AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266230212
Éditeur : Pocket (07/05/2013)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 252 notes)
Résumé :
Saskia fête ses 18 ans et s'apprête à entrer en terminale, comme beaucoup de filles de son âge.
Seulement, le jour de son anniversaire, son quotidien vire au cauchemar, enchaînant phénomènes incongrus et rencontres étranges.
Quel secret recèle la pierre qu'elle porte au poignet depuis qu'elle a été trouvée aux portes d'un orphelinat, bébé ? Que lui veut Tod, mystérieux garçon qui la suit comme son ombre et ne se sépare jamais de son coutelas ? Et Mara,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (94) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  08 mai 2011
Que dire ? Je viens tout juste de finir le Livre de Saskia et tout un tas de sentiments de mélangent. Je suis enchantée, excitée, heureuse et attristée à la fois. Cette tristesse n'est bien sûr pas une mauvaise chose en soit, car elle prouve simplement que j'ai aimé me plonger dans l'aventure de Saskia, Tod et Mara et que devoir les quitter si rapidement avec la fin de ce premier tome est assez dur. Je sais malheureusement que je vais devoir attendre pas mal de temps pour découvrir la suite des aventures de Saskia, mais en même temps, je me réjouit de savoir qu'il y aura plusieurs tomes et que donc, je pourrais continuer à voyager avec ces personnages si attachants.
Mais revenons maintenant un peu au roman en lui-même. Ce n'est maintenant un secret pour personne, j'ai beaucoup aimé ce roman, je peux même dire que c'est un gros coup de coeur. Et pour de nombreuses raisons que je vais essayer de vous expliquer.
Tout d'abord, pour Saskia. C'est un personnage fort et fragile, doux et téméraire, drôle et sérieux à la fois. En somme, un personnage attachant. le récit qu'elle nous offre de sa vie y est pour beaucoup. Elle rend le roman touchant et drôle à la fois. Attention, pas drôle dans le sens comique, mais plutôt parce que j'ai souri de très nombreuses fois, car tout au long de l'histoire, ses moindres pensées nous sont divulguées. Des réflexions spontanées, si adolescentes et en même temps si féminines. Et je me suis revue à son âge à travers ses pensées et ses craintes. C'est sûrement pour cela que je me suis sentie si proche de cette jeune femme et qu'il m'arrivait souvent de penser que "j'aurais sûrement dit ça moi aussi ou fait la même chose". C'était une sensation très rafraichissante. Et cela faisait bien longtemps que je n'avais pas ressenti cette connivence avec un héros de roman.
Ensuite pour l'histoire. Je ne m'attendais pas à découvrir cet univers-là. Je m'explique. Quand j'ai lu le résumé et ensuite le livre, j'ai cru que Saskia entrerait dans un monde de magie (un peu à la Harry Potter par exemple), je ne m'attendais donc absolument pas à ce que certains personnages soient ce qu'ils sont, or, il n'en fut rien (je ne vous en dirais pas plus, car je tiens à laisser une part de mystère au récit). C'est donc avec encore plus d'avidité que j'ai voulu découvrir cet univers mystérieux. Et je ne suis absolument pas déçue. Je dois avouer que la partie "magique" du roman est très bien ficelée et originale. En clair, une bonne surprise.
La destinée de Saskia. Bon, je dois avouer que j'avais deviné quel devait être le côté "spécial" de Saskia pratiquement dès le début. Mais j'ai dû attendre la page 318 pour voir ma théorie se vérifier, pour ensuite se voir malmener quelques pages plus loin par l'auteur. Heureusement, la dernière page m'a rassurée sur mes positions (petite note à l'auteur : la fin du roman est une torture - dans le bon sens du terme ! Je n'irais pas jusqu'à dire que l'épilogue est vicieux, car vous saviez que nous allions râler face à une fin si abrupte mais... en fait si, j'ose ! C'était vicieux ! ^^). Trêve de plaisanterie. La particularité de Saskia n'est qu'une ébauche dans ce premier tome mais c'est l'espoir qui en découle qui m'enchante, car j'ai vraiment hâte de voir ce qu'il va en découler. Vraiment très hâte.
Les personnages secondaires. Tod, l'archétype du brin ténébreux qui nous fait presque toutes craquer. Son calme, son apaisement, son amour inconditionnel et si réservé en même temps. Mara pour sa fausse froideur, sa fragilité et son engagement envers Saskia (j'attends beaucoup d'elle par la suite !). Domitille et Antoine pour être tout simplement des amis comme on les aime. Claire dans laquelle j'ai reconnu beaucoup de traits de caractère de ma mère et aussi de voir une relation assez semblable que celle que j'entretiens avec elle. Buck pour être tout simplement le chien dont je rêverais d'avoir.
Pour le style d'écriture et de narration. Déjà car on ne s'ennuie jamais. Les découvertes se font au compte goutte tout au long de l'histoire et cela nous permet de nous imprégner peu à peu dans ce nouvel univers. le choix de la narration aussi n'était pas forcément évident. Choisir Saskia, alors qu'elle n'est pas un narrateur omniscient, n'était pas forcément évident car elle n'est pas au courant de tout, mais en même temps, j'ai trouvé que c'était un excellent choix. D'une part car cela nous aide à ressentir sa frustration, ses angoisses, son excitation et aussi parce que cela nous laisse une part de mystère. J'avoue qu'il m'est arrivé plusieurs fois de lire en diagonale certains passages pour trouver l'information clé qu'il me manquait, la trouver, puis revenir là où je m'étais arrêtée... Moi, impatiente ? Non, vous pensez bien ! le tout est très fluide, rondement mené, empli de sentiments et original.
Je vais donc finir par faire la seule chose qui s'impose à moi maintenant à savoir : vous encourager à lire ce roman, et soutenir ainsi l'auteur et la toute jeune maison d'édition qui m'a permise de découvrir Saskia "Scrinéo Jeunesse". Vous ne serez pas déçus, je peux vous l'assurer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          187
Livresque78
  17 janvier 2014
La note vous le dit, ce n'est plus un secret, j'ai beaucoup aimé ce livre.
Au début de ce premier tome, on ne sait pas trop sur quel pied dansé, on cherche à comprendre, mais l'auteure nous garde désespérément dans le flou.
Il m'a fallu un moment avant de pouvoir commencé à échafauder des hypothèses. Et je dois avouer que je n'ai pas toujours misé juste...
J'ai apprécié que l'histoire d'amour ne prenne pas d'ampleur démesurée comme dans la plupart des livres de ce genre.
Saskia est une jeune adulte, elle vient d'avoir 18 ans, elle a la tête sur les épaules, connait ses priorités et ne laisse pas ses sentiments naissants la détourner de son travail scolaire ou de ses amis et sa famille.
Puis les faits se précisent, elle comprend par petites touches, qui elle est en réalité. et de là, démarre une folle aventure dans laquelle se côtoient des créatures ailées plus ou moins affables.

Lien : http://livresque78.over-blog..
Commenter  J’apprécie          300
Saiwhisper
  26 juin 2016
« le livre de Saskia » est une série qui m'a été recommandée par Mikasa34 dont les critiques donnent vraiment envie ! C'est donc suite à son avis que, malgré mes achats du mois, je suis retournée chez mon libraire pour faire l'acquisition du premier tome. Grâce à elle, j'ai passé un très bon moment de lecture.
Je ne m'attendais pas à m'attacher au trio principal aussi vite. de coutume, j'apprécie le narrateur/la narratrice ainsi qu'un personnage secondaire dont personne n'a rien à faire (j'ignore pourquoi...), mais là, Saskia, Tod et Mara ont su me conquérir ! Ils ont tous les trois une personnalité bien distincte et sont attachants. Saskia est une adolescente douce, téméraire et sympathique. Bien qu'un poil trop naïve, je l'ai trouvée très crédible et me suis reconnue en elle lorsqu'elle a dû faire face à plusieurs révélations : j'aurais réagi exactement de la même manière ! Marie Pavlenko n'hésite pas à faire dans l'humour avec son héroïne grâce à une narration franche et agréable. Grâce à des petits commentaires entre parenthèses ou grâce à quelques répliques bien senties, j'ai pris plaisir à découvrir la caractère drôle et spontané de Saskia. Elle a du mordant sans pour autant se la jouer comme certaines héroïnes de Bit-Lit/Urban Fantasy...
Tod est le bellâtre par excellence, l'archétype du beau gosse mystérieux parfois froid mais protecteur, le badboy ténébreux mais qui est sympa... Un vrai cliché ! Cependant il a su prouver que, malgré son âge, il est sincèrement touché par le bien-être de Saskia. Il lui laisse le temps de comprendre, s'adapter et réfléchir à ce qu'il lui arrive. Ainsi leur relation s'est tissée progressivement, sans être ni trop rapide, ni trop niaise. Je me suis finalement attachée à lui. Ainsi, j'ai hâte de voir le duo Saskia-Tod évoluer dans la suite de la série.
Enfin, ma préférence va à Mara... Oui, malgré ses actes, c'est clairement le personnage que j'ai préféré ! Elle est loin d'être aussi froide et distante qu'elle ne le parait. Au contraire, j'ai vraiment été séduite par son caractère, ses peurs et sa façon d'évoluer à la fin de l'ouvrage. C'est un protagoniste prometteur. J'en attends beaucoup d'elle dans la suite de la trilogie...
Bien que le début soit relativement long à mettre en place, l'auteure nous entraîne peu à peu dans un univers angélique riche, bien ficelé et intéressant. On suit donc Saskia, une jeune fille adoptée au passé obscur qui, grâce au beau Tod et à Mara, va découvrir qu'elle n'est pas une personne comme les autres... En effet, la pauvre va devoir faire face à une série de péripéties et de retournements de situation ! le quotidien si tranquille de la demoiselle va être bouleversé à jamais... Honnêtement, j'ai hâte de mettre la main sur le second tome, car le Destin qui attend cette héroïne pétillante promet une suite palpitante !
Par contre, je suis assez déçue par certaines révélations : que ce soit la nature de Saskia (dont on a la confirmation à la fin du roman) ou ce qu'il lui arrive avec son arme et "sa pierre" ne m'ont pas surprise. Je m'attendais à pas mal de choses, ce qui fait que je n'ai pas eu le coup de coeur pour "Le réveil". Je suis rassurée de voir, grâce à d'autres commentaires sur la toile, que je ne suis pas la seule à trouver qu'il y a trop d'éléments attendus. Cela dit, j'ai passé un très bon moment. La plume de Marie Pavlenko est addictive dès le premier tiers du livre au point que l'on refuse de faire une pause. Les personnages et l'univers du Livre de Saskia ne m'ont pas quittée... Par ailleurs, j'ai été très chagrinée par le décès d'un personnage. Même si sa mort était inévitable, j'avoue avoir été peinée. Chapeau : l'auteure a réussi à me faire ressentir diverses émotions, ce qui n'est pas forcément évident...
Malgré la couverture qui ne paye pas de mine, j'ai apprécié cette lecture. Merci Mikasa ! Il me tarde de découvrir la suite de cet ouvrage. Si vous aimez le genre young adult avec une plume agréable et où l'action ne manque pas, alors "Le réveil" est fait pour vous. E. C.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
Ptitelfe
  29 mars 2015
J'ai été embringuée, je ne sais plus comment, dans une lecture commune avec les copines Tite Freelfe, Sev, Sarah, Julie et Koré. Nous avons décidé de lire la trilogie du livre de Saskia de Marie Pavlenko.
C'est le second roman de cette auteure que je découvre, le premier étant la fille sortilège que j'avais moyennement aimé (et aujourd'hui, je reconnais n'avoir aucun souvenir lecture de ce livre) .
Le livre de Saskia est une trilogie qui a fait beaucoup parlé d'elle. J'ai de nombreuses copines qui me la recommandait d'ailleurs.
Au niveau du style d'écriture, je n'ai eu aucun problème pour rentrer dans le monde de Marie Pavlenko. L'écriture est très fluide, il y a tout de suite de l'action. Les chapitres s'enchaînent bien et j'ai adoré l'univers parallèle. Cependant, j'ai été freinée dans mon élan à cause des personnages que j'ai trouvé immatures.

En effet, Saskia, Tod, et Mara sont sensés avoir entre 18 et 24 ans, et pourtant Saskia va avoir des réactions totalement puériles et incompréhensibles pour ma part. Pour citer un exemple, dès le début du roman, Saskia est suivi par un homme, peu importe l'endroit où elle se trouve, il se matérialise. Déjà, j'aurai flippé et je n'aurai pas trop aimé partir seule à la capitale. Ensuite, elle subit une agression assez violente dans le train, son suiveur la sauve. Personnellement, j'en aurai parlé à mes parents ou aux services de police ou à ma meilleure amie dès mon retour à la maison... Et bien non, la demoiselle garde tout pour elle et pire, elle continue de foncer dans le danger malgré les signaux d'alerte.. C'est principalement ce qui m'a agacé, ses réactions n'étaient pas cohérentes pour son âge, j'avais l'impression d'avoir affaire à une adolescente de 13 ans, sans vouloir offenser personne.
Tod et Mara sont deux personnages intriguants, qui se détestent mais restent courtois, et semblent être des gardes du corps de Saskia. Cette dernière, devant leurs quelques révélations, reste oisive.. Elle ne cherche pas à en savoir plus et accepte les faits trop facilement.. Non mais Saskia?! On te dit saute de la falaise, tu fonces? Voilà un autre aspect d'elle qui m'a enervé... Elle manque clairement de curiosité pour son bien être...
Revenons à Tod et Mara, ils sont mystérieux et toujours aux basques de la demoiselle mais ne doivent rien lui dire. Ce n'était pas trop gênant même si par moments, on a envie de leur tirer les vers du nez (contrairement à Saskia). Puis petit à petit, les révélations arrivent et on découvre enfin qui ils sont.
Alors ne vous fiez pas aux apparences. En voyant la couverture, je me disais que c'était dommage que l'auteur nous dévoile de cette façon la nature de ses personnages, mais cela va plus loin. Elle met en matière des êtres surnaturels que je n'avais jamais lu, les Enkidare.
Autant l'univers m'intrigue, même si cela semble manichéen, j'ai très envie d'en apprendre plus sur leur monde. Par contre, les révélations sur Saskia ne m'ont pas surprises, très facilement on devine sa vraie nature dès qu'on découvre les personnages secondaires. Ca reste de la jeunesse, c'est peut être à cause de cela.
Durant ma lecture je n'ai pu m'empêcher de comparer l'histoire à la quête du livre monde de Carina Rozenfeld que j'avais lu une quinzaine de jours plus tôt, puisque ses personnages sont aussi dotés d'ailes et la trilogie s'adresse à la jeunesse, et j'ai trouvé LQDLM bien plus matures malgré des personnages plus jeunes (16 ans).

En conclusion, je suis ravie d'avoir partagé cette lecture avec mes copinautes, cela m'a en plus permis de reprendre contact avec certaines d'entre elles avec qui je n'avais pas discuté depuis un long moment. Je vais continuer la série car je suis intriguée par les Enkidare et leur monde, et j'espère voir évoluer Saskia au fil de ses aventures !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
Alyxiel
  27 avril 2014
Résumé: "Saskia fête ses 18 ans et s'apprête à entrer en terminale, comme beaucoup de filles de son âge.
Seulement, le jour de son anniversaire, son quotidien vire au
cauchemar, enchaînant phénomènes incongrus et rencontres étranges.
Quel secret recèle la pierre qu'elle porte au poignet depuis qu'elle a été trouvée aux portes d'un orphelinat, bébé ? Que lui veut Tod, mystérieux garçon qui la suit comme son ombre et ne se sépare jamais de son coutelas ? Et Mara, jeune fille froide et distante, qui parle une langue inconnue ?
Peu à peu, Saskia plonge au coeur d'un monde aussi fascinant que terrifiant, peuplé de créatures ailées, de magie, de combats mortels et de prophéties troublantes. La voici embarquée dans une guerre séculaire dont elle était loin de
soupçonner l'existence...
Premier tome d'une saga héroïque, le Réveil initie Saskia à un univers enchanté et singulier. Sa destinée s'accomplira-t-elle ?"
Le 1er tome de cette trilogie est très prometteur. Ecrit dans un style fluide et accrocheur, Marie Pavlenko nous entraîne sans mal dans son univers féerique. J'ai été séduite par cette histoire et son originalité, autant que par les personnages. Ce qui m'a également beaucoup plu, c'est que l'auteur ménage le suspense de l'intrigue, ne dévoilant qu'au compte gouttes les informations essentielles au déroulement des aventures.
Très bonne impression donc! En attente du second tome!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

Les critiques presse (1)
Elbakin.net   04 avril 2012
L’auteur ne dévoile son monde que petit à petit et réussit ainsi à maintenir la curiosité et l’attention du lecteur toujours en éveil jusqu’à la fin.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations & extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
LefsoLefso   07 juin 2011
Je m’efforçai de penser à autre chose. Par exemple, à ce que j'allai bien pouvoir faire ensuite : téléphoner au docteur ou attendre à la maison avec un peu de glace ? Et puis soudain, je fronçai les sourcils. J'avais juste oublié de me poser la SEULE question importante :
- Au fait, qu'est-ce que tu fais ici ?
- J'escalade les arbres. Ça me change les idées.
Ben voyons !
- Pourquoi tu n'escaladais pas les arbres hier, au lieu de me suivre ?
- Qu'est-ce qui te fait croire que je te suivais ?
- Tu me prends pour une débile ?
Tod fut secoué d'un spasme silencieux. Il riait.
- OK, je te suivais. Et après ?
Son regard sur moi provoqua le retour de cette lame de fond brûlante. Je me tapai dans le ventre pour anesthésier la sensation. Rien à faire.
- Eh ben t'arrêtes ! Tu arrêtes tout de suite de me suivre ! rétorquai-je.
- Impossible.
- Comment ça, impossible ?
- Je n'arrêterai pas de te suivre.
- Pourquoi ?
- Parce que. Je te suis.
Son aplomb m'exaspérait.
- Mais... Tu me suis ! Et tout va bien ?
Il resta silencieux, impassible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231
SioSio   28 septembre 2013
- Bien, interrompit Tod. Les longs discours ne fonctionneront pas. J'ai compris.
Je reniflai et me redressai, encore tremblante.
- Tourne-toi deux secondes, ordonna-t-il alors qu'il enlevait le scramasaxe qui pendant dans son dos.
- Hein ?
- Tourne-toi de l'autre côté ! s'impatienta-t-il.
J'hésitai puis obtempérai et fis face au gigantesque sapin qui se tenait dans mon dos. J'avais confiance en Tod. [...] Pourtant, une petite bouffée d'angoisse m'étreignit. C'était quoi, ce cirque? Et s'il était... vraiment dérangé ?
- Alors, plaisantai-je, ça y est ? T'as enfilé ton costume de Batman ?
- Oui, répliqua-t-il, très calme. Tu peux te retourner.

J'avais encore un sourire moqueur vissé sur la figure quand je lui fis face. Il s'évanouit à la seconde où je posai les yeux sur Tod. Car ce que je vis alors ne pouvait pas être un costume. C'était monstrueux. Étourdissant. J'agrandis les yeux jusqu'à ressembler à un de ces lémuriens globuleux. Ce n'était cependant pas suffisant pour exprimer le mélange d'effroi et d'émerveillement qui me saisit.
Mes genoux se dérobèrent, et je tombai sur l'herbe folle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
florencemflorencem   04 mai 2011
-Ok, je te suivais. Et après ? [...]
-Eh ben, t'arrêtes ! Tu arrêtes tout de suite de me suivre ! rétorquais-je.
-Impossible.
-Comment ça, impossible ?
-Je n'arrêterai pas de te suivre.
-Pourquoi ?
-Parce que. Je te suis. [...]
-Mais... Tu me suis ! Et tout va bien ?
Il resta silencieux, impassible.
-Nan, mais tu t'entends ?! brallai-je. Tu te rends compte de ce que tu me dis ? T'es un grand malade ou quoi ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
florencemflorencem   09 mai 2011
J'essayai de refaire surface, me débattant dans ce corps brusquement égaré. J'étais désorientée, je tentai de lutter et de comprendre où j'étais, ce qui se passait, mais rien n'y fit. Mon corps était devenu fou.
Une onde de chaleur me gagna et j'eus l'impression qu'un démon versait du plomb fondu dans mes veines. J'entendis son rire affreux et je rugis de douleur, terrifiée par ce supplice inconnu qui se propageait et se répandait brûlant ma peau, mes os, ma chair, jusqu'à mon souffle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
florencemflorencem   04 mai 2011
Grâce à quelques séances, j'avais compris à quel point ma mère m'aimait ; que j'avais ma place. Que je lui ressemblais, même physiquement. Le mimétisme est un phénomène prodigieux. J'avais des mimiques de ma mère, des attitudes similaires. Elle ne m'avait pas fait grandir dans son ventre ? Peu importe. Elle était ma mère.
Commenter  J’apprécie          240
Videos de Marie Pavlenko (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Pavlenko
Marie Pavlenko lit les premières pages de Je suis ton soleil. Découvrez Déborah, son héroïne à l'humour ravageur, avant qu'elle n'entame sa première journée en classe de terminale. Il faut bien se lever !
autres livres classés : angesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz sur le tome 1 du Livre de Saskia

Qui est l'auteur de ce livre?

Marie Pavlenko
Veronica Roth
Marilou Aznar

10 questions
49 lecteurs ont répondu
Thème : Le livre de Saskia, tome 1 : Le Réveil de Marie PavlenkoCréer un quiz sur ce livre
. .