AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de Nadine13


Ils ont étouffé le grisbi

Sylvain Pavlowski

125 pages

Sorti le 20 mai 2022

Je remercie vraiment, M. Sylvain qui m'a permis de découvrir son roman "Ils ont étouffé le grisbi" et d'avoir réussi un tour de force en faisant remarcher mes zygomatiques !

Comme la plupart de vous, j'ai vu et revu "les tontons flingueurs". Un film culte et surtout des répliques d'enfer qui sont à se tordre de rire.

J'ai mis 2 soirées pour le lire, vous allez me dire, c'est long pour 125 pages, que nenni, j'ai lu et relu plusieurs fois certains passages qui sont excellents et qui m'ont fait éclater de rire, et cela m'a fais un bien fou.

Il y a une chose qui m'a impressionné au plus haut point, c'est que l'auteur a réussi à adapter son style d'écriture pour ce roman qui n'a rien à voir avec les autres. Je me suis même dit que ce n'est pas possible de pouvoir changer autant de style comme ça, c'est carrément un grand écart ! Sylvain nous dévoile une nouvelle facette de son talent...

J'ai adoré tous les personnages, on les voit vraiment déambuler devant nous. Et cette histoire rocambolesque est tout simplement géniale.

Et une fois que l'on a commencé à lire, on est en immersion totale avec les personnages, on fait partie de cette histoire, c'est hallucinant.

Tout cela est dû à l'écriture fluide de l'auteur, aux dialogues percutants des personnages haut en couleurs (comme leurs reparties).

Un excellent moment de lecture et aussi de détente qui remonte le moral.

À mettre dans toutes les mains que vous aimiez ou pas le style des "Tontons flingueurs".

Je vous conseille fortement de découvrir cet excellent roman.

4eme de couverture + bio de l'auteur

Voilà deux ans que Fernand Naudin est rentré à Montauban pour diriger son entreprise à grands coups de pied dans le derche.

Mais les disparitions soudaines d'Amédée Delafoy et d'une valise remplie de talbins, relancent la guerre de succession de l'empire du Mexicain, avec, en ligne de mire, les frangins Volfoni. de quoi faire revenir au bercail Monsieur Fernand qui, secondé par Maître Folace, Jean, le majordome aux envolées Shakespeariennes, et de Pascal, son fidèle porte-flingue, va essayer de démêler le vrai du faux.

Entre les flingues de concours, les balles perdues, les vrais faux British, les flics cons comme des compteurs à gaz, et les prêtres qui cousineraient un peu trop avec la barbouzerie, tout est en place pour déclarer ouverte la saison des bourre-pifs.

Bref, les « Tontons » sont de
retour, et ils n'ont rien perdu de leur verve.

Je suis Sylvain Pavlowski, né en 1961 à Paris, j'ai 3 enfants et 2 petites filles. Après une carrière réussie en tant que vice-président International dans des grands groupes informatiques, j'ai décidé de poser mes valises pour me consacrer à l'écriture, ma passion depuis toujours. Mon goût de la lecture, acquis dès le plus jeune âge, ne m'a jamais quitté. Lecteur compulsif, j'ai d'abord dévoré les Jules Vernes, puis des auteurs tels que Connelly, Mankel, Deon Meyer, Grisham, Kellermann, ou encore Adler-Holsen ou Indridasson.‘Écrire pour pointer du doigt les dysfonctionnements de notre société'

Mes romans s'inscrivent dans l'actualité. En tant que romancier, je construis des intrigues policières qui sont un fil conducteur que j'utilise pour dénoncer les maux de notre époque. Dans mon premier thriller, ‘ La Menace Blackstone', j'ai choisi de décrire les risques démesurés que la finance fait planer sur nos sociétés. Il y a tant de travers qu'une vie entière d'auteur ne suffira pas pour les énumérer tous.

Mon personnage récurrent est la Commandante Pauline Rougier, cette jeune femme qui se débat pour garder la tête hors de l'eau avant d'être emportée par les flots. Je m'y suis attaché ! Elle ne se débrouille pas si mal, même si comme nous tous elle cherche une boussole dans un monde dans lequel les repères s'amenuisent, disparaissent, plongée dans une société où le plus riche gagne trop souvent contre le plus pauvre, le plus malveillant sur le plus fragile. Je suis positif sur son avenir. Elle saura éviter les récifs et remonter les vents contraires qui la pousseront à puiser dans ses ressources. Et de la ressource, elle en a Pauline, petit bout de bonne femme pleine d'énergie !

Pauline c'est surtout une extension de chacun d'entre nous, un témoin de son temps, un personnage ancré dans son époque, moderne, incisif. Elle est sûre d'elle, même si comme tout le monde elle cache des blessures et une fragilité qui remontent parfois à la surface quand elle contemple un monde toujours plus incompréhensible. Mes histoires proposent des pistes de réflexion et des prismes à travers lesquels j'essaye de scruter notre société en profondeur.

Écrire comme on écoutait naguère le tic-tac du carillon chez sa grand-mère. Prendre du temps pour construire quelque chose qui dure.

Le métier de l'écriture se rapproche de l'artisanat. Un livre c'est la rencontre entre une histoire et des mots, qui en sculptent le contour et dessinent ses reliefs. L'écrivain construit, assemble et patine, pour donner à l'ensemble cette tonalité unique. Je suis un artisan du mot, qui façonne à coup de points, de virgules, des histoires pour en faire des livres. L'histoire à sa vie propre, l'écrivain en rapporte le sens, témoin autant qu'acteur.

J'aime écrire. C'est une sensation sans nulle autre pareille que de donner vie à un univers dans lequel, tout ou presque, est permis. Je vous souhaite en tout cas de prendre du plaisir à me suivre à travers mon premier roman ‘La menace Blackstone.
Commenter  J’apprécie          10







{* *}