AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782755644951
346 pages
Hugo roman new way (09/01/2020)
4.03/5   76 notes
Résumé :
San Francisco, le soir du nouvel an. Cara survit miraculeusement à un tragique accident de voiture. Mais sa meilleure amie, Georgina, n'a pas la même chance...

Après cette terrible nuit, Cara est consumée par le chagrin. Ses parents l'envoient alors dans un lycée international en Suisse pour qu'elle puisse se reconstruire. Au cœur des montagnes, l'ancienne vie de Cara semble bien loin derrière elle. Pourtant, Georgina et la culpabilité restent présent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
4,03

sur 76 notes
5
9 avis
4
23 avis
3
4 avis
2
2 avis
1
0 avis

Beli_LivreSaVie
  20 janvier 2020
Je commencerai par évoquer la couverture de ce livre : je la trouve magnifique. J'adore le traité de l'image, comme une esquisse, un dessin qui ne serait pas fini, ce qui pourrait bien évoquer le personnage principal de Cara, qui se sent incomplète depuis la perte de son amie, ou encore la reconstruction qu'elle pourrait vivre après cet accident. Les couleurs sont douces, qui rappellent aussi que les personnages sont jeunes et fragiles.
Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai beaucoup aimé l'idée de départ : que cette jeune fille puisse finir sa scolarité loin de tout ce qu'elle a vécu, je la trouvais attrayante. Elle ne le vit pas bien, mais le fait qu'elle rencontre de nouvelles personnes dans un environnement différent était assez intéressant. J'ai trouvé que le début du récit a pris son temps pour se mettre en place, la première partie peut alors paraitre un peu longue. Mais elle va de paire avec l'attitude des personnages, méfiants pour certains vis à vis des autres, ou encore refusant catégoriquement de s'exposer aux autres, c'est ainsi que c'est petit à petit qu'ils vont s'ouvrir les uns aux autres et c'est ainsi qu'au fil du temps le récit prend ses aises et le rythme change en conséquence. Qui plus est, ils se retrouvent tous dans un lieu cloisonné, une école et plus encore un pensionnat et Cara va prendre son temps pour apprendre de cette nouvelle vie.
Une fois dedans par contre, le rythme de l'histoire change un peu et c'est aussi parce que nous y sommes bien installés, que l'on s'y sent bien tout simplement. On a alors eu le temps de bien comprendre chaque personnage, en apprenant à les connaitre et chacun d'eux vie des moments forts dans leur vie d'adolescents et nous en découvrons ainsi les grands étapes, les chamboulements, les petits bonheurs, comme les peines. Chacun d'eux se livrera selon son besoin de se confier sur tel ou tel aspect de sa vie, autour de Cara, il y a sa colocataire, Ren qui n'a pas beaucoup d'atomes crochus avec les autres filles de l'établissement. Un peu à part, elle est entourée de deux garçons, Fred et Hector. Fred a bien accueilli Cara au départ, puis il s'est d'emblée écarté d'elle, portant un jugement sur sa personne sans même la connaitre, une attitude que Cara ne comprend pas, mais comme elle ne souhaite pas se lier à d'autres, elle ne l'analyse pas plus que cela. Et puis il y a Hector, un jeune homme qui va se dévoiler au fil des pages, mais il sera être celui qui la fera le plus réagir.
Cara refuse tout rapprochement au départ, elle reste renfermée sur elle-même et ne s'ouvre pas, préférant restée seule. Mais ceux dont elle va s'entourer, ce groupe d'amis, qui ne cherchent pas à être populaires, vont petit à petit faire en sorte qu'elle les considère autrement que comme des étrangers. Elle qui était populaire avant, dans son "ancienne vie", comme elle se démarque de ces moments passés, va voir ceux qui le sont aujourd'hui, d'une toute autre façon. Alors en s'intégrant à ce groupe de jeunes ado paumés un peu comme elle, elle va développer une autre part de sa personnalité. Chacun à leur manière, ils vont lui permettre de si ce n'est se confier, s'ouvrir à leurs présences et leurs tentatives de la faire parler. Petit à petit, un lien va se créer, le fait qu'elle s'intéresse de nouveau aux autres, car eux aussi rencontrent des problèmes dans leur vie de tous les jours, va être l'élément déclencheur à ce qu'elle change de comportement.
Les liens familiaux qu'entretiennent ces jeunes avec leurs parents nous en apprennent beaucoup sur eux. Chacun a une histoire et les réactions des adultes, ont pu engendrer certains comportements et réactions. Il n'est pas toujours évident à cette période de sa vie, de toujours bien s'entendre avec eux et toutes les étapes importantes qui les concernent auront besoin que cette présence parentale les soutiennent. C'est ainsi que Cara se retrouve ici, car ses parents craignent qu'elle ne soit instable et puisse se faire du mal. Chaque personne nous contera ses rapports avec sa famille, qui évoluera au fil du temps, quand ils prendront la décision de leur confier ce qui les touche au près profond d'eux.
Cette histoire, c'est celle d'une jeune fille qui vit avec un deuil qu'elle n'arrive pas à faire, à cause d'une très grande culpabilité. Pour elle, il n'y a pas de doute, elle a tué sa meilleure amie. Cara est l'unique narratrice de ce récit, c'est donc auprès d'elle que nous allons appréhender toutes les facettes de cette nouvelle vie. Mais sans ceux qui l'entourent, l'évolution de sa vie au coeur même de ce lieu n'aurait pas été la même. C'est ainsi que nous découvrons plusieurs histoires de jeunes adolescents en manque de quelque chose et qui auront tous quelque chose à dévoiler. L'arrivée de Cara brise un peu l'harmonie de ce groupe de trois, elle va comme mettre un pied dans la fourmilière, disons que cela leur sera en fin de compte bénéfique. Mais Cara cache certaines choses et si sa place est toute trouvée au sein de leur groupe, qu'en sera-t-il quand ils apprendront toute la vérité sur ce qu'elle a vécu ?
Les lieux ont une importance dans le récit, ils ont tous quitté leur foyer, leurs habitudes pour aller vivre dans cet internat. Nous sommes en Suisse, et la ville est accessible par un téléphérique, on remarque une forme d'isolement des lieux très marqué. Certains pourront alors éprouvé une sorte d'étouffement, un manque d'espace qui peut gêner et apporter une sorte de mal aise au récit. de mon côté, j'ai beaucoup aimé cette proposition, j'ai eu l'impression de me retrouver à Poudlard, avec toutes les habitudes que procurent un internat et ça m'a plutôt bien plu. Je pense aussi que ces conditions de vie particulières, entendons-nous, un pensionnat occasionnant des habitudes de vie différentes de celles que l'on a en temps normal, sont assez bénéfiques pour que les jeunes puissent se poser et réfléchir. Ils sont alors placés loin de leurs habitudes, ou de tous ceux qui connaissent leur histoire, et ils peuvent ainsi prendre du recul par rapport à ce qu'ils ont vécu. Les lieux deviennent alors une sorte de thérapie, leur procurant l'occasion de se retrouver loin de tout ce qui les rattache à leur passé.
Un texte assez beau, qui m'a plu. La tristesse que ressent Cara, tout comme celle ressentie par les autres personnages, qui eux-même vivent des moments difficiles, va leur permettre de se rapprocher. Cet internat, c'est un peu le lieu de la deuxième chance, celui qui permet aux jeunes d'envisager un avenir de nouveau malgré les douleurs éprouvées par les événements. Puisque nous découvrirons leurs histoires, ils nous semblent beaucoup plus proches et comme ce sont des moments importants pour la construction de ce qu'ils seront plus tard, les émotions et sentiments éprouvés sont assez forts. Une lecture qui va à son rythme, s'installe au fil du texte qui passe. Des histoires qui m'ont plu et j'ai passé un très bon moment à lire ce roman.
Lien : http://www.livresavie.com/la..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
maryne_lectrice
  23 janvier 2021
☆ Bonjour, le thème qui vous touche le plus dans vos lectures ? 😊

☆ Aujourd'hui, parlons de : L'année après toi de Nina de pass.
Ce doux roman, tendre comme de la guimauve, la couverture représente magnifiquement bien son contenue.
On découvre Cara, une jeune fille qui a vécu un drame. Consumé par le chagrin, ses parents l'envoie dans une nouvelle école en Suisse. Au coeur des montagnes et de la neige, elle découvre un nouveau univers. Des rencontre, des moments d'égarement, des moments fort et un mystère de la vie..
Enfin bref j'ai beaucoup apprécier ma lecture.

☆ On est projeté dans la vie de Cara, on ressent cette tristesse, ce manque, ce débat intérieur, on ressent la culpabilité de l'héroïne, c'est une reconstruction qui est en jeu, une vie qui a besoin d'être soulagé et entendu. Cette heroine faible et forte, un peu banal je doit bien l'avouer, mais sensible et attachante quand même.
Elle se découvre des nouveaux amis, Ren avec qui elle partage sa chambre, Fred et Hector deux jeunes hommes qui vont un peu la bousculer chacun à leur façon.
C'est une histoire belle, touchante, ça se lit tout seule. C'est pas l'histoire de dingue, c'est un peu du déjà lu, mais ça fonctionne ! L'intrigue laisse quand même quelque élément surprenant nous emporter.
J'ai tout apprécié, du début à la fin, c'est une lecture simple mais efficace.
On parle de deuil, de culpabilité et d'amitié, c'est le principal sujet du livre. le deuil est un sujet particulier pour moi qui me touche personnellement, donc j'aime lire et découvrir la psychologie des personnage endeuillé.
J'ai bien apprécier le fait que sa se déroule en Suisse mais pas que. Ca change un peu, j'ai beaucoup apprécier cette ambiance froide de la neige. C'est ce que je voulais lire !
La plume est très agréable, légère. J'ai rien à y redire ça la fait avec moi.
Les personnages un peu jeune, simple, une histoire sans prise de risque, voilà les seule point moins bien du roman. Mais évidement c'est un livre young adult, donc c'est normal. Si vous n'avais pas envie de lire ça a ce moment c'est pas la peine.
C'est un bon roman que je vous conseil si il vous tente bien sur ! ☺

☆ Bonne journée et bonne lecture ♡
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
AmelineC
  20 janvier 2021
J'ai lu : "L'année après toi" de Nina de Pass, un roman sur le deuil, la culpabilité et l'amitié.
On suit pendant une année, une jeune fille nommée Cara. le soir du nouvel an, Cara est au volant lorsque sa voiture percute un camion. Elle survit, mais sa meilleure amie, sur le siège passager, perd la vie. Depuis, elle est anéantie, la culpabilité, l'angoisse et le chagrin l'empêchent de vivre normalement. Pour l'aider à se reconstruire, sa mère l'envoie dans une école en Suisse où personne ne connaît son histoire.
Ce roman Young Adult traite avec beaucoup de délicatesse le sujet du deuil. Cara se sent responsable de tout ce qu'il s'est passé cette nuit-là et l'auteure a réussi à me faire ressentir toute sa détresse. J'ai aimé l'écriture de Nina de Pass qui est à la fois douce et puissante. Cara est l'unique narratrice de ce récit et j'ai été particulièrement touché quand elle revient en arrière pour nous raconter cette fameuse nuit.
Cara va donc dans cette nouvelle école nichée au coeur des montagnes. On a l'impression d'être dans un huis clos dans ce lieu qui est difficilement accessible. Cet établissement nous fait ressentir de l'apaisement et j'ai beaucoup aimé ce sentiment d'isolement.
Là-bas, elle va se faire de nouveaux amis qui se doutent que Cara cache quelque chose mais ils sont plein de bienveillance envers elle. L'amitié va se créer progressivement tout en douceur. Les personnages secondaires ont des histoires intéressantes qui ont su me captiver.
Un petit mot sur la couverture qui est magnifique : on a l'impression que la créatrice a su capter le regard de Cara à la perfection, c'est troublant !
C'est une lecture pleine d'émotions qui avance à son rythme sans vraiment de suspense, mais pourtant, l'écriture est addictive et on s'attache énormément à Cara, ainsi qu'à ses amis. Ce roman est un beau message d'espoir et nous montre qu'en s'accrochant on peut réussir à surmonter toutes les épreuves de la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lectrice-Lambda
  28 janvier 2021
Ca faisait longtemps que je n'avais pas lu un New Way. « L'année après toi » a rencontré un vif succès lors de sa sortie en grand format et j'ai profité de sa réédition en poche pour enfin me plonger dans cette histoire.
Nous allons y découvrir Cara, une jeune fille de dix-sept ans qui a vu sa vie basculer le soir du nouvel an.
En effet, elle a eu un accident de voiture avec sa meilleure amie, Georgina, qui est décédée.
Effondrée et n'étant plus que l'ombre d'elle-même, les parents de Cara décident de l'envoyer dans un lycée international en Suisse, pour l'aider à surmonter ce drame.
Là-bas, même si personne ne sait ce qu'il lui est arrivé, Cara ressent la présence de Georgina partout.
Ses amis vont essayer de lui montrer le chemin de la guérison, même si elle ne veut pas le voir…
Quelle claque ! J'ai adoré cette lecture qui est probablement l'un des meilleurs titres publiés chez New Way.
Le récit ne se passe que du point de vue de Cara, nous plongeant dans les pensées troubles de cette jeune fille.
De l'hôpital à son arrivée au lycée, on ne sait pas encore vraiment les circonstances du drame, exceptées que c'était un accident de voiture.
Cara est pleine de peur, plus que le fantôme d'une adolescente. C'est terriblement poignant de la découvrir complètement effacée et « sans vie », passive. On ressent tout son mal-être dans chaque page et j'ai trouvé que Nina DE PASS nous en faisait baver également de notre côté.
J'ai aimé l'importance des personnages dans ce titre. Il n'y a pas beaucoup de personnages secondaires qui ont vraiment une importance pour Cara, mais ceux-ci ont une grande place dans le récit.
Ren est la parfaite amie qu'il fallait à Cara pour réussir à ouvrir les yeux. J'ai adoré ce personnage qui a ses faiblesses et ses craintes, qui est effacée également, mais fait passer tout le monde avant elle-même.
Fred est celui que j'ai eu le plus envie de secouer et en lisant cette histoire, vous comprendrez.
Hector, comment ne pas succomber face à son charme ? Dès le début on est attirés par lui, comme Cara. Il est un peu la lumière et nous le papillon. Pourtant, derrière ses sourires et ses blagues se cachent beaucoup de blessures que l'on va apprendre à connaître… Il va vous dévaster le coeur également.
On n'a pas de passages dans le passé dès le début, laissant un grand mystère sur les évènements qui se sont passés.
Ce que j'ai particulièrement aimé, c'est comment Nina DE PASS a réussi à nous tenir en haleine et à nous mener en bateau. Cara nous mène par le bout du nez, le récit est un peu comme des poupées russes : on ouvre l'une d'elle, mais il y en a encore une autre dans celle-ci et ainsi de suite. Il y a beaucoup de secrets, de non-dits, de vérités déformées qui nous surprennent. Plus on avance dans le récit, plus on s'y attend un peu, mais cela n'empêche pas d'être tristes par ces réalités.
La plume de Nina DE PASS est incroyable. J'espère sincèrement qu'elle écrira d'autres livres parce que rien qu'avec un seul titre, elle a su conquérir mon coeur.

