AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Claire Paul (Autre)
EAN : 9782957099948
266 pages
AMH Communication (16/09/2020)
4.17/5   3 notes
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
TRIEB
  05 avril 2021
La libération et l'émancipation des femmes n'ont jamais été de longs fleuves tranquilles, un observateur raisonnable et objectif en conviendra aisément. Ces orientations sont en proie à des concours de circonstances, elles bénéficient de volontés farouches et décidées, également.
Dans son livre, biographie à laquelle s'ajoutent avec grand bonheur pour les lecteurs des passages écrits sous forme romanesque, Claire Paul nous décrit le parcours de Jeanne Desparmet-Ruello, première femme à diriger l'un des premiers lycées de jeunes filles de France, le futur lycée Edouard Herriot à Lyon.
Jeanne Desparmet-Ruello, issue de la bourgeoisie bordelaise, a bénéficié de l'instruction publique, celle que l'on réserve à cette époque aux jeunes filles. Très jeune, elle s'interroge sur l'origine de son esprit scientifique, est-il en rapport avec le rejet de son père, procède-t-il de l'hérédité familiale ? Elle ne tranche pas vraiment : « Il serait plus réconfortant de s'en tenir au hasard, postulant que son propre goût pour les sciences est sans rapport avec celui de son père. Ainsi, elle ne risquerait pas de découvrir en elle l'indifférence aux autres, la lâcheté, l'égoïsme paternel. »
Altruiste, cette femme va prouver tout au long de sa vie ce trait de caractère. Une proposition de loi rédigée par Camille Sée, un député, est déposée en 1878 ; elle est adoptée en 1880 par le gouvernement de Jules Ferry. Jeanne est désignée pour diriger ce lycée et l'implanter à Lyon, ville marquée alors par une forte influence du catholicisme et par un conservatisme bon teint. Les obstacles se multiplient, les chicanes se dressent sur sa route. Claire Paul a le mérite de nous faire pénétrer dans les débats intérieurs qui habitent alors Jeanne Desparmet-Ruello : elle fait un excellent diagnostic. C'est la peur qui explique ces réticences, ces violences verbale et éditoriale faites aux femmes partisanes de l'émancipation : « Ce n'est malheureusement pas d'après la justice, le droit, le bien que régissent les hommes. Mais souvent c'est par peur ou par faiblesse. Ces grandes carcasses qui clament leur force et leur virilité, ils ont peur en réalité, tellement peur de perdre leur place. (…) Comment vont-ils séduire leurs femmes si elles en savent autant qu'eux ? »
Bien évidemment , cette femme est consciente que sa démarche, l'accès égal de l'instruction pour les jeunes filles, s'inscrit dans une transformation plus globale et fondamentale de la société :l'émancipation de la femme .Elle rencontre à ce titre des féministes telles que Marguerite Durand qui a fondé le journal La Fronde , exclusivement écrit et composé par des femmes .Elle y écrit sous pseudonyme …Elle s'inspire également de Madeleine Brès, première femme docteure en médecine, de Séverine, première femme à la tête d'un quotidien , le Cri du peuple .
En 1897, elle apprend que Jeanne Chauvin, docteure en droit, demande son inscription au barreau de Paris. En dirigeant ce lycée de filles, en diffusant le savoir et la connaissance, Jeanne Desparmet-Ruello a participé à une révolution pacifique :la diffusion du savoir, la promotion de la connaissance, du libre arbitre. Elle est inscrite dans cette galaxie du féminisme, et de l'émancipation humaine. Claire Paul nous le rappelle dans cette belle biographie dont la lecture sera profitable aux hommes et aux femmes de bonne volonté…


;.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
luciled18
  16 avril 2021
Ce roman-documentaire de Claire Paul « Jeanne Desparmet-Ruello » traite de cette femme d'exception qui a fait de sa vie un combat pour que les filles puissent accéder à l'instruction au même titre que les garçons. Peu connue aujourd'hui, l'auteur la met en lumière de manière brillante. Claire Paul s'est énormément documentée sur cette grande dame et ses combats mais elle ne peut renier une part de fiction pour notre plus grand plaisir de lecteur, ce qui rend ce livre encore plus passionnant. J'ai aimé découvrir la vie de cette femme que je ne connaissais pas ainsi que ses combats féministes et anticléricaux. Elle deviendra directrice d'un grand lycée de filles sur Lyon et participera en tant que pionnière à l'émancipation féminine en diffusant le savoir et la connaissance.
Elle déploie une énergie et une détermination considérable sans plier face à ses détracteurs.
Un excellent livre pour rendre hommage aux grandes dames qui ont contribué à l'education féminine. de nombreuses photos viennent témoigner de ce passé national français et des valeurs de la République. Une lecture riche d'enseignement dont la promotion lors de journées dédiées dans l'éducation nationale me paraît importante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
akassha
  31 mai 2021
Voici un livre qui m'a sortie de ma zone de confort car je ne lis jamais d'autobiographie. du coup, j'ai pris mon temps pour le lire pour ne pas être dégoutée par cette lecture mais plutôt captivée par elle. Et j'ai bien fait car ce livre est tout simplement génial.
Jeanne Desparmet Ruello est une femme de la fin du 19e siècle qui s'est battue tout au long de sa vie pour l'éducation des femmes. Elle a ouvert la première école de femme à Bordeaux. Elle s'est battue contre les clichés, contre l. infériorité e dite des femmes et surtout le fait que celle ci ne sont éduqué que pour élever leurs enfants.
Ce livre est vraiment bien documenté et même quelques photos d'époque viennent lillustrer.
J'ai été bluffé par le courage de cet femme que je ne connaissais pas du tout. Une féministe avant l'heure. C'est une très belle découverte et j'en garderais un bon souvenir de ce livre mais surtout de cette femmes qui s'est battue pour qu'aujourd'hui on est la même education que les hommes.
Si vous êtes féministes et que vous voulez découvrir une femme forte, je ne peux que vous conseillez ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lectriceenchantee
  20 avril 2021
Cette biographie de Jeanne Ruello a été très intéressante à lire. J'avoue que, d'habitude, je ne lis jamais de biographies ! Je suis quand même contente d'avoir lu ce livre, car j'ai appris plein de choses, notamment sur la condition des femmes dans les années 1880-1900. Je n'étais pas très bien renseignée avant de lire ce livre, et j'ai pu me rendre compte à quel point était compliquée la situation des femmes à cette époque-là. Et surtout, à quel point les femmes elles-même ne s'en rendaient pas compte !
Jeanne est donc une féministe forte et indépendante, battante, qui aime sa patrie plus que tout. Elle a bénéficié d'une éducation chez des bonnes soeurs, éducation qui lui donna le goût de l'étude. Alors, elle décide très rapidement de se consacrer à l'éducation, et de se lancer dans le grand combat de sa vie ; l'éducation des filles, laïques, et la même que celle des garçons. Car à cette époque, les femmes ne passaient pas le bac ! Ainsi, au milieu d'une ville traditionaliste et catholique, Lyon, Jeanne fonde un lycée laïque de jeunes filles, et pendant 20 ans, va combattre sans relâche contre les ceitiques des journaux et l'enseignement obligatoirement religieux des filles.
J'ai beaucoup aimé la façon dont l'auteur a écrit sa biographie, de façon très romancée. J'ai vraiment trouvé le texte très bien écrit, j'ai été agréablement surprise pas le style de l'auteur !
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
TRIEBTRIEB   05 avril 2021
Ce n’est malheureusement pas d’après la justice, le droit, le bien que régissent les hommes. Mais souvent c’est par peur ou par faiblesse. Ces grandes carcasses qui clament leur force et leur virilité, ils ont peur en réalité, tellement peur de perdre leur place. (…) Comment vont-ils séduire leurs femmes si elles en savent autant qu’eux ? »
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : patrieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Et s'il faut commencer par les coups de pied au cul

Dans un film de Jim Jarmush, un tout jeune couple d'adolescents se demande : Y a-t-il encore des anarchistes à -------- à part nous ? Peu de chances. Où çà exactement ?

Paterson
Livingston
Harrison
New York

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : anarchie , éducation , cinéma americain , histoireCréer un quiz sur ce livre