AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 207078102X
Éditeur : Gallimard (23/08/2007)

Note moyenne : 3.15/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Leïla, une lycéenne ardente et audacieuse, troublée par un cours de philosophie sur les âmes et les sorts, décide de tout quitter, famille, études, banlieue, pour partir sur les routes.

Schulz, un homme errant, au bout du rouleau, entraîne la jeune fille dans une fatale randonnée. Il y a aussi Ellen, belle Irlandaise, Juliette, comédienne en quête d'un rôle, Mahler, psychanalyste détraqué, et Larsen, le romancier aux prises avec l'une de ses créatures... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
ADAMSY
  01 juillet 2018
Le narrateur est écrivain. Sa femme vient de le quitter et impossible pour lui décrire une page de plus. Une seule envie : tout abandonner. Il vide sa maison et ne conserve que ses livres. C'est ainsi qu'il retrouve un roman qu'il avait écrit. Dans ce roman, une jeune fille, Leïla, décide elle aussi de fuir. Elle rencontre un homme plus âgé, malade, qui a tout perdu : femme, travail, maison. Ensemble, ils vont faire un bout de route. le destin choisi par notre écrivain au coeur de pierre _ vous comprendrez pourquoi en découvrant l'histoire de Leïla_ ce destin n'est pas pour plaire à Leïla et cette jeune fille bien décidée, retrouve son créateur pour faire changer la destinée de son compagnon de route. On plonge alors dans le fantastique et même si les aventures se multiplient, un certain calme se dégage de cette romance.
Commenter  J’apprécie          50
Sidou-69
  19 décembre 2011
J'ai un avis très mitigé sur ce livre.
Tout d'abord, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire, ce qui explique donc ma lecture plus que lente.
Par contre j'ai beaucoup apprécié les 100 dernières pages, où je ne m'attendais pas du tout à cet évènement.
En ce qui concerne le style d'écriture, je n'ai rien trouvé de très marquant, c'était écrire pour écrire quoi .. Aucun signe distinctif.
Les personnages par contre eux, sont vraiment très attachant et c'est surement la raison qui a fait que j'ai continué ma lecture ( même si j'ai vraiment du mal à arrêter une lecture en cours, ça ne m'est encore jamais arrivé ).
Pour finir, je ne pense pas que je tenterai pour le moment de relire un livre de cet auteur, mais comme on dit, il ne faut jamais dire jamais ;).
Commenter  J’apprécie          10
Ann34
  04 juin 2018
"Enfin, n'est-ce pas ce bonheur tremblant des commencements, dont on attend sans fin une réplique, qui nous fait choisir de demeurer auprès d'un être qui ne ressemble plus à celui qu'il fut lors de sa première apparition ? Cette très mince espérance nous fait toujours différer le moment d'aller rejoindre une autre personne avec laquelle on serait sans doute plus heureux mais dans une lumière trop vive et trop directe qui nous priverait de la délectation rétrospective." pages 169 à 170
Commenter  J’apprécie          14
antibouille
  13 février 2012
Pierre Péju sait inventer et raconter de très belles histoires mais celle-ci est un peu trop compliquée avec l'histoire dans l'histoire où l'héroïne du roman rencontre l'auteur du roman...son "Coeur de pierre" m' a laissé un peu de marbre...par contre, il faut lire "La Petite Chartreuse" et "Rire de l'Ogre"
Commenter  J’apprécie          01
XL
  07 janvier 2014
un peu comme Six personnages en quête d'auteur, mais c'est vraiment d'une belle écriture et je me suis laissée emporter par Leïla
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   15 avril 2016
A travers une fissure du réel, je pouvais contempler, d'un seul coup d'oeil, une foule de possibilités jamais réalisées. Mes ratages, nos échecs, comme un tapis de feuilles mortes. Aucun mot, jamais, quand bien même cherché dans la panique d'un naufrage, ne pourrait exprimer cet état.
Commenter  J’apprécie          30
DanieljeanDanieljean   15 avril 2016
D'où me venait ces bouffées de violence dont le ridicule n'était masqué que par ma solitude? Qui frappait quand je frappais? Car, à l'instant même où je me déchaînais, il y avait quelque part, dans ma tête ou dans le ciel, un inconnu très calme qui observait la scène avec une indifférence un peu lasse. Etais-je celui qui frappait ou celui qui regardait?
Commenter  J’apprécie          20
Ann34Ann34   04 juin 2018
"Enfin, n'est-ce pas ce bonheur tremblant des commencements, dont on attend sans fin une réplique, qui nous fait choisir de demeurer auprès d'un être qui ne ressemble plus à celui qu'il fut lors de sa première apparition ? Cette très mince espérance nous fait toujours différer le moment d'aller rejoindre une autre personne avec laquelle on serait sans doute plus heureux mais dans une lumière trop vive et trop directe qui nous priverait de la délectation rétrospective." pages 169 à 170
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
DanieljeanDanieljean   15 avril 2016
Avec le temps, je crois que les regrets deviennent aussi légers et rêches que de la pierre ponce. Ils sont là. Ils flottent. On ne sait trop quoi en faire.
Commenter  J’apprécie          40
DanieljeanDanieljean   15 avril 2016
Sombre démocratie nocturne: dans l'apaisement de la nuit toutes les solitudes sont équivalentes et infinies. Mais quand le jour paraît, c'est une grande inégalité qui s'instaure entre les solitudes, puisque la force qui les anime comme des marionnettes a des grandeurs absolument différentes. Main invisible. Main musculeuse et charnue. Main squelettique.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Pierre Péju (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Péju
Une journée de dédicaces, de rencontres et d'animations à l'occasion du festival Livres à vous, au Grand Angle à Voiron (Pays Voironnais). Avec comme invités d'honneur : Pierre Péju, Jo Witek et Rémi Courgeon !
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2033 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre