AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Lisa Rosenbaum (Traducteur)
ISBN : 2702134505
Éditeur : Calmann-Lévy (21/04/2004)

Note moyenne : 3.28/5 (sur 9 notes)
Résumé :
"Va t-en Owen. Combien de fois faut-il te le répéter? Je ne veux pas de toi cet après-midi." A quel point Nick regrettera-t-il par la suite d'avoir ainsi rabroué son fils?
Halloween, le 31 octobre 1991, jour où leur vie s'est effondrée. Jour où Owen Cassidy, huit ans, cheveux blonds, yeux bleus malicieux a disparu. On ne l'a jamais retrouvé. Et jamais rien ne devait être plus pareil.
Cet après-midi là, pendant que la babysitteur est sensée s'occuper d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
nameless
  07 octobre 2014
Je continue à m'étonner que les livres de Julie Parsons aient recueilli aussi peu d'avis de babélioniens, je vais donc livrer le mien sur “un coeur coupable”, premier d'une série que j'espère longue si je réussis à vous convaincre (de la répétition naît le gag) du talent de cette auteuse néo-zélandaise, émigrée en Irlande. Comme diraient nos hommes politiques passés, et hélas à venir, j'assume mes choix, littéraires en l'occurrence, qui, comme les leurs en matière d'économie, n'entraînent aucune conséquence sur la littérature. Si mes lectures sont ringardes, je vous livre un avis ringard, ce qui ne vous empêchera peut-être pas de voter pour moi, ça se serait déjà vu. Merci à l'avance.

The guilty heart est donc paru en 2003 à Londres, a été traduit en 2004 en France grâce à Calmann-Lévy, et personne ne l'a jamais lu ou tout au moins commenté sur ce site.

En ce jour d'Halloween 91, un petit garçon, Owen, disparaît, s'évapore, se volatilise tandis que son papa Nick se trouvait chez sa voisine et néanmoins maîtresse, occupé à des activités bien éloignées de l'éducation due à sa progéniture. Cet enfant disparu n'a laissé aucune trace, malgré une enquête longue, approfondie et minutieuse de la Garda Sochiana, police nationale irlandaise. C'est dire le poids de culpabilité qui pèse sur les épaules de ce père défaillant. A tel point que son couple explose, qu'il fuit Dublin, et que durant 10 ans, il parcourt la planète dans tous les sens, ou plus exactement, il arpente tous ses bistrots. Un déclic, dans une boîte du Mississippi va le ramener chez lui pour tenter de comprendre ce qui a pu arriver à son fiston. La notion de déclic est intéressante. A un instant T d'un jour J, une rencontre, une odeur, un mot, un incident va bousculer une vie que l'on croit immuable.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Nick, homme brisé, illustrateur de livres pour enfants, qui au lieu de noter ses sensations, ses découvertes, les dessine. Au fusain, en noir et blanc pour tout ce qui concerne son fils, comme si la douleur du souvenir, du deuil, ne supportait aucune autre couleur. Il s'agit d'une histoire étouffante, confinée dans un quartier résidentiel, où le nombre de “coupables” potentiels est limité.
Le talent de Julie Parsons réside dans son écriture. Puissante, précise dans la description des plus infimes rebondissements psychologiques qui animent les protagonistes. Après avoir lu les autres romans de cette auteuse, j'admets bien volontiers que “un coeur coupable” n'est pas le meilleur sur mon échelle de Richter personnelle. Sa lecture d'une lenteur proche du piétinement, voire de l'immobilité, durant 444 pages, peut paraître pénible à qui n'a pas le temps de mesurer tout le travail nécessaire à la découverte d'une vérité, qui, au final, ne surprendra pas. Peu importe la vérité, seul le chemin pour y accéder est essentiel.

Bonne lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
noirame
  08 juillet 2015
Points positifs : énigme prenante, suspense, personnages attachants.
Points négatifs : l'écriture ne se fait pas de manière chronologique, mais il y a tout le temps des retours dans le passé, ce qui peut être parfois un peu difficile à suivre par moments. Sinon, la fin me semble un peu "bâclée" (à moins que je n'aie pas bien saisi) : que sont devenus Emir et sa maman ? Que faisaient Roisin et Chris dans l'école avec Emir, à la fin...? Il y a aussi quelques situations un peu invraissemblables, comme le fait que le héros arrive à forcer très facilement 3 portes juste en tapant un peu dessus...!
Commenter  J’apprécie          10
Pascal91
  02 mars 2019
ATTENTION !
Il y a une erreur dans la base de donnée de BABELIO.
Le livre dont la photo s'affiche a pour titre "UN COEUR COUPABLE" et non "Noir dessein".
Les numéros ISBN sont 2253113883 et 9782253113881 selon l'éditions.
J'ai tenté, sans succès, de rectifier cette erreur de titre.
Commenter  J’apprécie          00
meknes56
  07 mai 2019
n excellent thriller où la fin est un peu étonnante. Les personnages sont bien décrits, l"action et le fil conducteur bien campés. Un livre à lire pour passer quelques heures d'angoisse pas trop fortes
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
namelessnameless   04 octobre 2014
Mais la première règle qui s'impose aux parents, c'est d'accepter que leurs enfants soient différents d'eux-mêmes et qu'ils vivent leur propre vie, tu ne crois pas ?
Commenter  J’apprécie          70
autres livres classés : regretsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1653 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre