AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782809806540
396 pages
Éditeur : L'Archipel (11/04/2012)
3.07/5   15 notes
Résumé :
Jack Morgan dirige l'agence de détectives privés la plus élitiste qui soit, Private, qui dispose de bureaux dans le monde entier. Politiciens, hommes d'affaires et stars du show-biz sont au nombre de ses clients. Profiling, balistique, informatique, analyses scientifiques... : rien ne résiste à ses experts ! À Los Angeles, Jack enquête sur un tueur en série qui s'en prend à des lycéennes - onze jusqu'à présent, toutes tuées de manière différente -, lorsqu'il apprend... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
broupm
  11 août 2012
Ce n'est définitivement pas l'opus le plus réussi de Patterson. A tel point qu'il aurait pu s'abstenir de l'écrire. Sauf qu'il fallait bien surfer sur la vague des JO...
Hélas, le pari est raté. Bien sur, on retrouve toutes les ficelles du genre. Un peu trop même, à tel point que ça en devient gênant.
On passera bien entendu sur le déroulement même des épreuves des JO ou de la cérémonie d'ouverture qui ne pouvaient être prévus (sauf à être voyant !). En revanche, certains détails inséré pour faire "plus réel" montrent toutes les limites des auteurs... Faire démarrer la parade des athlètes par l'Afghanistan quand une simple recherche Google permet de savoir que c'est toujours à la Grèce que revient cet honneur est un des nombreux exemples de ces bourdes qui laisse à penser que le livre à été plus bâclé que finement travaillé.
Si on ajoute à cela des incohérences encore plus grave dans l'intrigue, un héros sans grand charisme, un style désespérant, une intrigue elle-même sans grand relief, une surabondance de qualificatif toujours plus grandiloquent pour qualifier "l'horreur" des actes commis, on parvient au final à un roman sans envergure qui peine à plonger le lecteur dans l'ambiance et l'amène tant bien que mal, dans la douleur, à un dénouement (prévisible) à la hauteur de l'intrigue, c'est à dire sans intérêt...
Une ode aux jeux, mais pas au genre ni à la littérature
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Nyx
  05 août 2012
Voici un roman qui m'a complètement séduite ! le titre m'a d'abord dérangé parce que ça sonnait comme une mauvais traduction mais en vérité, Private est une agence de détective, sécurité et autres. Et là, nous sommes dans l'agence de Londres, tout bêtement. Mais je reconnais que quand on ne sait pas, ça gêne.
L'auteur se transporte au JO 2012 de Londres et nous emmène sur les traces de Chronos, un homme qui veut redonner leurs lettres de noblesse au Jeux Olympiques en dénonçant la corruption, la triche, le dopage et autre en assassinant de façon spectaculaire les "coupables", qu'ils fassent partit du comité olympique, athlètes ou encore entraineurs. Personne n'est à l'abri de sa vengeance.
Nous suivons l'histoire sous deux point de vue : Chronos qui nous offre quelques pensées, sous le "je" de façon à conserver le mystère, et qui révèle des bribes de son passé ce qui permet au lecteur de mieux comprendre sa façon de penser, pourquoi il en est là. Mais également en suivant Mike, l'enquêteur.
L'alternance de ces deux points de vue est bien maîtrisée et permet au lecteur de comprendre complètement les enjeux de l'affaire tout en n'étant pas lassé de l'un ou de l'autre. Car si l'enquête se suit sur plusieurs jours, l'auteur ne pouvais décemment pas tout décrire. Il y a un bel équilibre ici.
Les personnages, mystérieux et complexe, humains, sont tous attachants et captivant. J'ai autant aimé suivre les Furies que Chronos ou que la jeune journaliste par exemple. On n'a qu'un aperçu de chaque et pourtant la magie de l'écriture fait qu'on les connait plutôt bien. Leurs forces et leurs faiblesses les rendent accessibles aux lecteurs.
L'intrigue est originale et bien menée, on se laisse manipuler de bout en bout, en se demandant à chaque page quel sera le prochain mouvement du tueur ! L'écriture est à la fois simple et pourtant sans basculé dans le vulgaire. On plonge immédiatement dans l'affaire et les pages défilent à toute allure.
Chapeau pour ce roman, j'ai adoré et je vous le recommande. Ça me donnerait envie d'aller aux JO tiens !
Lien : http://nyx-shadow.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   26 septembre 2016
Durant les Jeux, on y accomplissait des rites et des sacrifices. Plus généralement, c’était Olympie tout entière qui semblait constituer un lieu de dévotion.
Pendant plus de mille ans, en temps de paix comme en temps de guerre, les Grecs s’y rassemblaient pour rendre hommage à Zeus et se mesurer lors de compétitions. À l’époque, les médailles n’existaient pas. Une couronne de branches d’olivier suffisait à honorer le vainqueur, ainsi que sa famille et la cité dont il était originaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   17 avril 2018
Je vous assure qu’il existe ici-bas des hommes et des femmes de race supérieure.
Je ne plaisante pas. Jésus-Christ, par exemple, appartenait à ces surhommes, au même titre que Martin Luther King ou Gandhi. Jules César était aussi l’un d’eux. Ainsi que Gengis Khan, Thomas Jefferson, Abraham Lincoln et Adolf Hitler.
Je pense également aux scientifiques : Aristote, Galilée, Albert Einstein. Robert Oppenheimer, le père de la bombe atomique. J’ajoute encore plusieurs artistes, tels Léonard de Vinci, Michel-Ange et Vincent Van Gogh, mon préféré, que sa suprématie sur le commun des mortels a fini par rendre fou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   26 septembre 2016
J’avais quitté Londres depuis longtemps, car les plans que j’avais ourdis pour prouver ma supériorité au monde s’y étaient trouvés contrariés.
À force de rouerie et de coups bas, les monstres avaient remporté leur guerre contre moi. C’est pourquoi, lorsque j’ai atterri dans les Balkans à la fin du printemps 1995, dans le cadre d’une mission de maintien de la paix entreprise par l’Onu, ma haine ne connaissait plus de limites. C’était un univers en expansion perpétuelle. Un puits sans fond.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   17 avril 2018
J’avais quatre ans, et je venais de planter un couteau de cuisine dans la cuisse de ma mère, lorsqu’une femme est apparue dans notre taudis, résolue à m’éloigner pour toujours de mes géniteurs. Elle m’a placé dans une institution où je me suis vu contraint de côtoyer d’autres petits monstres abandonnés comme moi, comme moi pleins de fureur et de méfiance.
Je n’ai pas tardé à percevoir que j’étais le plus intelligent, le plus fort et le plus perspicace d’entre eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   26 septembre 2016
On a dénaturé les jeux Olympiques tels qu’on les célébrait dans l’Antiquité. Les Jeux de l’ère moderne n’honorent plus ni les dieux ni les hommes. Il n’y est même plus question de concorde entre les humains. Les Jeux actuels constituent une parodie, ils ne sont qu’une attraction mise sur pied tous les quatre ans par des bateleurs de foire. Et cette déchéance, on la doit à des voleurs, des tricheurs, des meurtriers et des monstres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de James Patterson (116) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Patterson
The Postcard Killings (2020) - OFFICIAL TRAILER
autres livres classés : jeux olympiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

La sixième, la pire année de ma vie.

Qùi est le personnage principal

Tom Katchadorien
Rafael Katchadorian
Rafe Katchadorian

4 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : James PattersonCréer un quiz sur ce livre