AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Caroline Westberg (Traducteur)
EAN : 9782013225854
188 pages
Éditeur : Hachette (30/01/2008)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Jess a une dizaine d'années, et vit dans une petite ville entouré de ses quatre soeurs, dont la plus jeune, May Belle, est quasiment à sa charge. Le père, travaillant à Washington, voit peu ses enfants, et la mère est débordée par une vie familiale intense. Jess est plutôt malingre, mais il a un rêve, devenir le plus grand sprinter du collège. A la rentrée des classes, une nouvelle élève, Leslie, le bat à la course. Plutôt que d¹en ressentir de la colère, Jess est i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Ewylyn
  25 novembre 2013
Un très beau récit, un classique de la littérature américaine qui n'a pas pris une seule ride, puisqu'il est daté de 1977 et qu'il a su conserver sa grandeur.

Il se lit très vite, en une demi-journée, vous l'avez lu, mais c'est le genre de récit qui se lit et se relit, il est intemporel, parce que son style est fluide, moderne et sympathique. Ce fut un moment agréable que de se laisser emporter dans le monde de Jess et de Leslie, leur amitié et leur monde secret, celui de Terabithia. On est soufflé par la force des mots, les répliques sont bien menées et les descriptions sont superbes.

Je pourrais lui reprocher d'être parfois long, mais il a le mérite de dresser le portrait de deux enfants unis par une amitié extraordinaire et de leur quotidien. de leur différence, Leslie est issue d'une famille aisée tandis que Jess et les siens sont plutôt pauvres. Leslie est fille unique alors que Jess est entouré de soeurs, Leslie est doté d'un don pour les mots et Jess pour le dessin. Tout les oppose et pourtant c'est par l'imagination qu'ils vont se rejoindre, en créant un monde bien à eux, celui de Terabithia.

L'intrigue est formidable, elle est bien écrite, elle se laisse lire sans le moindre accroc, sans que l'on puisse poser le livre un instant. On apprend chapitre après chapitre, le quotidien de deux enfants qui vont s'unir pour devenir les meilleurs amis du monde. C'est le récit d'une très belle amitié, et si les rebondissements ne sont pas très nombreux, on aime imaginer avec eux Terabithia, on les voit s'unir pour s'évader de leur quotidien qu'il soit familial ou scolaire. On rit, on s'amuse, je suis restée captivée par cette histoire dont le dénouement est plus que touchant.

J'avais déjà vu son adaptation cinématographique, très poétique, je connaissais la fin, mais la lire, c'est différent. C'est même plus fort, quelle triste final, il est aussi beau que touchant, il est fort et inattendu.

Les personnages principaux sont Leslie et Jess. La première est incroyable, forte, sympathique, j'aime la manière dont elle manie les mots, la façon dont elle s'exprime. Terabithia est né grâce à elle et à son pouvoir de mettre les bons mots sur ce qu'elle imagine, c'est une petite fille très spontanée et elle apporte un vent de fraîcheur dans le monde de Jess. Ce dernier est un peu rabroué par sa famille en raison de son talent pour le dessin, il est doué pour dessiner, mais il a du mal à s'exprimer. Néanmoins, je l'ai apprécié pour son courage, son évolution, son humour et sa manière de voir la vie, le fait que le récit soit à la première personne du singulier permet de mieux se plonger dans ses pensées.

Les autres protagonistes sont variés et divers. Les parents de Leslie sont amusants, ce sont des auteurs un peu dans leurs bulles, j'ai bien aimé leurs rares apparitions. Les parents de Jess, j'en ai une opinion plus mitigé, Mme Aarons, elle ne semble pas proche de son fils, le rabroue sans cesse tandis que le père est absent. Tous deux se laissent mener en bateaux par les deux aînées ne vivant que pour les garçons, la mode et le maquillage, deux véritables pestes ! May Belle est plus adorable, je l'ai bien aimée, elle est gentille, drôle et très attachante, collante, mais si touchante, elle est naïve. J'apprécie les passages où je la voie. La petite dernière est un bébé, je ne peux donc pas donner une opinion tranchée. Je regrette de ne pas avoir vu plus souvent Mlle Edmunds, la prof de musique, car elle est bienveillante et semble avoir remarqué le don de Jess pour le dessin, don qu'elle encourage.

En conclusion, je conseille ce roman, il est touchant, réaliste. Il raconte le quotidien de deux enfants, leurs joies et leurs peines, il nous conte une formidable amitié, une de celles que l'on ne peut oublier de si tôt. le style est agréable, fluide et nous transporte aisément dans le fabuleux monde de Terabithia, quant aux protagonistes ils sont variés, travaillés et attachants, chacun à leur manière. On se prend facilement d'amitié pour Leslie et pour Jess, c'est un très beau roman, bien que court, il est intense dans les émotions qu'il nous dévoile.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Miney
  26 novembre 2016
Je suis un peu déçue de n'avoir pas apprécié ce petit roman autant que je l'aurais voulu. J'en avais eu de nombreux échos (surtout du film, en fait) et le sujet me plaisait bien : deux gamins qui s'inventent un monde imaginaire pour échapper au quotidien, ça parle à mon p'tit coeur.
Mais décidément, je n'y suis pas entrée. À aucun moment de l'histoire je ne suis entrée dedans et c'est à peine si j'ai ressenti une émotion aux moments forts. L'intrigue est un peu simple, j'aurais aimé que certains aspects soient plus développés. Térabithia est à peine présenté et manque trop de substance pour qu'on comprenne à quel point il est important pour les enfants (normal pour un monde imaginaire me direz-vous, mais quand même). La relation entre les héros et certains autres personnages, comme la fille qui fait sa loi à l'école...
L'ouvrage n'est pas dénué de qualités. Il y a beaucoup de finesse et de justesse dans la façon dont sont dépeints Jess et Leslie, leur amitié, la façon de penser des gens, le deuil... La fin, abrupte, presque violente, qui a son petit impact et nous fait questionner même après la dernière page tournée.
Cette lecture n'est pas désagréable et a ses bons côtés, mais il m'a manqué un petit truc en plus et j'ai traîné plus que nécessaire pour finir cette petite centaine de pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Perlune
  07 novembre 2015
Jess, 10 ans, mène une vie difficile entre ses obligations familiales en tant que seul garçon d’une famille de cinq enfants, le manque de moyen de ses parents, son sentiment d’être sans cesse rejeté et les nombreuses railleries qu’il subit à l'école. Et puis, il va rencontrer Leslie, sa nouvelle voisine et camarade de classe. Pourtant bien différente de lui, enfant unique à l'abri du besoin, un point commun les réunit : la solitude. Les parents de Leslie ne lui consacrent que peu de temps et elle aussi subit rapidement des moqueries pour sa différence. Guidés par l’imagination débordante de Leslie, ils vont fuir leur quotidien en devenant les souverains du fantastique royaume de Térabithia. Liés d’une amitié extraordinaire, Leslie va ainsi changer la vie de Jess en lui ouvrant les yeux sur une toute nouvelle vision de lui et du monde malgré la dure réalité de la vie...
Au travers l’histoire d’une amitié extrêmement touchante, un livre jeunesse profondément poignant qui nous touche en plein cœur et ne nous laisse pas indemne. Au côté des fabuleux personnages que sont Jess et Leslie on se retrouve embarqué en une lecture beaucoup moins jeunesse qu’il n’y parait et qui aborde avec justesse de multiples thèmes comme l’amitié, le harcèlement, le respect, l’imaginaire, la famille, l’enfance, la vie et la mort pour une histoire réellement intense, bouleversante, dure et déchirante mais en même temps toute aussi belle et fantastique de par le vibrant message qui découle d’entre les lignes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Imaginalivre
  09 mars 2018
Alors il s'agit d'un livre pour enfant, je l'ai pris par curiosité par rapport au film que je voulais aussi voir. du coup j'ai lu le livre hier et ce matin et j'ai enchaîné avec le film cet après-midi.
Le livre est super, un peu rapide par moment, pas assez décrit, mais comme il s'agit d'un livre pour jeune (à partir du collège apparemment même si pour moi des primaires matures pourraient le lire) je pense que l'absence de description pour le monde imaginaire de Leslie et de Jess est fait exprès afin que le lecteur puisse imaginer son propre Térabithia.
Pour avoir donc vu le film, il est très bien réalisé, tout y est ! Je le trouve tellement plus fourni que le livre, les émotions sont plus fortes pour moi. C'est bien l'une des seules fois où je pense dire que j'ai préféré l'adaptation cinématographique à l'oeuvre littéraire, mais ça ne concerne que moi. En tout cas je vous conseille de voir ce film, il en vaut la peine.
Pour en revenir au livre, il traite de plusieurs sujets en faite. de l'amitié, de la vie, de la mort, de comment échapper à sa vie, aux rêves ... C'est beaucoup de sujets pour un livre de 189 pages et pourtant tout est clair, tout est abordé de façon ordonné et fluide.
Les personnages principaux sont très différents l'un de l'autre.
Leslie, elle, est rayonnante, plein de vie, à l'imagination débordante. Elle est fille unique et ne manque de rien. Marginale dans le sens où elle ne s'habille pas de la même façon que les autres filles dans cette petite ville de campagne : pas de robes, pas de froufrou, et n'est pas du genre à se laisser faire.
Jess, lui, est timide, refermé sur lui même, n'a pas confiance en lui, et un très bon dessinateur mais qui ne montre ses oeuvres qu'à sa professeur de musique. Il est le seul garçon d'une famille de 5 enfants, et ses parents n'ont pas beaucoup d'argent, il doit même faire bien plus de tâches ménagères que ses soeurs (aller traire Miss Bessie, par exemple).
Tout oppose ses deux enfants et pourtant, c'est leur imagination, l'envie d'échapper à tout ça qui les rapproche. Ils vont créer un monde bien à eux, Térabithia. On a tous inventé son propre monde, et je pense que c'est pour ça qu'on arrive à imaginer le leur, comme si c'était le notre.
Je regrette quand même le fait que les créatures ne soient pas plus décrite, je sais je me répète mais c'est vrai que ça manque, c'est là que le film peut aider.
Outre ces moments de bonheur, une tragédie arrive. Et c'est ce moment là qui me gêne. Pas que l'histoire en pâtisse, non, justement c'est aussi un peu le but, mais j'ai trouvé que ce sujet était traité avec brutalité. Comment dire ça, la nouvelle est annoncé par l'une des soeurs de Jess de façon vraiment brutale, comme si elle n'avait réellement aucun coeur, aucune émotion à l'annoncer. du coup, il n'y a tellement de forme que je n'ai pas ressenti quoique se soit, c'est ça qui m'a vraiment dérangée. C'est peut être fait exprès parce que ça arrive si soudainement que c'est un choc, mais c'est dommage, l'émotion manque pour le lecteur.
C'est un petit livre qui pourrait sûrement plaire aux enfant.
Lien : http://imaginalivre.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Auberi
  07 avril 2011
Livre passionnant et saisissant,...
Deux personnages se découvrant des points communs. Ainsi, ensemble, ils vont créer un monde imaginaire rien qu'à eux: pourvu de trolls et d'êtres bizarroïdes sortant de leur imagination.
Ils vont devenir inséparables... jusqu'à un élément qui va les séparer à jamais,... Mais je n'en dit pas plus pour ceux qui ne l'aurait pas lu!! ;)
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
lounesslouness   23 mars 2012
- Ta mère et moi croyons que nous devrions descendre chez nos voisins afin de leur présenter nos condoléances. Son père s'éclaircit la gorge. Il serait sans doute souhaitable que tu nous accompagnes. Il s'interrompit de nouveau. Vu que tu étais le seul qui connaissait vraiment la petite.
Jess essaya de comprendre les paroles de son père mais il se sentait complètement idiot.
- Quelle petite ? marmonna-t-il, sachant qu'il n'aurait pas du poser cette question.
Ellie et Brenda en eurent le souffle coupé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
JessicAlisterJessicAlister   03 décembre 2016
Quelquefois, il lui semblait que sa vie était aussi précaire qu'une fleur de pissenlit. Un souffle, provenant de n'importe quelle direction, et elle serait réduite en poussière.
Commenter  J’apprécie          80
EwylynEwylyn   14 novembre 2013
Soûlé par la lumière et la pureté du ciel, il n'avait besoin de rien de terrestre en cet instant.
Commenter  J’apprécie          60
EwylynEwylyn   14 novembre 2013
Leslie était plus que son amie. Elle était son autre moi, meilleur, plus exaltant, son chemin vers Terabithia et les mondes au-delà.
Commenter  J’apprécie          40
BooklifeBooklife   14 juillet 2018
jess n'avait jamais imaginé un seul instant que des parents puissent être compris ; c'était comme forcer le coffre-fort d'une banque. Les parents étaient ce qu'ils étaiaent, ce n'était pas aux enfants d'essayer de les comprendre.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Katherine Paterson (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Katherine Paterson
Bridge to Terabithia (Le Secret de Terabithia), un drame fantastique américain réalisé par Gábor Csupó, sorti le 28 mars 2007. Le scénario est adapté du roman de Katherine Paterson intitulé Le Pont de Terabithia (Bridge to Terabithia, 1977). Trailer.
autres livres classés : mondes imaginairesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1402 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre

.. ..