AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2377351921
Éditeur : Archipoche (12/09/2018)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 16 notes)
Résumé :
1853. Au Palais des Habsbourg, à Vienne, l’empereur François-Joseph Ier peut s’enorgueillir de la puissance de son empire, dont le pouvoir s’étend de l’Autriche à la Russie, en passant par l’Allemagne et la Hongrie.
À la tête de la famille la plus puissante d’Europe, François-Joseph est riche, jeune, et prêt à se marier.
Elisabeth, qu’on surnomme Sissi, duchesse de Bavière, n’a que quinze ans quand elle est introduite à la cour des Habsbourg en compagn... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
TheWind
  28 septembre 2017
Soufflante (pas trop méchante)

Mais qu'est-ce qu'il t'a pris de vouloir lire cette biographie TRES romancée ?! Bon, passe encore, tu peux la lire hein, c'est pas le problème...Mais céder à un achat compulsif au rayon de ton hypermarché, ça, ça ne te ressemble pas !
Alors, t'es contente ? T'as lu un livre qui te rappelle combien tu aimais les princesses et les belles robes ?! Allez avoue, tu aimes encore ça !
Bon d'accord, Sissi n'est pas n'importe quelle princesse. Eh bien justement, raison de plus pour lui accorder un peu plus d'attention ! C'est franchement pas en lisant cette biographie très édulcorée que tu lui rends honneur.
Certes, dans ce premier tome, tous les malheurs de Sissi sont évoqués : son manque de liberté à la Cour de Vienne, la malveillance de sa belle-mère qui n'hésite pas à lui reprocher une attitude peu mature et qui lui soustrait l'éducation de ses enfants, l'infidélité de l'Empereur, son époux...
Il te reste néanmoins un goût un peu fadasse comme si on avait voulu raconter l'histoire de cette jeune fille - mariée bien trop tôt - à un public de jeunes enfants à qui il faut cacher une vérité bien plus sombre, bien plus sordide aussi.
Tu n'as plus l'âge de lire La Comtesse de Ségur, m'enfin ! Plus l'âge de regarder des séries à la guimauve. Plus l'âge de lire des livres où il y a plus de dialogue que de texte.
Bon, ben, voilà, tu n'es pas très fière de toi mais tu l'as tout de même lu jusqu'à la fin et telle que je te connais, tu achèteras sans doute la suite.
Parce que somme toute, ce n'était pas du tout une lecture ennuyeuse.
Mièvre, un peu. Superficielle, un peu aussi. Mais pas ennuyeuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          318
Sami33
  19 septembre 2017
Je ne sais pas vous mais lorsque j'étais petite, j'adorais regarder à la télé "Sissi Impératrice", je trouvais le destin de cette jeune fille devenue femme tellement incroyable, et remarquablement bien interprétée par Romy Schneider, que c'étaient des bons moments de pur bonheur !

Elisabeth en Bavière est une jeune femme qui a été choisi par son cousin, François-Joseph 1er d'Autriche, pour être son épouse. Elle a 15 ans lorsqu'elle apprend qu'elle deviendra sa femme... Pour l'époque, les jeunes filles de son âge s'imaginait avoir une vie de princesse au côté d'un homme dans une belle position aristocratique, c'était du pain béni ! Mais pas pour Sissi, oh non ! Sissi a reçu une éducation j'aurai envie de vous dire des plus simples mais pas pour devenir une future Impératrice...

Les journées de Sissi sont simples mais pleines de vie : elle monte à cheval, elle se balade dans les champs, elle va pêcher... Alors pour la pauvre Sissi, lorsqu'elle perdra sa liberté en tant qu'Impératrice, elle vivra cela comme une terrible épreuve !

Sa vie sera loin d'être un conte de fées, "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants". L'Empereur est souvent absent, l'archiduchesse Sophie, sa belle-mère a un air de famille avec la marâtre de Cendrillon, et pour couronner le tout, elle n'aura pas son mot à dire concernant l'éducation de ses trois premiers enfants car c'est sa charmante belle-mère qui les éduquera...

Au travers de ce roman, de ces lignes, l'auteur nous a présenté un personnage triste, malheureux, méprisé par ceux qui devraient être les siens, dépressif. Sous ses apparences, Sissi faisait bonne figure et faisait honneur à son rang mais cela n'était que du vent et on ne peut que la comprendre ! Je pense que j'aurai été dans le même état qu'elle si on m'aurait privé de mes enfants !
S'ajoutant à cela de nombreux drames viendront noircir davantage ce tableau déjà bien sombre et qui la plongeront dans le désespoir total. Elle apparaîtra de moins en moins, sa dépression prendra le dessus bien malgré elle. Elle trouvera le réconfort et le soutient auprès de la Hongrie, un pays où elle se sent comme chez elle. Dans ce pays, elle y a un ami, un allié, le comte Gyula Andrassy. Il sera l'une des rare personnes à comprendre son mal être. Les habitants de ce pays aimeront cette Impératrice, au point qu'elle en deviendra leur Reine ! Sissi sera d'ailleurs la seule qui sera autant aimée en Hongrie.

L'auteur nous raconte avec beaucoup d'en train l'histoire de cette jeune femme devenue Impératrice. Allison Pataki a une plume incroyable, elle est belle, fluide, agréable, entraînante, captivante, splendide... Véritablement addictive ! Ne vous fiez pas à sa taille, les pages se tournent à une allure folle, on est vite happée par cette histoire qui est à vous couper le souffle !

Pour moi l'auteur, nous a fait aucune fausse note, je n'ai pas noté de petits défauts, tout a été orchestré d'une main de maître et rien que pour ça, je tire mon chapeau à Allison Pataki qui a su nous faire vivre le temps de ce roman, auprès de Sissi. le contexte historique est bien expliqué sans pour autant que cela devienne un cours d'histoire rébarbatif. Allison Pataki nous donne des dates "clés" pour que l'on comprenne bien ce qui se passe.

L'auteur a su créer un univers aristocratique du 19ème siècle avec tellement d'aisance que s'en est incroyable ! Les descriptions sont riches, intéressantes, "garnies" qu'on a l'impression d'y être nous aussi en nous baladant dans ces magnifiques châteaux, jardins et autres lieux emblématiques...

Cerise sur le gâteau, l'auteur nous offre le point de vue de Franz mais aussi de la cour, ce qui nous donne une dimension intéressante. Nous pouvons constater et comprendre les attitudes de certains personnages même si de mon point de vue, je suis avec Sissi 😁.

Allison Pataki fait vivre ses personnages d'une manière remarquable. Les émotions sont au rendez-vous et garanties ! Elle nous fait passer par une palette d'émotions impressionnante, j'ai été très en colère, triste, malheureuse aussi puis j'ai été compatissante, parfois larmoyante. J'ai été tellement en phase avec Sissi que si elle aurait été là, je l'aurai prise dans mes bras pour la consoler ! J'ai développé une telle empathie pour cette jeune femme que s'en est presque effrayant, j'avais l'impression d'assister à la dépérisation d'une amie qui était chère à mon coeur.

Tout ça pour vous dire que "Sissi impératrice malgré elle" est un livre que je vous recommande fortement à la lecture ! L'auteur a écrit un ouvrage presque parfait, il n'y a rien à redire et les émotions sont garanties à 100% ! Vous pouvez y aller les yeux fermés, je suis heureuse d'avoir pu lire ce livre qui est un énorme coup de coeur pour moi !

"Sissi impératrice malgré elle" est un livre fort, avec des personnages forts, dans une époque forte qui ne vous laissera pas indemne une fois que vous refermerez ce livre...
Lien : http://leslecturesdeladiablo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Surbookee
  26 octobre 2017
Dans l'esprit commun, lorsqu'on évoque Sissi, celle-ci prend immanquablement les traits de Romy Schneider qui l'a incarnée dans les films de Ernst Marischka en 1955. Cette trilogie cinématographique retrace de façon très romantique l'histoire de la jeune Elisabeth de Bavière, devenue impératrice d'Autriche et reine de Hongrie en épousant son cousin, l'empereur François-Joseph, dit Franz.
Le roman d'Allison Pataki reprend l'histoire de Sissi dans ses grandes lignes en se focalisant sur la relation du couple impérial. Si on observe des similitudes avec les films, notamment la relation tendue entre Sissi et sa belle-mère, l'archiduchesse Sophie, l'auteur nous offre un récit beaucoup plus dramatique et sûrement plus proche de la réalité.
Dans le roman, Sissi n'a que 15 ans lorsque l'empereur jette son dévolu sur elle, délaissant sa promise officielle, Hélène, la soeur aînée de Sissi. le coup de foudre est réciproque et les jeunes gens parviennent à imposer leur union à la réticente archiduchesse. Mais ce n'est pas le début du conte de fée auquel on pourrait s'attendre. du fait des obligations écrasantes qui pèsent sur l'empereur et à des velléités d'indépendance qui menacent l'unité de l'Empire, le couple se voit très peu. L'impératrice n'a aucun rôle politique. Elle n'est cantonnée qu'à une seule mission : donner un héritier (mâle) à l'empereur. Et plus cruel encore, à chaque naissance, le nouveau-né lui est enlevé sans qu'elle puisse le serrer une seule fois contre elle. Les enfants sont élevés loin d'elle, sous la surveillance de l'aride archiduchesse. Et comme si cela ne suffisait pas, l'empereur ne se prive pas d'entretenir des liaisons extraconjugales au sein même du palais impérial.
L'impératrice ne trouvera de réconfort qu'en Hongrie, auprès du comte Andràssy.
Allison Pataki est à mon sens plus proche de la réalité de la vie des princesses et des têtes couronnées que ce qui peut être donné à voir. Son roman nous dévoile l'intimité d'un couple mythique qui, en réalité, n'est qu'un couple de façade. Si il y a bien eu des années heureuses, leur mariage n'a pas résisté à la vie à la Cour de Vienne et à son protocole des plus rigides.
Pour tout conte de fée, Sissi, amoureuse de la liberté et de son indépendance, s'est retrouvée piégée dans une prison dorée, réduite à un strict rôle de reproductrice, espionnée, maltraitée et toujours soumise au protocole et à ses règles absurdes.
Ce roman ne peut pas s'apparenter à une histoire à l'eau de rose pleine de mièvrerie sous prétexte de retracer la vie d'un couple impérial. Au fil des pages, on sent la souffrance de Sissi se déployer de plus en plus alors que Franz prend ses distances avec elle. L'archiduchesse Sophie n'est pas non plus en reste dans le malheur de la jeune impératrice. Ce premier tome se finit cependant sur une note d'espoir avec la présence du séduisant comte Andràssy aux côtés de Sissi, le seul à même de lui apporter un peu de baume au coeur.
Allison Pataki nous propose ainsi une autre version de l'histoire de la célèbre impératrice, plus tragique mais certainement plus proche de la réalité. Il me tarde de lire la suite.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FiftyShadesDarker
  15 janvier 2018
Un roman que je voulais découvrir, adorant regarder les films sur Sissi souvent diffusés pendant les périodes de fêtes de fin d'année. Et franchement, j'ai adoré découvrir la véritable histoire de cette impératrice...
L'histoire est celle de Sissi, qui va se retrouver mariée à François-Joseph, son cousin et empereur d'Autriche, alors qu'elle n'est encore qu'une enfant et que ce dernier était promis à sa soeur aînée. C'est l'empereur qui tomba finalement sous son charme et qui souhaite l'avoir auprès de lui pour régner. Il en convint sa mère, même si cette dernière est réticente. Surtout que Sissi n'est pas prête à affronter la cour de Vienne, elle qui n'est encore qu'une enfant...
J'ai énormément aimé découvrir l'histoire un peu moins édulcorée de la relation entre Sissi et l'empereur d'Autriche, mais aussi la vie de cette dernière à la cour de Vienne dans son rôle d'impératrice. Je savais que son histoire était compliquée et quelque peu dramatique, mais le découvrir m'a un peu retourné. En effet, on voit que la vie de princesse n'est pas toujours facile, surtout pour une jeune fille... Mais cela reste une histoire entraînante, car l'on découvre la vie de Sissi en tant qu'impératrice, mais aussi les problèmes de son mari à cette époque, la vie d'une monarque, la vie de ses sujets... J'ai extrêmement apprécié cette lecture, qui m'a faite pleurer, mais aussi frisonner par moment. Bref, une excellent découverte où l'on voit que l'auteure a vraiment bien travaillé son sujet pour nous le faire découvrir, redécouvrir.
Sissi est une jeune fille à peinte sortie de l'enfance, qui aime sa liberté, ses traditions. Mais quand elle va se marier avec François-Joseph, empereur d'Autriche, même si elle l'aime éperdument, elle va avoir du mal à s'habituer à cette nouvelle vie. En effet, elle doit se conformer à certaines choses, qui vont vraiment aller à l'encontre de tout ce qu'elle fessait jusque là. Elle n'élèvera pas ses enfants, son mariage aura des hauts, mais aussi de nombreux bas. Elle tombera malade, elle ne sera quasiment jamais heureuse... Sa vie est très triste, alors qu'elle semble être une jeune femme pleine de vie et d'amour à revendre. Mais l'Empire et la cour de Vienne va venir complétement la ronger, la tuer à petit feu sans que personne ne vienne s'en préoccuper. Elle avait tout pour être heureuse, mais on découvre rapidement que sa vie ne va pas être facile. Et pourtant, je la trouve très courageuse, car elle va essayer de vivre malgré tout, elle donne son opinion, mais capitule pour éviter d'être mal vu... J'ai beaucoup aimé ce personnage, surtout qu'on en découvre énormément sur elle, sur son malheur et même si j'étais triste pour elle, j'ai apprécié le découvrir. Mais j'aurais tellement aimé qu'elle est une vie plus heureuse, surement loin de la cour de Vienne.
François-Joseph, empereur d'Autriche, a failli mourir, sa mère a donc considéré qu'il devait se marier pour pouvoir avoir un héritier. Mais ce dernier ne compte pas se conformer à sa mère pour ce choix. Il choisit alors Sissi, car il semble attiré par sa joie, sa liberté... Mais il faut dire que c'est la seule fois où il ne se conformera pas au désir de sa mère. En effet, dans sa politique comme dans sa vie conjugale, sa mère, Sophie, aura toujours une place prépondérante, même si cela fera toujours souffrir Sissi. Je reproche à François-Joseph de ne pas avoir vu la détresse de son épouse. Mais en même temps, à l'époque, cela se passait comme cela, avec des protocoles réglementant la vie entière du monarque. Malgré tout, j'ai beaucoup apprécié découvrir l'évolution de cet homme, qui pourra être l'époux parfait avant de devenir presque un inconnu aux yeux de Sissi. C'est vrai que encore une fois, j'aurais voulu changer leur histoire...
Le style d'écriture est très fluide par rapport au récit historique que j'ai déjà pu découvrir. Cela m'a fait d'autant plus apprécié l'histoire. Je trouve que cela simplifie la lecture de cette histoire. Je pense lire d'autres romans d'elle, tellement j'ai apprécié cela.
En général, un récit historique intéressant et addictif sur l'impératrice Sissi, qui nous fait découvrir son histoire tragique au côté de l'empereur d'Autriche et au sein de la cour de Vienne.
Lien : http://www.fifty-shades-dark..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Swendra
  22 octobre 2017
Merci beaucoup Babelio et les éditions l'Archipel de m'avoir offert ce livre via Masse Critique ! Je suis très reconnaissante à eux, hélas ce roman n'a pas franchement été un coup de coeur...
Je suis une très grande amatrice de romans historiques, j'en lis énormément, alors quand j'ai entendu parler de la sortie de ce livre sur Sissi, j'étais particulièrement impatiente de découvrir son univers et son époque. Malheureusement pour moi, je me suis retrouvée à lire une romance, plutôt dramatique, mais une romance quand même.
Dans les premiers chapitres, on suit l'histoire d'une jeune fille, encore une adolescente, dont la soeur est destinée à devenir impératrice après son mariage avec un lointain cousin. Seulement rien ne se passe comme prévu et le fameux cousin tombe follement amoureux de la jeune Sissi dès qu'il la voit, cela malgré les conseils plus ou moins avisés de sa mère. S'en suivra ensuite un véritable duel entre Sissi et la mère de son nouvel époux, un rapport de force loin d'être courtois. Cette relation entre Sissi et sa belle-mère m'a bouleversé de bien des façons, de part son injustice et sa rudesse. Je me suis sentie particulièrement impuissante lors de ma lecture, j'étais spectatrice frustrée de leurs échanges. Quant à l'empereur, son personnage se terni au fil des pages, il perd en épaisseur plus le livre avance et fini par devenir une marionnette assez peu intéressante.
Si j'ai véritablement eu l'impression de lire une romance, la fin qui est bien loin du happy end nous rappelle brutalement que l'auteure s'est inspirée de l'histoire bien réelle de Sissi pour écrire son roman. J'ai trouvé l'écriture très maladroite. L'auteure ne réussi pas à nous immerger dans une autre époque, à mon sens son style est trop simple pour cela. Elle essaye par moment de nous rappeler que la guerre fait rage aux portes des châteaux où Sissi résidera à différentes époques de son existence, mais cela reste des faits trop survolés à quelques rares moments du livre. Tellement ,que je me suis parfois demandée si ce que l'auteure écrivait s'était réellement produit ou si elle avait modelé la réalité pour apporter des effets dramatiques à sa romance.
En résumé, je n'ai pas du tout été transportée à la lecture de cette histoire, je suis restée fermement campée dans mon époque à cause du vocabulaire trop limité, trop "simpliste" de l'auteur et du peu de travail effectué sur ces personnages pour nous les rendre accessibles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
TheWindTheWind   22 septembre 2017
- Marie-Antoinette était donc l'une de vos grand-tantes...souffla Sissi, éberluée.
- Exact.
- Cela donne à réfléchir quant au désir que l'on peut éprouver de monter un jour sur le trône.
Commenter  J’apprécie          160
TheWindTheWind   27 septembre 2017
Les cauchemars eux-mêmes valaient mieux que l'infini chagrin du réveil.
Commenter  J’apprécie          210
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   15 janvier 2018
"J'ai aimé, j'ai vécu,
J'ai parcouru le monde.
Mais je n'ai jamais atteint ce
que je cherchais.
J'ai trompé et j'ai été trompée."
Sissi
Commenter  J’apprécie          30
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   15 janvier 2018
"Lui, mais comment pourrait-on ne pas l'aimer ?"
Sissi à propos de François-Joseph,
Bad Ischl, août 1853
Commenter  J’apprécie          20
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   15 janvier 2018
- Rien n'est si fort que la douceur, rien n'est si doux qu la vraie force, énonça Sissi.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : roman biographiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1496 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..