AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Les Anges distraits (10)

cicou45
cicou45   25 juin 2012
"Seul peut éduquer celui qui sait ce qu'aimer veut dire [...]."
Commenter  J’apprécie          440
cicou45
cicou45   23 juin 2012
"Le temps perdu ne se rattrape pas ! En fait, il vit au plus profond de nous, et seuls quelques-uns de ses fragments, anesthésiés ou embaumés par une mémoire conceptuelle et intéressée, vivent dans la conscience et forment notre autobiographie."
Commenter  J’apprécie          390
Ambages
Ambages   27 avril 2016
Le petit train de Scandiano fut un théâtre d'amours et de relations sociales. Je me souviens qu'au premier voyage, le premier jour de classe, mon père, qui m'avait accompagné, voulut me présenter aux autres élèves, pour me familiariser avec ce nouveau milieu. Je mourais de timidité. Je haïssais cette façon si ouverte, et presque impudique, de faire ressembler le début d'un chapitre de ma vie à celui d'un roman, écrit d'avance et socialisé.

Extrait «Le train de Casarsa»
Commenter  J’apprécie          150
cicou45
cicou45   25 juin 2012
"Les idées peuvent nous faire vivre, c'est vrai...Mais nous vivons de sentiments, que nous gardons bien secrets."
Commenter  J’apprécie          140
Ambages
Ambages   18 avril 2016
Mario a une conscience de soi conventionnelle ; sa naïveté de jeune comptable le retient en deçà d'une limite qui l'emprisonnera toute sa vie. Et dans la répétition monotone des O dialectaux, il me semble l'entendre frapper, tête baissée, contre cette paroi métaphysique.

Extrait "O, le piège"
Commenter  J’apprécie          100
zellereb
zellereb   19 août 2015
(...) trop souvent, la foule s'ouvrait, obscure, sur des Anges dorés et ravis dans des distractions cruelles.
Commenter  J’apprécie          50


    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Grandes oeuvres littéraires italiennes

    Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

    Si c'est un homme
    Le mépris
    Le désert des Tartares
    Six personnages en quête d'auteur
    La peau
    Le prince
    Gomorra
    La divine comédie
    Décaméron
    Le Nom de la rose

    10 questions
    564 lecteurs ont répondu
    Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre