AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de marina53


marina53
  01 novembre 2020
1961, Joseph Fournier, après avoir servi sous les drapeaux français pendant la guerre d'Algérie, rentre chez lui. le premier à l'accueillir joyeusement est son chien, son père, l'ayant aperçu de son champ, s'est tout simplement caché derrière un arbre. Quant à sa mère, plus chaleureuse, elle est évidemment ravie de le retrouver sain et sauf. Une fois à la maison, Joseph va saluer son frère, Jules, cloué désormais sur un fauteuil roulant depuis son terrible accident de tracteur, lui qui était pourtant promu à une grande carrière de cycliste. Et c'est un brin rancunier qu'il lui reproche d'avoir eu le cul vissé sur une chaise à l'État-Major et le traite de planqué. Dans la cuisine, Joseph entend les mêmes paroles de reproche de la part de son père. Se rendant ensuite au village, il va saluer René, le cafetier, dont le fils est toujours en Algérie, et se propose de lui donner un coup de main pour le restaurant. Avant de partir, il lui demande des nouvelles de Mathilde, la femme dont il est tombé amoureux avant de partir...

La guerre d'Algérie, un sujet sensible s'il en est... Philippe Pelaez ne traite pas, à proprement parler, de cela, mais plutôt du traumatisme des soldats revenus du front. Joseph Fournier, dont les rumeurs précèdent son retour, est plutôt mal accueilli, aussi bien par sa propre famille que par le village qui le considèrent comme un planqué. Sauf que, évidemment, personne ne sait au fond ce qui s'est passé là-bas et combien une guerre peut changer un homme. Joseph, lui, supporte les regards accusateurs et les propos malveillants sans broncher. Pourtant, les apparences sont trompeuses... Abordant différents sujets tels que le retour à la vie normale, l'amour (qui n'a pas su attendre), le regard des autres..., Philippe Pelaez nous offre un album à la fois dramatique, touchant et poignant. Graphiquement, le trait semi-réaliste de Víctor L. Pinel sied parfaitement à ce récit...
Commenter  J’apprécie          720



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (71)voir plus