AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de EloLML


EloLML
  16 septembre 2022
Après une attaque de l'Ombre qui sévit en ville, Lana voit une mystérieuse tache noire gagner sa peau, elle se propage, gagne en force et confère à Lana des capacités magiques. Ces pouvoirs étant bien trop puissants et dangereux pour une simple humaine, elle va être amenée au Manoir Heaven et être « aidée » par Dereck, ensemble ils vont tenter de la libérer de cette emprise mais entre l'amabilité de son hôte et les agissements de l'Ombre, la mission va se compliquer.

Malgré ses craintes et interrogations, Lana reste assez stoïque, elle analyse, apprend et a beaucoup de réparties, j'aime son évolution, comment elle s'approprie les changements qui s'opèrent en elle.

Dereck manie autant le sarcasme que la séduction, il est très doué dans ces deux domaines, soyons honnête, il parait être un bel enfoir* la plupart du temps mais j'aperçois aussi sa compassion, sa patience et le fardeau que peut être son don.

Aurore nous propose un urban fantasy avec des personnages très intriguants, un héro qu'on prend plaisir à détester et à désirer, une héroïne forte mais aussi consciente de ses failles.

La romance est un électrique ennemies to lovers, l'un comme l'autre supporte littéralement leur présence mutuelle, joutes verbales se succèdent jusqu'à ce que des sentiments s'en mêlent, cependant rien n'est gagné, c'est un vrai yoyo de sensations, tantôt torrides tantôt glaciales.

Passés douloureux, attaques, secrets, créatures magiques, pouvoirs obscurs éveillent curiosité et envie tout au long du récit, je m'attends à plus d'une révélation; et cette dernière scène, on en parle ? Elle met en appétit pour la suite, j'ai si hâte de voir si mes suppositions sont exactes.

Je remercie les Éditions Plumes du Web pour cet envoie et vous incite à passer les portes du Manoir Heaven ♥️

Lien : https://www.instagram.com/p/..
Commenter  J’apprécie          10



Ont apprécié cette critique (1)voir plus