AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B001BUUTKY
Éditeur : Lefèvre (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
403 pages. Tranches mouchetées. Fleurons et titre dorés.

Quelle fut la participation de Pascal dans cette nouvelle publication? J'ai mentionné plus haut, en parlant de la traduction latine des Provin- ciales, la déclaration faite par Nicole, qu'il avait
communiqué le manuscrit de sa traduction à Pascal, qui avait bien voulu le revoir et l'approuver. J'ai expliqué la portée qu'il convenait selon moi d'attribuer à cette assertion ; et comment P... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
denis76
  11 octobre 2018
Voici le contexte : Antoine Arnauld, prêtre surdoué, théologien incisif et mathématicien, se réclame du jansénisme. Ses soeurs sont abbesses à Port-Royal des Champs, pas loin de Versailles. Reçu Docteur à la Sorbonne, il critique les jésuites, dont les écrits sont très laxistes par rapport aux Ecritures des premiers chrétiens. Nous sommes en 1643 quand Arnauld publie son oeuvre majeure. Mais les jésuites sont très puissants, et ont de nombreux casuistes. Eux, dont l'expansion mondiale ne doit pas être entachée par un petit merdeux, controversent, disputent, et trouvent des arguties, comme "les 5 propositions" qualifiées d'hérétiques, et attribuées à Jansénius, pour exclure Arnauld de son poste. Ils y arrivent.
C'est alors que Blaise Pascal, mathématicien lui aussi, et curieux de théologie, trouve le procédé injuste, et lance, tout au long de l'année 1656, 18 lettres, Les Provinciales, sous un faux-nom, aux jésuites, d'abord pour se renseigner, puis à partir de la quinzième, beaucoup plus virulentes et moqueuses, car les jésuites sont d'accord pour se faire justice soi-même, et sont loin de refuser les simonies. de plus, ils ne font qu'insulter et traiter d'hérétiques Arnauld, les jansénistes, Port Royal et Pascal, mais sans être capables de prouver que ces 5 propositions ont bien été écrites par Jansénius.
.
Ah, Blaise !
à l'aise,
dans les mélèzes...
Tu es un grand philosophe, tu m'as donné à réfléchir, et c'est bon signe, mais p... que tes 18 lettres sont longues à lire !
Car j'ai eu du mal à établir ce damned contexte, et bien que connaissant un peu le siècle de Louis XIV, et ayant entendu parler de la querelle des jésuites et des jansénistes, je n'ai jamais eu l'occasion de m'y plonger... Là, sur le coup, c'est le Grand Bain : )
.
L'enjeu est important, peut être capital : il s'agit de la place de la religion dans la vie terrestre, à un tournant de la société : le Grand Siècle.
.
1) La science émerge comme puissance : en scientifique, Pascal, qui est un philosophe très catholique, dans la grande lignée des Ecritures, ne peut s'empêcher de signaler de des papes se sont trompés face à la science qui évolue à pas de géants :
-- Qui a raison en 1493, du pape Alexandre VI Borgia ou de Christophe Colomb, si on considère l'utilisation de la boussole comme une science ?
-- Qui a raison en 1633, du pape Paul V ou de Galilée ?
.
2 ) La politique réclame sont indépendance. Les dernières Provinciales parlent d'un autre pouvoir auquel se heurte de plus en plus la religion : le pouvoir "temporel", celui des rois et de la politique. Les rois détiennent leur pouvoir du Très Haut, mais doivent-ils obéir au pape ?
Il y a une 19è et une 20è lettre. Celle-ci n'est pas de Pascal, mais d'un avocat proche d'Arnauld, et crie sont effroi au projet du pape Alexandre VII d'établir l'Inquisition en France. le parlement de Louis XIV s'opposera-t-il à la bulle pontificale ?
.
De cette intense lutte verbale, Pascal, mort en 1662, ne verra pas le "triomphe" des jésuites sur Port Royal, qui entache la réputation de Louis XIV : Port Royal fut détruit en 1713. Il ne pouvait y avoir deux puissances religieuses en France : le roi, dont le père jésuite François Annat fut le confesseur, se soumit à leurs arguments.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          295
9408126010
  24 décembre 2014
son approche de l'infini m'interresse bcp
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   04 janvier 2015
J'espère en me défendant vous convaincre de plus d'impostures véritables que
vous ne m'en avez imputé de fausses. En vérité, mes Pères, vous en êtes plus suspects que moi. Car il n'est pas vraisemblable qu'étant seul comme je suis, sans force et sans aucun appui humain contre un si grand corps, et n'étant soutenu que par la vérité et la sincérité, je me sois exposé à tout perdre, en m'exposant à être convaincu d'imposture. Il est trop aisé de découvrir les faussetés dans les questions de fait comme celles-ci. Je ne manquerois pas de gens pour m'en accuser, et la justice ne leur en seroit pas refusée. Pour vous, mes Pères, vous n'êtes pas en ces termes et vous pouvez dire contre moi ce que vous voulez , sans que je trouve à qui m'en plaindre. Dans cette différence de nos conditions, je ne dois pas être peu retenu, quand d'autres considérations ne m'y engageroient pas. Cependant vous me traitez comme un imposteur insigne, et ainsi vous me forcez à repartir; mais vous savez que cela ne se peut faire sans exposer de nouveau, et même sans découvrir plus à fond les points de votre morale; en quoi je doute que vous soyez bons politiques. La guerre se fait chez vous et à vos dépens, et quoique vous ayez pensé qu'en embrouillant les questions par des termes d'école, les réponses en seroient si longues, si obscures, et si épineuses, qu'on en perdroit le goût, cela ne sera peut-être pas tout à fait ainsi; car j'essaierai de vous ennuyer le moins qu'il se peut en ce genre d'écrire. Vos maximes ont je ne sais quoi de divertissant qui réjouit toujours le monde. Souvenez-vous au moins que c'est vous qui m'engagez dans cet éclaircissement; et voyons qui se défendra le mieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
denis76denis76   18 juin 2018
Blaise Pascal :
-- Mais après tout, mon Père, à quoi avez-vous pensé de donner le nom de "suffisante" à une grâce que vous dites qu'il est de foi de croire qu'elle est insuffisante en effet ?
Le Père jésuite :
-- Vous êtes libre et particulier. Nous dépendons des Supérieurs. [ A ce sujet ], nous entendîmes notre Supérieur à demi-mot, et cela nous fit souvenir de son confrère, qui a été relégué à Abbeville pour un sujet semblable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
denis76denis76   20 juin 2018
Une des manières dont nous, les jésuites, accordons ces contradictions ( 1 ) apparentes est par l'interprétation de quelques termes.

( 1 ) avec l’Évangile, les papes, les conciles.

NDL : Pascal démontre finement que la grande force des casuistes jésuites est d'interpréter, de faire l'avocat du diable, si l'on peut dire, afin de contourner et de faire ce qu'ils veulent
Commenter  J’apprécie          180
denis76denis76   05 juillet 2018
Mais, mes pères [ jésuites ], la corruption des mœurs que vos maximes apportent est digne d'une autre considération, et nous pouvons bien faire cette demande avec le même Tertullien : "Faut-il rire de leur folie, ou déplorer leur aveuglement ?"
Commenter  J’apprécie          230
denis76denis76   05 juillet 2018
Le "bon père" jésuite :
-- Et Navarrus dit fort bien qu'il est permis d'accepter et d'offrir le duel. Et aussi qu'on peut tuer en cachette son ennemi. Et même, en ces rencontres-là, on ne doit pas user de la voie du duel, si on peut tuer en cachette son homme, et sortir par-là d'affaire : car, par ce moyen, on évitera tout ensemble, et d'exposer sa vie en un combat, et de participer au péché que notre ennemi commettrait par un duel.
...
Lettre onze, Pascal, aux pères jésuites :
-- Quoi ! mes pères, il vous sera permis de dire "qu'on peut tuer pour éviter un soufflet ou une injure", et il ne sera pas permis de réfuter publiquement une erreur publique d'une telle conséquence ?

NDL : Les jésuites, principalement d'après les écrits des 24 pères jésuites espagnols, font tomber la religion catholique dans un laxisme outrancier afin de satisfaire à la noblesse qui pèche, et d'attirer du monde à leur interprétation de la religion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Blaise Pascal (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Blaise Pascal
Blaise Pascal 1 Henri Guillemin
autres livres classés : 17ème siècleVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Une corneille perchée sur la racine de la bruyère boit l'eau de la fontaine Molière

Qui a écrit "Le Cid" ?

Corneille
La Fontaine
Racine
Molière

15 questions
300 lecteurs ont répondu
Thèmes : 17ème siècle , auteur françaisCréer un quiz sur ce livre