AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2940329036
Éditeur : Atrabile (01/03/2003)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 69 notes)
Résumé :
Frederik Peeters se lance avec "Lupus" dans une série de science-fiction, histoire de ne pas être là où on pourrait l'attendre, et surtout de se faire plaisir. Le récit tourne autour de Lupus et Tony, en vadrouille aux quatre coins de la galaxie, à la recherche d'un gros morceau à pêcher et remplis au-delà de l'excès de stupéfiants en tous genres. Du bon temps facile en perspective, et ce jusqu'à cette rencontre fortuite avec Sanaa, jeune fille un peu larguée, et do... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
palamede
  11 janvier 2017
Vaisseaux spatiaux, mondes bizarres peuplés de monstres, Lupus, une bande dessinée de science-fiction n'avait, a priori, rien pour me plaire.
Sauf que celle-là, qui raconte le voyage de deux jeunes junkies à la recherche de stupéfiants, n'est pas ce dont elle a l'air. Car dans ce voyage galactique de deux allumés partis à la pêche, les sentiments humains sont remarquablement mis en scène.
Servis par des dessins expressifs la narration, simple et émouvante (un peu déjantée aussi) fait réfléchir au sens de la vie, aux émotions et à la place de l'homme dans l'univers (ce qui est déjà pas mal pour une BD).
Commenter  J’apprécie          450
Crossroads
  04 septembre 2014
Lupus et Tony ont décidé de se la jouer touristes professionnels, ce sera overdose de glande pour tout le monde.
Et pour qu'une année sabbatique soit en plus sympathique, les gars pêchent le très gros mais surtout expérimentent les drogues généralement prohibées dans tout le système solaire et sa proche banlieue. Amphet', ok. Benzo, ok. Acide, ok. Champipi hallucinogènes, ok. En fait, tout ce qui s'ingère en vous laissant une chance minime d'y survivre. Comme un p'tit air de Las Vegas Parano, c'est vous situer le niveau des duettistes.
Les gars sont potes même s'ils se tapent régulièrement sur les nerfs, proximité journalière oblige.
Deux, ça va, trois, bonjour les dégâts.
Prenez une jolie donzelle qui en pince visiblement pour Lupus. Embarquez-la quelques temps histoire de voir où ça vous mène. Simple, c'est direction les emmerdes à vitesse grand V...
Déroutant de prime abord, un trait disgracieux, du texte bordélique au possible et une mise en page anarchique font qu'on y rentre tout dou-ce-ment, ♪ besoin de changer d'atmosphère d'attitude ♫, mais je m'égare.
Puis la justesse des dialogues associée à un scénario original gentiment barré suffisent à ce que l'on s'attache très rapidement à ces trois hurluberlus peut-être pas aussi superficiels qu'ils veulent bien le laisser croire.
Un premier volet franchement réussi qui donnerait presque envie de crier au Lupus !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          378
milado
  05 septembre 2012
Deux amis d'enfance un peu paumés, s'offrent un congé sabbatique pour parcourir la galaxie et pêcher... et accessoirement goûter tout ce qui peut exister comme drogue à travers l'univers.
Si les dessins paraissent un peu brouillons et grossiers dans un premier temps, on s'aperçoit bien vite qu'ils sont beaucoup plus profonds, on se laisse embarquer pour le voyage d'autant qu'il se passe des choses !!!
Bon, vite se procurer les tomes suivants (4 au total)....
Commenter  J’apprécie          140
Seraphita
  31 décembre 2011
Tony et Lupus ont pris ensemble une année sabbatique. A bord d'un vieux vaisseau conteneur, ils se sont lancés à la découverte du système interplanétaire. Objectif officiel : « partir pêcher paisiblement dans les points d'eau les plus exotiques… ». Objectif officieux : « ne rien foutre et absorber toutes les substances illicites qui nous tomberaient sous la main… ». La rencontre avec Sanaa, jeune femme mystérieuse de 26 ans, va bouleverser leurs plans.
J'ai adoré ce premier volume de « Lupus ». J'ai tout d'abord apprécié le décalage qu'offre Peeters par rapport au réel : il nous propose un voyage interplanétaire, sur les ailes de son imaginaire. Je me suis laissée porter par les mondes qu'il a inventés et qu'il restitue par le biais de dessins et de mots. Mais l'histoire qu'il conte, aussi décalée par rapport au réel qu'elle puisse apparaître, se présente d'abord et avant tout comme une histoire humaine : Tony et Lupus sont deux hommes paumés, en quête d'un ailleurs, par le biais des voyages de mondes en mondes, des trips que semblent leur procurer les innombrables drogues qu'ils absorbent.
Puis c'est la rencontre inopinée avec Sanaa, une bien énigmatique jeune femme. D'emblée, Lupus est empli d'ambivalence à son égard : elle l'attire irrésistiblement, mais aussi dangereusement qu'un trou noir :
« J'ai senti qu'on ne pourrait pas se contenter de l'emmener, de la déposer quelque part au pied d'un arbre et de s'en aller… Nous étions placés en orbite… en orbite émotionnelle… comme le vide spatial aspire l'air, le vide existentiel aspire probablement l'amour… » (p. 27)
Tony se rend compte de sa dangerosité potentielle un peu plus tard :
« C'est comme ça… je la sens pas… Elle a le mauvais oeil… y'a des gens qui ont de l'influence sur ce qui gravite autour d'eux… Elle aspire l'énergie… J'aime pas… » (p. 67)
Une femme aussi belle, énigmatique et dangereuse qu'un trou noir… Une sirène des temps modernes ?
Les dessins, en noir et blanc, sont parfois énigmatiques, à l'image de Sanaa et des mondes imaginaires sur lesquels nous emmène Peeters.
Un très beau premier volume qui donne envie de lire la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Kabuto
  19 mai 2012
Lupus c'est une BD dont j'avais entendu beaucoup de bien. Pourtant, chaque fois que je la voyais dans les rayonnages de ma bibliothèque, je la feuilletais et je la reposais gentiment. Non franchement, les dessins étaient trop moches. Et puis un jour, déçu de ne pas trouver ce que je cherchais, je me suis dit que je ne risquais pas grand-chose en tentant l'aventure. Voilà comment j'ai commencé Lupus sans grand enthousiasme.
Eh bien la curiosité est souvent récompensée dirait-on. Les graphismes que je trouvais moches sont en réalité d'une intensité profonde et d'une grande maîtrise. En quelques traits d'apparence simple et brouillonne, Peeters arrive à rendre un silence, une émotion ou une situation comme peu de dessinateurs peuvent le faire. Je suis impressionné ! Ensuite il y a cette histoire d'errance et d'amitié qui sur fond de science-fiction – ce qui n'est pas pour me déplaire - traite de bien d'autres choses. Une ambiance psychologiquement chargée et pour tout dire, très prenante avec une tension qui monte crescendo pour aboutir à un fin haletante qui fait que je regrette amèrement maintenant de ne pas avoir pris les trois autres tomes de cette série. Vite, La suite…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
SeraphitaSeraphita   31 décembre 2011
J’ai senti qu’on ne pourrait pas se contenter de l’emmener, de la déposer quelque part au pied d’un arbre et de s’en aller… Nous étions placés en orbite… en orbite émotionnelle… comme le vide spatial aspire l’air, le vide existentiel aspire probablement l’amour…
Commenter  J’apprécie          10
GregorGregor   14 septembre 2011
- Tu a s décidé ça un jour... je n'y peux rien mon vieux... à un moment de sa vie, on peut décider de sa vision du monde... c'est facile... on met la tête sur un oreiller et on ne fait plus attention à rien...
Commenter  J’apprécie          10
mikaelunvoasmikaelunvoas   15 décembre 2018
Comment ça plus d'amphétamines ?!
Tu te fous de moi espèce de vieilles figue ?!..
Plus d'amphétamine dans une ville de mineurs ?!
Commenter  J’apprécie          20
ieo9ieo9   10 mai 2013
Dis... C'est joli cette fourrure que tu portes là... C'est quoi ?...
Les poils de ta mère ?...
Commenter  J’apprécie          20
GregorGregor   04 septembre 2011
- Et voilà comment ce fut précisément avec cette fille que je me suis retrouvé fuyant je ne savais qui, pour aller je ne savais où...
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Frederik Peeters (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frederik Peeters
Vidéo de Frederik Peeters
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2617 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre