AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253940227
512 pages
Le Livre de Poche (27/09/2023)
3.38/5   71 notes
Résumé :
Certains viennent pour se ressourcer.
D'autres pour se venger.
Un centre de bien-être luxueux
Une île coupée du reste du monde
Un serial killer en liberté
Bienvenue sur l'île de Cary.
Que lire après Le nidVoir plus
Plongée par Nay

Plongée

Roz Nay

3.28★ (90)

Huit clos par Waden

Huit clos

Greg Waden

3.55★ (27)

Dans l'ombre du loup par Merle

Commandant Grimm

Olivier Merle

3.70★ (847)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,38

sur 71 notes
5
5 avis
4
4 avis
3
5 avis
2
3 avis
1
2 avis
Si je m'étais souvenue du nom de l'autrice et du fait que je n'avais pas aimé le Sanatorium, son premier roman, je n'aurais pas lu Le Nid.... c'est une suite, un tome 2.
On prend les mêmes et on recommence. La même héroine, les mêmes particularités, les mêmes défauts..
Comme dans le Sanatorium, on est dans un endroit isolé, ou les secours ont du mal à arriver, d'ailleurs, ils n'arrivent pas ! On est encore dans de l'hôtellerie de luxe, dessinée par Will, architecte et compagnon du personnage principal, l'inspectrice Elin, qui a des problèmes, les mêmes que dans le tome 1.
D'ailleurs, comme dans le premier de l'auteure, TOUS les personnages ont des problèmes : traumatismes infantiles, difficultés à s'engager, deuil, famille compliquée et non impliquée dans les problèmes, jalousie, vengeance ruminée depuis des années... Et c'est indigeste. L'auteure voulant créer un maximum de suspens en oublie d'être simple et cohérente, et crédible... Un tel paquet de névrosés au m2, malhonnêtes ou tueurs , ça fait gloubiboulga...
" Il y a quelque chose de malsain ici. " est une phrase qui revient un peu trop souvent .

Trois soeurs et une cousine voulant renouer des liens familiaux distendus se rendent à Lumen, un centre de vacances sur la côte sud du Devon, en Angleterre, avec deux de leurs compagnons, Au dernier moment, l'une d'elle annule son séjour à cause de son travail. On comprend très vite que ces dernières ont un max de problèmes et beaucoup de tension , de non-dits entre elles.
Quand survient le premier cadavre dans ce décor idyllique...
(D'ailleurs, on a davantage l'impression d'être dans un sud très sud (! ) plutot qu'en Angleterre, mais passons... ).
Elin est appelée sur les lieux pour enquêter. A ce crime vient s'ajouter une ambiance mystérieuse , l'île servait autrefois de camp de vacances pour des adolescents, qui ont été maltraités. Will ,son compagnon, joue gros sur ce coup, ce chantier devait être une totale réussite et sa soeur dirige le complexe hôtelier, on comprend qu'ils ont un lien avec le passé de l'ile.
Elin doit elle aussi prouver à sa supérieure hiérarchique qu'elle est capable de mener à nouveau une enquête, elle a des traumatismes...
( Anna , la supérieure a quasiment le même prénom qu'un des personnages principaux , Hanna, c'est balot...)
Bref, chacun est perturbé, traumatisé, ne s'entend pas avec les autres ou ne les comprend pas, lutte contre un passé traumatisant , vit un deuil, une trahisson, des problèmes de communication dans le couple.

Le tout est artificiel, et on ne m'y reprendra plus avec cette auteure dont la recette semble être : un lieu perché et isolé + des meurtres et une enquêtrice bordeline ( mais qui assure quand même )!
Commenter  J’apprécie          514
Des retrouvailles insulaires et pour renouer des liens tournent au cauchemar sous un fond de vengeance.
L'île de la faucheuse
Jo a organisé des retrouvailles sur l'île de la faucheuse en vue de « renouer » des liens entre son petit ami Seth, sa soeur Hana, sa cousine Maya, et Caleb. Perturbée par le décès accidentel de son petit ami Liam, Hanna éprouve déjà beaucoup de réticences à ce voyage, mais elle le regrette encore plus quand elle apprend que son autre soeur Bea y sera absente.
Mais justement, le lendemain de leur arrivée, le séjour est gâché avec la découverte du cadavre de Bea au pied d'une falaise de l'île. Est-ce un accident ? Pourquoi et comment a-t-elle rejoint le groupe finalement ?
Elin, l'enquêtrice missionnée sur les lieux vite découvrir que ce cadavre n'est que le début d'une histoire macabre longue de plusieurs décennies.
MON AVIS.
Férue de huis clos, et de retrouvailles, j'ai foncé sur ce roman, même en me doutant bien que ce genre de réunions dissimule toujours des non-dits un peu glauques. le synopsis m'attirait, mais en plus le nom de l'auteure ne m'était pas inconnu.

Maintenant, le mystère règne sur l'île avec une ambiance malsaine des occupants, appuyé d'une nature surabondante, récalcitrante et désordonnée. En tout cas, le contexte morbide est bien présent, car l'ile recèle un sombre passé d'enfants morts, disparus ou torturés… Cependant, la littérature, notamment pour les thrillers a surexploitée l'idée du cadre insulaire. Et ici, la recette n'y déroge pas en voulant booster le degré de stress pour l'intrigue, mais dommage, l'originalité manque. La tempête, les secours inaccessibles,… trop prévisibles deviennent banals dans ce genre de livres à suspens.

Les protagonistes forment une soupe d'adultes qui marinent dans leurs séquelles psychologiques nées dans leur adolescence pour la plupart... suite sur le site :
Lien : https://lesparolesenvolent.c..
Commenter  J’apprécie          110
Attirée par le résume et la couverture ainsi que par le fait que l'auteur est une illustre inconnue, du moins en ce qui me concerne, j'ai lu avec curiosité ce polar.

On ne peut pas dire que cela m'est déplu. Ce n'est pas non plus un coup de coeur. Il est vrai que l'histoire en elle-même se laisse lire. Il y a à mon sens quelques longueurs et répétitions qui gâchent un peu le fil de ce huit clos infernal. Une cinquantaine de pages en moins auraient maintenues et surtout réactivées l'attention vers une intrigue classique et banale, mais, malgré tout captivante car centrée autour d'une effroyable vengeance avec pour cadre une île aux éléments déchainés et à l'atmosphère inquiétante et lugubre.

Les personnages, quant à eux, sont horripilants à souhaits. Ils donnent l'impression d'être superficiels et surtout d'être déconnectés de la réalités par leur comportement inadéquat. Par moment, on a envie de les gifler et/ou les secouer afin de les remettre dans le droit chemin tellement ils sont pénibles. Ils n'ont pas vraiment de poids et sont également fade.

C'est dommage car cela se laisse lire, et, malgré tout, on a envie de connaître le fin mot des événements tournant autour d'une île maudite à la réputation sinistre et malsaine dont profite le tueur en série lors de ses macabres méfaits.
Commenter  J’apprécie          60
Ce thriller, nous emmenant sur la terrifiante île de la faucheuse, sera pour moi une petite déception.
Sur cette île, à l'histoire très trouble mais devenue un centre de vacances, nous suivons Elin, la policière, et Hana, une des vacancières, qui vont se retrouver aux prises avec plusieurs meurtres.
Le point fort du roman, selon moi, c'est l'intrigue, et plus spécifiquement l'ambiance qui règne sur cette île. L'autrice utilise très bien le côté huis clos pour compliquer l'enquête, Elin se retrouve quasiment seule pour faire face à une menace de plus en plus sérieuse.
Cependant, je n'ai pas trouvé l'écriture extraordinaire. de plus, la résolution de l'enquête me laisse sur ma faim, j'avais vu venir une bonne partie de l'explication et surtout, je me pose encore pas mal de questions ! Il reste des zones d'ombre voire des incohérences claires.
Et surtout, les personnages … On retrouve pas mal de clichés, Elin prend parfois des décisions complètement stupides (dans le seul but de faire avancer le récit ou le suspense) et on est bombardé de réflexions pseudo psychologiques qui frisent le ridicule (petit exemple qui a lieu tôt dans le roman, un personnage voit un portrait dessiné par un autre personnage et perçoit une violence énorme dans les traits … mouais, ça aide le récit mais c'est vraiment gros)
Bref, une chouette intrigue mais pour moi gâchée par des personnages peu réalistes et une résolution qui laisse sur sa faim.
Commenter  J’apprécie          51
Pour ceux qui me suivent depuis un moment, vous savez que j'ai eu un coup de coeur pour le premier thriller de l'autrice "le sanatorium". Je ne pouvais donc pas passer à côté de son second thriller. Si le début a été compliqué pour moi, j'ai finalement réussi à retrouver la pâte de l'autrice et à me plonger dans cette nouvelle enquête.

Ce qui m'a tout d'abord stabilisée, c'est l'âge du groupe d'amis. Si l'autrice ne l'avait pas précisé, j'aurais cru me retrouver face à une bande d'ados et non de trentenaires. Cette idée n'a pas réussi à me quitter du roman, tant leurs réactions à certains moments me paraissaient loin d'être adultes, justement.

Néanmoins, une fois que l'intrigue se met en place, que le premier meurtre est découvert, j'ai plongé avec plaisir dans cette enquête. Nous retrouvons donc l'enquêtrice du premier roman, qui est loin d'avoir terminé avec des démons personnels. Et j'ai apprécié ce point : que l'aspect personnel soit tout autant au-devant de la scène que l'enquête policière. Nous avons encore cet aspect de huit-clos qui prend son lecteur dans ses filets et ne le lâche qu'à la toute fin !

Encore une fois, l'autrice nous tient en haleine, ne dévoilant ses cartes et révélations qu'à la toute fin. Comme pour "le sanatorium", je me suis faite avoir en pensant avoir découvert l'identité du meurtrier, alors que j'en étais loin ! Ce qui fait pour moi un bon thriller haletant.

J'ai adoré aussi entrer encore plus profondément dans la vie de l'enquêtrice, d'apprendre à mieux la connaître et avoir envie d'en découvrir encore plus à son sujet.

Bref, il me tarde de lire son prochain roman. Je ne doute pas qu'elle va encore réussir à nous surprendre avec son imagination et ses tueurs assez retors...
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec
13 février 2023
Un roman où le drame survient dans un resort idyllique construit sur une île mystérieuse. L’inspectrice Elin Warner ne tarde pas à découvrir qu’un tueur en série est à l’œuvre sur cette île magnifique qui cache néanmoins de lourds secrets.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
Quand on est jeune, on est convaincu qu'on va y arriver, qu'on a tout notre temps. Je pensais vraiment que je percerais après la fac. Le succés, la reconnaissance, que tout ça arriverait comme par magie.
Commenter  J’apprécie          230
Hana regarde, consternée, Jo qui balade son téléphone autour d'elle, et Hana se rend compte que le sourire qu'elle lui croyait adressé est en fait destiné au téléphone de Jo. Tu parles d'une escapade en famille ! Est-ce qu'Instagram ou TikTok ne seraient pas la vraie raison de ce voyage ?
Commenter  J’apprécie          100
Maintenant, le passage flippant : j'adore l'histoire de cet endroit. Le piton rocheux sur le côté de l'île, vous pouvez l'apercevoir d'ici, donne son surnom à l'île : le rocher de la Faucheuse. Ca fait froid dans le dos, hein ? Et d'après beaucoup de gens du coin, cette île est maudite. Apparemment (elle baisse la voix pour la réduire à un chuchotement), on raconte que le rocher serait une manifestation de la Grande Faucheuse. Durant la peste, les gens étaient mis en quarantaine ici, où on les laissait mourir. L'histoire veut donc que leurs âmes errent encore et ne seront en paix que quand la Faucheuse prendre une nouvelle victime. [...]
Ca fout les jetons, hein ? Mais ce n'est pas tout. Il y avait autrefois sur l'île une école qui a brûlé. Abandonnée jusqu'à ce qu'elle soit transformée en centre d'activités de plein air par la municipalité jusqu'à ce qu'un groupe d'ados se fasse massacrer par le gardien de l'île, Larson Creacher, en 2003.
Commenter  J’apprécie          20
Elle ne se rappelait pas à quel point Maya est belle, avec ses cheveux bouclés en désordre et sa peau hâlée, hérités de sa mère italienne. Maya a l’air encore jeune, mais c’est peut-être seulement l’image qu’en a Hana : elle aura sans doute toujours du mal à voir Maya comme une adulte. De six ans sa cadette, Maya a pendant une éternité été une enfant sur laquelle Hana veillait. Ce n’était pas seulement sa personnalité ; Maya avait un côté mal assuré, comme si elle n’était pas encore sûre de sa place dans le monde. Elle semblait se laisser porter, d’un endroit à l’autre, d’une personne à l’autre.
Commenter  J’apprécie          10
𝑬𝒍𝒍𝒆 𝒑𝒆𝒓𝒄̧𝒐𝒊𝒕 𝒖𝒏𝒆 𝒂𝒕𝒎𝒐𝒔𝒑𝒉𝒆̀𝒓𝒆 𝒅𝒆 𝒅𝒆́𝒗𝒂𝒔𝒕𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒔𝒖𝒓 𝒄𝒆𝒕𝒕𝒆 𝒊̂𝒍𝒆, 𝒖𝒏 𝒄𝒂𝒍𝒎𝒆 𝒆́𝒕𝒓𝒂𝒏𝒈𝒆 𝒒𝒖𝒊 𝒔𝒆𝒎𝒃𝒍𝒆 𝒂𝒏𝒐𝒓𝒎𝒂𝒍, 𝒎𝒂𝒍𝒔𝒂𝒊𝒏.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Sarah Pearse (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah Pearse
Marissa Irvine se retrouve confrontée au pire cauchemar de tous les parents lorsque son fils Milo, âgé de quatre ans, disparaît alors qu'il joue pour la première fois chez un élève de sa nouvelle école.
UN GARÇON DISPARAIT Marissa Irvine arrive au 14 Tudor Grove, avec l'intention de récupérer son jeune fils Milo, qui joue pour la première fois chez un garçon de sa nouvelle école. Mais la femme qui répond à la porte n'est pas la mère qu'elle connaît. Ce n'est pas non plus la nounou. Et Milo n'est pas chez elle. C'est ainsi que commence le pire cauchemar de tous les parents.
QUATRE SUSPECTES Alors que la nouvelle de la disparition se répand dans la paisible banlieue de Dublin et qu'un suspect inattendu apparaît, des rumeurs commencent à se répandre sur les femmes les plus étroitement liées à cet événement tragique. Car seule l'une d'entre elles a pu avoir enlevé Milo - mais elles pourraient toutes être coupables...
DANS UNE COMMUNAUTÉ PLEINE DE SECRETS, QUI EST VRAIMENT EN TORT ?
« Captivée dès la première page... l'autrice a joué sur mes pires angoisses et n'a eu de cesse de faire monter le suspense... » Sarah Pearse, autrice best-seller du Sanatorium (Le livre de Poche)
« Un thriller domestique délicieusement mystérieux et cauchemardesque. » Emma Curtis, autrice best-seller
« Un coup de coeur pour une autrice au sommet de son art » Claire Allan, autrice best-seller
- Best-seller du Sunday Times et de l'Irish Times.
- 700 000+ exemplaires vendus au Royaume-Uni.
- Lauréate du prix Crime Fiction Book of the Year (Fiction policière de l'année) à l'An Post Irish Book Awards 2021.
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus

Autres livres de Sarah Pearse (1) Voir plus

Lecteurs (208) Voir plus



Quiz Voir plus

Le sanatorium

L'ancien sanatorium transformé en hôtel s'appelle :

L'Aiguille
Le Pic
Le Piton
Le Sommet

16 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Le sanatorium de Sarah PearseCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..