AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2368121994
Éditeur : Charleston (09/05/2018)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 21 notes)
Résumé :
2016. Confrontée à l'infidélité de son mari, Kitty Fisher quitte Londres pour se réfugier dans le chalet de son arrière-grandpère, aux États-Unis. Là, sur les rives du lac Akanabee, elle découvre un magnifique bijou qui va lui permettre de révéler un secret de famille longtemps caché...

1914. La Russie est au bord de la rébellion, et la famille impériale, les Romanov, fait face à un futur tout aussi terrifiant qu'incertain. La grande-duchesse Tatiana ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
soleil
  09 mars 2019
Gill Paul nous raconte une histoire qui en regroupe deux : une partie consacrée à la famille impériale russe avec une intrigue mêlant d'autres personnages puis nous découvrons en même temps l'histoire de Kitty, anglaise, trahie par son époux et qui part se ressourcer aux Etats-Unis. Les deux histoires vont finir par se rejoindre pour terminer le roman d'une seule voix.
----------------------------------
 Voici une lecture que j'ai appréciée de façon inégale. Au cours des trois premiers quarts du roman, j'ai préféré la partie consacrée à Kitty : j'ai beaucoup aimé le temps que l'héroïne passait au bord du lac Akanabee dans son chalet. Or, comme les passages dédiés à la famille impériale russe étaient majoritaires, j'étais forcément dans l'attente de retrouver Kitty très rapidement. Les pages consacrées aux Romanov m'a moins intéressée, peut-être parce que j'avais déjà lu des ouvrages (non romancés) sur ce qui leur était arrivé depuis leur arrestation jusqu'à leur exécution.
J'ai eu un coup de coeur pour les cent dernières pages car l'auteur consacre majoritairement sa narration à la partie contemporaine et tous les faits relatés qui touchent les protagonistes m'ont émue. Concernant les personnages, j'ai beaucoup aimé Rosa, Pattie, Tatiana, Kitty et son arrière-grand-père. Ce fut donc une lecture qui quoiqu'inégale fut plaisante puis touchante, surprenante plusieurs fois, belle et qui a su me cueillir à la fin. J'ai refermé la porte du chalet émue et avec beaucoup de regrets de quitter les personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Aufildeslivres
  09 mai 2018
Quel roman !
Au coeur de la tragédie russe qui décimera la famille impériale des Romanov, se dessinent les passionnants destins de la Grande Duchesse Tatiana et de Dimitri, un officier qu'elle épousera en secret. Aux prises avec les nombreux dangers de cette période trouble, de 1914 à 1917, les amants traverseront l'histoire et nous entraîneront dans une folle et romanesque aventure. Par la suite, les continents se franchissent, de Berlin aux Etats Unis, de ce fatal jour de juillet 1917 à nos jours.
Un roman passionnant qui relate avec une grande minutie la révolution russe et l'abolition du régime tsariste avec l'abominable meurtre de la famille Romanov. L'auteure mêle réalité et fiction et offre un écrit qui captive de la première à la dernière ligne.
Lien : http://aufildeslivresblogetc..
Commenter  J’apprécie          150
LauraDarcy
  22 juillet 2018
La Russie est un pays qui m'a toujours intrigué. Derrière le froid glacial, et les grandes étendues désertiques se cache une histoire riche et pleine de mystère. Je l'ai découvert petite grâce au dessin animé de la Fox de 1997 « Anastasia » – que je regarde présentement en écrivant cette chronique – puis très vite, le film « le Docteur Jivago » est devenu un de mes classiques cinématographiques – Omar Sharif y est absolument irrésistible.
L'histoire des Romanov, la dernière famille impériale de Russie, ne peut que piquer la curiosité. Cette famille riche qui a concentré tous les pouvoirs pendant des siècles a connu une descente impitoyable aux enfers dès l'entrée de la Russie dans la Première Guerre mondiale. Et le massacre ayant eu lieu à Iekaterinbourg en juillet 1918 a fait naître les plus grands fantasmes du XXe siècle sur la possibilité qu'au moins un membre de cette illustre famille ait pu survivre.
Gill Paul avec « Des jours et des vies » maintient ce fantasme bien vivant alors que l'on va fêter le centenaire de l'assassinat des Romanov.
Dimitri est un jeune soldat qui a été blessé dès le début de la Grande Guerre. Éloigné du front, il est soigné dans un hôpital de Saint-Pétersbourg où officie en tant qu'infirmière la tsarine et les grandes duchesses en âge de côtoyer les blessés. En seulement quelques semaines, Dimitri tombe éperdument amoureux de la princesse qui lui rend ses sentiments. Malheureusement, très vite il est renvoyé sur le front russe où les Allemands les battent à plat de couture. La Russie mal préparée se bat avec des armes d'un autre temps alors que l'Allemagne possède une force de frappe impressionnante. Face à cette hécatombe, la révolution gronde. L'année 1917 va non seulement bouleverser la Russie, mais également le monde.
En 2016, Kitty se réfugie dans le chalet de son arrière-grand-père au fin fond des États-Unis après avoir appris la trahison de son mari. Kitty, en s'isolant, va apprendre un secret qui pourrait bien changer l'histoire à jamais.
L'histoire se déroule entre passé et présent. Et si en ce moment, je regrette que les romans historiques utilisent ce schéma récurrent pour mettre en avant la grande Histoire. Je me suis félicitée de retrouver ce plan, car les passages survenant au présent permettent au lecteur de respirer face aux innombrables évènements funestes que vivent Dimitri et Tatiana.
L'amour entre Dimitri et Tatiana est épique et j'en viens à regretter que cela ne soit pas une réalité, car leur histoire est aussi belle et dramatique que celle de Roméo et Juliette. Ces deux personnages sont faits pour être ensemble malgré toutes les épreuves qui se mettent en travers de leur chemin et lorsqu'enfin Tatiana retrouve Dimitri, mon coeur s'est serré de bonheur.
En lisant le roman, je ne m'attendais pas à une telle fin, car à l'image du Titanic, je savais ce qui allait arriver à Tatiana. Je savais quand l'iceberg frapperait le bateau mettant fin à la relation passionnée de Dimitri et Tatiana.
Dès les premiers instants, je me suis prise d'affection pour ces héros que tout oppose. Et malgré le sort funeste de la grande duchesse, je rêvais que Dimitri puisse retrouver un équilibre de vie, ne serait-ce qu'en compagnie d'une nouvelle femme qui arriverait à lui faire oublier son grand amour.
Cependant, l'auteure n'a pas cherché en réécrivant l'histoire à faire de ces personnages des héros parfaits.
Gill Paul décrit Dimitri comme un grand auteur, et j'aurais aimé que cette partie de sa vie ne soit pas inventé pour pouvoir lire ses écrits qui semblent appartenir à la grande tradition des écrivains romantiques russes tels que Dostoïevski, Tolstoï et Pouchkine.
Tout au long du roman, on ressent l'amour et la passion de Gill Paul pour la famille Romanov. L'auteure réécrit l'histoire, mais sans porter au nu un Tsar qui a commis des erreurs politiques qui ont conduit sa famille à la potence. Donner une chance à Tatiana est une façon de faire connaître cette princesse méconnue qui a vu son histoire oublié au profit de sa petite soeur Anastasia.
L'auteure ne m'a fait aimer que davantage ce pays. En refermant le roman, je me suis sentie atteinte d'une certaine mélancolie, à l'image de Dimitri éloigné de son pays natal.
Les initiés comprendront quand « Les barbus cris et les chauve souris ».
Lien : https://darcybooks.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Valmyvoyou_lit
  24 août 2018
Oh ! Que j'ai aimé, ce livre !

Apprendre autant de choses sur l'histoire de la Russie, de manière romancée, a été un véritable plaisir.
Je me suis aperçue que je connaissais le nom des Romanov, mais que je ne savais rien de leur histoire. Gill Paul m'a tellement passionnée par leur histoire, que j'ai eu envie de faire des recherches sur cette famille impériale. En effet, l'auteure a choisi une thèse pour construire son roman, et je me suis demandé quelle était la part de fiction et de réalité, tant les deux fusionnent et deviennent une seule histoire. Les explications de l'auteure, à la fin du livre, sont une vraie source d'information et dans la continuité du récit. Elle explique quelle direction elle a choisie et les documents sur lesquels elle s'est appuyée. C'est fascinant.

Les personnages sont flamboyants. Aucun n'est en demi-teinte, avec chacun sa personnalité Dimitri est un homme valeureux, entier, torturé et amoureux. Tatiana, la grande-duchesse m'a semblé courageuse, douce et délicieuse. Si vous lisez ce livre, ce que je vous invite sincèrement à faire, vous ferez la connaissance de Rosa. Mon attachement à elle est monté crescendo pour finir en admiration. J'ai adoré cette femme si généreuse. Kitty est une femme qui a été trahie. Elle est pleine de ressources et se livre à nous, au fil du roman.

L'histoire est magnifique...

La suite sur mon blog

http://www.valmyvoyoulit.com/archives/2018/08/24/36652913.html
Lien : http://www.valmyvoyoulit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Livresque78
  24 juin 2018
Je vous parle aujourd'hui d'un roman Charleston, maison d'édition que j'affectionne particulièrement pour ces sublimes histoires d'amour qui se déroulent à différentes périodes de l'histoire et ses paysages qui nous assurent un voyage on ne peut plus exotique.
Ici nous partons tout d'abord pour la Russie de 1914, l'auteure nous emmène auprès de la famille impériale, les Roumanov. Une magnifique histoire d'amour va naître entre la grande duchesse Tatiana et Dimitri, un officier de la cavalerie. Attention, je ne vous parle pas d'une simple histoire d'amour comme tant nous sont racontées dans différents romans. Je vous parle d'u coup de foudre, d'une passion hors norme, de la rencontre entre deux âmes soeurs, que l'époque, les événements, les origines sociales, la vie tout simplement va compliquer et bien plus.
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   07 juin 2018
Depuis qu’il avait été blessé au front, il vivait dans la peur d’une infection qui le mutilerait. Il se redressa sur ses avant-bras et décela deux formes, puis repoussa le drap et fut soulagé : sa jambe gauche était bandée, mais toujours là. Il remua les orteils pour s’en assurer et retomba sur son oreiller, cherchant à ignorer les douleurs que lui infligeaient sa jambe, sa tête et son ventre.
Au moins, il était entier. Sans cela, impossible de servir son pays ; on le renverrait chez ses parents, créature pitoyable et inutile claudiquant sur une prothèse en bois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   07 juin 2018
Il est fascinant d’expliquer la petite étincelle qui a mis le feu aux poudres, la nuance, le détail qui fait mouche et ravive les émotions d’une expérience passée… La nature humaine est le plus captivant des sujets.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   07 juin 2018
Il savait qu’il n’était pas mal de sa personne, avec ses cheveux châtain clair et ses yeux noisette, mais sa jambe gauche était lacérée de vilaines plaies et sa peau rasée était tuméfiée, enflée, colorée de tons pourpres, grisâtres et orange. Heureusement, ses blessures ne saignaient plus et ne dégageaient plus de pus. Néanmoins, il aurait préféré cacher ces imperfections à la jeune fille.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   07 juin 2018
J’essaie d’y décrire en toute honnêteté les événements de la journée. La quête du mot juste est un défi qui me plaît. Souvent, des phrases me viennent alors que je fais autre chose, lorsque je travaille ici par exemple, à l’hôpital, ou quand je brode, ou…
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   07 juin 2018
Une monarchie absolue depuis trois siècles, alors que le peuple russe était réduit à la servitude, de sorte que toute la richesse du pays entrait dans les coffres impériaux.
Commenter  J’apprécie          00
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1042 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre