AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Mathias Pauvert (Traducteur)Jean-Jacques Pauvert (Préfacier, etc.)Henry Spencer Ashbee (Auteur présumé)
ISBN : 2234025095
Éditeur : Stock (15/06/1994)

Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Voici la première édition française d'un ouvrage anglais unique au monde. Son auteur inconnu n'en avait fait imprimer clandestinement que six exemplaires. « L'auteur y fait le récit méticuleux d'une vie qu'il avait pour l'essentiel consacrée au plaisir sexuel. [...] Il raconte jusqu'à ses moindres expériences, [...] dans le seul souci de dire ce qui s'est passé, comment, selon quelle intensité et avec quelle qualité de sensation », écrit Michel Foucault, qui en a fa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
KrisPy
  25 août 2014
Voilà un petit livre bien amusant...
Ecrit à l'époque victorienne, à la fin du 19ème, voici les mémoires d'un obsédé sexuel anglais.
On lira avec amusement, et certaine excitation, je l'avoue, le récit de ses aventures.
L'homme, doué pour la chose, charme (car on ne disait pas draguer à l'époque...) les donzelles et les dames, et même un homme ! Oooohh, shocking... Et tout ce joli monde, des ladies chapeautée, des soubrettes délurées, des vierges nymphomanes, des poilues, des imberbes, des blondes, des brunettes, des rousses, et un couillu, tous s'envoient en l'air joyeusement, avec des mots désuets et charmants - Monsieur, mais que faites-vous ? - Rien qui ne vous fasse du mal ma douce...- mais aussi crus et légèrement pornographiques - son vit allait et venait dans le doux satin de son...- qui prêtent à sourire.
C'est fin, quoique un peu redondant, mais ça se picore sans faim... ^^
Commenter  J’apprécie          120
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
KrisPyKrisPy   25 août 2014
Mes amis allaient partir. "Loo, je vais partir avec eux puisque tu ne veux pas te laisser faire", lui répétai-je deux jours de suite. Elle ne répondit pas. Dimanche arriva. "Viens ce soir." "Mais je dois allez à l'église avec ma tante." "Viens plutôt avec moi." Elle vint, je l'emmenai sans problème au-dessus du magasin de porcelaine, et cinq minutes plus tard, nous étions l'un près de l'autre, elle la main sur mon vit, moi titillant son clitoris, nous bouches soudées l'une à l'autre, sans un mot. Oh quelles merveilleuses minutes ! Ses cuisses et ses fesses remuaient doucement. "Oh ! Non." "Loo, mets-toi sur le lit ! Ne fais pas l'idiote... On y sera mieux !" Elle se leva. "Enlève ta robe, tu vas la froisser." Elle l'enleva en silence, et se mit sur le lit toute seule, sans que je l'aide. Nous nous allongeâmes. "Tu as une bien belle paire de fesses - il faut que je l'embrasse !" Je dégrafai mon pantalon. "Là ! Laisse-moi juste mettre mon vit sur ton ventre... caresse-moi !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
autres livres classés : Relations sexuellesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Mathias Pauvert (2)Voir plus


Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
253 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre