AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756000469
Éditeur : Delcourt (25/10/2006)

Note moyenne : 2.88/5 (sur 16 notes)
Résumé :
1914, alors que l'on pensait Dyo et Guillaume définitivement vaincus, ils relèvent la tête à Sarajevo en guidant le bras d'un terroriste qui va mettre le feu à l'Europe. Mais quels sont les véritables objectifs des enfants rouges et de l'Archonte des Coupes ? La Première Guerre mondiale signe-t-elle la fin d'un monde ou le commencement d'un autre ?

L'ogre corse est mort à Sainte-Hélène... Un siècle passe, presque un siècle, 99 ans...Les quatre famille... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Alfaric
  24 décembre 2015
Face aux dessinateurs de mangas qui sortent 48 pages en 2 semaines et face aux dessinateurs de comics qui sortent 48 pages en 2 mois, il est difficile de fidéliser un public avec des dessinateurs de bandes dessinées qui font 48 pages en 2 ans… Donc de plus en plus d’éditeurs ont opté pour la formule gagnante de la collection thématique où interviennent plusieurs auteurs (les puristes crient à l’hérésie, mais il fallait bien trouver une solution pour ne pas dépérir encore davantage face à la concurrence). C’est dans cette optique que les éditions Delcourt ont été lancé ce qu’on peut qualifier de prototype dans ce domaine : la série "L’Histoire Secrète" ! (avec les couvertures toujours réussies du duo Manchu et Olivier Vatine, 2 vieux routards de la SFFF !!!)


On change de lieu et d’époque et après la Révolution et Napoléon dans le tome 6, ce tome 7 est consacré à ce suicide collectif de masse que fut la Première Guerre Mondiale… Un siècle est passé où les hommes ont appris à se gouverner par eux-mêmes, mais la guerre de l’ombre de l’Histoire Secrète continue : après avoir échoué avec Napoléon, Guillaume de Lecce le Cinquième Archonte se cherche un nouveau champion quitte à le fabriquer de toutes pièces !
On peut en rester à une lecture au premier degré qui restera forcément confuse et précipité, le format classique de 48 pages de la bande dessinée européenne n’étant pas vraiment fait pour cette saga qui par ses techniques de narration rappelle le monde des comics (quel dommage qu’il subsiste des cases ratées pour ne pas dire bâclée en début de tome qui pour moi lui ont ôté 1 étoile, car l’ensemble reste d’honnête facture graphiquement)… Mais on peut aussi se servir de ses petites cellules grises et s’apercevoir qu’avec du recul on accède à un récit bon construit (mais pas forcément bien raconté) !
Dans le premier acte, Erlin se lance dans les grandes manœuvres pour stopper le Kriegmaster de l’empire prussien qui n’est autre que son propre frère Dyo :
- en invoquant les Arches de Mons, il sauve le pilote Curtis Hawk d’un dragon adverse
- en ravitaillant les soldats anglais en balles magiques, les sorciers commandos sont stoppés au Pont de Nimy
- en affrontant son meilleur ennemi au QG du Reich à Luxembourg, il laisse une opportunité au pilote Curtis Hawk une opportunité de détruire l’intégralité des talismans ennemis… ce qui permet à Aker et Foch de lancer la Bataille de la Marne ! (mais en boostant ses pouvoirs avec des substances psychotropes, Erlin manque de disperser dans le temps et dans l’espace, ou plutôt de rester bloquer 2000 ans dans le passé à la bataille de Teutobourg)
Dans le deuxième acte qui se déroule à Venise, Curtis Hawk et Reka, espionne des services secrets italiens, s’associent pour empêcher les agents ennemis de s’approprier le Manuscrit de Vasil, qui détient un maître sortilège capable de transformer un magicien en Arme de Destruction Magique capable de jouer avec la chance et la malchance des nations et des peuples
Dans le troisième acte, Erlin fournit à Curtis Hawk ses meilleurs hommes pour assassiner ledit magicien avant qu’il ne change le destin de l’humanité toute entière… C’est dans les tranchées d’Ypres que les forces du Bien et du Mal vont s’affronter et tout va se jouer à Notre-Dame des Ténèbres le bastion ennemi !
L’opération est un échec, car si avec sa super-chance Curtis Hawk parvient à ramener ses compagnons à bon port aucun d’entre eux n’a réussi à atteindre leur cible, un caporal autrichien dénommé Adolf Hitler… Et en cela ce tome 7 est davantage l’introduction de la saison 2 que la conclusion de la saison 1 !
C’est dommage que le fil conducteur, les visions de l’anomalie magique qu’est Curtis Hawk, soient aussi mal explicitées (mais cette maladresse se retrouve dans toute la saison : les archontes agissent en fonction de leurs visions de l’avenir auxquels on n’accède jamais !). Toutefois l’identité de l’antéchrist est bien amenée : au fils des pages on nous présente des protagonistes du Grand Jeu qui sont tous des artistes : Chagall, Aragon, Tolkien, Blaise Cendrars… C’est tout naturellement que le celui par qui le malheur va arriver est celui qui s’est engagé dans la Grande Guerre faute de n’avoir pu accéder à l’Ecole des Beaux Arts… blink

