AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B004NTX6JQ
PAUL OLLENDORFF (01/01/1895)
3.92/5   6 notes
Résumé :
Entre Bretagne et Paris, des légendes et des fantômes traversent le pays pour accomplir des destinées fort tortueuses. Lorsque les prédictions et les croyances populaires s'invitent dans le grand monde, les vies se font et se défont d'étranges manières.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
BVIALLET
  10 juin 2017
En Bretagne, à la fin du XVIIIème siècle, Filhol de Tréguern, aristocrate désargenté, est censé jouer les revenants quelque part sur la lande déserte non loin du Trou de la Dette. La douairière Françoise le Brec et Marianne, la soeur du disparu viennent la nuit sur les lieux dans l'espoir de voir apparaître son fantôme. Mais rien ne se produit, aucune voix ne s'élève dans les ajoncs… Et soudain, elles aperçoivent une forme humaine sortie des broussailles, c'est un spectre de femme avec un visage d'une beauté angélique encadré d'une vague de boucles blondes. Il s'agit de Geneviève de Tréguern, la veuve du revenant, qui le cherche également. Mais où donc Filhol est-il passé ? On le dit mort des fièvres depuis longtemps. Et pourquoi cette croyance selon laquelle tout Tréguern doit mourir trois fois ?
« Une histoire de revenants » est le premier tome d'un roman fantastique de Paul Féval, auteur breton qui, à son époque, rencontra un succès équivalent à ceux De Balzac ou de Dumas. Ce n'est plus le cas aujourd'hui et pourtant ce prolifique romancier nous gratifie ici encore d'une histoire pleine de rebondissements écrite d'une plume alerte et de descriptions minutieuses d'une Bretagne profonde, pleine de mystère et de croyances aux esprits, aux sorciers et autres korrigans. Sans doute est-ce le côté le plus passionnant de ce texte. Quelques années après la Révolution et la révolte des Chouans, le pays pauvre et arriéré est encore imprégné des us et coutumes de l'ancien régime. Les nobles bénéficient toujours du dévouement et du respect de leurs paysans. Un des personnages prend même la place de son seigneur au moment de la conscription. Il y laissera un bras et se sacrifiera même pour lui. Et pourtant, l'âge d'or des Tréguern est terminé. Ils ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes et le lecteur ne découvrira leur fin et la clé de l'énigme que dans le second tome intitulé « L'homme sans bras ».
Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   11 février 2017
Marianne cacha son visage dans le sein de la vieille femme ; la frayeur lui ôtait le souffle.
Si elle s’attendait à voir paraître le pâle fantôme du dernier Treguern, ou à entendre sa voix changée, l’événement trompa sa crainte : rien ne se montra au-devant de la table, aucune voix ne s’éleva dans les ajoncs. Seulement, le bruit continua, et, malgré la nuit, on put deviner que la cime des genêts s’agitait faiblement.
Le croissant, descendu au niveau du clocher, voguait dans une petite flaque d’azur entourée de grands nuages. Au bout de quelques secondes, et au moment où la lune glissait déjà une de ses cornes sous la nuée, on put voir une forme humaine qui sortait des broussailles, de l’autre côté de la Pierre-des-Païens. Si c’était un spectre, c’était un spectre de femme. L’apparition traversa le chemin circulaire d’un pas lent et gracieux. Elle passa à une cinquantaine de pas de douairière Le Brec et de sa compagne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SZRAMOWOSZRAMOWO   07 novembre 2019
On était au mois d’août de la première année de ce siècle. Il faisait nuit ; le vent chaud et chargé d’électricité plaignait dans la bruyère ; la lune à son premier quartier inclinait déjà son croissant à l’horizon, découpant les silhouettes noires de Château-le-Brec, avec sa tour dentelée, et de l’église d’Orlan dont le clocher dépassait la cime des plus hauts arbres. Des nuages sombres et pressés couraient au ciel.
Deux femmes marchaient avec lenteur dans le sentier qui venait du manoir de Treguern. L’une avait une forêt de cheveux gris sous le capuchon brun des paysannes morbihannaises ; l’autre semblait toute jeune. Elle n’avait ni chapeau, ni capuce, mais un voile qui s’attachait aux tresses de ses cheveux retombait sur son visage. Une fois que le vent souleva les plis de ce voile, au moment où la lune brillait entre deux nuages, sa compagne s’arrêta pour la regarder en face.
– Courage, Marianne ! murmura-t-elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Video de Paul Féval (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Paul  Féval
"Il y a quelques années, « on » murmurait que Claude Mesplède pourrait bien recevoir la médaille des arts et des lettres. Et puisque qu' « on » m'avait demandé mon avis sur la question avant d'entamer les démarches afférentes à ce genre de circonstances, j'avais indiqué que Claude ne voulait de médaille d'aucune sorte. Il avait déjà refusé celle du travail malgré ses 40 années de labeur à Air France !
Ce que Claude aurait aimé, c'est le prix Paul Féval de littérature populaire. Mais ce prix n'est attribué qu'à des auteurs qui écrivent des romans populaires. Lui, écrivait À PROPOS des romans populaires et donc, n'entrait pas dans cette catégorie.
Aussi voir naître, grâce à Quais du Polar que je remercie très sincèrement, un prix portant le nom de Claude Mesplède qui récompensera au choix : essai, ouvrage historique, correspondance, document, enquête, traduction, édition originale d'oeuvres complètes ou inédites, traductions nouvelles ou encore travaux académiques et universitaires… c'est énorme !
Et c'est finalement, en honorant sa mémoire, un joli retournement du sort. Claude aurait très fier qu'un prix porte son nom et sûrement un peu ébahi devant tant d'honneur.
Et que celles ou ceux qui comptent écrire sur l'oeuvre de Paul Féval se mettent au travail très vite. On ne sait jamais..." - Ida Mesplède
+ Lire la suite
autres livres classés : korrigansVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Trouvez le bouquin !

Un jeune homme orphelin, recueilli par un couple de la Creuse, puis acheté par un artiste ambulant accompagné d'animaux très savants, va finir dans l'opulence en retrouvant sa jolie mummy.

La famille Bottafoin
Sans famille
Piccolo et Saxo et le cirque Jolibois

20 questions
116 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre