AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
4

sur 25 notes
5
1 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Il faut savoir que ce titre est la suite directe de « Pinard de guerre » que j'avais déjà avisé dans l'année écoulée. Il est cependant indiqué sur la tranche qu'il s'agit d'une histoire complète sans doute pour gagner de nouveaux lecteurs. Il est vrai que le fait de n'avoir pas lu la première partie n'a que peu d'incidence sur cette lecture mis à part un fait important qui va expliquer l'évasion.

Le cadre est celui de la Guyane assez connu pour ses différents bagnes. On ne meurt pas dans un bagne, on y agonise dit la phrase d'accroche. C'est parfois vrai bien que beaucoup de prisonniers y ont laissé leur vie. On verra les conditions de vie très difficiles ainsi que les moyens pour y survivre.

On retrouve notre héros Ferdinand Tirancourt dont le caractère a décidément bien changé depuis ses débuts. On a du mal à y croire à une telle reconversion dans l'humanité mais tout est possible.

Le dessinateur espagnol Francis Porcel qui a fait l'école des Beaux-Art de Barcelone est u virtuose du dessin. Il assure incontestablement.

Je trouve que c'est une bonne description du bagne de la Guyane qui n'est décidément pas très accueillante avec cette jungle dangereuse et son rivage peuplé de requins ou de crocodiles.

C'est une BD qui se lit très bien car une bonne maîtrise du scénario qui réserve d'ailleurs une grande surprise et de la qualité du dessin.
Commenter  J’apprécie          560
Une très bonne histoire dont la fin a réussi à me surprendre, menée tambour battant derrière un dessin sûr de lui, un bon choix de couleurs, une narration fluide et une bonne connaissance globale du sujet, avec des textes et des phylactères ma foi plutôt percutants.
Assurément, on sent que le dessinateur s'est imprégné des lieux et est allé les visiter, et que le scénariste a étudié avec attention l'histoire du bagne de Guyane et de ses différents lieux de perdition, même s'il n'a pas réussi à éviter quelques erreurs (comme l'arrivage de bagnards en pleine première guerre mondiale : les déportations furent suspendues car le bateau prison avait été réquisitionné pour la guerre ; il fut même coulé).
Le personnage principal, Tirancourt, est peut-être un chouïa caricatural et paradoxal. Un grand costaud comme ça (et qui le restera... pourtant, on ne restait pas longtemps costaud au bagne), condamné parce qu'il a voulu se planquer de la première guerre mondiale alors qu'il prend tous les risques et semble n'avoir peur de rien, ça sonne un peu faux.
Bon, il faut dire que je n'ai pas lu le premier tome, ce que je vais corriger tôt ou tard. Peut-être que les raisons de son embusquage m'apparaîtront alors dignes de foi.
Commenter  J’apprécie          160
Dans ce tome nous retrouvons notre antihéros qui a été envoyé au bagne en Guyane. L'auteur nous plonge dans l'enfer du bagne avec ses castes et ses règles. le graphisme et la mise en couleur donne de la réalité au scénario. L'histoire est intéressante et captivante. Une très bonne BD a quand la sortie du tome 3
Commenter  J’apprécie          80
Dans « Pinard de guerre », Tirancourt vendait du vin aux poilus dans les tranchées…. Déserteur il se voit envoyé au bagne de Cayenne.

Ici démarre ce tome 2, dans la chaleur humide de la Guyane, dans la moiteur de la jungle…Changement d'environnement complet, de couleurs, de lumière…. La violence est elle toujours présente, les prisonniers sont tous en sursis.

Ferdinand est un personnage bien plus complexe qu'on pourrait croire… Plutôt antipathique au départ, on le surprend à faire preuve d'humanité, à défendre les faibles, à défier les forts….et à échafauder un plan pour s'évader !

On retrouve une atmosphère semblable à celle du film « Papillon » (1973 avec Steve MacQueen) bien ressentie grâce au beau dessin de Francis Porcel, dynamique et habilement coloré. le récit est malin et nous tient en haleine jusqu'au bout…

Au final, de la très bonne BD qui se termine sur une fin appelant clairement un tome 3….
Commenter  J’apprécie          30
Bagnard de guerre est une histoire complète qui succède à Pinard de guerre. Ferdinand Tirancourt se retrouve au bagne de Cayenne pour purger sa peine.
Il est confronté à la réalité des relations entre les êtres : relation avec les gardiens qui sont là pour que la loi soit respectée et les peines appliquées parfois de manière excessive, avec les autres détenus.

Dans ce microcosme carcéral, toutes les faiblesses humaines sont présentées dans le quotidien des bagnards . Mais dans de contexte délétère, certains hommes gardent et préservent de réelles qualités humaines. Ils purgent leur peine au bagne mais cherchent à se reconstruire. C'est dans ce contexte que Ferdinand évolue et montre sa vraie personnalité.

C'est une BD noire, qui présente des thématiques dures mais qui se laisse lire d'une traite.

Commenter  J’apprécie          20
La beauté au coeur des ténèbres

Bagnard de Guerre fait suite au fascinant Pinard de Guerre dans lequel Philippe Pelaez et Francis Porcel mettaient en scène un personnage cynique et amoral qui portait sur ses contemporains un regard lucide et désabusé… Un homme qui a tant aimé la guerre qu'il exècre ce qu'il est devenu et a tout fait pour échapper à la boue des tranchées, jusqu'à devenir un escroc et un profiteur, un salopard prêt à tout pour s'enrichir… Mais un salopard capable de risquer sa vie pour sauvegarder ce qu'il y a de beau dans l'humanité, comme pour préserver ce qu'il n'a pu sauver dans son âme tourmentée…

Après avoir échappé in extremis au peloton d'exécution, Ferdinand Tirancourt a dû choisir entre retourner dans les tranchées et une condamnation à huit ans de bagne… Il a opté pour le bagne et il ne va pas tarder à découvrir que quelqu'un s'applique à faire de son exil un véritable enfer…

Ce second tome qui nous immerge au coeur de la colonie pénitentiaire de Cayenne est un album captivant remarquablement bien écrit et superbement mis en image par un Francis Porcel particulièrement inspiré…
Lien : http://sdimag.fr/index.php?r..
Commenter  J’apprécie          20
(LX971) Hormis une bulle en page 4 qui a failli me faire fermer le livre à peine ouvert, j'ai été captivé par cette histoire de bagnards dans l'enfer guyanais voulu et organisé par la France, "pays des Droits de l'Homme". Les détails de l'horreur infligée aux malheureux, ordures ou victimes, ne manquent pas et on sent une bonne connaissance du sujet de la part des auteurs. Cela permet de donner un ton très réaliste à cette histoire. Les graphismes sont classiques mais plutôt de qualité (malgré quelques visages parfois peu reconnaissables d'une planche à l'autre). Oui pour le Prix BDz'îles en lycée.
(EL971) Je n'aime pas du tout les dessins et je trouve qu'il y a trop de texte. Mais si ce n'est ces réserves, l'histoire est captivante, bien menée et le récit très bien documenté (emprunt d'un riche vocabulaire propre au bagne). Après Paco les mains rouges, Forçats et Aux îles point de salut, le bagne de Guyane n'en finit pas d'inspirer les auteurs de BD ! Avis mitigé (plutôt oui) pour la sélection BD Z'Iles.
(SC971) L'histoire est parfois un peu confuse, à cause notamment de la profusion de personnages et du dessin qui ne permet pas toujours de les reconnaître. Malgré tout j'ai bien aimé cet album, qui offre une plongée en direct dans l'enfer du bagne ... Non mais quel enfer !! Et le dénouement est surprenant. Avis plutôt favorable pour la sélection lycée.
(MAB) Avis mitigé.
Commenter  J’apprécie          10


Lecteurs (48) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5163 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}