AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072586356
Éditeur : Joëlle Losfeld (29/01/2015)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Assise sur une chaise en formica du ciné-club de la Maison des jeunes, Anne, quinze ans, a une véritable révélation, un soir de 1964, en voyant Jean-Paul Belmondo et Jean Seberg, les deux cinglés magnifiques d'A bout de souffle, s'aimer, jouer et en finir. Touchée par la grâce, elle va se libérer du carcan lyonnais routinier où, seule entre ses parents paysans exilés à la ville et mangés par le travail, elle périt d'ennui. Ses deux «plus que soeurs», Marie, l'intell... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bazart
  12 mai 2015
J'avais lu quelques romans de la discrète et talentueuse Chantal Pelletier ( dont la visite et le dernier, 5 femmes chinoises), et ici avec ce roman générationnel qui prend sa source dans les années 60 ( pour une seconde partie de 1969 à nos jours), on sent que l'auteur y a mis pas mal d'éléments autobiographique.
Roman d'une génération qui devrait toucher pas mal de lecteurs qui ont vécu cette époque, ces années 60 où une génération découvrait la liberté grâce aux livres, aux films ou au théâtre.
Ici c'est grace à une Maison des jeunes qui est le refuge de l'héroine, mais aussi "son oasis, sa cour de récréation, son centre de formation et d'apprentissage, son église", elle va découvrir tous les films de l'époque au ciné-club. Antonioni, Bergman, Visconti, Bunuel, Welles , et bien sur les films de JLG. Anne va donc s'émanciper grâce aux films de Godard, tant ces films sont plein de folie, de la liberté, de l'amour, de la joie…
D'un seul coup, grâce aux films et aux livres, la vie lui paraît bien plus vaste, riche et passionnante, que l'existence qu'elle mène avec ses parents dans leur petit appartement.
Un livre optimiste et juste, parfois un peu trop court pour ce genre de saga d'une vie, faite de rencontres, d'aventures, de découvertes et de passion, mais un message sur le pouvoir libérateur et formateur de la culture qui ne peut évidemment me laisser indifférent.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Penylane
  22 février 2017
Je découvre cette auteure avec un grand bonheur.
Si ce roman va ravir les amoureux du cinéma de la Nouvelle Vague, je pense qu'il donnera envie de découvrir ces films à ceux qui ne les connaissent pas encore.
En effet, l'histoire d'Anne est jalonnée par ces films et surtout, comme le laisse entrevoir le titre du roman, par ceux de Jean-Luc Godard.
Anne à 15 ans lorsqu'elle découvre « À bout de souffle» et ce film va changer profondément sa vision du monde. Il la révèle à elle-même et lui laisse entre voir les possibilités d'une autre façon de vivre que celle qui accompagne son adolescence.
Le destin d'Anne croise des amitiés et des amours que nous suivrons sur quarante années.
L'écriture de Chantal Pelletier est prenante, sa finesse d'analyse des décennies traversées porte le récit avec brio.
J'aurai voulu que le livre soit plus long, être un peu plus longtemps en compagnie d'Anne et de ses comparses.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Telerama   11 février 2015
Chantal Pelletier a une façon unique d'aciduler ses phrases, de les faire palpiter. Ses mots s'échappent comme Bébel au coin de la rue, dansent comme Bardot, pleurent comme Anna Karina. Ils disent que le temps est trop court, et la nostalgie pas morte.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BazartBazart   06 mai 2015
La Maison des jeunes est son refuge, son oasis, sa cour de récréation, son centre de formation et d'apprentissage, son église. Elle ne loupe aucun ciné-club. Antonioni, Bergman, Visconti, Bunuel, Welles. »
Commenter  J’apprécie          100
BazartBazart   06 mai 2015
« C'est l'automne 64, Anne a un peu plus de quinze ans et sa vie commence avec À bout de souffle dans la pièce minuscule provisoirement dévolue au ciné-club d'une Maison des jeunes en chantier. »
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Chantal Pelletier (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chantal Pelletier
Chantal Pelletier - Crime Fiction festival littéraire franco-irlandais .A l'occasion du Festival de littérature franco-irlandais "Crime Fiction" à Dublin, rencontre avec Chantal Pelletier. Note de Musique : © Mollat https://www.facebook.com/Librairie.mollat/ https://twitter.com/LibrairieMollat http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/ https://vimeo.com/mollat https://instagram.com/librairie_mollat/ https://www.pinterest.com/librairiemollat/ http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ https://soundcloud.com/librairie-mollat http://blogs.mollat.com/
autres livres classés : nouvelle vagueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5141 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre