AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Les Coeurs inquiets (12)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Didjmix
  10 juin 2020
Tout est trait. le trait de l'horloge pour elle. le trait de pinceau pour lui. L'art pour trait d'union. le trait d'écriture de ce premier roman pour cette autrice, qui frôle le Beau. Et la lecture de ce livre, d'un trait.
Commenter  J’apprécie          110
Klergau
  05 mai 2020
Lucie Paye, Les coeurs inquiets - 2020 - ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️

Très beau roman, le premier de cette auteure que je suivrai. Un peintre paysagiste voit tout à coup apparaître sur une toile, l'image d'une femme. Il ne sait s'il écoutera cette nouvelle veine, pourtant c'est avec fièvre qu'il répondra à l'appel de son art. Mais qui est cette femme ? Pourquoi surgit-elle tout à coup dans sa vie ? Lucie Paye construit si bien son roman que même s'il n'y a pas beaucoup d'action, il nous prend aux tripes tant l'écriture est belle et belle l'intention qui la guide. Énigmatique, elle lève peu à peu le voile sur la vie de ses personnages et ce qu'ils ont à nous dire est très beau. J'ai adoré.
Commenter  J’apprécie          70
Agathethebook
  03 juin 2020
Avant, il peignait des paysages, mais depuis quelques jours une femme s'invite sur ses toiles. Elle n'a pas demandé son avis, sa silhouette s'impose. Lui en transe et en sang retranscrit de ses pinceaux ce qu'il en perçoit. Elle habite son atelier, ses jours et ses nuits, elle vient le visiter dans le métro, elle est partout. Mais qui est-elle ? "Continue, à force de travail, tu comprendras qui tu cherches", lui souffle Ariane, sa compagne. Quant à Marc, son agent, il fixe déjà une date pour le vernissage. Pour lui, il n'y a qu'un seul objectif, aller au bout de son oeuvre.
A côté du peintre, la narration alterne avec la lettre d'une femme. La lettre d'une vie, écrite dans l'urgence. La lettre de la réparation, des aveux, d'un amour inconditionnel et contrarié.

Car l'absence n'empêche jamais l'amour.
Quand la peinture rencontre l'écriture, quand l'art rencontre l'art, ça donne un livre extrêmement fort et sensitif. On est touché par la double dimension qu'il offre à l'absence et aux liens indestructibles. Un roman court, beau et délicat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Laparenthesedeceline
  28 mai 2020
Un magnifique premier roman signé Lucie Paye. Un nom que je ne vais pas oublier et même suivre de très près. Deux protagonistes : Elle et Lui qui apparaissent alternativement d'un chapitre à l'autre. Deux formes d'art aussi. Peinture et écriture. L'un peint à partir d'une femme inconnue, créée de toute pièce par son imagination, l'autre tient une correspondance sous forme de monologue à un être cher disparu. Elle et Il ne se connaissent pas et pourtant ils ont des points communs, il existe comme un lien ténu entre eux deux. Un besoin de vérité.
Deux voix parallèles, deux quêtes, qui finalement sont assez semblables. Chacune de ces voix me faisant entrer dans son intimité, sa vie, ses espoirs et ses nécessités vitales. J'ai mesuré cette urgence absolue de peindre et ce besoin de s'extraire du monde pour y parvenir tout en l'observant dans ses moindres détails. Comme pour l'écriture. Il est question également d'amour absolu et d'absence. Celle qui envahit l'espace et qui pèse plus lourd que la présence.
La beauté du texte, la poésie, le jeu entre le Je et le Il, le Elle et le Lui, la justesse exquise de la plume énergique et vibrante, tout m'a plu dans ce livre. Une véritable envolée. Douceur et pureté. Un livre assez court que finalement j'ai lu tout doucement pour en retarder la sortie…
Lien : https://laparenthesedeceline..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
alexb27
  17 mars 2020
C'est un texte à deux voix : Les longues lettres, tout d'abord, d'une mère à son fils puis le récit d'un jeune peintre aux prises avec les affres de la création. Les deux histoires s’entremêlent avec finesse. La plume est d'une grande beauté, le texte mélancolique. Je l'ai terminé terriblement émue. Une belle découverte.
Commenter  J’apprécie          30
leslivresquejaime_
  24 juin 2020
J'ai acheté "Les coeurs inquiets" parce que la quatrième de couverture m'intriguait. J'avais l'intime conviction que ce roman allait me surprendre...
On dit que les premières impressions sont souvent les bonnes, ce fut le cas pour cette fois!
Il est tellement énigmatique ce roman!

Il y a un homme. Il y a une femme. On apprend tardivement qui ils sont l'un pour l'autre, pourquoi ils se voient sans se voir, la fin est à tomber à la renverse...
Je voulais à la fois tourner les pages les unes après les autres sans m'arrêter, sans ne jamais marquer de pause, le terminer le plus rapidement possible pour en connaitre la fin, et ne pas le finir pour rester dans cette tension qui nous habite, boire ces mots d'amour si doucement décrits...

Il ne faut pas se fier à ce que paraissent être les choses et les sentiments, car la réalité est toute autre...
Chaque page est un frisson qui me faisait frémir... Une beauté!
Commenter  J’apprécie          20
Manyoth
  16 juin 2020
Ils servent à quoi les doigts de la main en vrai, à part pour essuyer ses larmes ?
Je vais vous le dire, eh bien ils peuvent aussi se saisir d'une plume & écrire. Écrire les mots des conversations qu'on aurait pu avoir, écrire des mots afin de façonner ces vies rêvées, ces histoires inachevées qu'on aurait pu mener, écrire des mots pour modeler d'autres chemins possibles !

Dans son premier livre Lucie Paye, parle délicatement d' "Elle" & de "Lui" ces deux être qui menent des vies si parallèles qu'elles ne se croisent jamais.
Des confidences qui s'échappent d'un coeur meurtri d'un côté & le quotidien d'un peintre qui voit l'éssquisse d'une inconnue se dessiner sans la moindre explication !
Un chassé croisée artistique, d'un côté l'écriture, de l'autre la peinture.
S'en suit ce moment étrange où l'on commence à saisir leur secret commun, alors qu'eux doivent encore le découvrir !

Très attendrie, attristée par cette maman qui n'a jamais eu assez de sa nuit, de ces jours, de sa vie pour compter le nombre de fois où elle a songé à lui, "Lui" cet homme encore enfant, que son époux le lui a arraché de l'école afin de la punir !
Je suis restée frappée par les détails soigneusement présentés, répétés comme pour marquer ce destin dramatiquent dérobé !

Mon coeur de maman est terrassé même si, paradoxalement je le trouve beau, saisissant, discret & sensible ! Emportée par cette façon unique de glisser de la mélancolie dans l'amour & de la tendresse dans la tragédie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nuitet0ilee
  18 mai 2020
Roman à deux voix : d'un côté, un jeune peintre qui voit apparaître sur ces toiles l'image d'une femme ; de l'autre, des lettres d'une mère à son fils.
L'écho de leur souffrance apparaît par touches. Les fantômes du passé vont revenir hanter et combler la douleur de leur aimé(e).
C'est un cri d'amour d'une mère pour son enfant. C'est d'une beauté !
MAGNIFIQUE !
Commenter  J’apprécie          20
Isa0409
  08 juin 2020
🎨 Si je devais décrire la vie, je dirais qu'elle est un chemin. , nous l'empruntons avec nos parents, parfois avec l'un ou l'autre seulement, et ce sont eux qui nous guident et nous les suivons, dans une aveugle confiance. En grandissant, nous commençons à comprendre qu'il faut parfois faire des choix, prendre des décisions, s'aventurer sur des routes parfois sinueuses, prendre des raccourcis ou peut-être rester sur ce chemin familier sur lequel on se sent si bien. On y fait des rencontres, celles qui émeuvent et chamboulent, d'autres que l'on regrette, mais aucune n'est vaine. Et la vie, en grande maîtresse des événements, nous enseigne que les voies sont multiples, mais qu'importe laquelle on emprunte, puisque toujours elle aura le dernier mot. Et si certains actes sont manqués, elle se rattrape. Toujours.

🎨 Et le temps. Ce temps qui passe, ami ou ennemi, qui préserve ou qui nous crève, qui guérit ou qui embrase, qui donne de l'espoir ou qui fait comprendre que parfois, il est trop tard.

🎨Nos coeurs inquiets est de ces romans qui émeuvent, de ceux qui parlent de la
Vie, de ses aléas, une femme qui écrit des lettres d'amour, ses dernières lettres, un homme qui peint pour percer des mystères, le tout magnifié par une plume douce et délicate. Qu'il est beau et agréable de découvrir des premiers romans d'une telle poésie ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Yolu
  23 avril 2020
Une histoire à deux voix. Un artiste peintre en pleine fièvre de création d'une part et une femme qui écrit à son fils d'autre part. Deux souffrances qui semblent se répondre. Une écriture belle et poétique, toute en subtilités qui sublime ces personnages.
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3757 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre