AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

François de Ravignan (Préfacier, etc.)
ISBN : 2742714472
Éditeur : Actes Sud (04/06/1999)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :

Un chaos social généralisé est, hélas ! l'hypothèse la plus probable. Mais le chaos ne saurait durer éternellement. Tôt ou tard, les sociétés se recomposeront sur de nouvelles bases. De plus, une alternative demeure possible. Si elle ne peut être espérée d'une transformation du système, à l'initiative des forces sociales organisées telles qu'elles le sont aujourd'hui (en partis ou ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Danieljean
  30 janvier 2016
Un livre qui pose des questions fondamentales que les économistes classiques n'osent pas se poser. Il donne une perspective tout à fait différente sur ce que c'est ou peut être un développement indépendant d'une société. Pour ceux qui cherchent la discussion sur l'économie, la politique, l'écologie, c'est une source d'idées très lucide et pointée.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   30 janvier 2016
Au plan économique, le pays industrialisé ne jouit plus de la moindre autonomie, sa dépendance à l’égard du monde extérieur étant, paradoxalement, d’autant plus grande que son niveau de développement technico-économique est plus élevé. Non seulement il doit toujours importer pour pouvoir produire (notamment des matières premières) et exporter une fraction souvent importante de sa production (en particulier pour amortir les lourds investissemnts qu’impliquent les technologies modernes), mais son niveau de développement dépend pour une bonne part de ses activités extérieures et de ses investissements à l’étranger.

(…) Rien de ce qu’il possède n’est définitivement acquis. Ainsi ne peut-il conserver ce qu’il a qu’en s’employant à acquérir davantage. Et il ne peut demeurer ce pays « développé » qu’il est devenu qu’en se transformant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   30 janvier 2016
Même certains de nos penseurs qui, hier, attendaient plutôt la révolution du prolétariat pour que s’instaure leur idéal social (il est vrai que leur attente s’est révélée vaine), comptent désormais davantage sur celle que va réaliser le microprocesseur. Ainsi, avec un identique optimisme, des intellectuels de toutes tendances évoquent-ils l’avenir qui se prépare, grâce aux travaux de chercheurs et de techniciens concentrés en quelques points du globe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   30 janvier 2016
Mais il n’est plus possible de toucher à la division en classes qu’a imposée notre mode production (l’intégration économique, on le verra, interdit à la nation industrialisée de songer à de véritables réformes sociales), ni à la division du monde en Etats-nations dont les uns dont industrialisés et les autres sous-développés, car cette organisation conditionne l’accumulation capitalistique qui s’effectue au profit des premiers, leur donnant les moyens de financer des progrès dont le coût ne cesse de croître. On ne voit pas comment de nouveaux progrès pourraient apporter une solution au problème le plus urgent à résoudre : faute de quoi l’humanité demeurera dechirée, avec des moyens techniques d’une croissante efficacité pour s’autodétruire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DanieljeanDanieljean   30 janvier 2016
Le développement ne peut être que la réalisation progressive d’un double potentiel : d’une part, le potentiel que représente toute collectivité humaine et tous les individus qui la composent, d’autre part, celui que constitue le milieu physique dans lequel se trouve cette collectivité, un milieu qu’elle utilise pour assurer son existence et préparer celle des générations à venir.
Commenter  J’apprécie          00
>Economie>Production>Développement et croissance économiques (64)
autres livres classés : Pays industrialisésVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
32 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre