AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2020068028
Éditeur : Seuil (01/04/1984)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Quel charme possède donc le médecin Antoine Billet pour que les femmes en soient ainsi férues ? Perrin, le marchand de coqs, se le demande quand son épouse, jusque-là fidèle, se met à rêver ouvertement du personnage. Il pense la ramener au sens de ses devoirs en lui disant que Billet a une intrigue avec la jeune veuve Madeleine. Peine perdue : Victoire n'en rêve que de plus belle, à croire qu'il y a de la magie là-dessous. C'est alors que la jolie Madeleine se réfug... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
LuluDePanam
  18 mars 2009
Un régal littéraire, l'âme humaine disséquée dans sa solitude, sa cruauté, sa mesquinerie et son égocentrisme. Ou comment l'amour peut prendre la face du diable quand il n'est que bassement humain.
Commenter  J’apprécie          60
Freakster
  28 avril 2016
Si Gainsbourg t'envoie sa liste de lecture, bah tu lis !
Lien : https://www.youtube.com/watc..
Commenter  J’apprécie          60
amadisdeGaule
  15 janvier 2008
roman "découverte" de ma jeunesse (cf le Moine de Lewis)
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MistigrifMistigrif   26 août 2015
Je n'aime que faire souffrir, je suis un tortionnaire, je ne suis revenu que dans l'espoir de te faire pleurer, mais tu ne pleureras pas, tu as l'habitude des gens qui te veulent du mal, je ne suis pas le premier dont tu as su te venger. Et moi, je te vois soudain comme un monstre, je suis épouvanté, je revis à toute vitesse nos plus belles heures, et je crois que tu ne m'as jamais aimé, que tu as joui de me voir délirer de passion, que tu as profité du personnage que mon amour pour toi rêvait, que tu t'es regardée avec un égoïste émerveillement, déformée et embellie par moi, et que tu m'as regardé t'aimer, exaltée par ta puissance sur mon cœur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
maman_kamaman_ka   20 mai 2013
Elle qui voulait être plus forte que la famille, le couvent, le mariage, tout ce qui l'avait serrée ; elle qui s'était donné un coup de pouce du côté des prémonitions, des signes, de l'insolite, des sortilèges ; elle qui avait de la froideur, en dépit de son gros tempérament de paysanne, elle avait cru remporter une victoire sur le passé en séduisant ce médecin, se hausser. Mais voilà qu'elle s'était vraiment donnée. Cela avait été plus fort qu'elle. Elle avait déversé tout ce feu dans l'amour d'un homme. Soudain, elle n'était plus rien qu'une femme qui s'ouvre, mais avec une sincérité, une violence extraordinaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   12 novembre 2015
Il faudrait fuir les gens quand on est incapable de résister au plaisir mou de se raconter; les aveux de notre faiblesse ne reviennent par vers nous en baume, mais en venin...
Commenter  J’apprécie          50
natfrommarsnatfrommars   13 mars 2016
C’est que tu te possèdes, toi ! C’est que tu t’appartiens, toi ! Tu te gouvernes ! Tu es un être fort ! Et moi je suis celui qui retire la main, celui dont le regard est franchement méchant parce qu’il est affolé, celui qui fait ouvertement mal, parce qu’il a vraiment mal.
Commenter  J’apprécie          20
MistigrifMistigrif   26 août 2015
Madeleine se donnait de telle manière qu'il y avait plus rien pour le trouble, que le corps de la femme était la folie dans la pureté, que faire l'amour ainsi c'était entrer dans la chasteté, qu'il n'y avait plus rien pour le vice, pour la vague envie de viol, pour la noire victoire contre la pudeur. Cela l'éblouissait, le pacifiait, l'agrandissait - et l'inquiétait. C'en était donc fini du goût du péché, de l'insatisfaction, des déserts fascinants de l'érotisme !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Louis Pauwels (9) Voir plusAjouter une vidéo

Littérature
Emission publique présentée par François-Régis BASTIDE consacrée à la littérature en compagnie des critiques Alain BOSQUET, Luc ESTANG, Matthieu GALEY et Bernard PINGAUD. Les intermèdes musicaux sont interprétés à la guitare par Romano. - début : courrier des auditeurs - à 06'15" : "Le Matin des magiciens" co-écrit par Louis PAUWELS et Jacques BERGIER, "introduction au réalisme...
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3408 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre