AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782358872409
La manufacture de livres (28/09/2017)
3.38/5   8 notes
Résumé :
Un policier est retrouvé égorgé dans un abattoir des Hauts-de-France. Un groupe de défenseurs des animaux est rapidement mis en cause.
Etienne de Barzac, de l'IGPN, et le lieutenant Salima Belloumi enquêtent. Ils découvrent peu à peu ce qui se passe réellement dans ces abattoirs, d'où des images effrayantes commencent à parvenir à la connaissance du grand public.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
RomansNoirsEtPlus
  10 août 2022
Autant vous prévenir tout de suite : ce roman ne fait pas dans la demi-mesure. Il nous emmène, sous prétexte d'un polar très peu conventionnel , visiter les coulisses des chaînes d'abattage. Des abattoirs où l'on n'a que faire du bien-être animal si on veut garder son boulot. Un boulot où l'être humain est transformé en machine à tuer à répétition et où il vaut mieux arrêter de penser si on veut pouvoir suivre la cadence et ne pas tomber sous anti-dépresseurs.
C'est dans l'un de ces abattoirs qu'est retrouvé égorgé le capitaine Pierre Luchaire. Un flic au parcours atypique qui, après avoir travaillé pendant quinze ans au prestigieux 36 Quai des Orfèvres, a demandé à être muté dans un Département chargé de surveillance sanitaire. Une rétrogradation en termes de carrière alliés à de nombreux voies de faits qui ont attiré l'attention de l'IGPN et notamment du commandant Étienne Barzac chargé de l'enquête sur le capitaine Luchaire. Les violences commises par le capitaine l'ont été contre des abattoirs et souvent accompagné par des militants de la cause animale. Quel jeu jouait vraiment le capitaine dans ces exactions et qui sont ses meurtriers ? L'affaire va vite apparaître plus complexe qu'elle n'apparaît aux premiers abords.
Comme souvent dans les romans de l'auteur breton, les textes sont engagés. Ce récit n'y fait pas exception. Il nous fait découvrir l'envers du décor de ces usines à viande dont l'association L214 nous a montré, à travers ses vidéos édifiantes, la cruauté à l'oeuvre comme les conditions ignobles de mise à mort des animaux.
Il ne fait pas pour autant l'éloge du véganisme. Car chacun est libre de manger de la viande ou non mais la modération est peut être de mise alors même que la spirale de la consommation à tout crin nous entraîne toujours plus loin.
L'enjeu économique n'est pas loin : produire toujours plus pour répondre aux enjeux d'un capitalisme sans limite.
Côté polar, Frédéric Paulin n'est pas en reste en nous tissant le parcours chaotique d'un flic embarqué dans une affaire de coeur. Un parcours qui va le faire côtoyer des activistes antispécistes déterminés menant des actions d'éclat contre des abattoirs bretons. Des personnages aux facettes multiples qui cachent leurs véritables motivations.
Un roman aux multiples facettes lui-aussi qui se lit d'une traite et qui ne vous empêchera pas de déguster une bonne côte de boeuf en connaissance de cause.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
lemillefeuilles
  13 février 2018
Un polar qui porte un titre pareil, j'étais obligée de le lire ! Un policier qui a été égorgé dans un abattoir, et tout semble porter vers un groupe radical pour les droits des animaux ? J'en suis !
Pierre Luchaire est donc la victime, et Etienne Barzac va enquêter pour comprendre ce qui lui est arrivé, accompagné de Salima Belloumi. le post-it retrouvé sur le cadavre "Peuvent-ils souffrir ?" et le passé du policier Luchaire laissent donc penser que le crime a été commis par des défenseurs et défenseuses des animaux. Avec une histoire pareille, nous allons forcément nous questionner sur la moralité : est-ce bien de faire du mal quand c'est pour oeuvrer pour une cause juste ?
En effet, au-delà d'un thriller-polar qui tiendra en haleine, nous avons de véritables réflexions qui sont amenées à travers La peste soit des mangeurs de viande. Il y a, bien sûr, de quoi réflechir sur sa propre consommation de produits animaux (je n'en mange pas, pour ma part), mais aussi sur notre perception de la justice. le meurtre du flic est atroce, vous en conviendrez. Mais l'assassinat de plusieurs millions d'animaux chaque jour, en France, ne l'est-il pas aussi ?
C'est un polar documenté, qui va aborder les effets de notre consommation (sur la planète et sur les animaux), mais aussi les conditions de travail des ouvriers d'abattoir. J'ai apprécié que ce sujet-là soit également évoqué, d'autant plus que Frédéric Paulin n'a parlé que de ce qui se passait dans la réalité (avec l'abattoir GAD, par exemple).
Ce que j'ai trouvé génial, c'est que nous avons différents points de vue sur l'histoire, ce qui permet d'être omniprésent et de comprendre le déroulement des choses. Il y a des personnages qu'on apprécie, d'autres moins (je n'ai pas du tout aimé le militant Dam, je l'ai trouvé imbuvable).
Ce roman est engagé, militant même, et pointe du doigt les consommateur.trice.s : c'est à nous de faire changer les choses.
Sans aller jusqu'à tuer des gens, nous pouvons faire évoluer les choses, nous le devons même. Parce que les animaux sont des êtres sentients, et qu'il n'y a aucune raison de les exploiter.
Lien : http://anais-lemillefeuilles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Alexmotamots
  05 avril 2022
Si, comme moi, vous aimez manger de la viande ou de la charcuterie, ce roman ne vous en dégoutera pas, mais vous fera réfléchir sur « la filière viande » française actuelle.
Comme d'habitude avec Frédéric Paulin, pas de grands discours, mais des faits, et surtout un éclairage sur les coulisses pas toujours très propres du capitalisme.
J'ai aimé suivre tour à tour les différents protagonistes de cette histoire : la jeune fille idéaliste qui tombe amoureuse d'un antispéciste ; le chargé d'enquête en fin de carrière qui prend sous son aile une quo-équipière battue par son mari rigoriste religieux ; le flic ripoux qui aide tout de même ses collègues ; et le mystérieux Monsieur X, appelé Personne.
J'ai suivi avec intérêt ces militants un peu désorganisés, persuadés d'être infiltrés par la police.
J'ai découvert Peter Singer et sa Bible La Libération Animale.
J'ai souris lorsque l'auteur évoque le Sommet de Gênes dont il parlera dans un roman suivant.
Une lecture éclairante et documenté sur les abattoirs français et leur recherche du profit.
Une citation :
Et c'est toujours à coup de poings que les hommes tentent de faire correspondre la réalité à leur folie. (p.69)
L'image que je retiendrai :
Celle du grand chien blanc qui apparait parfois aux yeux de certains protagonistes.
Lien : https://alexmotamots.fr/la-p..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nanouche
  24 janvier 2022
Un policier est retrouvé assassiné dans un abattoir de la région parisienne, un post-it collé sur la poitrine: "Peuvent-ils souffrir?" La victime faisait l'objet d'une enquête de l'IGPN pour des violences aussi le commandant Etienne Barzac de la police des polices est-il amené à enquêter sur cette affaire avec l'aide du lieutenant Salima Belloumi. Barzac et Belloumi vont s'intéresser aux agissements de la mort est dans le pré, un groupuscule d'activistes de la cause animale réuni autour d'un chef radicalisé.
A la suite des militants antispécistes le lecteur est amené à pénétrer dans les abattoirs où les cadences de travail entraînent une très grande maltraitance des animaux -c'est à vous dégoûter de manger de la viande- mais aussi des employés. La critique du capitalisme décomplexé, intéressé par les seuls profits et prêt à tout pour les augmenter est virulente. La narration alterne les points de vue de différents personnages ce qui permet de varier les angles d'approche et de multiplier les sujets abordés car chacun de ces personnages est présenté dans le contexte de son histoire personnelle. Il est ainsi question des violences conjugales et de la répression du sommet altermondialiste de Gênes en 2001.
C'est une lecture que j'ai appréciée même si certains passages sont un peu durs à lire -l'abattage des animaux. Je suis moins emballée cependant que par La nuit tombée sur nos âmes. Je n'ai pas été totalement convaincue par le fin mot de l'histoire.
Lien : http://monbiblioblog.revolub..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
RomansNoirsEtPlusRomansNoirsEtPlus   30 juillet 2022
C’est fréquent le burn-out chez les flics, c’est comme tomber du toit chez les couvreurs : un risque du métier.
Commenter  J’apprécie          70
Fanfan-DoFanfan-Do   14 janvier 2018
- On disait quoi ? fait-il. Ah ouais : l'homme mange des animaux depuis toujours alors forcément c'est bien. c'est ça ? Hé ben non, tu te plantes complètement : rien ne nous donne le droit de tuer ou de maltraiter un animal. Surtout pas pour le manger. Faudrait que tu mettes les pieds dans un putain d'abattoir pour comprendre l'horreur qu'on fait subir aux animaux, nous, les hommes.
Commenter  J’apprécie          10
RomansNoirsEtPlusRomansNoirsEtPlus   29 juillet 2022
Comme les hommes, les animaux croient souvent qu’à plusieurs, on est plus forts. C’est faux, évidemment.
Commenter  J’apprécie          50
Fanfan-DoFanfan-Do   14 janvier 2018
Bentham affirmait qu'il ne sert à rien d'avoir la certitude qu'un animal puisse raisonner, et même qu'il puisse parler, pour s'abstenir de le faire souffrir. Il faut juste se demander s'il peut souffrir, point, barre.
Commenter  J’apprécie          10
RomansNoirsEtPlusRomansNoirsEtPlus   29 juillet 2022
Rien n’est plus fort qu’une idée dont l’heure est venue.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Frédéric Paulin (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Paulin
Après l'Algérie des années 90 dans la trilogie Benlazar, Frédéric Paulin revient dans La Nuit tombée sur nos âmes sur les événements qui ont accompagné le sommet du G8 à Gênes en 2001. Plus de 500 000 manifestants s'étaient réunis contre la mondialisation sauvage. Malheureusement, les violences policières firent aussi un mort, blessant et torturant de nombreux participants. Frédéric Paulin nous offre un roman noir, comme une leçon d'Histoire, au coeur d'un événement fondateur.
autres livres classés : droits des animauxVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Histoire et généralités sur la Normandie

TOUS CONNAISSENT LA TAPISSERIE DE BAYEUX, QUI EN EST LE HÉROS ?

RICHARD COEUR DE LION
ROLLON
MATHILDE
GUILLAUME LE CONQUERANT
GUILLAUME LE ROUX

20 questions
54 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , célébrité , économieCréer un quiz sur ce livre