En conclusion, « L'année après toi » est une claque ! Nina DE PASS a su m'embarquer dans son univers dès les premières lignes.
Dans ce titre, l'autrice nous parle de deuil, de reconstruction après la perte d'un être cher. Cara est dévastée par la mort de sa meilleure amie, surtout parce qu'elle a survécu à l'accident de voiture et pas elle. Il y a beaucoup de sentiments et j'ai eu le coeur plusieurs fois en mille morceaux à la lecture de certains passages.
Les personnages secondaires sont attachants, tant par les casseroles qu'ils traînent que par leurs caractères et surtout par l'amitié qu'ils partagent.
Un récit beaucoup plus complexe que ce que laisse imaginer le résumé, qui plaira autant aux adolescents qu'aux adultes.
L'un des meilleurs New Way sorti à ce jour.
Lien : http://lectrice-lambda.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
theannashaw
  13 février 2020
Souvent quand vous remplissez des questionnaires ou des sondages sur la littérature on vous demande quels sont les éléments qui vous poussent à acheter un livre. Est-ce la quatrième de couverture, le nom de l'auteur, l'éditeur, la couverture ? Dans le cas de L'année après toi j'ai d'abord été attirée par l'éditeur, Hugo New Way, dont je suis les publications avec soin, avant d'être éblouie par la beauté de la couverture pour finir par être totalement séduite par sa quatrième de couverture.
La vie de Cara a basculé lorsqu'elle a été victime d'un terrible accident le soir du nouvel an. Consumée par le chagrin et la douleur de ce qu'elle a perdu cette nuit là, Cara n'arrive plus à s'en sortir. Pour tenter de l'aider ses parents l'envoient dans un étrange lycée international en Suisse. Sur place Cara peut repartir à zéro, personne ne connait son histoire, ses cicatrices. Mais la culpabilité est tenace et il faudra beaucoup de courage à la jeune fille ainsi que l'aide de ses nouveaux amis Ren, Fred et l'étrange Hector pour tenter d'accepter que la vie lui offre une seconde chance et qu'il ne tient qu'à elle de s'en saisir.
C'est un roman très beau et très fort que celui-ci et je mentirais si je vous disais que je n'ai pas versé une larme ou deux par moment. Il y a beaucoup de délicatesse dans l'écriture de Nina de Pass, une forme de poésie aussi qui se mêle à l'aura de mystère qui entoure ses différents personnages et nous donne envie d'en apprendre encore d'avantage sur eux nous faisant tourner les pages les unes après les autres sans jamais parvenir à nous arrêter.
Et les personnages justement parlons-en. On ne peut qu'être touché par Cara, par son syndrome du survivant, sa culpabilité, la douleur sourde et profonde qui l'habite. On est ému et fier de la voir se battre pour réapprendre à vivre, pour avancer, rechuter sans jamais baisser les bras. Au fur et à mesure qu'elle se découvre on apprend à l'apprécier à l'instar des autres protagonistes de ce roman.
Parce que les personnages secondaires jouent un rôle prépondérant dans cette histoire. On aime Ren, dévouée et patiente, on aime Fred malgré certains défauts. On adore carrément Hector, son côté rentre dedans, son envie d'aider Cara et plus encore les secrets qu'il cache derrière son charme à toutes épreuves. Et puis il y a le reste des personnages : Georgina la meilleure amie de Cara qu'elle a perdu dans l'accident de voiture, ses parents qui chacun dans leur genre tentent de l'aider, le directeur de l'établissement et sa femme qui eux aussi se battent pour que Cara garde la tête hors de l'eau. Autant de personnages avec des failles, des regrets et des cicatrices qui rappellent à l'héroïne et à nous par la même occasion que la vie est semée d'embûches mais que l'on fini par s'en sortir.
J'ai également beaucoup aimé l'ambiance de ce roman aussi : le côté chalet perdu au bout du monde, pensionnat un peu mystérieux mais confortable. Je ne saurais pas vraiment l'expliquer mais malgré les températures glaciales décrites par l'autrice il se dégage de l'ambiance de ce roman une impression de chaleur, de douceur qui nous donne l'impression d'être nous aussi l'élève au pensionnat et d'arpenter les divers lieux que traverse l'héroïne en sa compagnie.
Enfin bien sûr il y a l'histoire en elle-même ou plutôt les histoires en réalité parce que ce sont plusieurs arcs narratifs que Nina de Pass tissent et entre-mêle dans ce roman : l'histoire du deuil de Cara et des étapes qui la mènent à se pardonner elle-même et à avancer, l'histoire de ce qui s'est réellement passé cette nuit là, la nuit de l'accident, l'histoire des autres personnages aussi, chacun ayant des choses à raconter. de très nombreux sujets sont également évoqués dans ce roman à commencer comme je le disais par le deuil bien sûr mais également par la culpabilité du survivant, la dépression nerveuse, l'homophobie et bien d'autres encore. le tout traité avec beaucoup de délicatesse et sans que jamais l'écriture ne tombe dans le pathos ou le moralisme.
J'ai vraiment passé un moment à la fois très fort et très doux en compagnie de Cara et de ses amis et c'est avec un petit pincement au coeur que je les laisse après toute une année avec ceux. J'aurai bien continué à les suivre encore un peu pour voir comment ils s'en sortent. Mais je leur fait confiance pour ne plus regarder en arrière, aller de l'avant et saisir toutes les opportunités qui s'offrent à eux, ces opportunités qui font de la vie une aventure aussi terrible et terrifiante qu'incroyable et géniale.
Lien : HTTP://mabibliothequerose.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
filledepapiersfilledepapiers   02 avril 2020
– Vous apprendrez que le temps guérit bien des blessures…

– Le temps donne du recul, c’est tout. Il aide à oublier, seulement je n’oublierai jamais ce qui s’est passé, alors comment voulez-vous qu’il me guérisse ?

– Bien sûr que vous n’allez pas oublier l’accident, il fait partie de votre parcours. Mais je peux vous affirmer ceci : ça ira mieux. Ce revers vous paraît insurmontable actuellement, car vous êtes jeune.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
GaudiumSemperGaudiumSemper   09 septembre 2021
A quoi bon si c’est pour finir par mourir ? Disparaître dans l’oublie. Rien de ce qu’on fait ne peut nous survivre.

– Bien sûr que si. Votre amie est peut-être partie, mais tout ce que vous avez bâti ensemble existe encore. Elle représentera une référence pour vous, sur tout ce que vous attendez de l’amitié. Sur vos réactions aux expériences nouvelles, ces choses que vous n’avez pu faire avec elle. Sur vos amours. Elle sera avec vous, en vous, pour le restant de vos jours.

– Ça ne suffit pas.

– Il le faudra bien. C’est une leçon cruelle pour votre âge, Cara, mais à un certain point de la vie, elle devient inévitable, pour chacun d’entre nous.

– La leçon de mort à tous ?

– Je dirais la leçon prônant que vous êtes vivante.

– Je le sais bien !

– Vraiment ? Vous en êtes certaine ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
filledepapiersfilledepapiers   02 avril 2020
Quelques millimètres séparent nos visages, son nez se pose sur le mien, nos yeux ne se quittent plus. Plus aucun bruit ne s’élève, il n’y a que lui et moi – plus de meilleurs amis, ni de frères ou de parents ou qui que ce soit entre nous. Alors il m’embrasse, effaçant toutes mes appréhensions.

Finalement, et à ma grande surprise, j’ai peut-être trouvé l’endroit où je pourrais survivre.
Commenter  J’apprécie          30
pommerougepommerouge   15 janvier 2020
- Bon, dis-je en examinant les pétards et les confettis qu'on vient de placer au centre de notre table. Il y a des moments, comme aujourd'hui, où cette école me paraît complètement craignos. ça me donne l'impression d'être sortie du monde réel.
- Dis plutôt que ça ne fait pas partie de ton monde. Le monde réel combine toutes sortes d’extravagances. N'écarte pas une chose de ta vie sous prétexte que tu ne la connaissais pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
junepepitojunepepito   18 novembre 2020
- Plus je vieillis, plus elle reste jeune. La distance entre nous n'arrête pas de grandir et il n'y aucun moyen de revenir en arrière.
- Bien sûr que vous ne pouvez pas revenir en arrière.
- Que voulez-vous dire ?
- Vous avez déjà subi le pire et vous avez survécu. Vous ne pouvez pas reculer, juste avancer. Le temps ne compte que pour les vivants, Cara. À présent, c'est à vous de vivre.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : tristeVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1316 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre