AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070370627
185 pages
Éditeur : Gallimard (31/12/1978)
3.81/5   8 notes
Résumé :
- Quand avez vous rencontré Joseph Blumroch ?
- Le matin.
- Où ?
- Sur cette planète.
- Qui est Joseph Blumroch ?
- Une fiction véritable.
- Pourquoi avez-vous écrit ce livre ?
- Par tendresse.
- Pour qui l'avez-vous écrit ?
- Pour le Collège invisible.
- Certaines idées de Blumroch me paraissent folles.
- C'est que vous n'avez pas toute votre raison.
- D'autres me passent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Albucius
  28 septembre 2013
LOUIS PAUWELS : LES CHRÉTIENS CONTRE LE SURHOMME (morceaux choisis de /Blumroch l'admirable/)
louis pauwels,jacques bergier,alain de benoist,georges de morsier,francis bacon,galilée,science expérimentale,scientisme,réalisme fantastique,louis rougier,blumroch,planète,christianisme,civilisation,surhomme,nietzsche,hegel,marx,joseph de maistre,cardinal daniélou,mutant,prométhée,écologisme,empire romain,science-fiction,matin des magiciens,g.r.e.c.e.,nouvelle droite,décadence,évangile,jésus-christ,nature,intelligence,génie,jugement dernier,apocalypse,rimbaud,andré breton,faurisson,etienne-alain hubert J'ai consacré dans un de mes albums de livres une petite notice à Blumroch l'admirable (1976). Cet ouvrage « agitant au plus haut point »*, est une sorte de roman, ou plutôt un dialogue dans le genre du Neveu de Rameau, sur le thème du surhomme, entre Louis Pauwels et Joseph Blumroch, personnage fictif plus que fortement inspiré de Jacques Bergier, mais un Bergier fortement mâtiné des idées d'Alain de Benoist. Dans ce livre, les théories du Matin des magiciens sur l'existence de « Supérieurs inconnus », véritables mutants psychiques apparaissant mystérieusement ici ou là, croisent les théories du G.R.E.C.E sur les dégâts de la démocratie. On trouvera un résumé minutieux du livre, chapitre par chapitre, ici :
http://humanisme.canalblog.com/archives/2008/05/26/ 9328591.html
http://humanisme.canalblog.com/archives/2008/05/26/ 9332364.html
Attention : ce résumé, écrit dans un français parfois approximatif, contient quelques petites erreurs et, plus grave, une poignée d'interventions critiques non signalées comme telles. Ces interventions sont évidemment très bien-pensantes. L'une d'entre elles est particulièrement malencontreuse : « Blumroch s'appuie sur un savant suisse de Morsier pour déclarer que la science moderne est née d'un nombre exceptionnel de mutations cérébrales évolutives, survenues presque simultanément dans un espace restreint de l'Europe centrale et occidental. C'est évidemment faux (civilisations de Sumer, d'Égypte, etc...) et raciste. » Or Morsier, Blumroch et Pauwels ont bel et bien raison contre le blogueur humaniste ! « L'idée de la science » est apparue en Europe occidentale à l'époque moderne, que cela plaise ou non aux xénophiles. Je laisse de côté l'aventureuse explication par une mutation cérébrale (je possède le curieux livre de Georges de Morsier (Essai sur la genèse de la civilisation scientifique actuelle, Georg, Genève, 1965), que j'ai fini par trouver, en 2000, chez un bouquiniste du boulevard Saint-Michel, après douze ans de vaines recherches ; peut-être en ferai-je un jour une revue critique) ; mais le fait est que les découvertes réalisées dans l'Antiquité à Sumer ou en Égypte, et même en Grèce, ne relevaient pas de la science expérimentale, laquelle n'a jamais été théorisée avant Francis Bacon et Galilée. Notons aussi un détail typique de la bien-pensance contemporaine : pour ce blogueur humaniste, il suffit de qualifier un propos de « raciste » pour le disqualifier. Si la vérité se révélait raciste, faudrait-il la proscrire au nom de l'idéologie égalitaire et xénophile ?
Je reproduis ci-après quelques pages de Blumroch qui me semblent essentielles, centrées sur la notion d'élitisme. J'ai écarté le fatras scientiste et occulto-fantastique. Ces pages ont le mérite insigne de souligner que l'opposition entre l'esprit démocratique et l'élitisme recoupe une opposition vieille de deux millénaires entre le christianisme et la civilisation, idée géniale qui appelle une très vaste enquête sur la nature du message évangélique, sa diffusion, sa rencontre avec l'empire romain, son évolution au fil des siècles, sa prégnance dans la société moderne.
(Les numéros entre parenthèses correspondent aux numéros des chapitres.)
* Je mets entre guillemets cette expression, car elle est due à André Breton. Elle est tirée d'une réponse à un questionnaire sur A-t-on lu Rimbaud ?, étude de quelques poèmes de Rimbaud et de « Voyelles » en particulier, due à… Robert Faurisson. le jugement de Breton sur l'étude de Faurisson est globalement favorable, en dépit de quelques réserves. Sa réponse a été publiée dans France-Observateur du 28 décembre 1961 puis dans Bizarre n°23, 2ème trimestre 1962, p. 8-9. On la lira dans les Oeuvres complètes de Breton, Pléiade tome IV, p. 1115-1117 (voir aussi la notice d'Étienne-Alain Hubert, p. 1464-1465).
Lien : http://dernieregerbe.hautetf..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AlbuciusAlbucius   28 septembre 2013
« Bon, dit-il, je reviens aux deux fils de Hegel.
« Marx a dit : "Pour l’homme socialiste, toute l’histoire universelle n’étant pas autre chose que la procréation de l’homme par le travail humain, que le devenir de la nature pour l’homme, il possède la preuve irréfutable de son enfantement par soi-même, du processus de sa propre création."
« Nietzsche a dit : "Nous humaniserons la nature tout en la délivrant de son travesti divin. Nous lui prendrons ce qui nous est nécessaire pour porter nos rêves au-delà de l’homme."
« Ce qui signifie : il n’y a pas un ordre de la nature ; il y a les ordres que l’homme adresse à la nature. Il n’y a pas d’équilibres naturels fixes ; il n’y a pas de nature en soi. La nature est là pour que nous l’attaquions, la transformions, la pétrissions avec l’intelligence pour en faire de l’homme et demain du surhomme.
« Eh bien, mon cher Louis, voilà des paroles de grands mâles. Voilà les conducteurs de l’espèce humaine. Ils disent :
Sur la route, nous aurons des difficultés. On les résoudra.
Nous aurons des souffrances. On les supportera.
Nous risquerons gros. On prend le risque. » […]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SlySly   02 mai 2011
Il n'y a qu'une morale : vaincre tous les obstacles qui nous empêchent de nous surpasser.
Commenter  J’apprécie          30
DanieljeanDanieljean   12 novembre 2015
On est tous frères, c'est entendu. Mais on n'est pas jumeaux.
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   12 novembre 2015
L'intelligence, c'est ce qui se passe quand rien n'empêche l'intelligence de fonctionner.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Louis Pauwels (9) Voir plusAjouter une vidéo

Littérature
Emission publique présentée par François-Régis BASTIDE consacrée à la littérature en compagnie des critiques Alain BOSQUET, Luc ESTANG, Matthieu GALEY et Bernard PINGAUD. Les intermèdes musicaux sont interprétés à la guitare par Romano. - début : courrier des auditeurs - à 06'15" : "Le Matin des magiciens" co-écrit par Louis PAUWELS et Jacques BERGIER, "introduction au réalisme...
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2407 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre