfin le taureau par les cornes et s'entraine avec acharnement pour être capable d'affronter les cauchemars. Mais malheureusement, certains évènements vont le déstabiliser et on se demande bien comment il va faire pour redresser la barre. Heureusement que la chère Aanor lui apporte un peu de douceur et de tendresse.
Encore une fois, je me suis laissée emporter avec délice par la plume délicate de l'auteur. Je suis à chaque fois stupéfaite par son imagination. Ici ce ne sont pas tant les lieux où les nouveaux personnages qui ont su m'ébahir, mais plutôt le mécanisme bien huilé de l'intrigue. Certains protagonistes montrent leurs plus noires facettes, d'autres doutent de tout et n'importe quoi et ce climat d'hostilité nous entraine dans un véritable tourbillon infernal, qui ne peut déboucher que sur une fin atroce. Et cette fin justement… quelle frustration, quel enfer, quelle tristesse de ne pas avoir la suite a portée de main !
J'espère que le quatrième tome ne se fera pas attendre trop longtemps !

En résumé, un troisième opus plus sombre, surprenant et totalement addictif ! L'auteur nous offre un récit bourré d'action et de retournements de situation à couper le souffle. J'en ai presque eu les larmes aux yeux à la fin. Vous l'aurez compris, je vous le recommande vivement et j'attends la suite avec impatience !
Lien : http://les-lectures-de-ice-q..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Fanny66Fanny66   09 août 2017
-Til ? demanda-t-elle d'une voie tremblante.
-Oui.
-Ça fait quoi quand quelqu'un te prends dans ses bras ?
L'Oza-Gorien ouvrit la bouche de surprise.
-Tu veux dire que personne ne t'a jamais...
-Jamais.
Avec un sourire triste, Til ouvrit grands ses bras et les referma doucement sur l'aventurière.
-C'est agréable, murmura-t-elle.
Elle s'autorisa à relâcher les muscles de son cou, et sa tête se posa sur le torse du jeune Oza-Gorien. Til remarqua pour la première fois que les cheveux de Katsia sentaient bon le musc et la noix de coco.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de B. F. Parry (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de B. F. Parry
trailer du livre Oniria.
autres livres classés : rêvesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1337 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..