AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de MJF


MJF
  22 octobre 2018
Jacques Pasquet ne dément pas sa réputation d'amoureux de la langue. Avec Sauvage, l'auteur propose un roman poétique à la fois fort et doux, où les vers et leurs mots marquent par leur intensité, leur beauté et leur précision. Comme s'ils étaient criés par le narrateur, les mots reviennent joliment, en écho, au fil de ses réflexions.

Car oui, on sent la colère, le désespoir et le mépris envers la société moderne qui teintent çà et là le récit du jeune autochtone. Quelle place reste-t-il pour lui, adolescent déraciné et ostracisé? Sauvage est un choc des cultures, ou peut-être, plutôt, le témoin de la dérive de l'une face à la dominante.

« J'étais ailleurs, ou plutôt nulle part,
déchiré entre notre culture et la modernité.
Nous étions à l'opposé l'un de l'autre, grand-père.

À force d'essayer de vivre
dans deux mondes différents à la fois, on s'épuise. »

À la fin, un peu de lumière se pointe néanmoins. Et si tout n'était pas aussi noir? Et si la modernité n'était pas irréconciliable avec le passé?

Ce premier contact avec la collection Oser lire m'a été sympathique. Après ma lecture de la version courte, d'à peine 20 pages en vers, j'ai beaucoup aimé retrouver, deux jours plus tard, la même histoire dans sa version originale, plus élaborée, et complète – sur 40 pages. Pour un lecteur plus expérimenté, la pertinence de la version abrégée est limitée : la finale est absente et son texte est entièrement repris dans la seconde partie. Pour un lecteur débutant, cependant, cette mise en bouche peut servir de tremplin vers le plus long et difficile texte.

Lisez ma critique complète ici : http://sophielit.ca/critique.php?id=2052
Lien : http://sophielit.ca/critique..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox