AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782809817331
400 pages
Éditeur : L'Archipel (19/08/2015)
3.85/5   43 notes
Résumé :
Ethan et Abby, mariés depuis peu, passent leur lune de miel sur une île enchanteresse des Caraïbes. Eaux turquoises le matin, champagne le soir… Mais le rêve prend fin, brutalement. Le couple est tué dans le sauna de leur suite de luxe.
Peu de temps après, deux amoureux convolant à Rome sont assassinés. Qui peut bien s’en prendre à des couples mariés depuis peu ?
L’ex-agent du FBI John O’Hara se voit confier l’enquête tandis que l’agent spécial Sarah ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,85

sur 43 notes
5
6 avis
4
6 avis
3
4 avis
2
2 avis
1
0 avis

emi13
  07 juin 2017
Un si beau soleil pour mourir> de James Patterson, un vrai petit régal de roman. Deux enquêtes parallèles sont menées en même temps, une sur une série de meurtres de jeunes couples passant leur lune de miel, la seconde le tueur recherche et assassine tous les hommes qui s'appellent John O'Hara. Sarah Brubaker se charge de retrouver l'assassin des O'Hara, quand à John, l'ex-agent du F.B.I., il se voit confier l'enquête du père d'Ethan. Entre ces deux enquêtes aucun temps mort, l'action, l'humour et le suspens sont garantis. Les deux agents vont se retrouver à enquêter sur la même enquête, qui au final nous réserve bien des surprises.
Commenter  J’apprécie          240
Livresque78
  28 août 2015
Voici un roman à suspense écrit dans les règles de l'art, je m'explique:
A aucun moment on ne s'ennuie, des rebondissements parfaitement amenés ponctuent chaque fin des courts chapitres.
Le rythme de l'histoire nous empêche de lâcher ce livre car les chapitres se suivent et nous apportent la réponse.
De l'humour et de l'autodérision de la part des enquêteurs, juste ce qu'il faut pour créer une ambiance et séduire le lecteur.
Un excellent roman policier qui se lit avec beaucoup de jubilation et d'envie d'en connaître l'issue. Deux affaires distinctes qui se rejoignent à mi parcours et donne encore davantage de charme à l'histoire.
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          190
angelita.manchado
  27 août 2015
Ned a 7 ans, il veut quitter sa maison d'Albany car il y a un monstre. Il a trouvé le revolver de son père et le tue. Sa mère s'accuse du meurtre.
Ethan , un jeune homme milliardaire, et sa jeune épouse Abigail, sont en lune de miel. Ils sont assassinés.
John O'Hara est un agent du FBI. Son patron l'oblige à voir un psy. John est contacté par le père d'Ethan qui souhaite qu'il résolve le crime commis contre son fils. Avec l'aval du FBI, John part sur les lieux.
J'avais déjà commencé à m'attacher à John O'Hara, cet agent du FBI mis sur la touche pour pouvoir se soigner et ne pas commettre un acte pour se venger. Mais voilà, il semblerait que l'auteur l'ait fait assassiner (je ne lis pratiquement jamais les 4ème de couverture pour me laisser le plaisir de la découverte), comme tous les autres John O'Hara et ils semblent nombreux pour le FBI. Mais l'auteur joue avec nos nerfs avec ses personnages et nous mène bien en bateau. Je ne l'avais pas vue venir celle-là. Mais au deuxième coup, le lecteur ne se fait pas avoir par l'auteur et rigole même. Donc, comme je l'écrivais, on n'a pas le temps de s'attacher ni aux uns, ni aux autres. Sauf pour moi, cela a été John à cause de son caractère. Il est également un électron libre qui n'en fait qu'à sa tête. Il est rapide, tête brûlée et connait la nature humaine.
J'ai vraiment aimé le style de l'auteur avec ces chapitres très courts, percutants, qui sonnent comme un coup de feu, comme une scène de cinéma, comme une situation urgente. Il nous laisse à chaque fois sur notre faim à la fin de chaque chapitre, tous très accrocheurs, nous incitant à tourner les pages pour avancer, pour connaître la suite de l'histoire. Et ça marche, je me suis octroyée des heures de lecture pour terminer ce roman en deux jours. Comme quoi, même si le lecteur n'a pas vraiment peur, il est happé par l'histoire et par les personnages. le roman fait vraiment son job, nous permettre de nous évader, de nous fondre dans les décors nombreux, de vivre avec John et Sarah, tous deux agents du FBI. Cette dernière traque les tueurs en série et son chemin va croiser celui de John puisque c'est un O'Hara.
Avec toutes ces séries de meurtres, on se pose forcément la question. Pourquoi les O'Hara ? Pourquoi les jeunes mariés ? Deux enquêtes valent mieux qu'une. Au départ, on sait très vite pourquoi Ned, que l'on retrouve des années plus tard, tue son père. Mais on en apprend beaucoup plus sur lui et sur ce qui le lie à sa soeur. Pas joli, joli.
Comme son personnage John O'Hara, le ton du roman est dans l'humour, dans l'autodérision. Fausse modestie également. le roman est parsemé de personnages connus, comme des acteurs, des auteurs, des informations politiques.
Malgré le ton du roman, le message passe quand même. John est hanté par la mort de sa femme, tuée par un chauffard saoul qui a pris le minimum en terme de punition. Mais grâce à son psy, il comprend qu'il doit rester pour ses enfants, ne rien faire qui pourrait encore plus les anéantir. Il doit également entretenir le souvenir des jours heureux, le bonheur, et surtout, même s'il ne pardonne pas, car il ne le peut pas, il peut tendre la main à celui qui a détruit en écoutant ses arguments, même s'il ne lui donne pas l'absolution. Cela permet à John de pouvoir vivre avec son drame, sans être hanté par la volonté de se venger. Il fait la paix avec lui-même pour pouvoir continuer à vivre et travailler.
Lien : https://jelistulisillit.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Analire
  22 août 2015
Une si jolie couverture ne pouvait que donner envie de découvrir Un si beau soleil pour mourir. Beaucoup d'attentes nourries, pour finalement de nombreuses déceptions.
James Patterson choisit de mener deux intrigues de front : l'une aux côtés de John O'Hara, chargé de résoudre le meurtre d'un couple lors de sa lune de miel. L'autre intrigue se passe avec Sarah Brubaker, qui tente d'attrapaer un tueur en série redoutable, aux cibles bien distinctes : il ne tue que les Jon O'Hara. Deux enquêtes qui vont finir par se rejoindre, deux enquêteurs qui vont former un binôme, pour le meilleur comme pour le pire.
Durant toute la durée de ma lecture, j'ai eu le sentiment d'un manque significatif, d'un vide. Manque de détails, manque de descriptions, de profondeur, de chaleur humaine, de réalisme et d'originalité. En effet, l'histoire n'était pas assez recherchée. L'intrigue était loin d'être originale et pas spécialement captivante. le fait d'intégrer deux enquêtes parallèles dans le récit créait des cassures de l'histoire, qui empêchait le lecteur de se plonger entièrement dans l'intrigue. de plus, les deux protagonistes, au caractère fade, sans réelle personnalité, n'étaient pas des plus accueillants. Un binôme bien trop commun à mon goût - les deux agents du FBI qui se retrouvent à collaborer ensemble sur une enquête, qui se découvrent et s'apprécient de plus en plus... on connaît, et on a déjà donné ! Pour couronner le tout, James Patterson ôte tout suspense à son histoire, en nous dévoilant dès le début le portrait du serial killer. La suite coule de source, sans mystère aucun.
La lecture en elle-même est agréable, bien que sans grand intérêt littéraire. Pour dire le talent de conteur de l'auteur : malgré mon aversion pour son livre, il a réussi à me porter jusqu'à la dernière page. Est-ce par curiosité, par espoir d'un retournement de situation ou par magie stylistique ? Un peu de chaque, certainement...
Ma note dénote ma déception pour ce roman à la couverture trompeuse. le suspense annoncé n'était pas au rendez-vous, les enquêtes s'éternisaient, les personnages étaient inintéressant, tout comme l'intrigue proposée.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
sylviedoc
  18 août 2019
Etant une inconditionnelle de James Patterson (seul ou accompagné d'un co-auteur), je suis toujours ravie de tomber sur un de ses romans que je n'ai pas encore lu, et ça devient rare ! J'ai rarement été déçue, et celui-ci n'a pas fait exception. J'ai apprécié le concept de la double enquête menée en parallèle, ainsi que les personnalités des enquêteurs, leur humour un peu grinçant. Bien sûr il y a toujours un peu de déjà vu, c'est quasi-impossible de renouveler totalement le genre à chaque roman, mais, pour moi en tout cas, le plaisir est chaque fois au rendez-vous. le rythme est haletant, comme cela a été écrit dans de nombreuses critiques, à chaque fin de chapitre, il y a le petit détail qui relance l'intérêt et qui fait qu'on se dit : "allez, je lis encore un chapitre...", et on lit jusqu'à ce que les yeux se ferment tout seuls.
Je ne vous inflige pas un énième résumé, il y en a déjà bien assez au fil des critiques, mais si vous ne connaissez pas James Patterson, vous pouvez commencer par "Un si beau soleil pour mourir", qui me semble assez représentatif de cet auteur, même si ce n'est pas encore le meilleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
emi13emi13   04 juin 2017
Pas la peine d'être un génie ou un simple agent du FBI suspendu pour deviner qu'à la suite du meurtre de deux clients , l'hôtel a peut-être dû faire face à , oh , juste quelques annulations. p 57
Commenter  J’apprécie          130
AnalireAnalire   20 août 2015
Ce soir-là, les rires fusèrent autour de la table du dîner. Et me prouvèrent que, si la famille est bien la seule monnaie qui procure le bonheur, je suis un homme immensément riche.
Commenter  J’apprécie          110
AnalireAnalire   17 août 2015
John Jr avait onze ans à la mort de sa mère, un âge très compliqué. Contrairement à son frère, il était assez grand pour éprouver les mêmes sensations qu'un adulte : la souffrance absolue, l'angoisse, la conscience dévastatrice de la perte. Pourtant, c'était encore un enfant. C'était le plus injuste. Le deuil l'a obligé à mûrir d'une façon qu'aucun enfant ne devrait jamais connaître.
Commenter  J’apprécie          30
AnalireAnalire   18 août 2015
Définition de la confiance dans une relation amoureuse naissante ? Quand il vous dit où il cache sa clé de secours.
Commenter  J’apprécie          100
AnalireAnalire   18 août 2015
Knoll souligne avec humour un trait de caractère qu'elle a souvent constaté chez les meurtriers. On ne peut pas s'attendre à ce qu'ils se comportent de façon logique. S'ils sont assez dingues pour tuer, ils ont forcément un mode de pensée différent du nôtre.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de James Patterson (116) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Patterson
The Postcard Killings (2020) - OFFICIAL TRAILER
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La sixième, la pire année de ma vie.

Qùi est le personnage principal

Tom Katchadorien
Rafael Katchadorian
Rafe Katchadorian

4 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : James PattersonCréer un quiz sur ce livre