AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9782070787814
Éditeur : Joëlle Losfeld (01/01/2011)

Note moyenne : 3.06/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Une jeune photographe égoïste et immature perd le goût à la suite d'un accident. Bouleversée, elle abandonne ce qui faisait jusqu'alors sa vie et se sauve au bout du monde. Arpentant les étals des marchés, elle palpe, inspecte, renifle les délices qui s'offrent à elle et finit par s'initier à la cuisine, et, surtout, au bonheur de nourrir. En emplissant le ventre des autres de plats qu'elle invente et mitonne sans relâche, elle apprend à donner et à recevoir, à dési... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Lali
25 septembre 2011
C'est avec de bouche à bouches que j'ai fait connaissance avec la plume et l'imagination de la Lyonnaise d'origine, Chantal Pelletier, que j'ai d'abord pensée Québécoise à cause de son nom, Pelletier étant chez nous un patronyme des plus courants.
Ma méprise réparée grâce aux renseignements glanés ici, je me suis plongée dans de bouche à bouches avec gourmandise. le roman de Chantal Pelletier réveille papilles comme pupilles avec ses descriptions de plats qui réveillent les sens et mettent en appétit alors que l'héroïne, une photographe plus proche de la petite fille que de la femme malgré ses trente ans dépassés, tente de retrouver le goût. Non pas le goût pour la vie ou pour quelque chose en particulier mais bien le goût tout court, celui des aliments, celui qu'elle a perdu à la suite d'un accident.
Guidée par son nez, elle part au bout du monde cueillir des odeurs et titiller son palais afin que sa langue puisse un jour reconnaître ce que sa mémoire n'a pas oublié. Là-bas, loin de tout, de tous, elle apprendra les rudiments de la cuisine, le velours d'une sauce, la teinte d'une viande cuite à la perfection, les épices, les couleurs, les mariages heureux qui délecteront ceux qu'elle s'appliquera à nourrir.
Elle qu'on a toujours alimentée, qui ne s'était jamais vraiment intéressée à la préparation mais seulement au résultat, va, parce qu'elle a perdu le sens des saveurs et des nuances, entrer dans un monde où la sensualité a une place bien plus grande qu'elle n'avait pu l'imaginer. de bouche à bouches parle du plaisir enfui, remplacé par un plaisir enfoui qui s'étale au grand jour. Un livre qui attise l'appétit et la curiosité culinaire, et qui révèle une auteure qui a le sens des descriptions. Un voyage à travers les sens, voici, entre autres, ce que propose le roman de Chantal Pelletier que je recommande vivement.
Lien : http://lalitoutsimplement.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
petitebelge66
27 mai 2011
A la recherche de nouvelles lectures, nouveaux auteurs à découvrir, j'épluche et décortique depuis quelques semaines de près les magazines littéraires Lire et Magazine Littéraire. C'est là que je découvre cette nouveauté apparemment gourmande et sensuelle: de bouche à bouches de Chantal Pelletier. La photo de la couverture finit par me convaincre : en route pour une lecture-nourriture.

La narratrice de "De bouche à bouches" , une jeune photographe, perd littéralement le goût, et avec ça également le goût à la vie. A travers des instantanés, comme des photographies, nous arpentons avec elle le chemin de la reconstruction, de la guérison. Elle qui n'a plus le goût à rien, va titiller les papilles des autres.

Le résumé, très prometteur, nous met l'eau à la bouche. Malheureusement, le repas qui suit n'est pas assez copieux… 132 pages seulement pour nous décrire des mois, des années de plats savoureux, de regards langoureux, de relations conflictuelles. C'est un peu comme une promesse non tenue. En effet, les personnages secondaires, auraient mérité un peu plus de profondeur, un peu plus de détails.
Ce livre, assez bref finalement, aurait pu être un menu gastronomique élaboré au lieu de rester une amuse-bouche. Peut-être auront nous droit à une suite? C'est souvent ainsi, quand c'est bon, on en demande toujours plus…

Parce ça l'est : bon, savoureux, goûteux, et bien assaisonné de jeux de mots et de métaphores. Parfois un peu trop, il n'y a pas un mot dans ce livre qui n'est pas accompagné de sa ribambelle de métaphores.
Le sens de certaines phrases en souffre car un plat trop épicé perd tout son intérêt.

En tout, j'ai savouré ce livre, je l'ai même dévoré… mais comme souvent avec la nouvelle cuisine, je suis resté un peu sur ma faim…
Lien : http://autourdeslivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bulle_Tine
20 mai 2011
L'héroïne n'est pas vraiment attachante au début de ce livre. Photographe à succès, elle semble avoir été guidée toute sa vie par un père possessif, à qui elle doit, suite à un accident de voiture, la perte du goût. Je me suis toujours dit que perdre ce sens devait être un enfer, et c'est cet enfer qu'on nous décrit : sentir des odeurs délicieuses mais ne plus rien avoir comme sensation une fois l'aliment dans la bouche, ne plus apprécier des aliments que leur texture, ne plus manger par plaisir, être à la merci d'aliments pourris sans même sans rendre compte... Les descriptions de l'auteur font ce roman, et donne envie de partir comme l'héroïne à la recherche d'aliments aux quatre coins du globe, avec l'avantage que l'on a, nous lecteurs, de pouvoir s'en délecter...
Commenter  J’apprécie          10
Chouchane
04 avril 2011
Le genre de livre très à la mode et pour de bonnes raisons : ils sont faciles tout en étant sexy et pleins de rebondissements. Dans la lignée des Gavalda, Pancol et autres écrivaines à succès, Chantal Pelletier met en scène une éclopée de la vie, talentueuse, qui va transcender son handicap : la perte du goût, en se mettant à la cuisine. Photographe à succès flaquée d'un père possessif et d'un ami "jumeau",elle va fuir son univers et rechercher au bout du monde en Inde, en Chine, ailleurs... les milles et une façon de sentir les aliments. En nourrissant les autres, elle se découvre et part à la rencontre d'elle-même. Chagrins et bonheurs sont au rendez-vous mais surtout la description savoureuse des sensations gustatives.
Commenter  J’apprécie          10
saroul
21 janvier 2015
J'avoue avoir été perplexe pendant les 30 premières pages, cette fille mal dans sa peau, pas à sa place à coté d'un père trop exclusif et en manque d'une mère absente.
et puis, lorsqu'elle part vers d'autres cieux, elle nous nous met à la bouche avec des "odeurs", des couleurs, puisqu'elle n'a plus "de goût" suite à un accident, ses autrs sens se développent pour notre plus grand bien, on "voit" à travers ses yeus des marchés, des plats haut en couleurs, et comme des sensations connues lors de la lecture de "le parfum" de suskind, on voyage,on voit et on sent avec elle.
elle partagera avec "ses hommes" des moments délicieux, et nous enchantera.
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
ChouchaneChouchane04 avril 2011
J'ai fouetté des oeufs jusqu'à les enfler en écume blanche et compacte. Une boue de chocolat l'a assombrie en tabac mousseux qui a englouti un hachis de gingembre. J'ai tourné en rond pendant que la merveille cuisait (...) Je l'ai sorti du four. Une forêt de cacoyers dansait autour de lui, restant là à le humer, à l'admirer avant de le démouler. J'ai disposé sur une assiette cinq tranches que j'ai saupoudrées de fleur de sel et entourées d'une mince courbe d'huile d'olive (...) La vieille m'attendait. Je savais qu'elle avait tout deviné. Le gâteau, le chocolat cuit, le sucre, les œufs, l'huile d'olive, le repas aux parfums d'ailleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ChouchaneChouchane04 avril 2011
Tenues au chaud, les trompettes mixées, langées de crème, noyaient leur noirceur de gris perle. Les feuilles des endives brillaient de tous les châtains d'un caramel muscade-cannelle. Dans le réfrigérateur patientaient tartare de saumon, râpé de betteraves crues, mousse de radis noir. J'ai sorti les croquants de chocolat destinés à accompagner un sorbet amande-gomasio, pour broyer sur leur échine brune quelques fleurs de sel qui étofferaient les arômes de guanaja et de la cardamone.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Chantal Pelletier (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chantal Pelletier
Chantal Pelletier - Crime Fiction festival littéraire franco-irlandais .A l'occasion du Festival de littérature franco-irlandais "Crime Fiction" à Dublin, rencontre avec Chantal Pelletier. Note de Musique : © Mollat https://www.facebook.com/Librairie.mollat/ https://twitter.com/LibrairieMollat http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/ https://vimeo.com/mollat https://instagram.com/librairie_mollat/ https://www.pinterest.com/librairiemollat/ http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ https://soundcloud.com/librairie-mollat http://blogs.mollat.com/
autres livres classés : goutVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les nourritures livresques : la cuisine dans la littérature

Qui est l'auteur de la célèbre scène où le personnage principal est assailli de souvenirs après avoir mangé une madeleine ?

Emile Zola
Marcel Proust
Gustave Flaubert
Balzac

10 questions
248 lecteurs ont répondu
Thèmes : gastronomie , littérature , cuisineCréer un quiz sur ce livre