AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de nameless


nameless
  14 juillet 2014
En mémoire de Mary, ça pourrait être le cent-millionnième thriller qui offre comme thème éculé l'enlèvement d'une belle jeune fille, sa torture, son assassinat, et l'enquête de la police qui s'en suit jusqu'à la découverte du coupable l'avant-dernière page. Ca pourrait, mais ce n'est pas. En mémoire de Mary, ça pourrait être un roman que je vous conseillerais pour la plage, mais, surtout en cette période estivale, l'appellation "lecture de plage" m'agace. C'est là, semble-t-il que l'on est censé lire les pires nanards de l'édition sous prétexte que le soleil grille les neurones (surtout si l'on a dû se coltiner en plus "un roman de gare" parce que l'on est venu à la plage en train). Je ne le ferais donc pas non plus. Julie Parsons mérite mieux que cette connotation péjorative.

Malheureusement, je ne peux raconter l'histoire, tant elle est originale et unique, surprenante et magistralement écrite. Margaret Mitchell (qui n'a pas pondu Autant en emporte le vent), psychiatre, rentre de Nouvelle-Zélande à Dublin pour accompagner la fin de vie de sa mère. Elle est accompagnée par sa fille Mary, qui fera une mauvaise rencontre et finira, elle, à la morgue.

L'enquête policière n'est pas le thème du livre. Ce qui importe, ce sont les liens qui se noueront, ou se sont noués dans le passé, entre les différents protagonistes : la mère de la victime, l'enquêteur, le meurtrier, et d'autres dont je ne peux révéler l'identité, mais qui nous emporteront vers un dénouement qu'aucune mère ne pourra critiquer totalement.

Julie Parsons, grâce à une écriture classique, riche, ample, grâce à son sens de la description du moindre geste quotidien, à son aptitude à évoquer le passé, nous emmène avec elle dans l'exploration des secrets de famille inavouables, ceux où souvent, le ventre des femmes et son incontrôlable fertilité, entraîne parfois des vies gâchées.
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (6)voir plus