AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : (01/01/1900)

Note moyenne : 2.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Un homme se promenait. Un homme ordinaire avec un couteau ordinaire planté dans la poitrine. Le couteau était planté jusqu'à la garde et ça n'avait pas l'air de le déranger. Il semblait seu­lement fatigué. Très fatigué. Tout d'abord, il y a les personnages : un chirurgien qui n'arrête plus de saigner, un enfant qui colle aux gens qu'il touche, un autre dont la peau se transforme en billets de banque.
Il y a aussi cet homme qui voit son ombre se détacher ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Lagardiere
  03 mai 2018
Un livre inclassable. L'auteur de suspense politico-économique nous surprend ici avec des nouvelles parfois absurde, des poésies troublantes ou un entre-deux déroutant parfois initiatique.
Je serais porter à juger sévèrement l'oeuvre pour ses répétitions trop nombreuses qui n'ajoute pas à son «message» mais le rend plus fade.
Certaines nouvelles nous ramène au style de Kafka, le meilleur exemple serait le prisonnier du vide; d'autre nous ferait penser à La métamorphose.
En définitive trop c'est comme pas assez. Un sentiment de confusion m'est resté à la fin de ma lecture.
Commenter  J’apprécie          00
Danieljean
  01 février 2016
20 nouvelles, peuplés de personnages vivant des situations toutes plus étranges les unes que les autres, que ce soit un chirurgien qui ne peut plus arrêter de saigner ou d'un homme avec une autoroute sur la tête.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LagardiereLagardiere   03 mai 2018
(nous)
et pourtant...
pourtant,
peu à peu
nos méfiances s'apaiseront

malgré nos éloignements
nos peurs
malgré nos faiblesses inquiètes
et nos envies de fin du monde

malgré les mirages qui nous aspirest
et les promesses charmeuses des vendeurs d'euphorie
nous reviendrons
l'un à l'autre

avec patience,
nous peindrons chacun de nos gestes
aux couleurs de la vie

enfin dégagés de leur gaine d'inquiétude
ils déferleront
pour oblitérer le visage des fonctionnaires de l'ennui
tous ces gestionnaires tatillons
du vide
et de la parcimonie
qui sucent depuis l'origine
à chaque instant
nos moindres velléités de véhément
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DanieljeanDanieljean   11 novembre 2015
Inquiet, Carlos ne laissa rien paraître. Mais il vérifia, discrètement. Son ombre avait effectivement pâli.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : initiatiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
738 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre