AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226258328
240 pages
Éditeur : Albin Michel (20/08/2014)
3.3/5   45 notes
Résumé :
Dans une Barcelone étourdie par la crise, vibrante de toute l’énergie d’une jeunesse qui refuse le monde tel qu’il est, un homme part à la recherche de son petit-fils adolescent. Lui-même a tout quitté : sa solitude, la paix et l’oubli qu’il croyait avoir trouvés au fin fond des Cévennes. Et voici que dans la capitale catalane bruyante et révoltée, où plane l’ombre des combattants de 36, c’est sa propre histoire qu’il rencontre et dont il peut enfin se libérer.
>Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
3,3

sur 45 notes

Annette55
  07 octobre 2014
Voici le roman vibrant d'une quête émouvante et fragile:
Les péres et les fils, qu'est ce qui se trame entre eux d'irréparable?
Et les petits fils?
Dans le dédale des squats de Barcelone,au sein de cette capitale Catalane bruyante, débordante d'énergie, étourdie par la crise, dans le vivier d'une jeunesse idéaliste et inventive qui refuse les trahisons et les renoncements des générations passées :"Car Barcelone bruisse aussi de son passé", un homme , Ioan,est venu chercher son petit fils, Valentin,fugueur, de dix sept ans..
Ioan fut un exceptionnel reporter de guerre,mais la mort accidentelle de son fils Simon, une obscure et lancinante culpabilité l'ont fait renoncer brutalement à la photographie.
Il a tout quitté, s'est exilé dans la solitude, la paix et l'oubli, au fin fond des Cévennes pour extirper sa peine.
Et voilà qu'un coup de fil insolite le rattrape, signalant la disparition de Valentin, dans la ville même où son propre pére a mystérieusement disparu en 1938, quand la Catalogne résistait héroïquement aux franquistes...
De quel côté était- il?
Du bon ou du mauvais?
Interrogations et quêtes se font écho.
Passé et présent se conjuguent comme si les abandons et les trahisons nouaient tragiquement et inexorablement la lignée et les destins des péres et des fils....
La recherche de Valentin l'insoumis et les rencontres à l'ombre de la Sagrada
Familia de Gaudi vont faire renaître le vieil homme taciturne.....
Il apprend à faire le deuil du pére et du fils à la fois....
Est ce que les deux sont mêlés ?.....
Un ouvrage empreint d'amour, de poésie, de regrets, de descriptions imagées.
L'écriture nous restitue une Barcelone et son ambiance fiévreuse, survoltée , avec ses marginaux,ses militants, sa violence, sa chaleur, son théâtre de rue, sa musique, ses trafics ....
Avec , en arriére plan, l'ombre vivace de la guerre d'Espagne, ses plaies anciennes et ses cicatrices...
Un roman prenant, coloré, libérateur, truffé de personnages hauts en couleur et attachants!
Une quête spirituelle belle et troublante!
Une renaissance, une ode puissante et émouvante à la vie!
Une oeuvre singulière et exigeante habitée par l'exil,la révolte, l'errance et l'histoire intime des hommes!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
tynn
  20 juin 2017
Abuelo cherche nieto.*
Une soixantenaire taiseux et rugueux, ermite volontaire après un drame personnel, sort de son maquis cévenol pour se mettre en quête d'un petit-fils inconnu, parti sans laisser d'adresse. Un voyage qui sera salvateur, pour fissurer le bloc de souffrance et de redonner une chance à la vie.

En court-circuitant passé et présent, l'héritage familial se dessine dans les remugles de la guerre civile et dans l'Espagne contemporaine des Indignés, y associant une réflexion sur la charge émotionnelle des relations père- fils, dans leur multiples déclinaisons.
Un vrai coup de coeur!
C'est un livre économe de plume, calme dans ses mots, où la tourmente des êtres est pudique et silencieuse. Tout est suggéré, en phrasés simples et chapitres sans artifice. L'essentiel se dit en observations, en sensations, en ressentis.
De même que le métier de géomètre du personnage, la narration est photographique et nous dessine des images de nature, de lieux dévastés ou du tumulte de Barcelone. Cette rigueur de l'écriture n'est pas loin de rappeler les livres de Choplin, en moins minimaliste.
Je découvre cet auteur avec gourmandise et bien tardivement, au fil de sa bibliographie que je lis à rebours. Après L'homme à la carrure d'ours qui m'a déjà charmée, Franck Pavloff se place dans le cercle de mes auteurs français incontournables.
* grand -père cherche petit-fils
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
visages
  06 février 2019
Ioan,photographe reconnu pour "ses empreintes des drames" dans le monde, abandonne sa vie sociale et amoureuse pour se réfugier dans les Cevennes après la mort brutale de son fils. Un sms de sa belle-fille qui l'informe de la disparition de son petit fils duquel il a été coupé depuis plus de 10 ans le conduit à partir à sa recherche dans Barcelone, sans vraiment réfléchir. J'avoue que si Franck Pavloff n'avait pas été l'auteur de Matin Brun, j'aurais certainement abandonné ma lecture car la première partie me semblait trop "facile", j'y voyais beaucoup de clichés, puis, presqu'un dépliant touristique sur Barcelone et Gaudi. Cela aurait été vraiment dommage car ce roman est, au contraire, profond et aborde avec sensibilité et finesse la question de l'héritage de nos pères, de la honte, la culpabilité.Il parle aussi de la catalogne et de ses combats de 36, des espoirs et des trahisons. Mais il parle aussi du présent, des utopies essentielles, de l'amour comme seul remède aux blessures, de la liberté que l'on porte en soi et qu'il faut oser libérer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
feanora
  20 avril 2015
Un livre dévoré en quelques heures.
Un homme désespéré par la disparition de son fils, en mer, choisit de vivre en ermite dans les Cévennes. Pour oublier sa souffrance, car il n'a jamais mais réussi à faire son deuil, il passe principalement ses journées, à relever des murs de pierre.
Un jour, il est contrarié en regardant des photos qu'il a prises dans le cadre de son activité professionnelle, lorsqu'il se rend compte qu'il a photographié un enfant dans les ruines de Beyrouth, alors qu'il a toujours évité de photographier des êtres vivants. le même jour, il reçoit un appel de sa belle-fille qui lui demandea de partir à la recherche de son petit-fils Valentin.
Après avoir hésité, il finit par gagner Barcelone avec une certaine crainte car il sait que son père a participé à la guerre d'Espagne mais de quel côté.
Il va donc à la rencontre de ses racines. Que va-t-il trouver?
Les coordonnées que lui a communiqué la mère de Valentin le conduisent dans le monde des squattes et des anarchistes qui vont lui apporter leur aide dans sa quête.
Un livre très émouvant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
MarianneDesroziers
  09 octobre 2014
de Franck Pavloff, je n'avais lu qu'un seul livre ("Matin brun" : petit livre splendide et glaçant) mais sa bibliographie en fin d'ouvrage me révèle qu'il a beaucoup publié depuis 1993.
"L'enfant des marges" est un très beau roman qui a pour cadre et pour personnage principal Barcelone. La Barcelone des années 2010, années de crise et de luttes sociales mais derrière laquelle resurgissent des époques encore plus sombres de l'histoire espagnole.
Ioan, ancien photographe de guerre cultive désormais sa solitude dans les Cévennes... mais autrefois il a eu un fils qui a lui-même eu un fils, lequel a fugué en Espagne. Sa belle-fille l'appelle à la rescousse : il faut retrouver Valentin, le fils de Simon décédé depuis plusieurs années déjà. Alors Ioan rassemble quelques affaires et part direction Barcelone à la recherche de son petit-fils mais aussi de son fils, de lui-même, de Barcelone et de ses fantômes.
J'ai beaucoup aimé l'écriture sensible, très incarnée, qui ne cache rien de contradictions et tourments intérieurs des personnages sans jamais tomber dans le pathos ou le surlignage inutile.
A la fois roman initiatique, roman historique et roman politique sur l'Espagne d'aujourd'hui notamment à travers le mouvement altermondialiste où évolue le jeune Valentin, ce livre est un vrai bonheur de lecture qui fourmille de personnages magnifiques passionnés et souvent blessés. Nul besoin d'avoir jamais mis les pieds à Barcelone pour apprécier le roman mais si comme moi vous avez eu la chance d'aller à la rencontre de cette ville étonnante, votre plaisir n'en sera que décuplé... et vous n'aurez qu'un envie : y retourner !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110


critiques presse (2)
LaPresse   13 janvier 2015
Quête à la fois intergénérationnelle et introspective, ce roman vibre de toute la puissance de l'espoir et, au final, du respect des choix de chacun, même si ces derniers s'inscrivent en marge de la pensée commune. Une écriture émotive et intime qui vaut le détour dans cette facette de Barcelone méconnue.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Telerama   17 septembre 2014
Presque en forme de poème, l'odyssée psychologique et spirituelle est troublante et belle.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Annette55Annette55   07 octobre 2014
Qui est cet enfant des marges qui apparaît et disparaît au gré de son errance?
Celui de la photo de Beyrouth au regard fixe?
Valentin pour qui il a pris la route?
Simon, son fils disparu?
Ou son propre reflet d'enfant qui se dévoile peu à peu?
Commenter  J’apprécie          140
visagesvisages   06 février 2019
Pour raconter vos luttes vous ne dites pas "je" mais "nous" comme si vous étiez le corps d'un seul être fabuleux qui traverse les générations en changeant de peau sans changer de sang. Je ne connais pas cette continuité du vivant, je vous envie.
Commenter  J’apprécie          90
ChePaChePa   31 août 2014
... Comprends que tu peux aussi donner, ça épongera ta peine, c'est même le seul remède pour la soulager, donne au lieu de quémander comme un mendiant des miettes d'attention et tu deviendras plus libre qu'un prince ...ne te complais pas dans ton malheur. (p 134)
Commenter  J’apprécie          70
anaisbabelioanaisbabelio   12 août 2014
A la mort de Simon, Laura s'est retranchée avec Valentin dans une forteresse dont elle a coupé les voies d'accès, laissant Ioan à la porte. C'était la punition infligée à celui qui avait le mauvais goût de survivre à son fils. Il s'est effacé, dégâts collatéraux des deuils.
Commenter  J’apprécie          30
ChePaChePa   01 septembre 2014
Faire l'amour avec un homme qui se cherche encore, c'est serrer l'avenir dans ses bras.(p230)
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Franck Pavloff (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Franck Pavloff
A l'occasion du salon "Le livre sur la place" à Nancy, rencontre avec Franck Pavloff autour de son ouvrage "Par les soirs bleus d'été" aux éditions Albin Michel . Rentrée littéraire Septembre 2019.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2340957/franck-pavloff-par-les-soirs-bleus-d-ete
Notes de musique : Youtube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : barceloneVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Matin Brun

Quelle est leur boisson préférée ?

chocolat chaud
café
cappuccino

16 questions
313 lecteurs ont répondu
Thème : Matin brun de Franck PavloffCréer un quiz sur ce livre

.. ..