AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782749149264
240 pages
Éditeur : Le Cherche midi (10/11/2015)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 23 notes)
Résumé :
7 janvier 2015. 11 h 30 AM environ. XIe arrondissement de Paris. Deux hommes cagoulés, habillés de noir et armés de fusils d'assaut pénètrent au 10 rue Nicolas-Appert, local du journal satirique Charlie Hebdo, et assassinent douze personnes à bout portant. Parmi elles, Cabu, Charb, Honoré, Tignous et Wolinski, amis de Patrick Pelloux qui, ce jour là et à cet instant-là, aurait du se trouver parmi eux. Arrivé juste après, il fut donc l'un des tous premiers à découvri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Andarta
  12 mars 2016
Je connaissais l'auteur à travers plusieurs émissions télévisuelles et certaines de ces interventions et j'ai retrouvé son franc-parler ici, à chaque ligne. Une fois le nez dedans, il m'a été difficile de décrocher, surtout que vu la taille des chroniques, la lecture se retrouve encore plus facilitée, et je dirai même, accélérée.
Constitué des chroniques parues dans Charlie Hebdo entre février 2014 et octobre 2015, hommage aussi à ses amis disparus, cet ouvrage est avant une vision personnelle de l'auteur, urgentiste de profession, sur la société actuelle, le système hospitalier français, sur la politique de santé et ses conséquences au quotidien… C'est aussi un regard jeté sur la vie et son cycle naturel, sur l'inconscience, parfois la bêtise mais aussi des éclats de rire au milieu des larmes. Car comment ne pas évoquer ce jour du 7 janvier où l'auteur perd tous ses amis du journal ? Comment ne pas être ému devant le chagrin, l'horreur d'un geste incompréhensible et le saisissement du vide ? Chaque chronique, ne devant pas dépasser « 4000 caractères », est donc une vue directe sur le ressenti et les réflexions de l'auteur sur une situation, un événement, le temps qui passe et la dignité humaine que les économistes et la rentabilité ne prennent plus en compte tout en devenant de plus en plus « inhumains ».
La lecture est aisée, les termes crus et directs mais chaque article amène aussi de quoi penser, de quoi réfléchir à une autre solution, différente de ce qu'on nous impose aujourd'hui. Un vaste champ de « et si » qui laisse rêver à une meilleure prise en charge, dans des conditions convenables, avec des appareils qui fonctionnent, un personnel hospitalier respecté dans leur intégrité et bien reposé, en nombre suffisant, le tout dans des établissements qui ne rechignent pas à accepter un patient, même s'il est très âgé… Car au-delà des vérités dures et de toutes les injustices qu'elles soient sociales, politiques ou toutes autres, c'est également l'humanité et la bienveillance qui s'expriment, l'envie de donner, de sauver, et peut-être de faire bouger un peu les choses à son niveau. Même si on passe ici par le prisme du monde hospitalier, il faut bien voir que c'est le pouls d'un peuple tout entier qui est pris, exploré, examiné afin de comprendre de quoi il souffre au juste… A la fois témoignage et réflexion sur notre système de santé, il est donc intéressant d'avoir ce regard de celui qui est « dedans » afin de mieux saisir les failles et les enjeux, tout en se rendant compte qu'au final, quelque soit le secteur, c'est partout pareil… le constat serait terrifiant si en soit il n'existait pas d'humanistes capables de donner, d'épauler, de sauver même les hommes pris dans l'engrenage d'un système qui s'érode et qui appelle désespérant à un changement de cap. Car la force de l'auteur, c'est bien de remettre l'Homme dans toute sa grandeur, sa souffrance et ses bassesses au centre de son intérêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Anneso5484
  06 juin 2016
J'ai lu tous les livres de M. Pelloux, mais celui-ci est, je trouve, le plus touchant. L'émotion y est palpable dans chaque chroniqueur. Lui ce médecin engagé, prêt à se battre pour défendre son système de santé idéal...Lui l'homme fort que je voyais comme un super héros de la médecine...pour la première fois je l'ai senti fragile, brisé par cette haine dont Charlie a fait les frais, un homme meurtri par la perte de sa "famille de coeur"...Lorsque j'ai fermé le livre les larmes me sont montées aux yeux je n'avais qu'une envie trouver M. Pelloux et lui dire "ne flanche pas mec, pas toi tu es fort tu vas continuer à te battre pour les causes que tu crois juste!!! Tu vas y arriver oui tu arriveras à te reconstruire..."
Commenter  J’apprécie          100
Ccelia
  22 octobre 2017
Beaucoup d'émotion dans ce livre. Une première partie qui nous transporte dans la relation avec nos regrettés de Charli Hebdo avant d'aller avec cet urgentiste au coeur de l'action. Ma profession fait que toutes ces histoires m'ont parlé, fait sourrir et hurler en même temps. Des histoires poignantes qui pourrait permettre à beaucoup de se rendre compte de la réalité de notre système de santé qui est certe, innovateur, mais dont les manques de moyens ne permettent pas de soigner tout le monde.
Commenter  J’apprécie          80
missparker18
  01 octobre 2016
"L'adieu aux larmes" est un très bel hommage à toutes ces personnes décédées lors des attentats du 07 janvier 2015. J'ai été très émue en lisant ces pages.
Par ailleurs, dans les chroniques qui suivent, Patrick Pelloux nous raconte ses expériences notamment dans son métier aux urgences avec tact et parfois nous montre avec intelligence que les choses pourraient changer... Il nous ouvre les yeux notamment de l'état actuel de notre société mais aussi plus spécifiquement dans les hôpitaux où nous avons encore de gros problèmes à régler...
Il y a notamment certaines chroniques qui m'ont plus marquées.
- Tout d'abord "Le dernier métro" car il nous montre à quel point nous sommes devenus individualistes.
- Mais aussi "Jamais sans toi", à la fois belle et triste...
- "De sa liberté à sa prison",
- "Assistance à un con en péril" suivi par "le con persiste",
- Et enfin, parce qu'elle est tellement vrai et me touche plus particulièrement moi qui pratique le vélo en ville quotidiennement "la petite reine au pays de la fureur". Trop peu de gens encore ne portent pas de casque à vélo...
Un très beau où l'auteur nous fait comprendre les difficultés qu'il rencontre dans son métier et les politiques qui pourraient être menées selon lui pour les résoudre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Filox
  14 février 2016
Bel hommage à ces potes de Charly et des chroniques qui n'ont l'air de rien sur la réalité de notre système de santé, en bien aussi ! Et avec en toile de fond de plus en plus installée relative à cette crise sociale économique et mentale , il remet quelques pendules a l'heure, à son heure à lui, mais c'est un chic type, toubib dans l'âme ...
Lisez le ! Ne serait ce que pour l'hommage à la vie de tous ces morts sans ordonnance ...
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
AndartaAndarta   12 mars 2016
Ma semaine a été trop chargée, alors je vais faire une chronique sur la nécessité de profiter de la vie, un texte fédérateur sur l’humanisme, des mots qui pourraient obtenir un prix dans un Salon de l’agriculture de la littérature. Mais, avant tout, je tiens à exprimer ma colère contre mon téléphone, qui, malgré un abonnement très coûteux, ne fonctionne pas ! Charb n’arrive pas à me joindre ! Il devait venir dîner hier et il n’est pas venu. Il doit avoir un cul à tirer, comme il me dit chaque fois, ou des dessins à rendre pour la CGT ou L’Huma. Pas un SMS, son portable doit être en panne. De toute façon, ses mousquetaires veillent sur lui, alors je m’inquiète pour rien, comme il me dit. En attendant, je vais faire ma chronique. Pleurer des yeux à faire reverdir les déserts avec les paysages les plus beaux. Pleurer de mon corps pour en sortir une énergie si grande que… Quelle heure est-il ? Je vais jamais finir à temps pour le bouclage du journal et Charb va encore m’engueuler en disant : « Chouchou, travaille ! » Demain ne reviendra pas. D’ailleurs, ne pas oublier : il faut que je passe acheter des gâteaux pour Cabu, car il ne mange que ça et il doit revenir dîner à la maison dans la semaine. Nous parlerons de Trenet, et je jouerai à lui faire deviner des morceaux de jazz, et il gagnera. Avec sa coupe à la Beatles, j’ai toujours l’impression d’avoir McCartney à table ! Il doit être au Canard enchaîné, c’est pour ça que je ne le vois pas. Le monde est lourd en ce moment, je sais pas ce qui se passe, la météo peut-être… […] Pourtant, c’est rassurant, le pape, Obama, les imams, les Palestiniens, les Juifs, des pompiers, des policiers, des enfants… tout le monde parle de Charlie Hebdo ! Le journal a dû faire un truc incroyable pour qu’ils aient une telle couverture. […] Mais il est si tard, je ne comprends pas pourquoi c’est ma première chronique écrite en larmes. Le son de leurs voix ressemble au silence. J’ai froid. J’ai envie de vomir. Il doit y avoir une fête quelque part où ils sont tous allés… Un oiseau a voulu me le dire, non ? Mais où est Mustapha, mon maître des dictionnaires ? Mes fautes ne partent plus ! Et Charb n’arrive pas à me joindre… Je vais finir par péter la gueule aux nouvelles technologies !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AndartaAndarta   12 mars 2016
Odette, avec sa maladie d’Alzeimer, n’en a rien à foutre des résultats des municipales, elle alterne de belles éclaircies de conscience dans une tempête de neurones délirants. Alors, droite ou gauche, pour elle, c’est le même délire. Elle n’est pourtant pas très vieille, à 75 ans, et même encore assez vaillante pour se déplacer, mais c’est là-haut que le fonctionnement est en alternatif : son cerveau ne retient rien du présent et peine à aller chercher des souvenirs, et plus le temps passe et plus la mémoire se barre loin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Laura79Laura79   10 janvier 2016
" Une année, nous étions dans un excellent restaurant et au fur et à mesure que le temps passait, que les bouteilles se vidaient, Charb a dessiné sur tout ce qui se présentait. Les copines, les assiettes, la nappe...La spécialité à table de Charb était toujours de faire des dessins sur la peau des convives. A un de nos anniversaires, il a dessiné d'énormes sexes sur les épaules des filles. Il n'y avait rien de vulgaire avec lui, c'était drôle, de l'humour grivois, facile à rire et donc très relaxant. Une amie, Anaïs, a eu un accident sans gravité en sortant du restaurant et elle a fini aux urgences dans l'hilarité générale des pompiers et du personnel de l'hôpital"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Laura79Laura79   10 janvier 2016
"Peut-être aurions-nous dû ne pas recommencer tout de suite le journal. Tout a été si traumatisant, si affreux. J'ai repris le travail comme un robot . Il y a eu quand même des gens du SAMU qui ont expliqué que ma présence représentait un danger pour leur sécurité ! Depuis, les choses se sont un peu calmées, mais ne croyez pas qu'être victime rend les gens sympathiques avec vous."
Commenter  J’apprécie          30
CceliaCcelia   30 août 2017
Comme toutes et tous, la douleur est profonde, lancinante, permanente, diffuse. Une partie de moi est encore bloquée au 7 Janvier 2015.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Patrick Pelloux (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Patrick Pelloux
Patrick Pelloux, médecin urgentiste au Samu de Paris et écrivain revient sur les circonstances de la mort de 21 personnalités avec son dernier livre "Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux : les derniers jours des grands hommes", publié aux éditions Robert Laffont.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/1894332/patrick-pelloux-mieux-vaut-mourir-debout-que-vivre-a-genoux-les-derniers-jours-des-grands-hommes
Notes de musique : Youtube Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : charlie hebdoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous Patrick Pelloux ?

Quel est la profession de Patrick Pelloux ?

Médecin anesthésiste
Médecin régulateur
Médecin urgentiste

6 questions
24 lecteurs ont répondu
Thème : Patrick PellouxCréer un quiz sur ce livre