Malgré les sauts dans l’espace et le temps, cette série a été bien construite puisque chaque tome amène un nouvel élément du background :
- tome 1 : présentation des archontes et des ivoires, de leur serment et de leur parjure, de leurs amitiés et de leur haine
- tome 2 : présentation des Maisons, chaque magicien / joueur / agent devant être affilié à l’un des archontes
- tome 3 : naissance de l’Antéchrist Guillaume de Lecce, le Cinquième Archonte par qui le malheur va arriver
- tome 4 : introduction des talismans permettant aux agents des différentes maisons de jouer avec la chance
- tome 5 : introduction de la nécromancie qui permet de transférer de la chance / malchance à n’importe qui
- tome 6 : Guillaume de Lecce combine les différentes sortes magies en misant sur Napoléon Bonaparte
- tome 7 : Guillaume de Lecce fort de son premier échec passe à la vitesse supérieure avec Adolf Hitler
Je me suis fait à ce que les personnages réels ou fictifs ne soient que les guest stars d’un tome, mais la narration reste un peu décousue, outre le choix sans doute inapproprié du format, car les personnages principaux que sont les archontes sont présents ou absents en fonction des tomes…

PS : nous sommes le 24 décembre 2015, et il commence à se faire tard donc Joyeux Noël à tous ! ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
Skritt
  09 janvier 2015
Septième tome de la série et fin du premier cycle. Nous nous retrouvons lors de la première guerre mondiale pendant laquelle les archontes s'affrontent une nouvelle fois. Les uns pour stopper cette guerre horrible, les autres pour peut-être créer une paix durable, mais la guerre tournant en leur défaveur, ils recherchent celui qui pourra accomplir leurs rêves.
Cet album est à la hauteur du cycle, mauvais. On prend les mêmes et on recommence. L'histoire est d'un brouillon lamentable, parfois sans queue ni tête, c'est frustrant.
Le graphisme est fidèle et comme d'habitude déçoit énormément. C'est d'une laideur parfois que l'on se demande quelle a été la ligne directrice, la politique commerciale de Pécau. Quel but ? Sortir un album tous les deux mois, pour vendre sans réel souci de qualité.
Pour ma part, la série s'arrête ici, c'est trop mauvais pour donner l'envie de continuer.
Lien : http://skritt.over-blog.fr/a..
Commenter  J’apprécie          41
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   03 janvier 2016
Un siècle… Presque un siècle… 99 ans. Le monde s’ouvrait à la science et aux techniques. Les peuples apprenaient à se gouverner eux-mêmes ! […] Un siècle… presque un siècle et l’Europe à nouveau s’embrasa. La boucle était bouclée. Une invasion démoniaque allait obscurcir le monde, comme 22 siècles auparavant dans l’Egypte des pharaons. Cette fois les maisons des épées, des deniers et des bâtons comprirent qu’il fallait s’unir pour ne pas disparaître…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
AlfaricAlfaric   23 décembre 2015
- Hein ? Vous voulez dire… ? Y’a erreur, je suis aviateur, pas biffin ?!
- Vous venez de changer d’affectation, nous vivons des temps déraisonnables…
- Vous dites ?
- C’est juste un médecin militaire qui disait ça sur le front de l’Argonne, on venait juste de le tirer d’un cratère d’obus où il était enterré vivant… Il répétait sans cesse que nous vivions des temps déraisonnables, il s’appelait Argone ou Aragorne… Non Aragon ! C’est ça, je me souviens maintenant, ça m’avait fait penser à un ami professeur à Oxford qui écrit des contes pour enfants, un de ses héros s’appelle comme ça…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
AlfaricAlfaric   27 décembre 2015
- Avec ça, la maison des coupes pourrait gagner la guerre ?
- Non, je ne pense pas, mais elle pourrait la faire durer pendant des années. Parfois, je me demande si ce n’est pas le but, une guerre éternelle…
- Dans quel but ?
- Le chaos, l’entropie… Mes semblables et moi-même nous repaissons de chaos, il nous rend forts en multipliant les possibilités du hasard…
- Mais plus les possibilités sont nombreuses, moins vous pouvez contrôler la trame du futur n’est-ce pas ?
- C’est exact ! Le futur nous échappe de plus en plus. Mon frère Erlin s’en réjouit ; Aker sans doute aussi ; Dyo, au contraire… Il a toujours été misanthrope, les humains font trop de bruit !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
AlfaricAlfaric   25 décembre 2015
- Tu sens cette odeur Dyo ? 40000 janissaires en train d’agoniser ! Tu sens cette puissance qui suinte de leur supplice ? Dans ce monde, je suis le Comte Vlad l’Empaleur, maître de la Transylvanie !
- Je l’ai croisé… Un con avec des mœurs bizarres et des moustaches ridicules. Rien qu’à voir son supplice préféré, mourir par le fion, non mais vraiment, quelle idée !!
Commenter  J’apprécie          120
AlfaricAlfaric   27 décembre 2015
- C’est quoi ça ?
- Des bombes, trois de chaque côté !
- Et je suis censé en faire quoi ?
- Les lancer sur les boches, vous avez une meilleure idée ?
- Un bombardement par avion ? Mais ça ne s’est jamais fait !
- On fait plein de trucs nouveaux ces derniers temps… Comme massacré des pékins par wagons, c’est une nouvelle méthode, ça devrait marcher, faites-moi confiance…
Commenter  J’apprécie          110
Videos de Jean-Pierre Pécau (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Pierre Pécau
La ruée vers l?Ouest n?est plus qu?un souvenir que l?on peut maintenant voir sur grand écran grâce à l?industrie naissante d?Hollywood.
Scénariste : Fred Duval et Jean-Pierre Pécau Illustrateur : Colin Wilson
Résumé : Nevada Marquez oscille entre les deux mondes, chargé par Hollywood des missions les plus improbables à la frontière américanomexicaine. L?enquêteur est chargé de retrouver un acteur disparu lors d?une virée à Tijuana? Une surprise l?attend au bout de la piste.
En savoir plus : https://www.editions-delcourt.fr/serie/nevada-01-l-etoile-solitaire.html
Achetez la Bande Dessinée numérique directement via l'application Delcourt - Soleil : https://itunes.apple.com/fr/app/delcourt-soleil-bd-comics/id840127039
Retrouvez-nous sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de BD : http://www.editions-delcourt.fr https://www.facebook.com/editionsdelcourt https://twitter.com/DelcourtBD https://www.instagram.com/delcourt_soleil_bd/
Achetez le tome : Amazon : https://www.amazon.fr/gp/search?ie=UTF8&keywords=9782413010593&tag=editidelco-21&index=blended&linkCode=ur2&camp=1638&creative=6742 Fnac : https://www.fnac.com/advanced/book.do?isbn=9782413010593&Origin=EDITIONSDELCOURT&OriginClick=yes Cultura : https://www.cultura.com/catalogsearch/result/?q=9782413010593&classification=0
+ Lire la suite
autres livres classés : ésotérismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre