AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Philippe Hupp (Traducteur)
ISBN : 226606794X
Éditeur : Pocket (29/05/1997)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 178 notes)
Résumé :
Alex Cross, policier spécialiste de la psychologie des serial killers, doit affronter deux tueurs qui semblent rivaliser dans l'horreur. Bien que divergeant sur les méthodes, ils choisissent les mêmes victimes :l'un les massacre sauvagement, l'autre kidnappe, pour se constituer un harem, des femmes jeunes et belles, soumises à ses caprices et jouets de ses obsessions. La perfection de leurs scénarios et la complicité qui les unit fait d'eux une redoutable machine cr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
darkmoon
  21 février 2014
Un thriller animal et instinctif comme je les aime: suspense haletant, ambiance vraiment suffocante, malsaine et intrigante, rythme frénétique et endiablé.
Deux tueurs en série, jeunes hommes beaux et biens sous tous rapports, l'un situé en Californie et l'autre en Caroline du nord, rivalisent d'intelligence et d'ingéniosité pour enlever de superbes jeunes femmes et leur faire subir toutes sortes de supplices, avant, pour l'un des deux, de sauvagement les tuer. le Gentleman et Casanova, comme ils se surnomment, se livrent à un macabre concours auquel Alex Cross, le célèbre héros de Patterson, est bien décidé à mettre un terme. D'autant plus que sa nièce Naomi fait partie du lot des filles disparues...
On sent monter l'intensité tout au long du roman, dont l'efficacité saura convaincre jusqu'aux plus blasés. le sujet - collectionner des êtres et contrôler leurs âmes, les tenir entre les mains et leur imposer des règles- est abordé et présenté de façon très convaincante voire envoûtante. le thème est donc effectivement malsain, mais le roman, calibré pour séduire, évite au mieux de l'être. Un récit haletant jusqu'au bout, avec une belle exploration des profils psychologiques des deux tueurs et de leurs victimes. Chaque personnage est présent, palpable, ce fait étant accentué par le découpage en chapitres et en parties distinctes consacrées à chacun puis se jumelant.
J'ai aimé la tension qui prend place dès le départ et ne lâche pas le lecteur d'une semelle. On se demande bien évidemment qui se cache derrière les deux tueurs en série et les surprises se succèdent jusqu'au bout.
Et tombent les filles est un thriller haut de gamme qui mériterait d'être (re)découvert, afin de se rendre compte tout simplement du résultat final : incandescent et inaltérable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Chrystaalle
  22 août 2013
Deux tueurs en série sèment la terreur, sont ils liés, reliés, par quels liens ? Deux pseudos Casanova et le Gentleman, deux identités secrètes.
L'intrigue commence bien.
Casanova est glaçant à souhait dans le rôle du très méchant qui kidnappe, torture, viole et assassine des jeunes femmes, dans une maison isolée qui disparait quand on en sort, tout en menant en parallèle une vie parfaitement normale. Au départ, le docteur Alex Cross est touchant dans le rôle du flic-psy inquiet pour sa nièce, kidnappée par Casanova et menacée par le Gentleman.
Casanova et le docteur Cross vont à de nombreuses reprises se croiser, se frôler lors de l'enquête, c'est angoissant , bien amené.
Et puis arrive le Gentleman, dont l'identité est révélé de but en blanc sans enquête. Heureusement, le docteur Cross qui est plus fort que tout le FBI arrive à sauver sa victime, malheureusement malgré tous ses efforts, il ne parvient pas à l'empêcher de s'enfuir, et de rejoindre Casanova.
Entre temps une des victimes de Casanova, lui échappe, le docteur Kate McTiernan, qui va survivre à tout, y compris à l'absence de protection de la part des autorités et du docteur Cross alors qu'elle représente et de loin un appât idéal pour les deux tueurs réunis.
Heureusement le docteur Cross qui est toujours plus fort que tout le FBI va avoir l'idée d'interroger un historien et va retrouver tout seul la planque de Casanova. Accompagné de son seul et unique coéquipier, hors de leur juridiction, il délivre les femmes prisonnières et parvient à mettre le Gentleman hors d'état de nuire.
Et comme il est toujours le plus fort, c'est lui encore qui viendra à bout de Casanova, qui a pourtant dégommer les meilleurs agents du FBI.
Donc pour moi une lecture en demi teinte. L'idée de départ était bonne, mais le coté superman du docteur Cross, le côté indestructible de Kate McTiernan et l'absence de personnalité du Gentleman ont considérablement réduit mon intérêt pour ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Sea
  08 mars 2018
James P. emmène le lecteur dans et pensées malsaines et cruelles de deux tueurs en séries. Leurs esprit est passé aux cribles de l'enquêteur aidé d'une rescapée. Les meurs des deux malfaisants sont particulières, ils s'évertuent aussi de brouiller les pistes.
Le lecteur se prend au jeu car l'histoire est terriblement réaliste. le tout est de savoir lequel de ces deux Casanovas est le vrai coupable. Les victimes sont toutes belles et intelligentes comme le souhaite la coutume, plus durs seront les coups portés.
James P. mêle amour suspens et cruauté de main de maître.
Commenter  J’apprécie          100
Caran
  29 juillet 2018
Ce tome II est bien meilleur que le premier. Ici, l'histoire est rondement menée et pour mon plus grand bonheur, il n'y avait pas qu'un seul tueur mais deux. Bien sûr, en tant que lecteur de thriller, je m'attendais à ce que l'un d'entre eux soit particulièrement perturbé mais pour mon plus grand bonheur, l'autre aussi était concerné. Par contre, même si j'ai vraiment apprécié cette lecture, je n'ai pu m'empêcher de grimacer à la lecture de certains éléments et via cette chronique, je vais procéder à un léger petit changement. Désormais, pour accompagner mes fameuses listes de points, une nouvelle va voir le jour selon mes besoins.
Point négatif :
- La romance qui a su pointer le bout de son nez vers le milieu et qui a duré jusqu'à la fin du livre, même si elle est souvent restée en fond d'histoire. Alex Cross, le personnage principal, se plaît à dire qu'il ne souhaite pas tomber amoureux car toujours en train de faire le deuil de sa femme mais surtout, en train de se remettre de cette histoire qu'il a vécu dans le premier tome. Néanmoins, dans ce volume, notre homme succombe aux charmes féminins. Pour quelqu'un qui se plaît à dire qu'il ne se sent pas prêt, dès qu'une occasion se présente, il n'hésite pas. Bref, quand on n'est pas capable de se tenir à ses résolutions, on évite de se faire passer pour quelqu'un d'autre.
Points positifs :
- La taille des chapitres. Elle était aléatoire et j'aime beaucoup ce rythme.
- Les deux tueurs. Ils sont cinglés mais délicieux à souhait. J'espère que les prochains qui se planquent dans les autres tomes de cette saga seront de la même trempe, voir pire.
- le dernier coupable. J'étais en train de me faire une sacrée liste mentale des suspects et jusqu'à la fin, je ne l'ai pas vu venir. Forcément, lorsque l'auteur arrive à me surprendre sur un tel détail, je me dois d'être reconnaissant, ce que je tente de faire via ce point positif.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Woland
  01 janvier 2008
Pour être franche, j'ai d'abord ignoré ce livre : je m'imaginais - à tort - qu'il ne s'agissait que d'une énième variante sur le thème du tueur en série obsédé par le sexe.
Et puis, finalement, poussée par un profond désir de polar (ça ne vous arrive jamais, à vous ?), je l'ai lu de bout en bout et finalement ... ce n'est pas si mal troussé.
Les faiblesses : le style qui est parfois un peu trop ... comment dire ? ... bourré de clichés, notamment sur l'univers familial des Noirs américains - un peu trop sirupeux en fait ; j'ai jugé également que la fin, fort bien amenée au demeurant, faisait un peu "plaquée" ; quant à la survie de Kate, elle me paraît douteuse et digne d'un feuilleton style "Dallas."
Les forces : une rigueur exemplaire dans la construction de l'intrigue proprement criminelle ; une originalité certaine dans la psychologie des tueurs - parce qu'ils sont deux ; bref, quelque chose d'immensément glauque et pervers qui, en revanche, n'a pas été exploité jusqu'au bout (homosexualité latente du "Gentleman" par exemple).
N'empêche, le tueur principal, "Casanova", paraît tout de même inachevé : il est noir, il est complètement fou et probablement shizophrène mais, s'il fait montre parfois d'un certain panache, il n'a pas ce "plus" qui crée l'archétype. Et pourtant, il en avait le potentiel - et c'est ça qui est rageant. ;o)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
PiertyMPiertyM   18 juillet 2015
On se baignait à poil, ce qui était strictement interdit par mon père. Tout ce que mon père nous interdisait strictement, on essayait de le faire.
Commenter  J’apprécie          221
CielvariableCielvariable   05 avril 2014
Il disposa ses jambes comme si elle était son oeuvre, véritable sculpture humaine, en les écartant autant que le lui permettait la cordelette de cuir. Il glissa un doigt entre ses jambes. Surprise par cette soudaine intrusion, elle rouvrit les yeux et vit l'horrible masque. Le ravisseur l'observait d'un regard vide, impassible et pourtant étrangement pénétrant. Lorsqu'il entra en elle, ce fut comme si une violente secousse électrique lui zébrait le corps. Il était très dur, déjà au sommet de l'excitation. Il la fouaillait alors que les barbituriques étaient en train de la tuer. Il la regardait mourir. C'était là le fin mot de l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   05 avril 2014
Casanova était grand, athlétique, bien bâti, bel homme. Il savait qu'il lui était facile d'avoir nombre de femmes, mais pas comme il le souhaitait. Pas comme cela. - Je t'ai demandé de m'écouter, non ? Et tu ne m'as pas écouté. (Il parlait à voix basse, d'un ton presque détaché.) Je t'ai expliqué les règles, mais tu as voulu jouer les malignes. Et maintenant, tu as gagné.
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   05 avril 2014
J'enjambais des débris de verre, des gravats, des bouteilles d’Irish Rose et, de loin en loin, un malheureux bout d'herbe et de terre. C'était ça, notre quartier, notre part du rêve américain, notre capital. Un dicton sur Washington me revenait à l'esprit : " Si tu baisses la tête, on te marche dessus; si tu la redresses, on te tire dessus. "
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   05 avril 2014
Puis un large sourire a découvert ses grandes dents blanches. Le numéro était terminé. Samson m'avait fait son tour de magie et ça marchait, comme le coup du paquet de cigarettes. Je me sentais mieux. Comme toujours, le sketch avait fonctionné. J'éprouvais le même sentiment que si une demi-douzaine de proches et mes deux enfants venaient de me prendre dans leurs bras. Si Samson est mon meilleur ami, c'est pour une bonne raison : il me connaît mieux que n'importe qui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de James Patterson (123) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Patterson
Instinct CBS Trailer
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La sixième, la pire année de ma vie.

Qùi est le personnage principal

Tom Katchadorien
Rafael Katchadorian
Rafe Katchadorian

4 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : James PattersonCréer un quiz sur ce livre
.. ..