AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Elamia


Elamia
  26 mars 2017
Un très bon roman, sombre et fantastique.

Marie Pavlenko reprend certains codes de la dystopie et de la fantasy et crée un univers d'une noirceur certaine où les protagonistes luttent fermement pour s'en sortir.
Elle maîtrise sa narration, et le récit ne connaît jamais de moment de latence.
A l'instar de nombreuses dystopies déjà très connues, l'univers est organisé en clans, dont chacun a sa spécialité : les planteurs assimilés à des agriculteurs, le clan des guérisseurs, le clan des sourciers etc...
Comme il fallait une héroïne qui sortait du lot, et qui était la lueur d'espoir de ce monde qui périclite, Erine est une Orkla. Comprenez "hors-clan". Née fille de planteurs, lors de la cérémonie des échanges, elle a exprimé son souhait d'intégrer le clan des guérisseurs. Sa demande fut violemment rejetée et elle fut bannie de la société.
Elle connaît la faim, la misère, la violence et sa seule source de revenue est très sordide : elle déterre les cadavres pour une entité mystérieuse nommée l'Ombre. Mais depuis la perte de son âme soeur, Malcor, elle continue cette pénible tâche seule. Jusqu'au jour où l'Ombre est capturé et où l'existence d'Erine bascule.
De moments tragiques en retrouvailles heureuses, d'incompréhensions, en révélations, Erine ne connaît pas de répit.

J'étais happée par ce récit, et par le talent de conteuse de Marie Pavlenko. La fin nous laisse imaginer mille et une possibilités et quitter les personnages en est moins difficile.
Un one-shot que je recommande à tous lecteurs.
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus