AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782848353852
150 pages
Éditeur : In Press (08/03/2017)

Note moyenne : 3/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Qu’est-ce que l’humour ? Ce n’est pas le comique, ou la dérision, ni même l’ironie ou le mot d’esprit.
Son histoire, sinueuse, varie en fonction des cultures et des époques, prenant des voies d’expression différentes : humour noir, humour anglais ou humour juif…
Pour la psychanalyse, c’est un processus psychique singulier. Freud en a décrit les mécanismes : l’humour n’est pas présent chez chacun, c’est une disposition d’esprit, une façon de voir le mon... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
AMR_La_Pirate
  24 juin 2017
Je suis en général peu tentée par les livres de psychologie même s'il m'arrive d'en lire dans le cadre de recherches spécifiques. Ce petit livre proposé dans le cadre de Masse critique m'a attirée par son titre et sa brièveté et je remercie Babelio de m'avoir sélectionnée et les Éditions In Press de me l'avoir envoyé.
Faisant partie d'une collection intitulée « Psy pour tous », cet essai est en effet très abordable ; de plus, son auteur, Marie-France PATTI, mêle avec brio les références psychanalytiques, littéraires, historiques et sociétales dans une étude à la fois synthétique et élaborée.
Cet essai se donne pour mission d'apporter des réponses aux interrogations soulevées au sujet de l'humour par l'approche de la psychanalyse.
Après une rapide évocation de l'humour à travers les âges, de son origine médicale depuis la théorie des humeurs d'Hippocrate, jusqu'à ses représentations par tous les médias dont nous disposons aujourd'hui, l'accent est mis sur l'immense variétés des définitions possibles et envisageables selon les cultures et les époques. L'humour cathartique a « émergé du rire » puis pris un côté subversif et critique. Une brève transition scientifique et philosophique, appuyée notamment sur Darwin et Bergson, laisse la part belle aux travaux de Freud, référence incontournable dès qu'il s'agit de psychanalyse…
Quelle surprise de découvrir, au gré de ses théories sur le mot d'esprit et de sa pratique clinique, l'humour profond de ce grand homme, véritable cerise sur le gâteau ! Marie-France Patti consacre toute sa deuxième partie aux recherches de Freud sur les mots d'esprit, le comique et l'humour. Son exposé est fluide : les notions d'affect, de perception de la réalité, d'intention ainsi que le trio Ça, Moi, Surmoi sont abordées de manière très intelligible. L'humour devient « un processus intrapsychique » en lien avec le narcissisme.
La troisième partie de l'essai nous concerne plus directement puisqu'elle envisage l'humour dans notre vie quotidienne, notre conscience de soi, notre confiance en nous et en l'existence et notre capacité à nous accepter. On peut comparer le travail de l'humour avec le travail du deuil, dans la mise à distance notamment, et avec une position philosophique face aux imperfections de la nature humaine. La posture de l'humoriste me semble aussi bien analysée : l'humour passe de plaisir solitaire, « cache-cache de soi à soi », à acte partagé engageant son auteur, dans une « grande souplesse intrapsychique ». J'ai également beaucoup apprécié le traitement par Marie-France Patti du rapport étroit de l'humour avec le langage et la sous-partie sur l'humour à l'adolescence. L'étude de l'humour dans sa transformation d'un affect et par sa confrontation avec des comportements proches mais différents permet d'en préciser les caractéristiques : l'humour n'est ni raillerie, ni moquerie, ni dérision… L'humour soutient le processus résilient, même s'il fait face à la réalité traumatisante sans jamais la dénier : Freud et Cyrulnik se rencontrent. L'humour s'adapte à l'affect douloureux, le regarde autrement, le transforme. Les facteurs sociaux et culturels déterminent différentes formes d'humour : humour noir, humour anglais, humour juif… mais toutes les formes se rejoignent —et cela donne le sous-titre de l'essai— pour questionner nos limites et nos certitudes.
Et l'humour est un bienfait qui permet de supporter les vicissitudes de la vie ! C'est un calmant et une catharsis et c'est ce que développe la quatrième partie tant dans la vie quotidienne que dans les situations extrêmes avec des exemples tirés de la Shoah ou des récents attentats. Marie-France Patti consacre tout un chapitre à la gestion des crises sur le plan personnel lors de situations conflictuelles familiales ou professionnelles, individuellement, en groupe ou en société, quand l'humour se fait « pont » pour rétablir la communication. Bien sur, l'humour a ses limites surtout quand le public s'élargit, que l'auditoire se prend trop au sérieux ou n'a pas accès au second degré du langage ou à un autre niveau du sens du discours.
L'humour apporte indéniablement un mieux vivre, des possibilités d'adaptation et d'acceptation ; c'est « une magie intrapsychique ».
La valeur de cet essai réside dans sa clarté et dans ses multiples entrées ; chaque lecteur peut survoler ou au contraire approfondir les parties qui le touchent ou l'interrogent en fonction de sa propre situation et de ses centres d'intérêt.
Je reconnais avoir été plutôt bon public au cours de cette lecture car j'assume et je revendique (sans vantardise excessive) un solide sens de l'humour… Après cette lecture, je connais mieux cette qualité universelle, bienveillante, présente dans toutes les cultures et chez tous les peuples. J'ai découvert que l'humour est aujourd'hui un allié reconnu et mis volontairement en oeuvre dans les structures ou les cures de soins, en pédagogie…
De plus, l'auteure, Marie-France Patti, révèle au fil de son exposé une écriture empreinte de cette qualité précieuse, d'une forme d'humilité, d'une visible disposition à ne pas accorder la priorité aux certitudes ; son expression sert vraiment son essai et le rend digeste et didactique à la fois.
J'ajoute, à l'intention des amateurs de ce type de littérature que le catalogue de l'éditeur, en fin de volume, donne une assez large idée des publications et des collections s'adressant visiblement à un large public : si tout est de la même qualité, je recommande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Brispan
  19 juin 2017
Reçu dans le cadre d'une opération Masse critique.
C'est assez compliqué pour moi de faire une critique sur ce livre : étant donné que l'auteur décortique l'oeuvre de Freud (au sujet de l'humour, bien sûr) sur une bonne partie du livre, parlant très fréquemment en terme de psychologie et de psychanalyse, moi qui suis totalement néophyte en la matière, je n'ai pas tout compris. du moins sur les 2/3 du livre, ce qui a rendu la lecture assez laborieuse.
Sur la forme, donc, c'est plutôt mal écrit : redondances assez fréquentes ("La définition actuelle, selon le Dictionnaire Robert, définit l'humour comme...", "basé sur l'aspect quantitatif d'une quantité d'énergie libérée", par exemple), tics de langage ("un genre de"), et des répétitions n'aident pas à accéder au fond.
Ceci dit, et c'est pour cela qu'il n'y a pas qu'une seule étoile à ma note, le dernier tiers du livre est intéressant, et mieux écrit. Plus accessible sur le fond, puisqu'on laisse tomber Freud pour se concentrer sur le processus psychologique de développement de l'humour chez l'enfant, qu'on aborde les différents types d'humour, et ses effets sur la psychologie. La fin m'a beaucoup plus intéressée.
Petite remarque : lorsque dès la 3e ligne de la première partie, on trouve "Hippocrate (460-637 av. J.-C.)", qu'il y a donc assez clairement une erreur dans les dates et qu'elles ne correspondent pas du tout aux vraies, on a d'emblée un doute sur la crédibilité de ce qu'on va lire ensuite... Dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
100pour100lecture
  28 juin 2017
Merci à Babelio et aux éditions In Press pour ce livre reçu dans le cadre d'une opération Masse Critique!
C'est la première fois que j'ai souhaité recevoir un livre de ce genre car le thème de l'humour m'intéresse et le titre m'a particulièrement interpellé. Globalement, j'ai trouvé cet essai très accessible, connaître un peu la psychanalyse freudienne m'a bien sûr aidé mais c'est facilement compréhensible même sans beaucoup connaître la psychanalyse. C'est à la fois complet et assez court. Cela m'a de plus aidé pour mon bac de philo, pour réviser le langage et les différentes théories de Freud. La dernière partie m'a particulièrement intéressée, lorsqu'elle parle des bienfaits de l'humour. Je pense que ce petit livre peut plaire à tout le monde et vous donnera comme pour moi je l'espère des clés pour se rappeler à quel point l'humour est nécessaire !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AMR_La_PirateAMR_La_Pirate   24 juin 2017
Ainsi les idéalistes fanatiques n’ont pas accès à l’humour. Le fanatique est identifié totalement à son idéal. Toucher à son idéal revient à blesser son narcissisme.

[…]

Freud a étudié le plaisir qu’on éprouve face à une œuvre d’art. Il distingue un plaisir préliminaire, de nature esthétique, et un plaisir final lié au soulagement des tensions. Il en est de même pour l’humour : il y a un plaisir esthétique de la trouvaille au plan du langage et en même temps un soulagement lié à l’épargne de l’affect concerné.

[…]

Une des qualités premières des psychanalystes pourrait être de ne pas se prendre au sérieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : psychologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
343 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre